Géologie de la région du lac Conviac, sous-provinces d’Opinaca et de La Grande, Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada

Projet visant les feuillets 33B02, 33B07
Myriam Côté-Roberge, William Chartier-Montreuil,
Maxym-Karl Hamel-Hébert et Daniel Bandyayera
BG 2022-05
Publié le  

 

 

 

 

 

 

À la UNE
L’Essentiel

 

Un levé réalisé au cours de l’été 2021 a mené à la production d’une nouvelle carte géologique à l’échelle 1/50 000 de la région du lac Conviac, localisée sur la rivière Eastmain, à ~100 km au NE de Nemiscau. La cartographie a notamment permis de préciser la limite entre les sous-provinces d’Opinaca et de La Grande dans ce secteur, en déplaçant le contact d’une trentaine de kilomètres vers le NE. Ainsi, la Ceinture de roches vertes de la Moyenne et de la Basse-Eastmain (CRVMBE), associée à la Sous-province de La Grande, est prolongée vers l’est sur une dizaine de kilomètres. On y retrouve la Formation de Natel, composée d’amphibolite rubanée d’origine basaltique et de tuf felsique à intermédiaire, ainsi que les paragneiss à nodules et les formations de fer de la Formation d’Auclair. Une nouvelle unité transitionnelle de paragneiss stratifié peu métamorphisé associée à la Sous-province de La Grande, et nommée la Formation de Prosper, occupe l’extrême sud de la carte. Des ensembles intrusifs appartenant au Batholite de Village, à la Suite intrusive de Pacifique et au Complexe de Champion coupent ces roches volcaniques et sédimentaires. Au SE du secteur à l’étude, les paragneiss de la Formation de Voirdye sont coupés par les roches intrusives du Complexe de La Hutte. Les paragneiss variablement migmatitisés du Complexe de Laguiche de la Sous-province d’Opinaca occupent le NE de la région. Ils sont coupés par les roches intrusives felsiques à intermédiaires de la Suite de Bauerman, à proximité du contact avec la Sous-province de La Grande. La région est découpée par plusieurs zones de cisaillement orientées plus ou moins E-W, qui reprennent par endroits le cisaillement régional majeur correspondant au contact entre les sous-provinces de La Grande et d’Opinaca. Au SE, la Zone de cisaillement de Nisk sépare les paragneiss de la Formation de Prosper de ceux de la Formation de Voirdye. La présence de structures en dômes et bassins ainsi qu’une série de plissements isoclinaux caractérisent la tectonique de la région.

 

Méthode de travail

La région a été cartographiée en utilisant la méthode établie pour les levés effectués dans les milieux isolés sans accès routiers. Les travaux de cartographie géologique ont été réalisés par une équipe d’un géologue, de quatre stagiaires en géologie et de quatre étudiants entre le 27 mai et le 13 août 2021. La cartographie et la synthèse du projet Conviac ont permis de produire et de mettre à jour les éléments d’information présentés dans le tableau ci-contre.

 

 

Données et analyses
Éléments Nombre
Affleurement décrit (géofiche) 1064 affleurements
Analyse lithogéochimique totale 251 échantillons
Analyse lithogéochimique des métaux d’intérêt économique 36 échantillons
Analyse géochronologique 6 échantillons
Lame mince standard 258
Lame mince polie 32
Coloration au cobaltinitrite de sodium 64
Fiche stratigraphique À venir
Fiche structurale À venir
Fiche de zones minéralisées 1
Pierre architecturale, concassée et industrielle 0

 

 

 

Travaux antérieurs

Le tableau ci-dessous présente une liste des travaux réalisés dans le secteur à l’étude depuis 1966. Il inclut aussi les références citées dans le rapport. Une liste plus exhaustive peut être trouvée dans la base de données documentaire EXAMINE.

Travaux antérieurs dans la région d’étude
Auteur(s) Type de travaux Contribution
Eade, 1966 Levé géologique régional à l’échelle 1/1 000 000 Premiers travaux de cartographie dans la région à l’étude réalisés par la Commission Géologique du Canada
Franconi, 1983 Cartographie géologique à l’échelle 1/63 360 Géologie des feuillets SNRC 33B01, 33B02 et 33B03

 

Lanthier et Ouellette, 1996

Chapdelaine, 1997

Lanthier et St-Cyr, 1997

Chapdelaine et Lachance, 1998
 

Prospection minière Découverte de plusieurs zones minéralisées aurifères dans la Ceinture de la Moyenne-Eastmain, à l’ouest du projet à l’étude

 

Labbé et Grant, 1998

Moukhsil et Doucet, 1999

Cartographie géologique à l’échelle 1/50 000 Première description de plusieurs unités importantes de la région à l’étude, dans les feuillets adjacents (33B04 et 33B03 respectivement)

Simard et Gosselin, 1999

Cartographie géologique à l’échelle 1/250 000

Géologie du feuillet 33B et de la partie sud du feuillet 33G

Aubin et Girard, 2008 Travaux d’exploration Cartographie et échantillonnage dans le secteur du lac Conviac (feuillets 33B06 et 33B07)
D’Amours, 2011a Levés aéromagnétiques Couverture de la région par des levés aéromagnétiques

Lithostratigraphie

La région du lac Conviac se situe dans la Province du Supérieur, dans la partie centre-sud de la Sous-province d’Opinaca, au contact avec la Sous-province de La Grande.

 

 

Les présents travaux proposent une révision majeure de la position de ce contact : plutôt que d’être orienté N-S, son tracé a été déplacé vers le NE et se prolonge désormais sur une trentaine de kilomètres selon un axe NW-SE. La Sous-province de La Grande s’agrandit ainsi vers l’est sur près d’un feuillet SNRC à l’échelle 1/50 000. Le contact correspond à un cisaillement régional majeur.

De nouveaux levés géophysiques aéromagnétiques de haute résolution (D’Amours, 2011a; 2011b) ont été réalisés depuis la publication des travaux de cartographie précédents de Simard et Gosselin (1999). L’ancien tracé du contact détonnait avec les linéaments magnétiques dévoilés sur ces nouveaux levés, en coupant nettement le grain structural, particulièrement à la limite des feuillets 33B06 et 33B07 (figure). La meilleure résolution des nouvelles cartes magnétiques permet aussi de caractériser les sous-provinces selon leur texture géophysique. La Sous-province d’Opinaca présente généralement une signature magnétique rubanée ou lobée, tandis que les grands ensembles intrusifs de la Sous-province de La Grande se distinguent par une texture isotrope et chagrinée (Lavoie, 2017). Le nouveau tracé du contact suit la discontinuité du grain textural, en plus de mieux délimiter les textures magnétiques représentatives de chacune des sous-provinces.

Les données lithostratigraphiques acquises sur le terrain lors du levé cartographique de 2021 soutiennent elles aussi la réinterprétation de la position du contact. Une des observations les plus marquantes du levé cartographique du projet lac Conviac est la mise à jour de la continuité vers l’est des basaltes et roches volcaniques felsiques de la Formation de Natel, appartenant au Groupe d’Eastmain, et donc à la Sous-province de La Grande. Cette unité était auparavant limitée à l’extrême ouest du feuillet 33B02. Plusieurs affleurements (21-WM-2098, 21-MK-3044, 21-MY-1165) permettent de tracer l’unité jusqu’à la partie NE de ce même feuillet, soit bien au-delà de l’ancienne limite de la Sous-province de La Grande.

Le Batholite de Village, une unité appartenant à la Sous-province de La Grande, a lui aussi été prolongé vers l’est suite aux travaux de 2021, soit bien au-delà de l’ancien tracé du contact. Le grand ensemble de tonalite à biotite homogène et foliée – localisé au centre du feuillet 33B02 – autrefois attribué à la Sous-province d’Opinaca, s’est révélé identique au Batholite de Village; il a donc été réattribué à ce dernier. De plus, des masses de tonalite foliée d’aussi grande superficie (>100 km2) et homogènes ne sont pas courantes dans la Sous-province sédimentaire d’Opinaca, alors qu’elles sont caractéristiques de la Sous-province de La Grande.

La nouvelle position du contact suggérée intègre une nouvelle unité métasédimentaire dans la Sous-province de La Grande : la Formation de Prosper (nAprp). Bien que semblable aux roches métasédimentaires de la Sous-province d’Opinaca (Complexe de Laguiche) à première vue, cette unité possède plusieurs caractéristiques distinctes. Les paragneiss de la Formation de Prosper sont marqués par la présence de stratifications centimétriques à métriques définies par un contenu variable en minéraux ferromagnésiens (biotite et hornblende). Ces roches sédimentaires comprennent une grande quantité de formation de fer à oxydes et silicates ainsi que des bandes d’amphibolite, possiblement d’origine volcanique. La Formation de Prosper est semblable à d’autres unités métasédimentaires transitionnelles également associées à la Sous-province de La Grande, comme la Formation de la Rivière Salomon (Hammouche et Burniaux, 2018; Cleven et al., 2020).

Finalement, le nouveau contact est aussi associé à une masse intrusive de composition intermédiaire, l’Intrusion de Bauerman. Cette dernière pourrait constituer un pluton d’accolement, typique des limites entre les sous-provinces (Benn et Moyen, 2008).

 

Lithogéochimie

À venir.

 

Géologie structurale

À venir.

 

Métamorphisme

À venir.

 

Géologie économique

La région du lac Conviac présente des zones favorables pour trois types de minéralisations :

  • minéralisation de sulfures massifs de métaux usuels associée aux roches volcaniques (SMV);
  • minéralisation aurifère stratiforme encaissée dans les formations de fer;
  • minéralisation associée aux pegmatites granitiques.

Le tableau des zones minéralisées ci-dessous présente les résultats d’analyses pour la seule zone minéralisée connue dans le secteur.

 

Zones minéralisées dans la région du lac Conviac

 

Connues
Nom Teneurs Commentaires
Minéralisation associée aux pegmatites granitiques
Shawn 890 ppm U (G)  

(G) : Échantillon choisi

 

Le tableau des analyses lithogéochimiques des métaux d’intérêt économique donne la localisation, la description et les résultats d’analyse pour 36 échantillons choisis dans le but d’évaluer le potentiel économique de la région.

 

 

Extension vers l’est de la Ceinture volcano-sédimentaire de la Moyenne-Eastmain : de nouvelles zones favorables en sulfures massifs de métaux usuels associés aux roches volcaniques (SMV)

 

BG 2022-05 – Lac Conviac

Ce projet a permis de prolonger la Formation de Natel, appartenant à la Ceinture de roches vertes de la Moyenne et de la Basse-Eastmain (CRVMBE), vers l’est (zone favorable de Natel-est). Cette extension prend la forme de bandes d’épaisseur subkilométrique de roches volcaniques felsiques à mafiques métamorphisées aux faciès des amphibolites et des amphibolites supérieur. Ces roches sont localement rouillées et contiennent jusqu’à 4 % de pyrite. Elles sont associées à des altérations hydrothermales locales caractérisées par une séricitisation, une chloritisation et une altération en phlogopite; elles semblent donc propices au développement d’une minéralisation en métaux usuels représentative des SMV. Des valeurs allant jusqu’à 968 ppm Cu et 92 ppb Au ont été observées (affleurements 21-MY-1182-A1 et 21-WM-2068-A2, respectivement). La zone minéralisée de Clearwater-sud (à ~75 km plus à l’ouest, feuillet 33B04) est également encaissée dans du basalte de la CRVMBE et pourrait représenter un système minéralisé comparable. Des altérations en chlorite et en séricite y sont aussi observées localement.

Dans la Sous-province de La Grande, plusieurs autres bandes d’amphibolite dont le protolite est inconnu sont attribuées à la Formation de Prosper (nAprp2). L’information à leur sujet est limitée, mais une valeur significative de 147 ppm Cu y a été obtenue (affleurement 21-WM-2082-B1). Ces amphibolites ont un aspect semblable aux roches métamorphisées de la Formation de Natel et pourraient ainsi avoir un potentiel économique similaire.

Dans la Sous-province d’Opinaca, une bande d’amphibolite plissée (zone favorable de Conviac) pourrait vraisemblablement représenter des roches volcaniques mafiques sévèrement métamorphisées. La présence de coussins par endroits confirme leur origine volcanique. Aubin et Girard (2008) notent la présence de possibles porphyroblastes de cordiérite dans l’amphibolite, ce qui indiquerait une altération hydrothermale alumineuse en milieu volcanique potentiellement favorable à des minéralisations de SMV. On observe jusqu’à 5 % de pyrite, de chalcopyrite et de pyrrhotite disséminées ou en amas, ainsi que des valeurs anomales en cuivre (0,12 % Cu) et significatives en argent (1,2 g/t Ag; Aubin et Girard, 2008). La roche est silicifiée et carbonatée localement. L’amphibolite fait partie du Complexe de Laguiche (nAlgi1) et est encaissée dans une unité de paragneiss faiblement migmatitisé (nAlgi2a). L’analyse de la roche encaissante, qui présente localement 3 % à 4 % de pyrite-chalcopyrite disséminées ou en amas, a permis d’obtenir des valeurs de 507 ppm Cu et de 36 ppb Au (affleurement 21-MY-1045).

 

 

 

Potentiel de minéralisation aurifère dans les formations de fer de la Formation de Prosper

 

Les levés géophysiques aéroportés (D’Amours, 2011a) montrent de nombreuses bandes hautement magnétiques dans les parties centre-sud et est du feuillet 33B02. Ces bandes correspondent à des formations de fer à oxydes et à silicates associées à l’unité nAprp3 de la Formation de Prosper, qui sont majoritairement encaissées dans du paragneiss et des niveaux d’amphibolite de la même unité. La zone favorable de Béryl-est et les zones favorables de Prosper sont rattachées à cette sous-unité de formation de fer. Celles-ci se caractérisent principalement par des bandes E-W de puissance centimétrique à métrique et continues sur 5 km à 10 km. Dans la zone favorable de Béryl-est, elles forment des niveaux rubanés riches en magnétite. Dans la zone favorable de Prosper, elles sont accompagnées d’horizons riches en grenat et en grunérite et coupés par des injections granitiques également riches en grenat. Bien qu’il y ait présence de sulfures dans les formations de fer, les analyses géochimiques indiquent une seule valeur significative en or (64 ppb Au, affleurement 21-MY-1070) et celle-ci est située dans la zone favorable de Prosper.

Dans la partie nord du feuillet 33B02, on retrouve des bandes de formation de fer à oxydes encaissées dans les roches métasédimentaires à aluminosilicates de la Formation d’Auclair (zone favorable de Bauerman). Ce secteur montre une complexité structurale importante qui pourrait être propice à l’enrichissement de certaines zones par la présence de pièges structuraux.  

De nombreuses zones minéralisées aurifères associées à des formations de fer à oxydes et à silicates sont présentes dans la région de la Ceinture de la Moyenne-Eastmain, directement à l’ouest du secteur à l’étude. Il s’agit de minéralisations subconcordantes et disséminées sous forme de pyrite, de pyrrhotite et d’arsénopyrite dans les formations de fer. Ces ithologies sont continues et se trouvent typiquement à l’interface entre des unités volcaniques et métasédimentaires (Lanthier et St-Cyr, 1997). C’est le cas pour la zone favorable de Béryl-est, dans le secteur cartographié, où les bandes de formations de fer se situent à l’interface entre les roches volcaniques de la Formation de Natel et les roches métasédimentaires de la Formation de Prosper (nAprp1 et nAprp2). L’or est généralement associé aux sulfures et au grenat sur les différentes zones minéralisées du secteur (Arianne, Rock n’Hammer, Golden Butterfly, Ti-Beu, Kog-1, Frank, Enterprise et Latour). L’or associé aux sulfures peut également être contenu dans des veines de quartz. Plusieurs des minéralisations sont associées à une altération en biotite-hornblende et en silicates de Ca-Fe-Mg. Mouhksil et al. (2003) mentionnent un fort potentiel de minéralisation dans la région dans le cas où ces formations de fer sont associées aux charnières de plis P2 de taille hectométrique à kilométrique. Ces caractéristiques rappellent le contexte des gisements importants tels ceux de Homestake, de Lupin et de Musslewhite (Caddey et al., 1991; Moukhsil et al., 2003), tous encaissées dans des lithologies métamorphisées au faciès des amphibolites.

 

 

 

La Suite intrusive de Pacifique : une nouvelle unité de pegmatite granitique de type S riche en tourmaline

 

Le secteur SW de la région à l’étude est parsemé de nombreuses intrusions de granite pegmatitique de type S à muscovite-grenat-tourmaline susceptibles de contenir des minéralisations en Li, Be, Ta et Nb. Entre autres, les roches intrusives de la Suite intrusive de Pacifique (zones favorables de Pacifique) se distinguent par leur contenu significatif en tourmaline, un minéral communément enrichi en éléments incompatibles. Cette unité contient en moyenne >1 % de tourmaline centimétrique, et jusqu’à 25 % (affleurement 21-WM-2067). Du béryl y a également été observé par endroits (Esnault et Corriveau, 2020). Aucune valeur économique n’a pu être associée à ces intrusions, mais des valeurs significatives de 14 ppm Be et de 5,25 ppm Ta ont été répertoriées dans un encaissant de paragneiss (affleurement 21-SG-4227). La Suite intrusive de Pacifique fait partie d’un essaim de dykes d’orientation NE-SW encaissé dans les paragneiss de la Formation de Prosper (nAprp1) et dans les roches volcaniques de la partie est de la Formation de Natel (nAnt), au sein de la Ceinture de roches vertes de la Moyenne et de la Basse-Eastmain (CRVMBE). Le contexte géologique de cette suite est ainsi similaire à celui de plusieurs gîtes de pegmatite de type LTC de la Sous-province de La Grande, comme le gîte Cyr-Lithium également situé dans la CRVMBE, à l’ouest de la région à l’étude.

 

Problématiques à aborder dans le cadre de futurs travaux

À venir.

 

Collaborateurs
 
Auteurs

Myriam Côté-Roberge, géo. stag., M. Sc., myriam.cote-roberge@mern.gouv.qc.ca
William Chartier-Montreuil, géo. stag., B. Sc., william.chartier-montreuil@mern.gouv.qc.ca
Maxym-Karl Hamel-Hébert, géo. stag., M. Sc. maxym-karl.hamel-hebert@mern.gouv.qc.ca
Daniel Bandyayera, géo., Ph. D., daniel.bandyayera@mern.gouv.qc.ca

Géochimie Fabien Solgadi, géo., Ph. D.
Géophysique Siham Benahmed, géo., M. Sc.
Rachid Intissar, géo., M. Sc.
Évaluation de potentiel Virginie Daubois, géo., M. Sc.
Logistique Marie Dussault, coordonnatrice
Géomatique Julie Sauvageau
Kathleen O’Brien
Conformité du gabarit et du contenu François Leclerc, géologue, Ph. D.
Accompagnement
/mentorat et lecture critique
Daniel Bandyayera, géo., Ph. D.
Organisme Direction générale de Géologie Québec, Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Gouvernement du Québec

Remerciements :

Ce Bulletin GéologiQUE est le fruit de la collaboration de nombreuses personnes qui ont activement pris part aux différentes étapes de la réalisation du projet. Nous tenons à remercier les stagiaires en géologie Sarah Galloway et Charles St-Hilaire ainsi que les étudiants Erick Guertin, Gabrielle Chaput-Vorobief, Andréanne Blais, Alec Vaillancourt, Anne-Marie Proulx, Aube Gourdeau, Antoine Nadeau, Jeanne Carabin, Stéphanie Simard, Thomas Côté et Michaël Noiseux. Nous aimerions également souligner les contributions des cuisiniers Micheline Gagné et Rémi Otis, des hommes de camp Olivier Dumas et Daniel Gosselin et de l’infirmière Marie-Ève Lavoie. Le transport sur le terrain a été assuré par Héli-Inter et les pilotes Christophe Zarragoza, Jean-François Ostiguy et Anthony Rolland ainsi que leurs mécaniciens Gaël Lachambre et Frédérick Côté. Le support de Dany Trudel lors du montage et du démontage de camp a été essentiel. Finalement, nous remercions le géologue Emmanuel Caron-Côté pour son apport dans la coordination du camp et avec qui les discussions au niveau géologique ont été particulièrement bénéfiques.

Références

Publications du gouvernement du Québec

AUBIN, A., GIRARD, R., 2008. CAMPAGNE D’EXPLORATION MINIERE DANS LE SECTEUR DU LAC CONVIAC, PROJET CONVIAC. NQ EXPLORATION INC, rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec; GM 64327, 84 pages, 3 plans.
CLEVEN, N. R., HARRIS, L. B., GUILMETTE, C., 2020. Structural interpretation of enhanced high-resolution aeromagnetic depth slices of the Eeyou Istchee Baie-James region, Québec Superior province. UNIVERSITE LAVAL, INRS, MERN; MB 2020-02, 84 pages.
D’AMOURS, I., 2011a. Levé magnétique et spectrométrique aéroporté dans le secteur la haute Eastmain, Baie-James, Québec. MRNF; DP 2011-01, 8 pages, 130 plans.
D’AMOURS, I., 2011b. Synthèse des levés magnétiques de la Baie-James. MRNF; DP 2011-08, 5 pages, 2 plans.
ESNAULT, C., 2020. Étude d’évaluation du potentiel géologique, projet Amanda. RESSOURCES MINIERES VANSTAR INC, rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec; GM 71656, 30 pages, 1 plan.
ESNAULT, C., CORRIVEAU, C., 2020. Rapport des travaux d’échantillonnage de surface, projet Amanda, été 2020. RESSOURCES MINIERES VANSTAR INC, rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec; GM 71761, 149 pages, 2 plans.
FRANCONI, A., 1983. Région de la gorge Prosper, territoire de la Baie James. MRN; MM 82-02, 69 pages, 5 plans.
HAMMOUCHE, H., BURNIAUX, P., 2018. Géologie de la région du lac Joubert (SNRC 23E03, 23E04, 33H01), municipalité d’Eeyou Istchee Baie-James. MERN; RG 2018-04, 53 pages.
LABBE, J. Y., GRANT, M., 1998. Géologie de la région de Lac Natel, 33B/04. MRN; RG 98-14, 30 pages, 1 plan.
LANTHIER, G., OUELLETTE, J. F., 1996. RAPPORT DES TRAVAUX, ETE 1996, PROJET AUCLAIR. MINES D’OR VIRGINIA INC, rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec; GM 54301, 197 pages, 14 plans.
LANTHIER, G., ST-CYR, R. D., 1997. RAPPORT SOMMAIRE FORAGE, PROJET AUCLAIR. MINES D’OR VIRGINIA INC, rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec; GM 55430, 441 pages, 39 plans.
MOUKHSIL, A., 2000. Géologie de la région des lacs Pivert, Anatacau, Kauputauchechun et Wapamisk, 33C/01, 33C/02, 33C/07 et 33C/08. MRN; RG 2000-04, 49 pages, 4 plans.
MOUKHSIL, A., DOUCET, P., 1999. Géologie de la région des lacs Village, 33B/03. MRN; RG 99-04, 33 pages, 1 plan.
MOUKHSIL, A., LEGAULT, M., BOILY, M., DOYON, J., SAWYER, E., DAVIS, D. W., 2003. Synthèse géologique et métallogénie de la ceinture de roches vertes de la Moyenne et de la Basse-Eastmain (Baie-James). MRN; ET 2002-06, 57 pages, 1 plan.
SIMARD, M., GOSSELIN, C., 1999. Géologie de la région du lac Lichteneger (SNRC 33B). MRN; RG 98-15, 27 pages, 1 plan.

 

Autres publications

BENN, K., MOYEN, J.-F., 2008. The Late Archean Abitibi-Opatica terrane, Superior Province: A modified oceanic plateau, in Condie, K.C., and Pease, V., eds., When Did Plate Tectonics Begin on Planet Earth?: Geological Society of America Special Paper 440, pages 173-197. doi.org/10.1130/2008.2440(09)
CADDEY, S.W., BACHMAN, R.L., CAMPBELL, T.J., REID, R.R., OTTO, R.P., 1991. The Homestake Gold Mine, An Early Proterozoic Iron-Formation-Hosted Gold Deposit, Lawrence County, South Dakota. U.S. Geological Survey Bulletin, volume 1857, 67 pages.
DUBÉ, B., MERCIER-LANGEVIN, P., 2020. Chapter 32: Gold Deposits of the Archean Abitibi Greenstone Belt, Canada. SEG Special Publications, volume 23, pages 669-708. doi.org/10.5382/SP.23.32
EADE, K.E., 1966. Fort George River and Kaniapiskau River, west half, map areas, New Quebec. Geological Survey of Canada; Memoir 339, 83 pages. doi.org/10.4095/100562
LAVOIE, J., 2017. Sous-province d’Opatica : nouveau territoire pour l’exploration minérale. Rapport, Projet CONSOREM 2016-01. CONSOREM, 85 pages.

 

 

 

 

23 novembre 2021