Groupe d’Eastmain
Étiquette stratigraphique : [narc]ea
Symbole cartographique : nAea
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur(s) :
Labbé et Grant, 1998
Âge :
Néoarchéen
Stratotype :
Aucun
Région type :
Basse et Moyenne-Eastmain, Eeyou Istchee Baie-James 
Province géologique :
Subdivision géologique :
Sous-province de La Grande
Lithologie : Roches volcano-sédimentaires
Catégorie :
Stratigraphique
Rang :
Groupe
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Unité(s) apparentée(s)
 

 

 

 

Historique

La Ceinture de roches vertes de la Moyenne et de la Basse-Eastmain (CRVMBE) a été cartographiée pour la première fois en 1897 lors d’une expédition sur la rivière Eastmain réalisée par le géologue A.P. Low de la Commission Géologique du Canada. Par la suite, la zone a fait l’objet de nombreux travaux de cartographie tels que ceux des auteurs suivants, pour ne nommer que ceux-ci : McCrea (1936), Shaw (1942), Eakins (1961), Carlson (1962), Hashimoto (1962), Eade (1966), Eakins et al. (1968), Bourne (1972), Valiquette (1975), Remick (1977), Dubé (1978) et Franconi (1978).

Labbé et Grant (1998) ont introduit le Groupe d’Eastmain, en référence à la rivière Eastmain, pour regrouper les formations volcano-sédimentaires composant la CRVMBE, et ainsi assigner les formations de Natel, d’Anaconda et de Clarkie. Les travaux subséquents dans la région ont permis d’ajouter plusieurs unités au Groupe d’Eastmain : la Formation d’Auclair (Moukhsil et Doucet, 1999), les formations d’Anatacau-Pivert, de Kasak, de Kauputauch, de Komo et de Wabamisk (Moukhsil, 2000), la Formation de Low (Bandyayera et Fliszár, 2007), les formations de Bernou et de Pilipas (Bandyayera et Lacoste, 2009) et la Formation de Pontax (Bandyayera et Daoudene, 2018).

Description

Le Groupe d’Eastmain comprend toutes les phases volcaniques, volcanoclastiques et sédimentaires de la Ceinture de roches vertes de la Moyenne et de la Basse-Eastmain (CRVMBE), en excluant les phases plutoniques de celle-ci. Le lecteur pourra se référer aux liens présents dans cette section pour obtenir une description plus exhaustive de chaque unité.

Le Groupe d’Eastmain s’est formé sur une période de ~75 Ma par un processus d’épaississement de la croûte océanique suite à de multiples épisodes volcaniques et sédimentaires intercalés (Moukhsil et al., 2003; Bandyayera et Lacoste, 2009; Bandyayera et Daoudene, 2018).

Les unités volcaniques du Groupe d’Eastmain sont composées de basalte, de tuf et, en moindres proportions, d’andésite et de rhyolite. Ces différentes unités ont été réparties par Moukhsil et al. (2003) dans quatre cycles volcaniques dans leur modèle géodynamique de la formation de la CRVMBE. La classification suivante est une version modifiée de leur interprétation, d’après les données récoltées depuis leur étude :

  • Premier cycle volcanique (2752 à 2739 Ma) : Formation de Kauputauch (2751,6 ±0,8 Ma; Moukhsil et al., 2001);
  • Deuxième cycle volcanique (2739 à 2723 Ma) : Formation de Natel (2739 ±5 Ma, Moukhsil, 2000);
  • Troisième cycle volcanique (2723 à 2705 Ma) : Formation d’Anatacau-Pivert (2723 ±2,2 Ma; Moukhsil et al., 2001), Formation de Bernou (2722 ±1,5 Ma; David et al., 2010);
  • Quatrième cycle volcanique (<2705 Ma) : Formation de Komo (2705 ±3 à 2703 ±8 Ma; David et Parent, 1997; Parent, 1998), Formation de Kasak (2704 ±1,1 Ma; David et al., 2009).

Il est important de noter que les formations de Wabamisk et d’Anaconda comportent également des unités volcaniques et volcanoclastiques non datées qui doivent appartenir au plus jeune de ces cycles, ou à un cycle subséquent.

Moukhsil et al. (2003) ont aussi identifié deux périodes de sédimentation distinctes dans la CRVMBE.

La première période (2703 à 2697 Ma) regroupe les unités sédimentaires des formations de Wabamisk, d’Anaconda et de Clarkie (Moukhsil et al., 2003). La Formation de Wabamisk (âge minimal de formation de 2701 ±10 Ma) est composée de basalte surmonté de tuf, puis de conglomérat et d’arkose (Moukhsil, 2000). La Formation d’Anaconda est similaire et se compose de basalte amphibolitisé à sa base, de tuf et d’un assemblage de wacke et de mudrock (Labbé et Grant, 1998). La Formation de Clarkie correspond à la partie sommitale de ces unités, avec de l’arénite, du conglomérat et du tuf (Labbé et Grant, 1998).

Cette période pourrait aussi inclure la Formation de Low, qui semble avoir été formée lors de plusieurs périodes subséquentes, et dont les âges maximaux de sédimentation répertoriés sont compris entre 2717 et 2675 Ma (David et al., 2010; Ravenelle et al., 2010; Ravenelle, 2013). Cette formation est composée de conglomérat surmonté de séquences turbiditiques (Bandyayera et Fliszár, 2007).

La deuxième période de sédimentation (2697 à ~2674 Ma) comprendrait la Formation d’Auclair. Cependant, une large partie de la superficie de cette formation a été réassignée à d’autres unités suite aux travaux de Bandyayera et Fliszár (2007) et de Bandyayera et al. (en préparation). La nouvelle version de la Formation d’Auclair ne contient aucune indication stratigraphique d’appartenance à une période de sédimentation plus jeune que les formations sédimentaires mentionnées ci-haut. Elle est composée principalement de paragneiss (Moukhsil, 2000).

Compte tenu de son âge maximal de sédimentation, la Formation de Pilipas (2731,8 ±2,2 Ma; David et al., 2010) ne fait pas partie de ces deux périodes de sédimentation, mais d’une période antérieure non répertoriée. Elle est constituée de conglomérat, de wacke, de grès, de paragneiss et de formation de fer (Bandyayera et Lacoste, 2009). La Formation de Pontax, composée de conglomérat et de wacke, est plus jeune que la Formation d’Anatacau-Pivert, mais aucune autre information ne permet de la situer dans une période sédimentaire (Bandyayera et Daoudene, 2018).

Le Groupe d’Eastmain est injecté de plusieurs intrusions felsiques à intermédiaires (Moukhsil et al., 2003). Plus rarement, des unités gabbroïques et ultramafiques tardives le coupent également.

Les roches du Groupe d’Eastmain sont généralement métamorphisées au faciès supérieur des schistes verts ou des amphibolites inférieur à moyen, mais peuvent atteindre localement le faciès des amphibolites supérieur, voire le faciès des granulites à proximité des contacts entre les sous-provinces (Moukhsil et al., 2003; Bandyayera et al., 2010).

Épaisseur et distribution

Le Groupe d’Eastmain compose la majeure partie de la CRVMBE, laquelle est située dans la Sous-province de La Grande. Les unités du groupe longent la partie nord du contact entre les sous-provinces de Nemiscau et La Grande. Le Groupe d’Eastmain se trouve à proximité de la section en aval de la rivière Eastmain, majoritairement dans la partie nord du feuillet 32N, la partie ouest du feuillet 33B ainsi que les feuillets 33C01 à 33C12 et 33D01. Il s’étend de façon continue sur une distance de 250 km dans un axe E-W. De chaque côté de cet axe, le Groupe d’Eastmain peut être observé sur une distance allant jusqu’à 50 km. L’épaisseur de ses différentes unités varie de quelques centaines de mètres à une vingtaine de kilomètres.

Datation

Le tableau ci-dessous regroupe les différents âges de cristallisation obtenus pour les unités volcaniques du Groupe d’Eastmain.

Unité Numéro d’échantillon Système isotopique Minéral Âge de cristallisation (Ma) (+) (-) Référence(s)
Formation de Kauputauch (nAku2) SGNO-2000-3 U-Pb Zircon 2751,6 0,8 0,8 Moukhsil et al., 2001
Formation de Natel (nAnt6) 97-JY-0224 U-Pb Zircon 2739 5 5 Moukhsil, 2000
Formation d’Anatacau-Pivert (nAnp6) 99-AM-1202 U-Pb Zircon 2723,1 2,2 2,2 Moukhsil et al., 2001
Formation de Bernou (nAbeu3) 2007-DB-1045 U-Pb Zircon 2722 1,5 1,5 David et al., 2010
Formation de Komo (nAko3) LG-96-394 U-Pb Zircon 2705 3 3 David et Parent, 1997
Formation de Kasak (nAka2) 2006-DB-1076 U-Pb Zircon 2704 1,1 1,1 David et al., 2009
Formation de Komo (nAko3) GT-96-23 U-Pb Zircon 2703 8 8 Parent, 1998

Relations stratigraphiques

Aucun socle tonalitique ancien n’a été identifié à la base du Groupe d’Eastmain. Le plus vieux pluton répertorié dans la région est le Pluton de La Pêche, avec un âge de 2747 Ma, soit plus jeune que celui de la Formation de Kauputauch (Moukhsil et Legault, 2002; Moukhsil et al., 2003).

Le Groupe d’Eastmain s’est formé par une succession d’épisodes de volcanisme suivis d’épisodes d’érosion et de sédimentation. Ainsi, presque chaque formation volcanique du Groupe d’Eastmain est en contact avec au moins une formation sédimentaire sus-jacente, selon l’ensemble suivant :

  • Formation volcanique de Kauputauch;
  • Formation volcanique de Natel – Formation volcano-sédimentaire d’Anaconda/Formation sédimentaire de Clarkie/Formation sédimentaire d’Auclair;
  • Formation volcanique d’Anatacau-Pivert – Formation sédimentaire de Pontax;
  • Formation volcanique de Bernou – Formation sédimentaire de Pilipas*;
  • Formation volcanique de Kasak – Formation sédimentaire de Low;
  • Formation volcanique de Komo – Formation volcano-sédimentaire de Wabamisk/Formation sédimentaire d’Auclair;

*La Formation de Pilipas repose en discordance sur la Formation de Bernou, et serait ainsi plus jeune (Bandyayera et Lacoste, 2009). Toutefois, la Formation de Pilipas (2731,8 Ma) a un âge maximal de déposition plus vieux que l’âge de cristallisation de la Formation de Bernou (2722 Ma).

Les contacts entre les différentes formations volcaniques n’ont pas été observés. Les contacts entre les formations volcaniques et volcano-sédimentaires ou sédimentaires associées sont principalement discordants, localement faillés. La Formation d’Anaconda fait exception et pourrait reposer en concordance sur la Formation de Natel (Labbé et Grant, 1998).

Les complexes de Jolicoeur et de Laguiche surmontent toutes ces unités. Les contacts entre les roches sédimentaires de ces complexes et de celles du Groupe d’Eastmain sont généralement graduels, tels qu’observés dans les formations de Low et de Pontax (Fontaine et al., 2015; Bandyayera et Daoudene, 2018). Les roches sédimentaires passent ainsi de peu à pas migmatitisées dans le Groupe d’Eastmain à grandement fusionnées au-delà du contact. Celui-ci peut être plus abrupt dans certains cas, comme dans la Formation de Pilipas (Bandyayera et Lacoste, 2009). Au sud, la Zone de cisaillement de la Basse-Eastmain sépare le Groupe d’Eastmain du Complexe de Jolicoeur et du reste de la Sous-province de Nemiscau (Moukhsil et al., 2001).

Le Groupe d’Eastmain est bordé et traversé par de nombreux plutons syntectoniques, tarditectoniques et post-tectoniques, de même que par les dykes de diabase paléoprotérozoïques du Lac Esprit, de Matachewan, de Senneterre et de Shpogan.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

 

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

 

BANDYAYERA, D., CARON-CÔTÉ, E., PEDREIRA PÉREZ, R., CÔTÉ-ROBERGE, M., CHARTIER-MONTREUIL, W. En préparation. Synthèse géologique de la Sous-province de Nemiscau, Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada. MERN.

BANDYAYERA, D., DAOUDENE, Y. 2018. Géologie de la région du lac Nemiscau, secteur ouest de la rivière Rupert (SNRC 32N06, 32N07 et 32N11). MERN. RG 2018-03, 58 pages et 1 plan.

BANDYAYERA, D., FLISZAR, A. 2007. Géologie de la région de la baie Kasipasikatch et du lac Janin. MRNF. RP 2007-05, 15 pages et 2 plans.

BANDYAYERA, D., LACOSTE, P. 2009. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC DE ROTIS (33C10), DU LAC BERNOU (33C11) ET DU LAC BOYD (33C15). MRNF. RP 2009-06, 15 pages et 3 plans.

BANDYAYERA, D., RHEAUME, P., MAURICE, C., BEDARD, E., MORFIN, S., SAWYER, E W. 2010. SYNTHESE GEOLOGIQUE DU SECTEUR DU RESERVOIR OPINACA, BAIE-JAMES. UNIVERSITE DU QUEBEC A CHICOUTIMI, MRNF. RG 2010-02, 46 pages et 1 plan.

BOURNE, J H. 1972. GEOLOGY OF THE MESGOUEZ LAKE AREA (ABITIBI, MISTASSINI AND NEW QUEBEC TERRITORIES). MRN. DP 110, 14 pages et 1 plan.

CARLSON, E H. 1962. Rapport préliminaire sur la région du lac Pivert, Territoire de Mistassini et Nouveau-Québec. MRN. RP 483, 13 pages et 1 plan.

CARLSON, E H., EAKINS, P R., HASHIMOTO, T. 1968. REGION DE GRAND-DETOUR – LACS VILLAGE, TERRITOIRE DE MISTASSINI ET NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RG 136, 53 pages et 3 plans.

DAVID, J., DAVIS, D W., BANDYAYERA, D., PILOTE, P., DION, C. 2009. DATATIONS U-PB EFFECTUEES DANS LES SOUS-PROVINCES DE L’ABITIBI ET DE LA GRANDE EN 2006-2007. GEOTOP UQAM-MCGILL, UNIVERSITE DE TORONTO, MRNF. RP 2009-02, 17 pages.

DAVID, J., DAVIS, D W., BANDYAYERA, D., SIMARD, M., MOUKHSIL, A., DION, C. 2010. DATATIONS U-PB EFFECTUEES DANS LES SOUS-PROVINCES D’ASHUANIPI, DE MINTO ET DE LA GRANDE EN 2007-2008. GEOTOP UQAM-MCGILL, UNIVERSITE DE TORONTO, MRNF. RP 2010-03, 28 pages.

DAVID, J., PARENT, M. 1997. GEOCHRONOLOGIE U-PB DU PROJET MOYEN-NORD. Rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec. GM 59903, 90 pages.

DUBE, C. 1978. Région des lacs Champion, Tésécau et de la rivière Rupert (territoire de Mistassini et d’Abitibi) ? compilation. MRN. DPV 585, 39 pages et 2 plans.

EAKINS, P R. 1961. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DU LAC NATEL, TERRITOIRE DE MISTASSINI ET NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RP 454, 13 pages et 1 plan.

FRANCONI, A.1978. La bande volcanosédimentaire de la rivière Eastmain inférieure – rapport géologique final. MRN. DPV 574, 186 pages et 2 plans.

HASHIMOTO, T. 1962. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DES LACS VILLAGE, TERRITOIRE DE MISTASSINI ET NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RP 473, 12 pages et 1 plan.

LABBE, J Y., GRANT, M. 1998. GEOLOGIE DE LA REGION DE LAC NATEL (33B/04). MRN. RG 98-14, 30 pages et 1 plan.

MCCREA, J G. 1936. EASTMAIN RIVER EXPLORATION. DOME MINES LTD. Rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec. GM 09863-A, 16 pages et 7 plans.

MOUKHSIL, A. 2000. Géologie de la région des lacs Pivert (33C/01), Anatacau (33C/02), Kauputauchechun (33C/07) et Wapamisk (33C/08). MRN. RG 2000-04, 49 pages et 4 plans.

MOUKHSIL, A., DOUCET, P. 1999. GEOLOGIE DE LA REGION DES LACS VILLAGE. MRN. RG 99-04, 33 pages et 1 plan.

MOUKHSIL, A., LEGAULT, M. 2002. Géologie de la région de la Basse-Eastmain occidentale (33D/01, 33D/02, 33D/07 et 33D/08). MRN. RG 2002-09, 32 pages et 4 plans.

MOUKHSIL, A., LEGAULT, M., BOILY, M., DOYON, J., SAWYER, E., DAVIS, D. W. 2003. Synthèse géologique et métallogénie de la ceinture de roches vertes de la Moyenne et de la Basse-Eastmain (Baie-James). MRN. ET 2002-06, 57 pages et 1 plan.

MOUKHSIL, A., VOICU, G., DION, C., DAVID, J., DAVIS, D.W., PARENT, M. 2001. Géologie de la région de la Basse-Eastman centrale (33C03, 33C04, 33C05 et 33C06). MRN. RG 2001-08, 54 pages et 4 plans.

PARENT, M. 1998. GEOCHRONOLOGIE U-PB DU PROJET MOYEN-NORD, PHASE II. Rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec. GM 59904, 63 pages.

REMICK, J H. 1976. WEMINDJI AREA (MUNICIPALITE DE LA BAIE JAMES) – PRELIMINARY REPORT. MRN. DPV 446, 59 pages et 14 plans.

SIMARD, M., GOSSELIN, C. 1999. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC LICHTENEGER. MRN. RG 98-15, 27 pages et 1 plan.

VALIQUETTE, G. 1975. Région de la rivière Nemiscau. MRN. RG 158, 171 pages et 3 plans.

Autres publications

Eade, K.E., 1966. Fort George River and Kaniapiskau River, west half, map areas, new Quebec. Geological Survey of Canada, Memoir 339, 83 pages. doi.org/10.4095/100562

Fontaine, A., Dubé, B., Malo, M., McNicoll, V.J., Brisson, T., Doucet, D., Goutier, J., 2015. Geology of the metamorphosed Roberto gold deposit (Éléonore Mine), James Bay region, Quebec: diversity of mineralization styles in a polyphase tectonometamorphic setting. doi.org/10.4095/296643

Low, A.P., 1897. Rapport sur des explorations faites dans la péninsule du Labrador, le long de la Grande rivière de l’est, des rivières Koksoak, Hamilton et Manicouagan et des parties d’autres rivières. Commission Géologique du Canada, rapport annuel; volume 8, partie L, pages 237-239. doi.org/10.4095/297218

Ravenelle, J.F., 2013. Amphibolite facies gold mineralization: An example from the Roberto deposit, Eleonore property, James Bay, Quebec. Institut National de la Recherche Scientifique; thèse de doctorat; 325 pages. http://espace.inrs.ca/id/eprint/1945

Ravenelle, J.F., Dube, B., Malo, M., McNicoll, V., Nadeau, L., Simoneau, J., 2010. Insights on the geology of the world-class Roberto gold deposit, Éléonore property, James Bay area, Quebec. Geological Survey of Canada, Current Research, volume 2010-1, page 26. doi.org/10.4095/261482

Shaw, G., 1942. Preliminary Map: Eastmain, Quebec. Geological Survey of Canada, paper 42-10. doi.org/10.4095/108269

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Groupe d’Eastmain. Lexique stratigraphique du Québec. https://https://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/groupe-eastmain [cité le jour mois année].

Collaborateurs

 

Première publication

William Chartier-Montreuil, géo. stag., B. Sc. william.chartier-montreuil@mern.gouv.qc.ca; Daniel Bandyayera, géo., Ph. D. (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Anne-Marie Beauchamp, ing. géo., M. Sc. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML).

 
30 août 2021