English
 
Membre de Portage
Étiquette stratigraphique : [narc]por
Symbole cartographique : nApor

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nApor2 Roche volcanoclastique de composition intermédiaire à felsique
nApor1 Formation de fer de type Algoma (faciès à carbonate-sidérite et à magnétite dominants)
 
Auteur :Henry et Allard, 1979
Âge :Néoarchéen
Stratotype :Pas de stratotype officiel, mais le décapage réalisé par la compagnie Westminer Canada au début des années 90 sur l’île du Portage (UTM NAD 83, Zone 18 : 557539 m E, 5529521 m N) constitue une coupe de référence.
Région type :Région entre le sud du Petit lac Gilman et le secteur de l’île du Portage, au nord du lac aux Dorés (portion nord du feuillet SNRC 32G16).
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-province de l’Abitibi
Lithologie :Formation de fer et roche volcanoclastique
Type :Lithostratigraphique
Rang :Membre
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

 

Unité(s) apparentée(s)

Historique

Le Membre de Portage correspond essentiellement à la formation de fer du lac Sauvage décrite en détail par Henry et Allard (1979). Il est inclus en tant que faciès dans la Formation de Waconichi par Daigneault et Allard (1990), de façon informelle. La cartographie de Roy et al. (2007) et la révision stratigraphique du Groupe de Roy (Leclerc et al., 2011) justifient une appellation formelle des faciès identifiés par Daigneault et Allard (1990), qui deviennent des membres à l’intérieur de la Formation de Waconichi.

Description

Membre de Portage 1 (nApor1) : Formation de fer de type Algoma (faciès à carbonate-sidérite et à magnétite dominants)

La formation de fer du lac Sauvage telle que décrite par Henry et Allard (1979) correspond à une formation de fer de type Algoma dans la classification de Gross (1996). Trois faciès sont reconnus : a) le faciès carbonaté, b) le faciès oxydé, et c) le faciès sulfuré.

Faciès carbonaté : C’est le faciès dominant, caractérisé par un schiste à ankérite-chlorite ± chloritoïde avec litage de pyrite. Cette roche est généralement interlitée avec un chert tufacé. Ce faciès affleure dans le secteur de la colline Sidérite, au nord du lac Surprenant.

 

Faciès oxydé : Reconnu à l’ouest de la colline Sidérite et dans le secteur de l’île du Portage, il se caractérise par une formation de fer à magnétite (90 à 95 % magnétite et 5 à 10 % chert) de faible épaisseur (0,6 m) et discontinue (jusqu’à 9 m d’extension latérale).

 

Faciès sulfuré : C’est le faciès prédominant dans le secteur de l’île du Portage. Il comprend une phase dominante à pyrite (pyrrhotite dans le secteur du Mont Sorcier) et un assemblage à carbonates de fer, chlorite, quartz et chloritoïde. Des traces de sphalérite et de chalcopyrite sont aussi présentes.

Membre de Portage 2 (nApor2) : Roche volcanoclastique de composition intermédiaire à felsique

À l’est du lac Alasper, au sud de la ville de Chibougamau, la formation de fer du lac Sauvage est interstratifiée avec des tufs à lapillis moyens à grossiers de composition intermédiaire à felsique. La matrice est composée de phénocristaux de quartz et de plagioclase. Elle renferme des fragments de roches volcaniques mafiques et de formation de fer (faciès oxydé) de taille millimétrique à décimétrique.

Leclerc et al. (2008) fournissent une description du décapage de référence réalisé au début des années 90 par la compagnie Westminer Canada sur l’île du Portage :

« Le décapage est localisé sur le flanc nord d’un petit anticlinal qui ramène localement les polarités vers le nord. Le sud du décapage, qui constitue la base de la coupe, est caractérisé par un tuf à lapillis grossier, folié, avec une matrice pyriteuse. Les lapillis séricitisés de couleur beige suggèrent une composition intermédiaire. Le tuf à lapillis est recouvert par une unité de chert pyriteux. Des laves mafiques chloritisées et séricitisées avec des rubans millimétriques de pyrite occupent la partie nord du décapage. Environ 30 m au SW, une formation de fer rubanée à magnétite (55 %), chlorite (30 %) et pyrite (15 %), avec des traces de chalcopyrite, est encaissée dans une zone de laves mafiques foliées, magnétiques et très chloritisées. La foliation et les plis isoclinaux orientés E-W sont associés à la déformation régionale et recoupés par des plis ouverts et des zones de cisaillement (fragiles-ductiles) orientées N-S. »

Épaisseur et distribution

Les roches du Membre de Portage forment des lentilles dont l’épaisseur est inférieure à 70 m et l’extension latérale atteint au maximum 2,4 km. Elles apparaissent à l’intérieur de la Zone de cisaillement du Lac Sauvage, entre le sud du lac Sauvage et l’île du Portage (partie nord du feuillet SNRC 32G16).

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Le décapage de l’île du Portage décrit dans la section « coupe type » indique que les formations de fer sont encaissées dans « une zone de laves mafiques foliées, magnétiques et très chloritisées » qui sont attribuées au Membre de David (partie supérieure de la Formation d’Obatogamau) au nord du lac Chibougamau.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
DAIGNEAULT, R. – ALLARD, G.O.Le Complexe du Lac Doré et son environnement géologique (région de Chibougamau – sous-province de l’Abitibi). MM89-03, Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; MM 89-03, 275 pages.1990MM 89-03
GROSS, G.A.Gîtes stratiformes de fer. In : Géologie des types de gîtes minéraux du Canada (Eckstrand, O.R. – Sinclair, W.D. – Thorpe, R.I., éditeurs). Commission Géologique du Canada; Géologie du Canada no. 8, pages 47-61.1995Source
HENRY, R.L. – ALLARD, G.O.Formation de fer du Lac Sauvage, cantons de McKenzie et de Roy, région de Chibougamau. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; DPV 593, 90 pages.1979DPV 593
LECLERC, F. – BÉDARD, J.H. – HARRIS, L.B. – GOULET, N. – HOULE, P. – ROY, P.Nouvelles subdivisions de la Formation de Gilman, Groupe de Roy, région de Chibougamau, sous-province de l’Abitibi, Québec, résultats préliminaires. Recherches en cours, 2008-07, Commission Géologique du Canada; 23 pages.2008Source
LECLERC, F. – BÉDARD, J.H. – HARRIS, L.B. – McNICOLL, V.J. – GOULET, N. – ROY, P. – HOULE, P.Tholeiitic to calc-alkaline cyclic volcanism in the Roy Group, Chibougamau area, Abitibi Greenstone Belt – Revised stratigraphy and implications for VHMS explorations. Revue canadienne des Sciences de la Terre; volume 48, pages 661-694.2011Source
ROY, P. – FALLARA, F. – HOULE, P. – CHENG, L.Z. – RABEAU, O. – BLAIS, A. – LAFRANCE, B. – LECLERC, F. – PILOTE, P. – RIVERIN, G. – SCHMITT, L.Étude sur le flanc sud du Complexe du Lac Doré, veines Cu-Au et modèle 3D préliminaire. Québec Exploration 2007, Résumés des conférences et des photoprésentations, Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec, DV 2007-04, page 37.2007DV 2007-04
5 décembre 2018