Membre de Pichamobi
Étiquette stratigraphique : [narc]pm
Symbole cartographique : nApm
 

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nApm2 Roches volcanoclastiques intermédiaires à felsiques
nApm1 Andésite et rhyolite porphyrique
 
Auteur(s) : Charbonneau et al., 1991
Âge : Néoarchéen
Stratotype : Aucun
Région type : Rive est de la baie Pichamobi du lac la Trêve (feuillet 32G14-200-0201), où les affleurements exposent une lentille de rhyolite porphyrique (nApm1) et des tufs à lapillis et à blocs de composition rhyolitique (nApm2).
Province géologique  : Province du Supérieur
Subdivision géologique : Sous-province de l’Abitibi
Lithologie : Roches volcaniques felsiques
Catégorie : Lithostratigraphique
Rang : Membre
Statut : Formel
Usage : Actif

 

Historique

Charbonneau et al. (1991) instaurent formellement le Membre de Pichamobi. Ces auteurs mentionnent (page 19) que « les volcanites du Pichamobi ont d’abord été cartographiées comme des roches sédimentaires et métasédimentaires par Beach (1941). Cette situation a été revue et corrigée par MacIntosh (1977), suivi de Dubé (1981, 1983) et de Chartrand (1982, 1984) ».

Le nom provient de la baie Pichamobi du lac la Trêve située dans le feuillet 32G14.

Description

Membre de Pichamobi 1 (nApm1) : Andésite et rhyolite porphyrique

L’unité d’andésite et de rhyolite porphyrique est constituée de phénocristaux de plagioclase baignant dans une matrice de séricite, épidote, chlorite et carbonate, ce qui lui confère une patine gris pâle à blanche. La rhyolite présente localement des structures d’écoulement laminaire et bréchique (Gajaria, 1976). Cette unité compétente comparativement aux roches volcaniques mafiques adjacentes est caractérisée par un clivage espacé.

Membre de Pichamobi 2 (nApm2) : Roches volcanoclastiques intermédiaires à felsiques

L’unité dominante du Membre de Pichamobi est un tuf à lapillis et à blocs de composition andésitique à rhyolitique. Les lapillis et les blocs sont allongés dans le plan de la schistosité régionale E-W. L’axe long des fragments mesure en moyenne 3 cm, mais peut atteindre 10 cm. La patine uniforme grise à blanche des fragments suggère une composition homogène. La matrice est riche en chlorite et en séricite. À l’est du lac Thomelet, le Membre de Pichamobi comprend aussi une proportion importante d’exhalite constituée de grès et de mudstone graphiteux minéralisés en pyrrhotite, en pyrite et, accessoirement, en sphalérite. Ces sulfures apparaissant sous une forme disséminée à massive, en nodules ou en lamines. Les niveaux d’exhalite ont une épaisseur généralement inférieure à 10 m, qui peut localement dépasser 30 m. Ils sont intercalés dans les roches volcanoclastiques (Canadian Nickel, 1957a,b; Honeyman, 1958 ; Gajaria, 1976; Aubertin et Bussières, 1989). La quantité importante de pyrrhotite dans ces roches est à l’origine d’une anomalie magnétique positive qui se superpose à un conducteur EM (Keating et D’Amours, 2010).

Épaisseur et distribution

Le Membre de Pichamobi (Charbonneau et al., 1991) désigne une lentille de roches volcaniques felsiques de 1 x 10 km, orientée NE, à l’intérieur de la Formation d’Obatogamau. Les meilleurs affleurements sont exposés sur la rive SE de la baie Pichamobi. L’anomalie magnétique positive qui caractérise cette unité se prolonge à l’est du lac Thomelet (feuillet 32J03-200-0101). Les forages 13290 et 13292 indiquent qu’une faible couverture de roches sédimentaires appartenant à la Formation de Chebistuan recouvre les roches volcanoclastiques, les rhyolites et les sulfures massifs à pyrite et pyrrhotite du Membre de Pichamobi (Canadian Nickel, 1957a et 1957b).

Datation

Un échantillon (2013-FL-9761A) recueilli pour une analyse géochronologique n’a livré qu’une petite quantité de zircons devenus trop fragiles pour être analysés après l’étape d’abrasion chimique (David et al., 2018).

Relation(s) stratigraphique(s)

Les roches volcaniques felsiques du Membre de Pichamobi constituent une lentille intercalée à l’intérieur des coulées de basaltes coussinés de la Formation d’Obatogamau. Les contacts stratigraphiques sont nets.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

AUBERTIN, R., BUSSIERES, Y., 1989. JOURNAL DE SONDAGES AU DIAMANT, PROJET PORPHYRE SHOW. 1190. EXPLORATIONS NORANDA LTEE, rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec; GM 49083, 110 pages, 2 plans.

CANADIAN NICKEL CO LTD, 1957. SAMPLING RECORD, CHIBOUGAMAU AREA PROPERTY. rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec; GM 00067, 1 page, 1 plan.

CANADIAN NICKEL CO LTD, 1957. SAMPLING RECORD, CHIBOUGAMAU AREA. rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec; GM 00147, 4 pages.

CHARBONNEAU, J M., PICARD, C., DUPUIS-HEBERT, L., 1991. SYNTHESE GEOLOGIQUE DE LA REGION DE CHAPAIS-BRANSSAT (ABITIBI). MRN; MM 88-01, 202 pages, 13 plans.

CHARTRAND, F., 1982. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC THOMELET, DISTRICT DE CHIBOUGAMAU. MRN; DP-82-13, 2 plans.

CHARTRAND, F., 1984. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC THOMELET – CHIBOUGAMAU. MRN; ET 83-09, 34 pages, 1 plan.

DAVID, J., PILOTE, P., HAMMOUCHE, H., LECLERC, F., TALLA TAKAM, F., 2018. Datations U-Pb dans la Province du Supérieur effectuées au GEOTOP en 2013-2014. MRN, GEOTOP; RP 2017-03, 43 pages.

DUBE, C Y., 1981. GEOLOGIE DE LA DEMIE EST DU CANTON DE LAMARCK (COMTE D’ABITIBI-EST). MRN; DPV 811, 12 pages, 1 plan.

GAJARIA, B., 1976. DIAMOND DRILL HOLE RECORD, OPEMISCA PROPERTY. CLAIMS COULSON, AMOCO CANADA PETROLEUM CO LTD, rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec; GM 31983, 31 pages.

HONEYMAN, K G., 1958. DIAMOND DRILL RECORD. SPORRAN MINES LTD, rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec; GM 07859, 28 pages, 1 plan.

JOBIN, D., KEATING, P., LEFEBVRE, D., 2009. SERIE DES CARTES GEOPHYSIQUES, PARTIES DES SNRC 32E09, 32E16, 32F11, 32F12, 32F13, 32F14, LEVE GRAVIMETRIQUE DE MATAGAMI, QUEBEC. COMMISSION GEOLOGIQUE DU CANADA, MRNF, GEOMATIQUE CANADA; DP 2009-06, 7 pages, 2 plans.

M E R, 1983. RAPPORT D’ETAPE DES TRAVAUX EN COURS A LA DIVISION DU PRECAMBRIEN. ET 82-01, 269 pages, 2 plans.

MacINTOSH, J A., 1977. GEOLOGY OF THE LANTAGNAC – LA TOUCHE AREA (COMTE D’ABITIBI-EST). MRN; DPV 497, 131 pages, 1 plan.

 

Autres publications

BEACH, H.H. 1941.  Mechamego Lake, Abitibi Territory, Quebec. Geological Survey of Canada; Map 608A. https://doi.org/10.4095/107578

Citation suggérée

 

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Membre de Pichamobi. Lexique stratigraphique du Québec. https://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/membre-de-pichamobi [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

François Leclerc, géo., Ph. D. francois.leclerc@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); James Moorhead, géo., M. Sc. (lecture critique); Claude Dion, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML). 

 
29 avril 2021