Formation de Scorpion
Étiquette stratigraphique : [narc]sc
Symbole cartographique : nAsc
 

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur(s) : Charbonneau et al., 1991
Âge : Néoarchéen
Stratotype : Ancien bûcher entre les lacs des Deux Orignaux et Kapunapotagen. À noter que cette localité type est maintenant difficile d’accès. D’autres excellents affleurements sont observés au sud du lac Sunrise (UTM NAD83 Zone 18N 484309 m E – 5522687 m N).
Région type : Secteur du lac Sunrise (partie NW du feuillet 32G14-200-0101)
Province géologique : Province du Supérieur
Subdivision géologique : Sous-province de l’Abitibi
Lithologie : Roches volcaniques felsiques
Catégorie : Lithostratigraphique
Rang : Formation
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Historique

La Formation de Scorpion, instaurée par Charbonneau et al. (1991), avait auparavant été désignée sous son appellation anglaise (Scorpio) par Charbonneau et Dupuis-Hébert (1983), Charbonneau et al. (1984) et Picard (1984, 1985 et 1986).

Le nom provient du lac Scorpion situé dans le feuillet 32G14.

Description

La Formation de Scorpion est en grande partie composée de tufs à lapillis moyens à grossiers. Les échantillons de tuf analysés par Leclerc et Daoudene (en préparation) possèdent une composition qui varie du basalte andésitique au trachybasalte, en se basant sur les éléments en traces. La roche à patine d’altération beige présente une matrice microcristalline d’albite et de quartz formée de cristaux de chlorite et d’épidote qui s’alignent dans le plan de la schistosité régionale WNW-ESE. Elle contient couramment de la pyrite et de la pyrrhotite (± chalcopyrite) disséminées. Les lapillis felsiques sont composés de quartz et de plagioclase altérés en séricite et en carbonate. Quelques rares lapillis sont de composition mafique. Les tufs à cristaux de plagioclase et de quartz millimétriques possèdent une matrice microcristalline composée de quartz-albite-chlorite-épidote avec quelques lamines de carbonate dans les zones d’ombre de pression. Au SW du lac Pacifique (NE du feuillet 32G14-200-0102), les tufs à lapillis fins à moyens ont une matrice chloriteuse vert foncé contenant des phénocristaux de plagioclase. Les lits millimétriques à centimétriques à granoclassement normal indiquent une polarité vers le sud. Au sud du lac Sunrise et au NE du lac Janus (nord du feuillet 32G14-200-0102), des affleurements dégagés en bordure de routes forestières exposent des roches volcanoclastiques similaires intercalées dans des coulées de roches volcaniques felsiques massives et localement porphyriques à phénocristaux de plagioclase et de quartz. Les phénocristaux de plagioclase sont séricitisés et altérés en carbonate, alors que les cristaux de quartz montrent des microstructures de résorption. La matrice microgrenue contient de la chlorite alignée dans le plan de la schistosité régionale. Ces roches forment une bande qui avait été un temps attribuée à la Formation de la Trêve par Charbonneau et al. (1991), mais les observations de Leclerc et Daoudene (en préparation) permettent de confirmer leur appartenance à la Formation de Scorpion, comme proposée originellement par Charbonneau et Dupuis-Hébert (1983) et Picard (1984 et 1986). Des coulées de roches volcaniques felsiques à faciès massif, coussiné, bréchique et amygdalaire ont aussi été reconnues à l’est du lac des Deux Orignaux (site de la localité type de Charbonneau et al., 1991). Elles atteignent 100 m d’épaisseur et sont intercalées avec les unités de roches volcanoclastiques (Charbonneau et al., 1991).

Épaisseur et distribution

La Formation de Scorpion constitue une séquence homoclinale à polarité normale vers le sud d’une épaisseur d’environ 2000 m (Charbonneau et al., 1991) qui s’étend depuis l’ouest du lac des Deux Orignaux jusqu’au sud du Pluton d’Opémisca (partie sud du feuillet 32G14). 

Datation

Un échantillon de tuf à lapillis fin recueilli à l’ouest du lac Sunrise a livré un âge de cristallisation de 2716,4 ±1,0 Ma (David et al., 2012).

Système isotopique Minéral Âge de cristallisation (Ma) (+) (-) Référence(s)
U-Pb Zircon 2716,4 1,0 1,0 David et al., 2012

Relation(s) stratigraphique(s)

Au NW du lac Scorpion (feuillet 32G14-200-0102), les roches volcanoclastiques à la base de la Formation de Scorpion reposent en contact net sur les roches volcaniques et sédimentaires de la Formation de Blondeau. Ce contact est localement oblitéré par une zone de déformation où domine l’aplatissement. Les roches de cette unité sont coupées par des filons-couches de gabbro (I3Ac) caractérisés par des anomalies magnétiques positives sur la carte du gradient vertical du champ magnétique résiduel (Keating et D’Amours, 2010). Le sommet de la formation, qui affleure peu, semble être marqué par une zone de cisaillement à pendage nord au contact avec les roches sédimentaires de la Formation de Daubrée (Charbonneau et al., 1991). 

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

CHARBONNEAU, J M., PICARD, C., DUPUIS-HEBERT, L. 1991. SYNTHESE GEOLOGIQUE DE LA REGION DE CHAPAIS-BRANSSAT (ABITIBI). MRN. MM 88-01, 202 pages et 13 plans.

DAVID, J., SIMARD, M., BANDYAYERA, D., GOUTIER, J., HAMMOUCHE, H., PILOTE, P., LECLERC, F., DION, C. 2012. DATATIONS U-PB EFFECTUEES DANS LES PROVINCES DU SUPERIEUR ET DE CHURCHILL EN 2010-2011. MRNF. RP 2012-01, 33 pages.

KEATING, P., D’AMOURS, I. 2010. REEDITION DES DONNEES NUMERIQUES EN FORMAT GEOSOFT (PROFILS) DES LEVES AEROPORTES DE L’ABITIBI, AU QUEBEC. MRNF, COMMISSION GEOLOGIQUE DU CAN. DP 2010-09, 6 pages.

LECLERC, F., DAOUDENE, Y. En préparation. Levé géologique dans la Sous-province de l’Abitibi à l’ouest de Chapais, Territoire Eeyou Istchee Baie-James (région du lac des Deux Orignaux). MERN.

M E R. 1983. STRATIGRAPHIE DES ENSEMBLES VOLCANO-SEDIMENTAIRES ARCHEENS DE L’ABITIBI: ETAT DES CONNAISSANCES. DV 83-11, 182 pages et 2 plans.

PICARD, C. 1985. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC INCONNU, ABITIBI-EST, QUEBEC. MRN. ET 83-16, 55 pages et 2 plans.

PICARD, C. 1986. PETROGRAPHIE ET GEOCHIMIE DES ROCHES VOLCANIQUES ARCHEENNES A L’OUEST DE CHAPAIS (SILLON DE MATAGAMI – CHIBOUGAMAU). MRN. MM 85-01, 108 pages et 2 plans.

Autres publications

CHARBONNEAU, J.-M., PICARD, C., PICHÉ, M. 1984. Partie A. Stratigraphie du Groupe de Hauy. Dans : Caractères sédimentologiques et stratigraphie des roches volcano-sédimentaires du synclinal de Chapais (Chibougamau – Stratigraphie et minéralisation. Une ceinture archéenne unique). Institut canadien des Mines et de la Métallurgie; symposium tenu à l’Université du Québec à Chicoutimi; livret-guide d’excursions 12, pages 198-210.

PICARD, C. 1984. Évolution génétique et géodynamique du sillon de roches vertes archéennes de Matagami-Chibougamau dans la partie occidentale du synclinal de Chapais (Abitibi-Est, Québec). Université Claude Bernard; thèse de doctorat, 233 pages.

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Formation de Scorpion. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/formation-de-scorpion [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

François Leclerc, géo., Ph. D. francois.leclerc@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); James Moorhead, géo., M. Sc. (lecture critique); Claude Dion, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML).

 
23 décembre 2020