English

Géologie de la région du lac Ewart, sous-provinces de La Grande et d’Opinaca, à l’est de Radisson, Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada

Jean Goutier
Publié le  

 

 

 

 

 

 

L’Essentiel

Une nouvelle carte géologique de la région du lac Ewart (feuillets SNRC 33G04 et 33G05) a été produite à l’échelle 1/50 000 à la suite d’un levé réalisé au cours de l’été 2016. La cartographie de ce secteur, localisé dans les sous-provinces de La Grande et d’Opinaca, a permis de mettre au jour une nouvelle bande de métabasalte, un niveau de conglomérat polygénique et une teneur anomale en or dans un paragneiss du Complexe de Laguiche. Un nouvel indice de béryllium a été trouvé dans le feuillet 33G04, dans une pegmatite granitique rubanée située en périphérie d’un pluton granitique. Nos travaux ont également permis de tracer de nouvelles zones de cisaillement, dont l’une est associée à des intrusions ultramafiques montrant des teneurs anomales en or.

Méthode de travail

La région a été cartographiée en utilisant la méthode établie pour les levés effectués dans les milieux isolés avec quelques accès routiers. Les travaux de cartographie géologique ont été réalisés par une équipe de six géologues et de six aides-géologues entre le 13 juin et le 19 août 2016. Des affleurements situés le long de la route Transtaïga et en périphérie, ainsi que le long d’un chemin près de la ligne de transport électrique, ont été revisités par camion. Des travaux de cartographie ont aussi été réalisés dans les feuillets SNRC 33F02 et 33F07, en plus de vérifications ponctuelles dans d’autres feuillets.

Il faut noter qu’en 1997, une équipe du Ministère avait cartographié les feuillets 33G03, 33G04, 33G05 et 33G06 à l’échelle 1/250 000 (Simard et Gosselin, 1999). Les géofiches ont été versées dans le SIGÉOM, mais les cartes ont été produites plus tard et n’ont pas été incluses dans le rapport de Simard et Gosselin (1999). En 2000, les feuillets 33G05, 33G06 et 33G11 ont été cartographiés à l’échelle 1/50 000 par une équipe du Ministère (Goutier et al., 2002). Les différences majeures entre les travaux de 1997 et 2000, et ceux de 2016 sont l’utilisation du levé aéromagnétique à haute résolution (Goldak Airborne Surveys, 2008; D’Amours, 2011), ainsi qu’une nouvelle approche de la cartographie du Complexe de Laguiche basée sur l’évaluation du pourcentage de mobilisat. En 2014, un échantillon a été prélevé près de la route Transtaïga pour dater le pluton principal de la Suite de Bezier.

La cartographie du secteur à l’étude a permis de produire et de mettre à jour les éléments d’information présentés dans le tableau ci-dessous :

Données et analyses
ÉlémentsNombreLien

Nouveaux affleurements (géofiches) de 2014 (2) et 2016

903

Affleurements (géofiches) de 1997 et 2000

876
Analyses lithogéochimiques complètes, incluant les réanalyses de 2014116116 échantillons
Analyses lithogéochimiques complètes réanalysées en 201415
Analyses lithogéochimiques des métaux d’intérêt économique de 20163737 échantillons

Analyses lithogéochimiques des métaux d’intérêt économique

de 1997 et 2000

17
Analyse géochronologique11 échantillon
Lames minces standards (2000, 2014 et 2016)92
Lames minces polies (2000, 2014 et 2016)20
Colorations au cobaltinitrite de sodium78
Fiches du lexique stratigraphique12
Fiches de substances minérales2424 indices

Travaux antérieurs

Le tableau ci-dessous présente une sélection des travaux réalisés dans le secteur à l’étude depuis 1957 et qui ont eu un impact sur la compréhension géologique de la région. Le lecteur intéressé pourra obtenir une liste exhaustive des travaux d’exploration de la région en consultant la base documentaire EXAMINE.

Travaux antérieurs dans la région d’étude
Auteur(s)Type de travauxContributionLien(s)

Eade et al., 1957

Cartographie régionale

Première carte géologique de reconnaissance de la région (1/508 880)

Eade, 1966

Cartographie régionale

Premier rapport géologique et carte géologique (1/1 000 000)

Tremblay et Marleau, 1973 

Compilation géologique

Première compilation géologique régionale et interprétation des données aéromagnétiques

GM 34001

Giroux et Oakes, 1975;

Giroux, 1975

Prospection héliportée

Découverte d’indices d’U-Th (Delphine et secteurs anomaux en U-Th)

GM 34107

GM 34117

Oakes, 1975a, 1975b;

Larose, 1975;

Dupuis, 1975;

Meillon, 1975;

Renard, 1975;

Lavoie et al., 1976

Compilation géologique, cartographie et prospection

Carte géologique régionale plus détaillée, pétrographie, premier schéma stratigraphique et coupe structurale, synthèse des travaux de prospection de 1975

GM 34087

GM 34096

GM 34097

GM 34098

GM 34099

GM 34100

GM 34118

Sharma, 1975;

Dubé et al., 1976;

Sharma, 1975;

Cockburn, 1977

Cartographie régionale, compilation géologique et gîtologique

Première cartographie géologique par le Ministère des feuillets 33F et 33G (partie nord de 33G05) au 1/100 000. Présentation de la première géofiche. Découverte d’un indice de fer dans le feuillet 33G05 (JP-392, indice Isabeau). Identification d’anomalies en Cu-Mo-Ba en bordure du réservoir La Grande 3 (feuillet 33G05).

DP 311

DP 358

RG 184

DPV 455

Osborne, 1995;

Johnson, 1996

Prospection de surface, géochimie et levé électromagnétique héliporté

Analyses géochimiques de plusieurs unités du secteur NE du feuillet 33G05. Identification de zones anomales en or.

GM 55392

GM 56869

Gauthier, 1996;

Gauthier et al., 1997;

Gauthier, 2000

Compilation géologique et métallogénique

Mise à jour de la géologie des feuillets 33F et 33G, carte des linéaments structuraux, modèles métallogéniques, schéma stratigraphique régional, cartes du magnétisme et de la géochimie de sédiments de fond de lac

MB 96-04

MB 97-30

Simard et Gosselin, 1999;

Gosselin et al., 2002

Cartographie régionale

Première cartographie géologique par le Ministère des feuillets 33B et 33G SW au 1/250 000. Géofiches en 1997 et analyses géochimiques en 1998. Publication en 2002 des cartes couleur des feuillets 33G dans le SIGÉOM.

RG 98-15

CG SIGEOM33G

Goutier et al., 2002

Cartographie géologique

Rapport géologique, cartes au 1/50 000 (feuillets 33G05, 33G06 et 33G11), affleurements de géofiche, affleurements de compilation, analyses géochimiques

RG 2001-15

Laflèche et al., 2004, 2006;

Bussières et Richard, 2010

Prospection, cartographie détaillée, géochimie et géophysique

Cartographie détaillée d’intrusions ultramafiques dans le feuillet 33G04 et découverte de teneurs anomales en or

GM 61670

GM 62933

GM 65506

Gauthier et al., 2007

Compilation géologique

Première carte du métamorphisme régional d’Eeyou Istchee Baie-James en lien avec les minéralisations aurifères

Lapointe, 2008

Compilation géologique et analyse structurale

Analyse structurale d’une grande partie de la Sous-province d’Opinaca, proposition de modèles tectoniques

MB 2008-10

Lalancette et al., 2008;

Allard, 2008;

St-Hilaire, 2008;

Tremblay et al., 2009

Prospection de surface pour l’uranium, géophysique (magnétisme et spectrométrie)

Visite d’affleurements dans le feuillet 33G04. Découverte d’un secteur anomal en U et Th dans le feuillet 33G05 et des indices d’uranium dans la partie sud des feuillets 33G04, 33G03 et 33B14

GM 64463

GM 64342

GM 64066

GM 64464

Goldak Airborne Surveys, 2008

Géophysique aéroportée

Levé magnétique régional de haute résolution

DP 2008-01

Lamothe, 2008, 2009;

Faure, 2010;

Allard et al., 2015

Évaluation de potentiel minéral

Identification de secteurs de haute favorabilité pour l’or dans le nord du feuillet 33G05, confirmation du secteur anomal en or près d’une intrusion ultramafique dans le feuillet 33G04. Identification de secteurs de haute favorabilité pour le Cu-Au ± Mo dans le nord du feuillet 33G05.

EP 2008-01

EP 2009-01

MB 2014-14

EP 2015-01

Cayer, 2010, 2011;

Oswald 2012, 2013; Bouchard et Girard, 2016

Cartographie géologique détaillée, prospection, décapages, forages, géochimie (sol, till, roches)

Découverte de nombreux indices aurifères (p. ex. Edy) et d’indices de Mo dans le nord du feuillet 33G05 et près du contact entre les sous-provinces de La Grande et d’Opinaca vers l’est. Découverte de teneurs anomales en argent et en cuivre dans le feuillet 33G05. Cartographie détaillée des indices.

GM 65401

GM 66018

GM 66855

GM 67696

GM 69865

Lithostratigraphie

La région d’étude est située dans la partie nord-ouest de la Sous-province d’Opinaca et touche à une partie de la Sous-province de La Grande. Ces grandes entités font partie de la Province du Supérieur (Card et Ciesielski, 1986). Les roches de la Sous-province de La Grande sont d’âges mésoarchéens et néoarchéens, tandis que celles de la Sous-province d’Opinaca sont néoarchéennes. Les roches de ces deux sous-provinces sont coupées par des intrusions néoarchéennes et paléoprotérozoïques qui forment des filons-couches parallèles à la foliation principale, des plutons ovoïdes ou des dykes rectilignes discordants.

La chronologie relative de mise en place de ces unités est illustrée dans l’échelle de temps du lac Ewart et dans le schéma stratigraphique qui tient compte des relations de recoupement observées sur le terrain et des données des feuillets adjacents. Ce schéma met aussi en évidence le métamorphisme plus élevé des unités à la base du Complexe de Laguiche, localisées dans la partie méridionale de la région cartographiée. Une grande partie des unités dans la Sous-province d’Opinaca sont concordantes à la foliation principale. Les diverses unités du secteur sont décrites plus en détail dans le Lexique stratigraphique. Les références associées aux datations U-Pb des unités se trouvent dans la légende de la carte du lac Ewart et dans les fiches du lexique stratigraphique. 

 
 

SOUS-PROVINCE DE LA GRANDE

Mésoarchéen

Groupe de Guyer

Les roches du Groupe de Guyer (mAgy, 2820 à 2806 Ma) ne sont exposées que dans la partie NE du feuillet 33G05 où elles forment deux bandes. La bande occidentale est constituée de l’unité mAgy2b très déformée. Elle est composée d’un gneiss et d’une amphibolite rubanée dérivée d’un basalte. Le gneiss est interprété comme le résultat de la déformation et du métamorphisme de volcanites de composition intermédiaire et felsique. La bande orientale représente l’extrémité occidentale de la bande principale du Groupe de Guyer exposée dans les feuillets 33G06, 33G07, 33G10 et 33G11. Cette bande est importante puisqu’elle porte la majeure partie des minéralisations aurifères. On y trouve les unités mAgy1 (amphibolite dérivée d’un basalte), mAgy2 (tufs felsiques et intermédiaires) et mAgy3 (formation de fer). L’unité mAgy2 a été supprimée du feuillet 33G05 à la suite des travaux de Cayer (2010, 2011) qui indiquent que la proportion d’intrusions felsiques déformées dépasse celle des volcanites felsiques. La trace de l’unité mAgy3 a été modifiée à partir de la carte aéromagnétique plus détaillée.

Néoarchéen

Complexe de Langelier

Le Complexe de Langelier (Algl, 3452 à 2788 Ma) est une unité très répandue dans la Sous-province de La Grande. En plusieurs endroits, cette unité représente le socle sur lequel les unités volcano-sédimentaires se sont déposées. Dans la région du lac Ewart, les roches de ce complexe sont présentes dans la partie nord du feuillet 33G05. Elles appartiennent à l’unité Algl3 composée principalement de tonalite à biotite, ou à biotite et hornblende, foliée et localement gneissique. Dans le détail, la tonalite est localement gneissique et l’on note la présence de quelques niveaux de diorite. Le contact de cette unité avec les roches du Groupe de Guyer est de nature tectonique. Cependant, une datation inédite du Langelier provenant du secteur plus à l’ouest (feuillet 33F08) indique un âge néoarchéen (2796,5 ±5,3 Ma), ce qui suggère que cette unité était intrusive dans les roches du Groupe de Guyer.

Intrusions de Duncan

Une intrusion de diorite à hornblende et biotite, en contact intrusif avec les roches de la partie supérieure du Groupe de Guyer, a été associée à l’unité nAdcn2 des Intrusions de Duncan (nAdcn, 2716 à 2709 Ma) par Goutier et al. (2002). Cette diorite est faiblement déformée. Elle a la particularité d’être l’unité encaissante de minéralisations aurifères. Les travaux de Cayer (2009, 2010) ont révélé la présence de plusieurs valeurs anomales en or (> 500 ppb) et d’indices aurifères à l’intérieur de cette intrusion et le long de son prolongement vers le NE où le pourcentage de tonalite augmente.

SOUS-PROVINCE D’OPINACA

Complexe de Laguiche

Le Complexe de Laguiche (nAlgi, > 2712 à 2640 Ma) constitue l’unité principale de la Sous-province d’Opinaca et couvre 85 % de la superficie cartographiée dans la région du lac Ewart. Comme illustré sur le schéma stratigraphique, on observe un accroissement du métamorphisme et de la quantité de mobilisat du nord vers le sud, ce qui se traduit par l’apparition et l’augmentation de l’importance des unités de métatexite et de diatexite (nAlgi3a et nAlgi4a). La limite entre les paragneiss et les faciès migmatitisés est graduelle. Par exemple, sur un même affleurement de la partie sud de la région, la proportion de mobilisat peut varier de façon importante de l’échelle métrique à décamétrique. Il en va de même pour la quantité d’injections centimétriques de composition granodioritique à granitique.

L’une des contributions importantes des travaux de l’été 2016 a été la découverte d’un niveau d’amphibolite dérivée d’un basalte, majoritairement coussiné (unité nAlgi1), dans le coin NW du feuillet 33G04. Il a été tracé sur une longueur de 2,57 km et une épaisseur d’environ 300 m à partir des affleurements et de la carte du gradient magnétique vertical. Le faciès coussiné est particulièrement bien préservé et dominant. On note la présence de grenat dans les bordures des coussins, suggérant la présence d’une altération volcanogène métamorphisée. Le contact avec les paragneiss adjacents semble stratigraphique.

De même, les travaux 2016 ont permis de reconnaître une bande (3,2 km sur 160 m) de conglomérat polygénique dans la partie nord du feuillet 33G05. Ce conglomérat très déformé a été associé à l’unité nAlgi10 qui constitue une part très mineure du Complexe de Laguiche. Le contact avec les monzodiorites de la Suite de Bezier est de nature tectonique, mais quelques dykes de monzodiorite coupent le conglomérat, ce qui suggère que le Bezier a fait intrusion dans les roches sédimentaires et que les deux unités ont été déformées par la suite. Cette unité comprend également des niveaux mineurs de paragneiss, de formation de fer et d’amphibolite. Il pourrait s’agir de copeaux tectoniques provenant de la Sous-province de La Grande.

Roches Intrusives

Gneiss de Marjoulet

Le Gneiss de Marjoulet (nAgma) est une unité composée de gneiss tonalitique à biotite, avec ou sans hornblende et magnétite, folié à rubané. Il forme deux niveaux kilométriques dans le feuillet 33G04, à l’intérieur des roches du Complexe de Laguiche. Cette unité est interprétée comme des intrusions syntectoniques mises en place parallèlement à la foliation principale et qui ont été progressivement déformées pour se transformer en gneiss. Une datation inédite indique une mise en place vers 2689 ±4 Ma.

Suite de Féron

La Suite de Féron (nAfer1) regroupe des intrusions de monzodiorite quartzifère à hornblende, biotite et magnétite, porphyrique à phénocristaux de feldspath potassique. Ces roches sont intrusives dans les roches du Complexe de Laguiche. Leur forme varie de plutons ovoïdes à des filons-couches disposés parallèlement à la foliation principale. Elles présentent une signature nette sur les cartes aéromagnétiques à cause de leur forte susceptibilité magnétique. Une datation U-Pb a permis de dater la mise place de ces roches à 2710,4 ±2,4 Ma.

Suite de Bezier

L’intrusion principale de la Suite de Bezier (nAbez) occupe une partie importante de la portion nord du feuillet 33G05. Cette intrusion est composée de monzodiorite quartzifère et de granodiorite, à structure porphyrique à feldspath potassique. Ces roches sont intrusives dans les roches des sous-provinces de La Grande et d’Opinaca. Localement, le contact est cisaillé. La datation inédite de 2712,3 ±5,8 Ma provenant d’un échantillon prélevé en 2014 (2014-JG-2088A) dans le feuillet 33G05 a révélé un âge plus ancien que celui proposé précédemment par Goutier et al. (2002) à 2674 ±12 Ma.

Suite de Lablois

La Suite de Lablois (nAslb, 2620 Ma) est composée d’une série d’intrusions ultramafiques kilométriques (~0,32 km2) localisées à proximité des grandes zones de cisaillement qui traversent le Complexe de Laguiche dans la partie sud du feuillet 33G04. La lithologie dominante de cette unité est une métawebstérite à olivine avec ou sans phlogopite, communément porphyroblastique à orthopyroxène. Le degré de déformation faible comparativement aux roches encaissantes suggère un contact intrusif. L’intérêt pour ces intrusions réside dans leur proximité aux zones de cisaillement et aux minéralisations aurifères, ainsi que dans leurs teneurs anomales en or.

Suite granitique du Vieux Comptoir

Les roches de la Suite granitique du Vieux Comptoir (nAvcr) se présentent sous deux formes : des plutons ovoïdes kilométriques et des dykes ou des injections pegmatitiques métriques à kilométriques. Dans la région du lac Ewart, ces intrusions granitiques coupent toutes les roches de la Sous-province d’Opinaca, à l’exception des dykes de diabase.

Les grands plutons (unité nAvcr1) sont composés de granite à biotite et magnétite, avec ou sans hornblende et épidote, massif à légèrement folié. Les intrusions pegmatitiques (unité nAvcr2) sont composées principalement de granite à feldspath alcalin et biotite, avec ou sans muscovite, grenat et tourmaline. Les datations publiées et inédites indiquent que l’unité nAvcr1 est plus ancienne (~2683 à 2656 Ma) que l’unité nAvcr2 (2640 à 2613 Ma).

Dykes de diabase néoarchéens et paléoprotérozoïques

Les roches archéennes de la région sont coupées par des dykes de diabase, brune en surface et gris verdâtre en cassure fraîche. Ces diabases sont de composition gabbronoritique, à grain moyen et non déformées à fracturées. On associe ces dykes en fonction de leur orientation et de leur composition géochimique. Ici, les dykes de diabase NE-SW appartiennent aux Dykes de Senneterre (pPsen). Les dykes orientés NW-SE peuvent appartenir à l’Essaim de dykes de Mistassini (nAmib1) ou aux Dykes du Lac Esprit (pPesp). Les dykes de l’unité nAmib1 sont plus riches en TiO2, K2O et P2O5 que les diabases des Dykes du Lac Esprit. La distinction entre les dykes des unités pPesp1 et pPesp2 est basée sur la géochimie et les datations isotopiques U-Pb. Les dykes de l’unité pPesp2 ont un profil plat d’éléments incomparables (voir la figure 11 de Buchan et al., 2007) et sont plus anciens (~2090 Ma), comparativement aux dykes de l’unité pPesp1 qui ont un profil en pente et qui sont plus jeunes (2069 ±1 Ma).

Unités lithologiques néoarchéennes

Tonalite et granodiorite, à biotite et magnétite

Trois intrusions dont la composition varie de tonalite à granodiorite coupent les roches du Complexe de Laguiche (néoarchéen, I1Da). Elles sont à biotite et magnétite et de massives à localement gneissiques. Elles suivent principalement le grain structural et présentent une forte susceptibilité magnétique, ce qui permet de les reconnaître sur les cartes aéromagnétiques. Pour l’instant, ces intrusions n’ont pas été associées à une unité lithodémique particulière.

Intrusion mafique

Une unité lithologique représentant une intrusion mafique métamorphisée a été tracée à partir des travaux de Laflèche et al. (2004). Elle se situe un peu au nord du centre du feuillet 33G04. Les données sont insuffisantes pour associer cette intrusion à une unité lithodémique connue.

Hornblendite à biotite

L’unité lithologique de hornblendite à biotite d’étendue kilométrique se situe dans le coin NE du feuillet 33G05 et se prolonge dans le feuillet 33G12. Elle avait été tracée et définie lors des travaux de Goutier et al. (2002). Elle est peu déformée. Les travaux de prospection de Cayer (2010) ont révélé la présence dans cette unité de plusieurs indices de Mo-Ag-Cu-Re, une association métallique inhabituelle dans une intrusion ultramafique.

Géologie structurale

Peu de structures primaires dans les roches volcaniques et sédimentaires ont été observées puisque les roches de la région du lac Ewart ont subi de fortes déformations et au moins deux épisodes de métamorphisme régional élevé. Les éléments planaires regroupés comprennent : une foliation principale définie par l’allongement de minéraux tels que la biotite et la hornblende; une gneissossité et un rubanement migmatitique défini par l’alternance de rubans de néosome leucocrate et de paléosome mésocrate plus riches en biotite et des injections. Les stéréogrammes des linéations sont construits avec les linéations minérales d’origine tectonométamorphique, les linéations magmatiques et les axes de plis mégascopiques.

Les zones de cisaillement archéennes de la région forment des zones foliées, rubanées ou mylonitiques de plusieurs mètres d’épaisseur. Dans certains cas, au nord, elles correspondent à des niveaux gneissiques de plusieurs centaines de mètres d’épaisseur, développés dans les roches volcaniques métamorphisées. Elles ont été tracées à partir des affleurements, des changements du style structural et de la carte de gradient vertical du champ magnétique total résiduel de haute résolution. Nous avons tenu compte de la trace des zones de cisaillement des feuillets adjacents à l’ouest (33F01 et 33F08). Les feuillets à l’est (33G03 et 33G06) seront cartographiés en 2018.

Les plis majeurs ont été tracés à partir des variations d’attitude de la foliation et de la gneissossité, ainsi qu’avec la carte de gradient vertical, les photos aériennes et certaines portions des images satellitaires. La foliation et la gneissossité sont associées à une première phase affectant les roches du Laguiche, alors que les plis régionaux sont associés à une phase subséquente.

 

Agencement structural et domaines structuraux

La région a été divisée en sept domaines structuraux en fonction de l’attitude des structures mesurées (carte structurale). On remarque les changements d’attitudes des structures sur les stéréogrammes et sur la carte structurale. Au nord, le premier domaine, le La Grande, correspond en grande partie au flanc sud d’un synforme appartenant à une structure ovoïde affectant des roches mésoarchéennes et néoarchéennes de la Sous-province de La Grande. Cette structure plonge modérément vers l’ENE. La partie antiforme, située au nord dans le feuillet 33G11, plonge de façon similaire (065°/32°). C’est une nouvelle interprétation par rapport à celle de Goutier et al. (2002). La forme en plan est bien visible grâce à l’image du tilt angle magnétique du SIGÉOM.

Le deuxième domaine correspond au principal pluton de la Suite de Bezier, mis en place dans la zone de contact entre les sous-provinces de La Grande et d’Opinaca et dans la structure ovoïde du domaine de La Grande. On note une foliation inclinée vers le nord et des linéations plongeantes vers le nord (magmatique et tectonique) indiquant que les roches de la Sous-province d’Opinaca se prolongent sous les roches de la Sous-province de La Grande.

Les domaines suivants sont tous dans la Sous-province d’Opinaca. Ils reflètent une augmentation de la déformation et du métamorphisme du nord au sud. En affleurement, la gneissossité devient plus prononcée vers le sud. Les plis régionaux sont plus abondants et plus denses dans le domaine le plus au sud et montrent une certaine variabilité dans l’orientation et le plongement. On pourrait attribuer ces variations à une phase de déformation postérieure.

 

Interprétation et modèle structural

Grâce aux datations isotopiques U-Pb, il est possible d’établir une chronologie des évènements structuraux et métamorphiques qui ont affecté la région du lac Ewart.

Premier épisode

Les roches du Groupe de Guyer ont été déformées par un premier évènement de compression arrivant après leur formation (< 2806 Ma) et avant ou pendant la mise en place d’une tonalite de l’unité nAlgl3 du Complexe de Langelier, nouvellement datée à 2796,5 ±5,3 Ma . Cet évènement est important puisque les roches à la base du Groupe de Guyer ont été transformées en zones de mylonite et en gneiss.

Deuxième épisode

Le second évènement est lié à une compression N-S transportant les roches de la Sous-province de La Grande sur les roches de la Sous-province d’Opinaca. L’âge de cet évènement est contraint par l’âge du pluton principal de Bezier, présent dans la région du lac Ewart et daté à 2712,3 ±5,8 Ma. Ce pluton s’est mis en place à l’interface entre les deux sous-provinces. Il est moins déformé, intrusif dans les roches adjacentes et contient des linéations minérales magmatiques.

Troisième épisode

L’évènement le plus important est associé à une autre compression N-S et à un métamorphisme régional qui a atteint le faciès des granulites, juste au sud de la région. Il pourrait avoir commencé vers 2698 Ma avec la formation des premières migmatites (Jean David, communication personnelle, 2016) et se terminer vers 2600 Ma puisque les plus jeunes phases de la Suite granitique de Vieux Comptoir sont localement affectées par des zones de mylonite (p. ex. à l’indice aurifère Orfée; Bogatu et Huot, 2016). Cet évènement de compression a été suivi ou s’est terminé par un soulèvement ou une extension, exposant les roches plus métamorphisées au sud. Ceci est appuyé par des observations de mouvements normaux dans certaines zones de mylonite entre les deux sous-provinces.

Quatrième épisode

Cet épisode est associé à une phase perpendiculaire au troisième épisode. Ceci provoque des ondulations des grands plis régionaux et des changements d’orientation des axes de pli.

Déformation tardive

Les phases de déformation subséquentes sont de nature cassante et liées à la mise en place des différents essaims de diabase néoarchéens et paléoprotérozoïques (voir Goutier et al., 2002).

Métamorphisme

La région a été affectée par au moins deux épisodes de métamorphisme au faciès des amphibolites. Le premier épisode arrive vers 2800 Ma avec une déformation importante affectant les métavolcanites de l’unité mAgy2b du Groupe de Guyer du feuillet 33G05, les transformant en gneiss, alors que la tonalite de Langelier adjacente (nAlgl3) n’est pas aussi déformée. On observe cette relation sur les rives du réservoir La Grande 3. Le second épisode (2689 à 2606 Ma) est celui qui affecte l’ensemble de la région, particulièrement les roches de la Sous-province de l’Opinaca au faciès des amphibolites. Dans le détail, il y a un pic important entre 2683 et 2670 Ma, ainsi qu’un pic vers 2645 Ma. On observe une croissance du métamorphisme du nord au sud, caractérisée par l’augmentation du pourcentage de mobilisat dans les unités de paragneiss. Le métamorphisme a atteint le faciès des granulites dans les feuillets 33B situés juste au sud avec l’apparition de l’orthopyroxène dans les paragneiss et les migmatites (Sawyer, 1998; Morfin et al., 2013).

Géologie économique

Indices minéralisés dans la région du lac Ewart
Nom
Teneurs

 

 

Nouveaux
Pegmatites granitiques
386 ppm Be (E)

 

 

 

 

Nom
Teneurs

 

 

Connus
Pegmatites granitiques
0,004 à 0,092 % U3O8 et 0,003 à 0,010 % ThO2 (E)

 

 

0,072 à 0,103 % U3O8 et 1000 ppm Th (E)

 

 

0,068 à 0,082 % U3O8 (E)

 

 

Veines aurifères orogéniques
28,80 g/t Au; et 4,4 g/t Ag (E); 20,98 g/t Au sur 2,0 m (R); 1,61 g/t Au sur 2,0 m (F)

 

 

1,23 g/t Au (E)

 

 

Sulfures disséminés et aurifères associés aux roches volcaniques
5,52 g/t Au (E); 1,68 g/t Au et 4,6 g/t Ag (E); 172 ppb Au sur 9 m (R)

 

 

1,89 g/t Au (E); 0,82 g/t Au et 126,6 g/t Ag (E); 1,37 g/t Au sur 1 m (R);  

 

 

2,26 g/t Au et 292,1 g/t Ag sur 1 m (R); 13,47 g/t Au;, 38,4 g/t Ag et 1,87 % Cu (E)

 

 

4,25 g/t Au (E)

 

 

1,37 g/t Au (E)

 

 

2,43 g/t Au (E)

 

 

Gisements aurifères dans les formations de fer
0,89 g/t Au et 5,2 g/t Ag sur 1,0 m (R)

 

 

Gisements associés aux intrusions porphyriques
2,84 % Mo (E); 1,01 % Mo et 9,9 g/t Ag (E)

 

 

12,1 g/t Ag (E); 0,144 % Mo (E); 0,3 % Mo (E); 0,15 % Mo (E)

 

 

2,4 % Cu, 3,87 g/t Au et 9,9 g/t Ag (E)

 

 

1,59 % Mo;, 30,80 g/t Ag; et 0,68 g/t Re (E)

 

 

4,47 % Mo, 4,22 g/t Ag, 0,576 % Cu et 4370 ppb Re (E)

 

 

0,948 % Cu, 7,6 g/t Ag et 0,58 g/t Au (E)

 

 

0,853 % Mo et 1,05 g/t Re (E)

 

 

0,578 % Mo (E)

 

 

Gisements de type indéterminé
2,06 g/t Au (E); 1,99 g/t Au (E)

 

 

1,78 g/t Au sur 1,0 m (R)

 

 

0,466 % Cu et 3,5 g/t Ag (E)

 

 

 

 

(E) : Échantillon choisi; (R) : Rainure; (F) : forage

Le tableau des analyses lithogéochimiques des métaux d’intérêt économique donne la localisation, la description et les résultats d’analyse des 37 échantillons choisis dans le but d’évaluer le potentiel économique de la région en 2016. Cinq échantillons ont été prélevés en 1997 et douze en 2000 par les équipes de Géologie Québec. Il faut noter que les secteurs ciblés par les études d’évaluation de potentiel de Lamothe (2008, 2009) ont été fortement prospectés par l’industrie.

 

Nouvelles bandes de métabasalte coussiné et de conglomérat polygénique au sud-est de Radisson

À la suite des travaux de terrain de l’été 2016, deux cibles cartographiques ont été identifiées. La première, identifiée dans le feuillet 33G04, est associée à un niveau de métabasalte coussiné, en partie altéré, pouvant représenter une zone favorable à la présence de minéralisations en métaux usuels et précieux. La seconde, localisée dans le feuillet 33G05, correspond à une bande de paragneiss contenant une teneur anomale en or et à une lentille de conglomérat polygénique déformé. Cette cible représente une zone favorable pour les minéralisations d’or de type orogénique.

 

 

Nouvelles zones favorables au sud-est de Radisson

Deux nouvelles zones favorables dans la région du lac Ewart sont définies dans ce bulletin. La première zone favorable correspond à une auréole de 2 à 3 km d’épaisseur localisée en périphérie d’une intrusion de la Suite granitique du Vieux Comptoir. Cette zone se caractérise par la présence d’intrusions pegmatitiques rubanées et enrichies en béryllium (indice Blacksmith) coupant les paragneiss du Complexe de Laguiche. Le modèle de Sinclair (1996, figure 21-4) suggère une zonation des pegmatites marquée par un enrichissement progressif des éléments suivants en s’éloignant du pluton : Be; Be, Nb, Ta; Li, Be, Ta, Nb; et Li, Cs, Be, Ta, Nb.

La seconde zone correspond à un regroupement d’une zone ponctuelle de haute favorabilité pour l’or (Lamothe, 2008, 2009; Allard et al., 2016) et d’intrusions ultramafiques à proximité d’une zone de cisaillement. Des teneurs anomales en or (~300 ppb) ont été obtenues lors de la prospection dans ce secteur (GM 61670, GM 62933 et GM 65506).

Lamothe (2008, 2009) et Allard et al. (2016) ont identifié plusieurs zones de haute favorabilté lors de leur évaluation de potentiel pour les minéralisations aurifères de type orogénique et en cuivre-or ± molybdénite de type gîtes porphyriques. Ces zones sont concentrées dans la partie nord du feuillet 33G05.

 

MINÉRALISATIONS ASSOCIÉES AUX PEGMATITES GRANITIQUES

Les intrusions et les injections granitiques sont très abondantes dans les roches du Complexe de Laguiche. Dans la région du lac Ewart, la présence d’un indice de béryllium dans un faciès rubané de granite à feldspath alcalin en périphérie d’un pluton ovoïde granitique semble indiquer un potentiel pour les minéralisations en métaux de terres rares.

MINÉRALISATIONS AURIFÈRES

Les minéralisations aurifères regroupent le plus grand nombre d’indices de la région du lac Ewart. On les trouve sous forme de veines de quartz et de quartz-tourmaline de type orogénique, de sulfures disséminés aurifères (pyrite et pyrrhotite) dans les amphibolites dérivées de basalte et de sulfures aurifères dans les formations de fer. Ces indices sont principalement concentrés dans la bande volcanique du Groupe de Guyer, dans la partie nord du feuillet 33G05.

La présence d’une unité de conglomérat polygénique, d’une minéralisation disséminée (<1 % PY, 666 ppb Au) dans un paragneiss et de teneurs anomales en or dans une intrusion ultramafique démontre que les roches du Complexe de Laguiche affichent également un certain potentiel pour les minéralisations aurifères.

MINÉRALISATIONS ASSOCIÉES AUX INTRUSIONS PORPHYRIQUES

La mise à jour des indices du feuillet 33G05 indique la présence d’un grand nombre de minéralisations en molybdénite dans ou en périphérie d’une intrusion de hornblendite à biotite. Cette intrusion ultramafique n’est très probablement pas la source des métaux, mais l’intrusion associée à cette minéralisation n’a pas été identifiée. Outre les teneurs en Mo, il est intéressant de noter les teneurs indicielles en argent, en cuivre, en or et en rhénium. Ce type de minéralisation s’étend dans les feuillets adjacents 33G12 et 33G11. Des travaux sont en cours (R. Hanes, doctorat en cours à l’université Laval) dans les feuillets adjacents pour mieux comprendre ce type de minéralisations et son lien avec les systèmes de veines de type orogénique.

La présence de ce type d’intrusions ultramafiques minéralisées, à proximité d’une zone de déformation majeure, à la limite entre les sous-provinces de La Grande et d’Opinaca, augmente le potentiel minéral de la région du lac Ewart. Dans une perspective plus régionale, l’association de ces intrusions minéralisées et de zones tectoniques représente un métallotecte important pour la prospection des métaux usuels et précieux.

GISEMENTS DE TYPE INDÉTERMINÉ

Trois indices ont été classés dans la catégorie des gisements de type indéterminé en raison du manque d’information dans les rapports (GM) de travaux statutaires. Les deux premiers sont des minéralisations aurifères, tandis que la troisième pourrait se rattacher aux minéralisations associées aux intrusions porphyriques.

Collaborateurs

Ce bulletin géologiQUE est le fruit de la collaboration de personnes qui ont activement pris part aux différentes étapes de la réalisation du projet.

Collaborateurs
Auteurs

Jean Goutier, géo., M. Sc., jean.goutier@mern.gouv.qc.ca

OrganismeDirection générale de Géologie Québec, ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, gouvernement du Québec
Collaboration – Travaux de terrain
Cartographie en 2016

Jean Goutier, Joséphine Gigon, Myriam Côté-Roberge, Jean-Philippe-Fleury, Roman Hanes et Nathan Cleven; 

Assistants : Rachel Laplante, Marc-Antoine Lévesque, Maëva Payet, Sara Pedneault, Jean-Marc Rolland et Myriam Roy

CuisinierFrédéric Tremblay
Homme de campDavid Lalancette
LogistiqueMarie-France Beaulieu, géo. stag., B. Sc.
Montage du campJean Goutier, superviseur du MERN et l’équipe de la compagnie CIVILCO
TransportCompagnie Hélicoptères canadiens (Whapchiwem); pilotes : David Mimin, André Daneau, Kim Roux
Collaboration – Bulletin GéologiQUE
Collaboration et discussion

Joséphine Gigon, ing. jr, Myriam Côté-Roberge, géo. stag.

CoordinationJames Moorhead, géo., M. Sc.
ÉditionCéline Dupuis, geo., Ph. D.
Fiches de gîtesPierre Lacoste, géo., M. Sc.
Alban Duvernois
GéochimieFabien Solgadi, géo., Ph. D.
GéomatiqueKarine Allard, Kathleen O’Brien et Julie Sauvageau
Géophysique 
Lecture critiqueHanafi Hammouche, géo., M. Sc.

 

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
ALLARD, G. – GOUTIER, J. – LAMOTHE, D.Évaluation du potentiel en minéralisations d’or de type orogénique, municipalité d’Eeyou Istchee Baie-James (version 2014). Ministère des Ressources naturelles, Québec; 42 pages, 1 carte.2015EP 2015-01
ALLARD, P.Rapport du programme d’une reconnaissance géologique sur la propriété Ugo, secteur sud du réservoir lagrande-3.Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 23 pages, 2 plans.2008GM 64342
AUGLAND, L.E. – DAVID J. – PILOTE, P. – LECLERC, F. – GOUTIER, J. – HAMMOUCHE, H. – LAFRANCE, I. – TALLA TAKAM, F. – DESCHÊNES, P.-L, – GUEMACHE, M.Datations U-Pb dans les provinces de Churchill et du Supérieur effectuées au GEOTOP en 2012-2013. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, 43 pages.2016RP 2015-01
BOGATU, A. – HUOT, F.Minéralisation aurifère du gîte Orfée, Eeyou Istchee Baie-James, Québec. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 47 pages. 2016MB 2016-10
BOUCHARD, R.A. – GIRARD, T.Report and recommendations, exploration program summer 2015, poste Lemoyne extension. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 110 pages, 7 plans.2016GM 69865
BUCHAN, K.L. – GOUTIER, J. – HAMILTON, M.A. – ERNST, R.E. – MATTHEWS, W.A.Paleomagnetism, U-Pb geochronology, and geochemistry of Lac Esprit and other dyke swarns, James Bay area, Quebec, and implications for Paleoproterozoic deformation of the Superior Province. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 44, pages 643-664.2007Source
BUSSIÈRES, Y. – RICHARD, L.P.Rapport technique, cartographie et prospection 2009, propriété Ewart. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 95 pages.2010GM 65506
CARD, K.D. – CIESIELSKI, A.Subdivisions of the Superior Province of the Canadian Shield. Geoscience Canada; volume 13, pages 5-13.1986
CAYER, A.Technical report and recommendations, summer 2009 geological reconnaissance program and fall 2009 drilling program, poste Lemoyne extension property. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 1162 pages, 45 plans.2010GM 65401
CAYER, A.Technical report and recommendations, summer 2010 geological reconnaissance program, poste Lemoyne extension property, Québec. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 742 pages, 34 plans.2011GM 66018
COCKBURN, G.H.Atlas géochimique des sédiments de ruisseau : la Grande Rivière. Ministère des Richesses naturelles, Québec; 272 pages.1977DPV 455
D’AMOURS, ISynthèses des levés Magnétiques de la Baie-James. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; 5 pages, 2 plans.2011DP 2011-08
DUBÉ, C. – FRANCONI, A. – HOCQ, M. – REMICK, J.H. – SHARMA, K.N.M. – AVRAMTCHEV, L. – DUCROT, L.Compilation géologique du territoire de la baie de James. Ministère des Richesses naturelles, Québec; 8 pages, 18 plans.1976DP 358
DUPUIS, J.C.Analyse tectonique. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 14 pages.1975GM 34097
EADE, K.E.Fort George and Kaniapiskau river (west half) map-areas, New Quebec. Geological Survey of Canada; memoir 339, 84 pages.1966
EADE, K.E. – HEYWOOD, W.W. – LEE, H.A.Sakami Lake area, New Quebec. Geological Survey of Canada; map 23-1957.1957Source
FAURE, S.Reconnaissance de structures synvolcaniques majeures dans les environnements de sulfures massifs volcanogènes, nord-ouest de la Sous-provinces d’Abitibi, CONSOREM, projet 2009-04. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 57 pages.2010MB 2014-14
GAUTHIER, M.Géologie de la région du lac de la Frégate. Ministère des Ressources naturelles, Québec; 1 plan.1996MB 96-04
GAUTHIER, M. – LAROCQUE, M. – CHARTRAND, F.Cadre géologique, style et répartition des minéralisations métalliques du bassin de La Grande Rivière, Territoire de la Baie James. Ministère des Ressources naturelles, Québec; 73 pages.1997MB 97-30
GAUTHIER, M.Styles et répartition des gîtes métallifères du territoire de la Baie-James (Québec). Chronique de la recherche minière; numéro 539, pages 17-61.2000
GAUTHIER, M. – TRÉPANIER, S. – GARDOLL, S.Metamorphic gradient: a regional-scale area selection criterion for gold in the northeastern Superior Province, eastern Canadian Shield. SEG Newsletter, number 69, 48 pages.2007
GIROUX, M.Rapport de prospection Chien de chasse. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 30 pages, 32 plans.1975GM 34117
GIROUX, M. – OAKES, B.W.Relevés aéroportés. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 38 pages, 5 plans.1975GM 34107
GOLDAK AIRBORNE SURVEYS

Levé aéromagnétique sur le territoire de la Baie-James – Opinaca, sud de LG-3 et sud de LG-4. Ministère des Ressources naturelles, Québec; 50 pages, 58 plans.

2008DP 2008-01
GOSSELIN, C. – GOUTIER, J. – SIMARD, M.33G04 – Lac Ewart- Compilation géoscientifique – 1/50 000. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; 17 plans.2010

CG SIGEOM33G

GOUTIER, J. – DION, C. – OUELLET, M.-C. – DAVIS, D.W. – DAVID, J. – PARENT, M.Géologie de la région du lac Guyer (33G/05, 33G/06 et 33G/11). Ministère des Ressources naturelles, Québec; 55 pages, 3 plans.2002RG 2001-15
JOHNSON, M.Summary report 1996, Sakami project, Lac Guyer and Lac de La Corvette areas. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 54 pages, 6 plans.1996GM 56869
LAFLÈCHE, M.R. – BERGERON, M. – BOUSSICAULT, B.Géologie, géochimie et géophysique de la propriété lac Ewart. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 99 pages.2004GM 61670
LAFLÈCHE, M.R. – BERGERON, M. – BUSSIÈRES, Y.Étude géophysique et géochimique d’une péridotite aurifère de la propriété lac Ewart. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 66 pages.2006GM 62933
LALANCETTE, J. – TREMBLAY, P. – GIRARD, R.Travaux géologiques de reconnaissance pour l’uranium dans la sous-province d’Opinaca, moyenne Baie-James, Québec, projet U2 « Campagne 2008 ». Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 63 pages, 3 plans.2008GM 64463
LAMOTHE, D.Évaluation du potentiel en minéralisations de type or orogénique de la Baie-James. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; 54 pages, 33 plans.2008EP 2008-01
LAMOTHE, D.Évaluation du potentiel minéral pour les gites porphyriques de Cu-Au ± Mo de la Baie-James. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; 54 pages, 1 plan.2009EP 2009-01
LAPOINTE, I.Environnements sédimentaires aurifères en terrain de haut grade métamorphique : le cas des bassins sédimentaires d’Opinaca-Nemiscau, Baie-James. Rapport du CONSOREM déposé au ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; 41 pages.2008MB 2008-10
LAROSE, P.Y.Pétrographie, stratigraphie. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 8 pages.1975GM 34096
LAVOIE, L. – LAROSE, P.Y. – DUPUIS, J.C. – GIROUX, M.Rapport de synthèse des travaux de 1975. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 49 pages, 7 plans.1976GM 34118
MEILLON, J.J.Photogéologie magnétisme. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 5 pages.1975GM 34099
MORFIN, S. – SAWYER, E.W. – BANDYAYERA, D.Large volumes of anatectic melt retained in granulite facies migmatites: an injection complex in northern Quebec. Lithos, volume 168-169; pages 200-218.2013
OAKES, B.W.Description of the geological unit, taken from the preliminary geology reports. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 14 pages, 1 plan.1975aGM 34087
OAKES, B.W.Histoire géologique. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 10 pages.1975bGM 34098
OSBORNE, B.S.A report on a reconnaissance programme in the La Grande region, summer 1995. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 75 pages, 2 plans.1995GM 55392
OSWALD, R.Technical report and recommendations, technical report on summer 2011 geological exploration, poste Lemoyne extension property. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 317 pages, 12 plans.2012GM 66855
OSWALD, R.Technical report and recommendations spring 2012 drilling program and summer 2012 geological exploration program, poste Lemoyne extension property. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 589 pages, 13 plans.2013GM 67696
RENARD, J.-P.Étude pétrographique, projet SES. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 43 pages.1975GM 34100
SAWYER, E.W.Pétrographie et géochimie des migmatites de Laguiche. Ministère des ressources naturelles du Québec, 38 pages.1998GM 61392
SHARMA, K.N.M.La Grande river area (1973-1974 project ) new-quebec territory – geological report. Rapport statuaire déposé au Ministère des Richesses naturelles, Québec; 80 pages.1975DP 311
SIMARD, M. – GOSSELIN, C.Géologie de la région du lac Lichteneger (SNRC 33B). Ministère des Ressources naturelles, Québec; 27 pages, 1 carte.1999RG 98-15
SINCLAIR, W.D.Pegmatites granitiques. Dans : Géologie des types de gîtes minéraux du Canada (Eckstrand, O.R., Sinclair, W.D., Thorpe, R.I. (éds.). Commission géologique du Canada, Géologie du Canada nº 8 pages 559-568.1996Source
ST-HILAIRE, C.High resolution aeromagnetic and gamma-ray spectrometric survey, final technical report, Upinor project, James-Bay area, Quebec. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 33 pages, 24 plans.2008GM 64066
TREMBLAY, M. – MARLEAU, R.A.Étude de la géologie et du potentiel minéral du territoire de la Baie-James. Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 1146 pages, 102 plans.1973GM 34001
TREMBLAY, P. – LALANCETTE, J. – GIRARD, R.Travaux d’exploration et de cartographie géologique pour l’uranium dans le secteur d’Opinaca, projet Upinor « Campagne 2008 ». Rapport statutaire déposé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 244 pages, 5 pages.2009GM 64464
VOLLMER, F.W.Orient: Spherical projection and orientation data analysis software. Mai 2018. www.frederickvollmer.com (page consultée le 28 mai 2018)2018
27 juin 2018