English
 
Formation de Pontax
Étiquette stratigraphique : [narc]pnt
Symbole cartographique : nApnt
 

Première publication : 14 novembre 2017
Dernière modification : 1 décembre 2021

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nApnt2 Wacke et niveaux de conglomérat
nApnt1 Conglomérat et niveaux de wacke
 

 

Auteur(s) : Bandyayera et Daoudene, 2018
Âge : Néoarchéen
Stratotype : Aucun
Région type : Secteur NW de la région du lac Boisrobert (feuillet SNRC 32N11)
Province géologique : Province du Supérieur
Subdivision géologique : Sous-province de La Grande
Lithologie : Roches sédimentaires
Catégorie : Lithostratigraphique
Rang : Formation
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Historique

Sur la base des travaux de Franconi (1978) et de Moukhsil (2000), les roches volcano-sédimentaires de la région de Boisrobert (feuillet SNRC 32N11) avaient toutes été assignées à la Formation d’Anatacau-Pivert lors des travaux de compilation du Ministère de la Sous-province de La Grande. Les résultats du levé géologique de 2016 (Bandyayera et Daoudene, 2018) ont permis, avec l’appui des récentes données aéromagnétiques (D’Amours, 2011), de délimiter et de mieux définir la séquence sédimentaire de ce secteur, qui a été désignée formellement sous le nom de Formation de Pontax. En effet, la Formation de Pontax a été introduite pour décrire une séquence sédimentaire de conglomérats et de wackes localisée au contact entre, d’une part, la Sous-province de La Grande, représentée par la Bande volcanique de la rivière Eastmain inférieure (BVREI) au nord et le terrain du lac Champion au sud et à l’ouest, et, d’autre part, le Complexe de Rupert à l’est, qui appartient à la Sous-province de Nemiscau. La Formation de Pontax n’a pas été intégrée à la Sous-province métasédimentaire de Nemiscau en raison de son étroite association avec la BVREI, la préservation des structures primaires et le faciès métamorphique peu élevé.

 

Description

La Formation de Pontax est constituée de deux unités informelles : 1) conglomérat et niveaux de wacke (nApnt1) et 2) wacke et niveaux de conglomérat (nApnt2).

Formation de Pontax 1 (nApnt1) : conglomérat et niveaux de wacke

L’unité nApnt1 représente un ensemble dominé par des conglomérats associés localement à des niveaux de wacke. Le conglomérat est composé de fragments monogéniques à polygéniques subarrondis, jointifs ou flottants. Ces fragments de taille centimétrique à décimétrique constituent jusqu’à 80 % de la roche. Leur composition varie de felsique à intermédiaire (tonalite, granodiorite, diorite). Le conglomérat contient également des fragments mafiques (5 %) ou felsiques (10 %) finement grenus qui dérivent probablement de l’érosion de la séquence volcanique sous-jacente. La matrice est moyennement grenue, riche en biotite (30 %) et contient jusqu’à 20 % de grenat. Ce dernier est présent tant dans la matrice que dans les fragments.

Le conglomérat polygénique contient des niveaux de wacke lité consistant en une alternance de lits centimétriques à métriques plus ou moins riches en porphyroblastes de cordiérite et de grenat. Cette alternance reflète probablement les variations de la composition primaire du protolite composé de niveaux gréseux et des niveaux argileux plus alumineux. Localement, l’allongement préférentiel des porphyroblastes marque une linéation minérale et d’étirement.

Par endroits, l’unité nApnt1 contient des niveaux métriques à décamétriques de conglomérat monogénique interstratifiés avec des bancs centimétriques à décimétriques de wacke lité. Le conglomérat monogénique contient plus de 50 % de clastes felsiques gris foncé, subarrondis, légèrement étirés et aplatis, dont la taille varie de 5 mm à 3 cm de diamètre. La matrice s’apparente à un paragneiss à biotite (25 à 35 %) et à grenat (15 %). Les niveaux de wacke lité sont finement à moyennement grenus, foliés et ressemblent à la matrice du conglomérat.

Dans le coin NW de la région de Boisrobert (SNRC 32N11), au nord de la rivière Pontax, on observe plusieurs niveaux de wacke et de wacke conglomératique interstratifiés avec des bancs de conglomérat. Les niveaux de wacke conglomératique montrent un litage primaire et un granoclassement inverse bien préservés indiquant une polarité stratigraphique de la séquence sédimentaire vers le SE. Dans ce secteur, les niveaux de wacke contiennent à plusieurs endroits des niveaux métriques riches en cordiérite (30 %) et en grenat (20 %). Ces niveaux se trouvent au contact de zones fortement altérées caractérisées par la présence de nombreuses veines zonées d’origine métasomatique.

 

 

 

Formation de Pontax 2 (nApnt2) : wacke et niveaux de conglomérat

L’unité nApnt2 contient par endroits des niveaux décamétriques de roches métasédimentaires riches en sillimanite (5 à 10 %) et, plus couramment, en pœciloblastes de cordiérite (2 à 15 %) et de grenat (2 à 20 %). La distribution de la cordiérite dans certains lits reflète les possibles variations de composition associées au litage primaire dans le protolite, alors que le grenat est partout présent. Les grains de cordiérite sont déformés, aplatis et partiellement à complètement transformés en pinnite. La sillimanite se présente en baguettes prismatiques ou en amas de fibres brunâtres. La stratification primaire est localement préservée dans certains niveaux de wacke qui présentent des laminations entrecroisées ou parallèles.

Au  microscope, le wacke contient du quartz (25 à 40 %), du plagioclase (5 à 15 %), du feldspath potassique (5 à 15 %), de la biotite (5 à 25 %) orange foncé à orange brunâtre, de la chlorite (2 à 10 %), de la muscovite (2 à 15 %), de la séricite (5 à 20 %), du grenat (jusqu’à 20 %), de la cordiérite (0 à 20 %), de l’épidote (0 à 5 %), de la sillimanite (2 %) et de la tourmaline (2 %). Les minéraux accessoires sont la tourmaline brune (dravite), la hornblende, l’apatite, la titanite, les carbonates, le zircon et la monazite.

Épaisseur et distribution

La Formation de Pontax affleure au NW de la région du lac Boisrobert (feuillet 32N11). Son extension latérale E-W est de plus de 20 km et sa largeur varie de 1 à 6 km.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

La Formation de Pontax repose en discordance sur les basaltes amphibolitisés de la Formation d’Anatacau-Pivert (nApn1). Certains affleurements montrent des veines de quartz qui coupent le basalte et s’arrêtent net au contact avec les roches sédimentaires, ce qui démontre que ces veines sont antérieures au dépôt du Pontax. La stratification des roches sédimentaires est également oblique par rapport au litage observé dans les basaltes.

La Formation de Pontax est coupée par les phases intrusives tardives du Complexe de Champion.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BANDYAYERA, D., DAOUDENE, Y., 2018. Géologie de la région du lac Champion, sous-provinces de La Grande et de Nemiscau, à l’est de Waskaganish, Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada. MERN; BG 2018-06, 2 plans.

D’AMOURS, I., 2011. Synthèse des levés magnétiques de la Baie-James. MRNF; DP 2011-08, 5 pages, 2 plans.

FRANCONI, A., 1978. Rapport géologique final, la bande volcanosédimentaire de la rivière Eastmain inférieure, saisons de terrain 1975 et 1976. MRN; DPV 574, 186 pages, 2 plans.

MOUKHSIL, A., 2000. Géologie de la région des lacs Pivert, Anatacau, Kauputauchechun et Wapamisk, 33C/01, 33C/02, 33C/07 et 33C/08. MRN; RG 2000-04, 49 pages, 4 plans.

 

 

 

Citation suggérée

 

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Formation de Pontax. Lexique stratigraphique du Québec. https://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/formation-de-pontax [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

Daniel Bandyayera, géo., Ph. D. daniel.bandyayera@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Jean Goutier, géo., M. Sc. (lecture critique); Claude Dion, ing., M. Sc. (révision linguistique); Céline Dupuis, géo., Ph. D. (version anglaise); Caroline Thorn (montage HTML). 

 
14 novembre 2017