Pluton de Mildred
Étiquette stratigraphique : [narc]mdr
Symbole cartographique : nAmdr
 

Première publication : 17 décembre 2020
Dernière modification : 6 octobre 2022

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.

Aucune

Auteur(s) :Leclerc et Daoudene, 2021
Âge :Néoarchéen
Stratotype :Aucun
Région type :Région de la rivière Mildred, dans la partie sud de la limite entre les feuillets SNRC 32J04 et 32J03
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-province de l’Abitibi
Lithologie :Roches plutoniques mafiques à intermédiares
Catégorie :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Historique

L’intrusion faisait initialement partie du massif de Berey décrit de façon informelle par Charbonneau et al. (1991). Un levé géologique réalisé en 2013 dans le quart SW du feuillet 32J03, au nord de la baie Dussault (Leclerc et Daoudene, 2021), a permis de reconnaître une intrusion de syénite à feldspath alcalin nommée alors « Stock de Mildred », en référence à la rivière Mildred localisée à la limite entre les feuillets 32J03 et 32J04. Toutefois, les seuls affleurements étudiés étaient localisés le long de la bordure est de l’intrusion.

Plus récemment, Daoudene et Beaudette (2021) ont cartographié sa moitié ouest, dans le quart SE du feuillet 32J04, et ont noté qu’à cet endroit elle était principalement composée de différentes phases de gabbro. Ils ont renommé l’intrusion « Pluton de Mildred » et l’ont associée à la Suite intrusive de Daine qui regroupe d’autres intrusions mafiques à intermédiaires d’affinité alcaline de la région du lac la Trêve.

Description

Sur la carte du gradient vertical du champ magnétique total résiduel (Keating et D’Amours, 2010), le Pluton de Mildred se superpose à une forte anomalie magnétique positive. La structure interne de l’anomalie est complexe, laquelle est formée de crêtes discontinues de forme irrégulière.

Le pluton regroupe un ensemble hétérogène de roches intrusives mafiques à intermédiaires. Les travaux de terrain menés par Leclerc et Daoudene (2021) et par Daoudene et Beaudette (2021) ont permis d’identifier quatre phases qui ne sont toutefois pas cartographiables à l’échelle des travaux de cartographie. Les relations de recoupement entre les différentes phases sont mal connues. Les analyses géochimiques des phases mafiques montrent des compositions de gabbro, de gabbronorite, de monzogabbro et de monzodiorite, ainsi que des affinités magmatiques variables (Daoudene et Beaudette. 2021).

Phase 1 : Gabbro à structure variable

Le gabbro à structure variable n’a été observé qu’au niveau de la bordure SW du Pluton. Il est bien exposé au décapage de l’affleurement 2021-MB-3086. Il peut aussi être observé aux affleurements 2021-AB-1102 et 2021-MB-3085, mais ce dernier est de moins bonne qualité et la structure de la roche y est difficilement reconnaissable. Le gabbro à texture variable est gris verdâtre en patine d’altération et en cassure fraîche. Il est à grain fin à moyen, hétérogranulaire et hétérogène. La roche est légèrement magnétique. En affleurement, le gabbro ne montre pas d’évidence de déformation.

 

Au microscope, l’amphibole est le minéral ferromagnésien dominant (40 à 90 %). Elle se compose principalement de hornblende brunâtre ou verdâtre en cristaux subautomorphes à xénomorphes, de taille variable et communément jointifs. Certains de ces cristaux montrent de la recristallisation en actinote et d’autres contiennent des amas de grains xénomorphes de minéraux opaques et de biotite brun clair. Les grains de plagioclase (10 à 60 %) sont relativement frais, mais par endroits, certains montrent une légère altération en séricite. Ils forment des amas qui comblent les espaces interstitiels entre les cristaux d’amphibole dans les faciès les plus riches en minéraux ferromagnésiens. Localement, des traces de clinopyroxène (jusqu’à 2 %) sont présentes en grains xénomorphes, généralement au cœur de plus larges cristaux de hornblende. L’apatite et les minéraux opaques sont des minéraux accessoires courants. L’épidote, la séricite et des carbonates forment des produits d’altération.

Le gabbro à texture variable porte la minéralisation en Ni-Cu-EGP à la zone minéralisée de La Trève 4 localisée le long de la bordure sud du Pluton de Mildred.

Phase 2 : Gabbronorite porphyroïde

La gabbronorite porphyroïde semble être la phase dominante du Pluton de Mildred dans le feuillet 32J04. Elle présente une patine d’altération et une cassure fraîche vert noirâtre. Elle est à grain grossier, hétérogranulaire et massive. Elle présente localement des phénocristaux millimétriques à centimétriques d’orthopyroxène altérés en micas.

 

Au microscope, la matrice de la roche est principalement constituée de hornblende (jusqu’à 90 %) en grains vert pâle, xénomorphes à subautomorphes, prismatiques et de taille variable. Cette matrice englobe des cristaux amorphes de plagioclase (jusqu’à 60 %), très fortement altérés en séricite et épidote, et de clinopyroxène (jusqu’à 35 %), localement prismatiques. La biotite est en proportion variable et forme des amas de feuillets brunâtres, subautomorphes à xénomorphes. Les feuillets de biotite contiennent de nombreuses inclusions amorphes de minéraux opaques. Ils sont localement englobés dans de grands cristaux de hornblende. Cette disposition particulière laisse penser que cette biotite est le produit de l’altération de cristaux d’orthopyroxène. D’ailleurs, celui-ci est par endroit préservé et en grande proportion (jusqu’à 50 %). Il forme des grains xénomorphes affectés par des bandes et des couronnes d’altération riches en matériel micacé. L’apatite et les minéraux opaques sont communément accessoires.

À l’affleurement 2021-AB-1102, la gabbronorite porphyroïde présente des enclaves du gabbro à structure variable.

Le forage DORLT-03 (Cloutier, 2006), localisé au cœur du Pluton de Mildred, a potentiellement intersecté deux fois cette phase, entre 6 m et 98 m, d’une part, et entre 135 m et 239 m, d’autre part. La roche est décrite comme un gabbro-pyroxénite qui « contient 45-50 % de pyroxène noir dans une masse de couleur grise composée de plagioclase à grain fin. Localement, on observe jusqu’à 15 % de phénocristaux (<2 cm) de plagioclase dans la matrice gabbroïque. Le gabbro est fortement magnétique et 55 m à 70 m. Ailleurs, le magnétisme est variable. Le gabbro est localement coupé par de minces veines (<15  m) et veinules riches en feldspath de couleur rosée ». Cette phase est coupée par une syénite porphyroïde rose entre 98 m et 135 m. Cette dernière pourrait être associée à la phase 4 (voir ci-dessous).

 

Phase 3 : Gabbro gloméroporphyrique

Le gabbro gloméroporphyrique a été reconnu seulement à l’affleurement 2021-MB-3087, à proximité de la bordure ouest du pluton. En patine d’altération, il présente une matrice mélanocrate vert foncé englobant des gloméroporphyres leucocrates, ovoïdes et centimétriques, principalement constitués de plagioclase.

 

 

Au microscope, les grains de plagioclase dans les gloméroporphyres sont xénomorphes et généralement très altérés en séricite et en épidote. Entre les gloméroporphyres, la matrice est essentiellement constituée d’une amphibole vert pâle de type actinote ou hornblende. Elle contient aussi, en proportion moindre, des grains xénomorphes de clinopyroxène ouralitisé et des grains amorphes de plagioclase.

 

Le gabbro gloméroporphyrique est coupé par des filons millimétriques à décimétriques de syénite à grain moyen ou aplitique. Les relations de recoupement avec les phases mafiques précédentes ne sont pas connues.

 

Phase 4 : Syénite

Le long de la bordure est du Pluton de Mildred (feuillet 32J03), la roche dominante est une syénite à phénocristaux de feldspath alcalin atteignant jusqu’à 2 cm de longueur, blancs à rose pâle et faiblement altérés en chlorite et épidote. Les rares cristaux de quartz sont irrégulièrement distribués dans la roche. La syénite comprend aussi de la magnétite finement disséminée.

Des roches associées à cette phase pourraient être plus répandues dans le Pluton de Mildred. En effet, le forage DORLT-03 (Cloutier, 2006) intersecte une syénite porphyroïde rose entre 98 m et 135 m de profondeur. Selon Cloutier (2006) : « [La roche] contient 40 % de phénocristaux (<2 cm) de feldspath rose orangé dans une masse grisâtre chloritisée et est fortement magnétique ».

Épaisseur et distribution

Le Pluton de Mildred est une intrusion subcirculaire de 4 à 6 km de diamètre, légèrement allongée vers le NE, respectivement située dans les parties SW et SE des feuillets 32J03 et 32J04.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Le Pluton de Mildred est en intrusion au niveau du contact entre la bordure est de la Granodiorite de Berey et la Formation d’Obatogamau. Le long de la bordure du Pluton de Mildred, le contact entre les différentes unités forme généralement une brèche à matrice de syénite contenant des fragments de granodiorite, de basalte amphibolitisé et de gabbro (filons-couches comagmatiques de l’Obatogamau) et de roches mafiques (communes près la bordure est du Berey). 

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

CHARBONNEAU, J M., PICARD, C., DUPUIS-HEBERT, L. 1991. SYNTHESE GEOLOGIQUE DE LA REGION DE CHAPAIS-BRANSSAT (ABITIBI). MRN; MM 88-01, 202 pages et 13 plans.

CLOUTIER, J. P., 2006. RESULTATS D’UNE CAMPAGNE DE FORAGE AU DIAMANT EFFECTUEE EN MARS ET AVRIL 2006, PROJET LA TREVE. RESSOURCES DIANOR INC, RESSOURCES MURGOR INC, RESSOURCES FREEWEST CANADA INC, rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec; GM 62445, 80 pages.

DAOUDENE, Y., BEAUDETTE, M., 2021. Géologie de la région du lac la Trêve, Sous-province d’Abitibi, Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada. MERN; BG 2022-04, 1 plan.

KEATING, P., D’AMOURS, I. 2010. REEDITION DES DONNEES NUMERIQUES EN FORMAT GEOSOFT (PROFILS) DES LEVES AEROPORTES DE L’ABITIBI, AU QUEBEC. MRNF, COMMISSION GEOLOGIQUE DU CANADA; DP 2010-09, 6 pages.

LECLERC, F., DAOUDENE, Y., 2021. Géologie de la région du lac des Deux Orignaux, à l’ouest de Chapais, Sous-Province de l’Abitibi, Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada. MERN; BG 2021-04, 1 plan.

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Pluton de Mildred. Lexique stratigraphique du Québec. https://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/stock-de-mildred [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

François Leclerc, géo., Ph. D. francois.leclerc@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); James Moorhead, géo., M. Sc. (lecture critique); Claude Dion, ing., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML).

Révision(s)

Yannick Daoudene, géo., Ph. D. yannick.daoudene@mern.gouv.qc.ca; Mélanie Beaudette, géo., M. Sc. melanie.beaudette@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); James Moorhead, géo., M. Sc. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Temblay (montage HTML). 

 

 

17 décembre 2020