Groupe de Koksoak
Étiquette stratigraphique : [ppro]ks
Symbole cartographique : pPks
 

Première publication : 26 août 2019
Dernière modification : 29 mars 2021
Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur(s) : Wares et Goutier, 1990a
Âge : Paléoprotérozoïque
Stratotype : Aucun
Région type : Bande entre le lac Dupoisson au sud (feuillet 24C) et le lac Roberts au nord (feuillet 25D)
Province géologique : Province de Churchill
Subdivision géologique : Orogène du Nouveau-Québec (Fosse du Labrador)
Lithologie : Flysch, formation de fer et basalte
Catégorie : Lithostratigraphique​
Rang : ​Groupe
Statut : Formel
Usage : Actif

Historique

Wares et Goutier (1989) ont proposé initialement le nom informel de « Groupe de Gerido » pour regrouper les formations d’Abner, de Baby et d’Hellancourt (Bérard, 1965; Sauvé et Bergeron, 1965), lesquelles sont situées dans la partie nord de la Fosse du Labrador. Ces unités étaient auparavant assignées à un troisième cycle volcano-sédimentaire qui, croyait-on, reposait en concordance sur la plate-forme du deuxième cycle de l’orogène (Bérard, 1965; Sauvé et Bergeron, 1965; Dimroth, 1970; Dimroth et al., 1970). La découverte d’une faille de chevauchement majeure (Faille de Garigue) sous-jacente à la Formation d’Abner (Clark, 1979; Goulet, 1986) a conduit à une réinterprétation de la stratigraphie de la partie nord de l’orogène, réfutant ainsi le troisième cycle de sédimentation (Fournier, 1985; Clark, 1988; Clark et Thorpe, 1990). À l’époque, Hoffman et Grotzinger (1989) suggéraient que la Formation d’Abner soit équivalente à la Formation de Denault du premier cycle volcano-sédimentaire, observée dans le sud de l’orogène. Ensuite, Wares et Goutier (1990a) ont proposé le nom de Groupe de Koksoak, du nom de la rivière Koksoak, pour désigner la séquence Abner-Baby-Hellancourt, et utilisé plutôt l’appellation de « Gerido » pour désigner un domaine structural régional. Suite à la réinterprétation de la colonne stratigraphique de la partie nord de la fosse, le nom de « Groupe de Koksoak » a été retenu pour regrouper les formations de Baby et d’Hellancourt, et le nom de « Formation d’Abner » a été abandonné, étant donné que l’unité est équivalente à la Formation de Denault (Groupe d’Attikamagen) du premier cycle sédimentaire (Clark et Wares, 2004).

Description

Le Groupe de Koksoak est une unité volcano-sédimentaire allochtone appartenant au deuxième cycle de la Fosse du Labrador. Il est constitué des unités turbiditiques et ferrifères de la Formation de Baby, à la base, surmontées directement des basaltes de la Formation d’Hellancourt, au sommet. Le Groupe de Koksoak aurait été déposé dans un bassin situé à l’est de la séquence de plate-forme du Groupe de Ferriman (Clark et Wares, 2004). Les variations de faciès des unités sédimentaires de la partie inférieure du Koksoak témoignent d’un milieu de mise en place dans un bassin qui s’approfondissait progressivement d’ouest en est (Clark, 1988; Goutier et Wares, 1991; Wares et al., 1988; Wares et Goutier, 1990a). La partie supérieure du Koksoak est marquée par un volcanisme tholéiitique associé à un épisode de « rifting » (Rohon et al., 1993; Skulski et al., 1993). Skulski et al. (1993) ont également suggéré que le volcanisme tholéiitique se soit développé dans des bassins en pull-apart. Les roches du Groupe de Koksoak forment une ceinture fortement déformée et imbriquée, associée à un plan de décollement basal, et coupée par de nombreuses failles de chevauchement (Wares et Goutier, 1990a, 1990b; Goulet, 1995). Le degré de métamorphisme des roches du Groupe de Koksoak varie du faciès des schistes verts à l’ouest à celui des amphibolites à l’est et à l’extrémité nord de la Fosse (Dimroth et Dressler, 1978; Fraser et al., 1978).

Épaisseur et distribution

Le Groupe de Koksoak s’étend sur plus de 400 km selon une orientation NNW dans la partie nord de la Fosse du Labrador, entre le lac Dupoisson au sud (feuillet 24C) et le lac Roberts au nord (feuillet 25D). Il est adjacent à la limite occidentale du Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte, qui représente la partie est de l’Orogène du Nouveau-Québec. D’après les estimations de Sauvé et Bergeron (1965), le Koksoak a une largeur d’environ 50 km et une épaisseur de 2100 à 2600 m près de la latitude 58° N. L’unité s’amincit vers le sud ainsi qu’au nord de la latitude 59° N. Le Koksoak est préservé dans les zones lithotectoniques de Mélèzes, de Gerido et de Payne telles que définies par Clark et Wares (2004).

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Le Groupe de Koksoak s’est déposé entre 1,88 et 1,87 Ga, soit l’âge du second cycle de déposition de la Fosse du Labrador (Clark et Wares, 2004). En considérant que le Groupe de Koksoak est l’équivalent distal du Groupe de Ferriman, ces deux groupes seraient donc du même âge (Clark, 1988; Clark et Wares, 2004).

La base du Groupe de Koksoak, soit l’unité inférieure de la Formation de Baby, est en contact graduel avec la Formation de Denault sous-jacente (Bérard, 1965; Sauvé et Bergeron, 1965; Clark, 1988; Wares et al., 1988; Clark et Wares, 2004). La Formation d’Hellancourt forme la partie sommitale du Groupe de Koksoak (Wares et al., 1988; Wares et Goutier, 1989). Près de la latitude 57°N, les groupes de Koksoak et de Doublet sont interdigités et surmontés localement par une intrusion de carbonatite accompagnée de roches volcano-sédimentaires appartenant au Groupe de Le Moyne (Birkett et Clark, 1991; Machado et al., 1997; Clark et Wares, 2004). À l’extrémité nord de l’orogène, la Formation d’Hellancourt surmonte structurellement (contact de chevauchement) le Groupe de Ferriman (Clark et Wares, 2004). Le Groupe de Koksoak peut être corrélé avec le Groupe de Ferriman dans la partie nord de l’orogène, et avec les groupes de Le Moyne et de Doublet dans les parties centre-sud et sud de la fosse (Clark, 1988; Clark et Thorpe, 1990; Rohon et al., 1993; Clark et Wares, 2004). Le Groupe de Koksoak est généralement limité à l’est par une faille de chevauchement à composante oblique dextre, le séparant de la Supersuite de Laporte. Cette dernière représente possiblement un équivalent du Groupe de Koksoak (Simard et al., 2013). De nombreux filons-couches mafiques-ultramafiques appartenant à la Suite intrusive de Gerido (anciennement Filons-couches de Montagnais) sont injectés dans les formations de Baby et d’Hellancourt (Sauvé et Bergeron, 1965; Clark et Wares, 2004).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BERARD, J., 1965. REGION DU LAC BERARD, NOUVEAU-QUEBEC. MRN; RG 111, 175 pages, 2 plans.

BERGERON, R., SAUVE, P., 1965. REGION DES LACS GERIDO ET THEVENET, NOUVEAU-QUEBEC. MRN; RG 104, 141 pages, 3 plans.

CLARK, T., 1979. REGION DU LAC NAPIER (NOUVEAU-QUEBEC) – RAPPORT PRELIMINAIRE. MRN; DPV 663, 28 pages, 1 plan.

CLARK, T., 1987. STRATIGRAPHIE, PETROGRAPHIE ET PETROCHIMIE DE LA FORMATION DE FER DE BABY DANS LA REGION DU LAC HERODIER (FOSSE DU LABRADOR). MRN; ET 87-13, 44 pages.

CLARK, T., WARES, R., 2004. SYNTHESE LITHOTECTONIQUE ET METALLOGENIQUE DE L’OROGENE DU NOUVEAU-QUEBEC (FOSSE DU LABRADOR). MRNFP; MM 2004-01, 182 pages, 1 plan.

DIMROTH, E., 1978. Région de la fosse du Labrador entre les latitudes 54° 30′ et 56° 30′. MRN; RG 193, 417 pages, 16 plans.

FOURNIER, D., 1985. MINERALISATION DE LA PARTIE ORIENTALE DU GEOSYNCLINAL DU LABRADOR (GROUPE DE LAPORTE). MRN; ET 83-23, 57 pages, 4 plans.

GOULET, N., 1986. ETUDE TECTONIQUE ET STRATIGRAPHIQUE DE LA PARTIE NORD DE LA FOSSE DU LABRADOR – REGION DE LA BAIE AUX FEUILLES ET DU LAC BERARD. MRN; MB 86-27, 22 pages, 6 plans.

GOULET, N., 1995. ETUDE STRUCTURALE, STRATIGRAPHIQUE ET GEOCHRONOLOGIQUE DE LA PARTIE NORD DE LA FOSSE DU LABRADOR. MRN; MB 95-36, 41 pages, 1 plan.

GOUTIER, J., WARES, R., 1991. GEOLOGIE DU SECTEUR DE L’INDICE AURIFERE DESSUREAULT, FOSSE DU LABRADOR – RAPPORT INTERIMAIRE -. MRN; MB 91-10, 20 pages, 2 plans.

SIMARD, M., LAFRANCE, I., HAMMOUCHE, H., LEGOUIX, C., 2013. GEOLOGIE DE LA REGION DE KUUJJUAQ ET DE LA BAIE D’UNGAVA (SNRC 24J, 24K). MRN; RG 2013-04, 62 pages, 1 plan.

WARES, R., BERGER, J., ST-SEYMOUR, K., 1988. SYNTHESE METALLOGENIQUE DES INDICES DE SULFURES AU NORD DU 57e PARALLELE (ETAPE 1) – FOSSE DU LABRADOR -. I R E M; MB 88-05, 202 pages, 1 plan.

WARES, R., GOUTIER, J., 1989. METALLOGENIE DES INDICES DE SULFURES AU NORD DU 57e PARALLELE (ETAPE II) – FOSSE DU LABRADOR -. MRN; MB 89-38, 122 pages, 1 plan.

WARES, R., GOUTIER, J., 1990. SYNTHESE METALLOGENIQUE DES INDICES DE SULFURES AU NORD DU 57e PARALLELE – FOSSE DU LABRADOR – RAPPORT INTERIMAIRE – ETAPE III. IREM-MERI; MB 90-25, 104 pages, 2 plans.

 

Autres publications

 

BIRKETT, T.C., CLARK, T. 1991. Géologie et potentiel métallifère de la carbonatite protérozoïque du lac LeMoyne dans le nord du Québec. Commission géologique de Canada; Forum des travaux en cours, Programme et Résumés, page 20.

CLARK, T., THORPE, R.I. 1990. Model lead ages from the Labrador Trough and their stratigraphie implications. In The Early Proterozoic Trans-Hudson Orogen of North America : Lithotectonic Correlations and Evolution (J.F. Lewry, J.F. and M.R. Stauffer, editors). Geological Association of Canada; Special Paper 37, pages 413-432.

DIMROTH, E.1970.  Evolution of the Labrador Geosyncline. Geological Society of America Bulletin; volume 81, pages 2717-2742. https://doi.org/10.1130/0016-7606(1970)81[2717:EOTLG]2.0.CO;2

DIMROTH, E., BARAGAR, W.R.A., BERGERON, R., JACKSON, GD. 1970. The filling of the Circum-Ungava geosyncline. In Symposium on Basins and Geosynclines of the Canadian Shield (A.J. Baer, editor). Geological Survey of Canada; Paper 70-40, pages 45-142. https://doi.org/10.4095/124922

DIMROTH, E., DRESSLER, B. 1978. Metamorphism of the Labrador Trough. In Metamorphism in the Canadian Shield. Geological Survey of Canada; Study 78-10, pages 215-236. https://doi.org/10.4095/104534

FRASER, J.A., HEYWOOD, W.W., MAZURSKI, M.A. 1978. Carte métamorphique du Bouclier Canadien. Commission géologique du Canada; carte 1475A. https://doi.org/10.4095/133909

HOFFMAN, P., GROTZINGER, J.P. 1989. Abner-Denault reef complex (2.1 Ga), Labrador Trough, N.E. Québec. In Reefs, Canada and Adjacent Area (H.H.J. Geldsetzer, N.P. James, and GE. Tebbutt, editors). Canadian Society of Petroleum Geologists; Memoir 13, pages 49-54.

MACHADO, N., CLARK, T., DAVID, J., GOULET, N. 1997. U-Pb ages for magmatism and deformation in the New Quebec Orogen. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 34, pages 716-723. https://doi.org/10.1139/e17-058

ROHON, M.-L., VIALETTE, Y., CLARK, T., ROGER, G, OHNENSTETTER, D., VIDAL, P. 1993. Aphebian mafic-ultramafic magmatism in the Labrador Trough (New Quebec) : its age and the nature of its mantle source. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 30, pages 1582-1593. https://doi.org/10.1139/e93-136

SKULSKI, T., WARES, R.P., SMITH, A.D. 1993. Early Proterozoic (1.88-1.87) tholeiitic magmatism in the New Québec Orogen. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 30, pages 1505-1520. https://doi.org/10.1139/e93-129

WARES, R., GOUTIER, J. 1990b. Deformational style in the foreland of the Northern New Québec Orogen. Geoscience Canada; volume 17, pages 244-249. https://journals.lib.unb.ca/index.php/GC/article/view/3697/4211

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Groupe de Koksoak. Lexique stratigraphique du Québec. https://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/groupe-de-koksoak [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

Charles St-Hilaire, géo. stag., M. Sc. charles.st-hilaire@mern.gouv.qc.ca; Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Simon Auclair, géo., M. Sc. (lecture critique et révision linguistique); Marie-Ève Lagacé et Nathalie Bouchard (montage HTML).

 
26 août 2019