membre de Baby moyen
Étiquette stratigraphique : [ppro]bb(m)
Symbole cartographique : pPbb(m)
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPbb(m)7 Shale, ardoise, siltstone, grès et équivalents métamorphisés
pPbb(m)6 Mudstone et ardoise noirs, localement graphiteux et pyriteux
pPbb(m)5 Basalte, schiste chloriteux
pPbb(m)4 Formation de fer à oxydes (magnétite); interstratifications de métachert
pPbb(m)3 Formation de fer à sulfures (pyrrhotite, pyrite et localement chalcopyrite); interstratifications de métachert
pPbb(m)2 Formation de fer à carbonates et à silicates et carbonates; interstratifications de métachert ou de métachert ferrugineux; peut inclure de la dolomie ferrugineuse
pPbb(m)1 Formation de fer à silicates (quartz-carbonate-magnétite ± stilpnomélane ± grunérite ± minnésotaite ± chlorite); interstratifications de métachert et localement de schiste chloriteux; peut inclure de la formation de fer à carbonates ou à sulfures localement
 
 
Auteur(s) : Sauvé et Bergeron, 1965
Âge : Paléoprotérozoïque
Stratotype : Aucun
Région type : Région du lac Baby (feuillet SNRC 24K05, UTM NAD83, zone 19 : 455021 m E, 6458656 m N)
Province géologique : Province de Churchill
Subdivision géologique : Orogène du Nouveau-Québec (Fosse du Labrador) / Zones lithotectoniques de Gerido et de Howse, principalement
Lithologie : Formation de fer, métachert, basalte, schiste, mudstone, ardoise, shale, siltstone, grès
Catégorie : Lithostratigraphique
Rang : Formation
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Historique

Sauvé et Bergeron (1965) ont utilisé le nom informel de « membre de roches ferrifères » pour désigner une unité de roches ferrifères et de phyllades, en proportion moindre, formant la partie médiane de la Formation de Baby. Par la suite, différents vocables ont été utilisés pour référer à celle-ci, soit : membre moyen (ou médian) de la Formation de Baby (Clark, 1988; Wares et al., 1988; Wares et Goutier, 1989 et 1990; Goutier et Wares, 1991); formation de fer de Baby Clark (1978, 1979, 1980 et 1988), unité de Baby  moyen ou Baby médian (Goulet, 1995; Clark et Wares, 2004), formation de Baby médian (Clark et Wares, 2004, figure 33, page 55); formation de Baby moyen (Clark, 2019). Dans la présente compilation, le membre moyen de la Formation de Baby est appelé membre de Baby moyen.

Les roches du membre de Baby moyen ont fait l’objet d’études géologiques et métallogéniques détaillées (Fournier, 1982; Clark, 1988; Wares et al., 1988; Wares et Goutier, 1989 et 1990; Goutier et Wares, 1991; Goulet, 1995).

Description

Le membre de Baby moyen constitue une unité volcano-sédimentaire allochtone appartenant à la partie inférieure du Groupe de Koksoak (Clark et Wares, 2004). Il représente une unité repère située stratigraphiquement entre les turbidites des membres de Baby inférieur et de Baby supérieur (Sauvé et Bergeron, 1965; Goulet, 1995). Le membre de Baby moyen se compose essentiellement de formations de fer à silicates, à carbonates et à silicates et carbonates, à oxydes et à sulfures. Ces divers faciès forment communément des unités stratigraphiques distinctes, mais leur stratigraphie varie d’une région à l’autre. Par endroits, le contact entre deux formations de fer adjacentes de composition distincte est graduel ou interstratifié (Clark, 1988). Le membre de Baby moyen comprend également des proportions moindres de mudstone et d’ardoise, localement graphiteux et pyriteux. De plus, il renferme par endroits des roches volcaniques mafiques (basalte, schiste chloriteux). Les roches du membre de Baby moyen sont relativement pauvres en fer comparativement à celles de la Formation de Sokoman. La proportion de fer est ainsi de ~22 % dans les formations de fer à silicates, de 15 % dans le faciès à carbonates et de 13 % dans le faciès à sulfures (Clark,1988).

Les roches du membre de Baby moyen ont subi une recristallisation qui a commencé durant la diagenèse et s’est poursuivie lors du métamorphisme. La plupart sont métamorphisées au faciès des schistes verts et sont fortement déformées dans la région du lac Hérodier (Clark, 1988). Sa mise en place est reliée à un milieu de déposition sous-marin profond et tranquille. L’origine de ces roches serait en partie reliée à l’activité volcanique et aux exhalaisons hydrothermales (Clark, 1988; Wares et al., 1988).

Les roches ferrifères du membre de Baby moyen sont classées dans les formations de fer de type Algoma (Wares et Goutier, rapport inédit; Clark et Wares, 2004). Antérieurement, les formations de fer de la Formation de Baby avaient été regroupées avec la Formation de Sokoman dans le type Lac Supérieur (Gross, 1995; Clark et Wares, 2004).

Le potentiel économique du membre de Baby moyen réside dans les minéralisations polymétalliques de Zn-Pb-Cu-Ag-Au associées aux sulfures massifs exhalatifs et dans les minéralisations filoniennes aurifères coupant la formation de fer (Clark et Wares, 2004).

membre de Baby moyen non subdivisé (pPbb(m)) : formation de fer, métachert

Cette unité non subdivisée est constituée de formation de fer aux faciès des silicates, des oxydes, des carbonates, des silicates-carbonates et des sulfures, de schiste à grunérite, de mudrock pyriteux et d’interstratifications de métachert (Sauvé, 1956 et 1959; Sauvé et Bergeron, 1965; Bélanger, 1982). Ces roches sont présentes en proportions variables. Toutefois, les roches ferrifères carbonatées et silico-carbonatées représentent les lithologies les plus abondantes. D’après Sauvé et Bergeron (1965), les roches du faciès des carbonates sont localement pyriteuses. Les roches ferrifères sont généralement finement stratifiées et forment des lamines de ≤1 mm d’épaisseur. Leur apparence et leur composition varient considérablement et passent graduellement de l’une à l’autre. Le schiste à grunérite et le mudrock pyriteux sont présents en proportion mineure.

membre de Baby moyen 1 (pPbb(m)1) : formation de fer à silicates (quartz-carbonate-magnétite ± stilpnomélane ± grunérite ± minnésotaite ± chlorite); interstratifications de métachert et localement de schiste chloriteux; peut inclure de la formation de fer à carbonates ou à sulfures localement

L’unité pPbb(m)1 est constituée de formations de fer à silicates (Clark, 1978 et 1988; Dressler, 1979). Elle consiste en interstratifications (0,5 à 20 cm) de roches composées de quartz-carbonate-magnétite ± stilpnomélane ± grunérite ± minnésotaite ± chlorite, de métachert et, localement, de schiste chloriteux (Hashimoto, 1964; Clark, 1978, 1979, 1980 et 1988). Les lits ferrifères sont à grain fin et localement fissiles ou schisteux. Ils présentent une patine d’altération noir bleuâtre, brun foncé à noire, brun violet ou brun rougeâtre, et sont en relief négatif par rapport aux lits de métachert. En surface fraiche, ces lits sont gris verdâtre ou gris foncé. Le faciès à silicates est caractérisé par la présence de grunérite. Celle-ci se présente sous forme de fines aiguilles (atteignant localement 2 cm de longueur) ou de rosettes, mais peut former localement des lits (Hashimoto, 1964; Clark, 1978; Dressler, 1979). Elle peut être accompagnée ou non de stilpnomélane ou se trouver dans des lits minces au sein d’une séquence renfermant du stilpnomélane (Clark, 1980). La roche peut être magnétique ou non. Des lamines très riches en magnétite, d’une épaisseur de 2 à 3 mm, sont observées localement (Clark, 1979 et 1980). À l’exception du litage, peu de structures sédimentaires sont observées par Clark (1978) et Dressler (1979). Les lits de métachert sont communs et peuvent former 5 à 70 % de la roche. Ils sont gris ou gris verdâtre en surface fraiche et rougeâtre à gris en surface altérée. Les lits de métachert sont fortement boudinés (Clark, 1978 et 1988). Localement, les roches du faciès à silicates peuvent inclurent des lits ou des passées de formation de fer à carbonates ou à sulfures (Clark, 1978 et 1988).

En lame mince, la formation de fer au faciès des silicates est généralement constituée de quartz, de carbonate (dolomite-ankérite ou sidérite) et de magnétite, ainsi que de proportions variables de stilpnomélane, de grunérite, de minnésotaite et de chlorite (Dressler, 1979; Clark, 1988). Des proportions mineures d’actinote et d’anthophyllite sont également observées. Le métachert comprend 10 à 15 % de dolomite-ankérite. Les lamines sédimentaires sont caractérisées par des variations de la proportion de silicates et de carbonates (Clark, 1988).

membre de Baby moyen 2 (pPbb(m)2) : formation de fer à carbonates et à silicates et carbonates; interstratifications de métachert ou de métachert ferrugineux; peut inclure de la dolomie ferrugineuse

L’unité pPbb(m)2 est constituée de formations de fer à carbonates et à silicates et carbonates. L’épaisseur de ces niveaux est de ~30 m (Clark, 1978 et 1988). La formation de fer au faciès des carbonates consiste en des interstratifications de carbonate ferrugineux à patine d’altération brun rougeâtre, brun violet ou orange, et de métachert ou de métachert ferrugineux à patine d’altération grise ou gris rougeâtre. En surface fraiche, le carbonate ferrugineux est gris et le métachert est gris ou gris verdâtre. L’épaisseur des lits de carbonate varie de 1 cm à quelques mètres, mais dépasse rarement 0,3 m. Le carbonate peut également se présenter sous forme de lentilles ou de passées dans le métachert. Localement, ce dernier semble avoir été remplacé partiellement par le carbonate. Le faciès à silicates et carbonates est constitué d’une interstratifications de roches des faciès à carbonates et à silicates (pPbb(m)1) (Clark, 1988). Le faciès des carbonates contient typiquement des veines de quartz qui coupent les lits avec un angle prononcé. Celles-ci sont absentes des roches du faciès des silicates et carbonates. Le métachert se présente sous forme de lamines ou de minces lits pouvant former ≥50 % de la roche. Par endroits, des lits de métachert contiennent des grains disséminés de carbonate ferrugineux (Clark, 1978 et 1988). L’unité pPbb(m)2 peut également inclure de la dolomie ferrugineuse (Clark, 1978). Des lits de brèche intraformationnelle sont communs à la base de l’unité, près de la rive sud de la rivière Koksoak (Clark, 1988). Cette brèche serait due à des glissements synsédimentaires. Elle est formée de fragments tabulaires anguleux, centimétriques, de métachert ou de carbonate dans une matrice carbonatée.

En lame mince, la formation de fer au faciès des carbonates est principalement constituée de carbonate (dolomite-ankérite) et de quartz en proportion variable. Le quartz et le carbonate sont tous deux recristallisés et montrent des structures polygonales. Le carbonate (5 à 10 %) est également observé dans les lits de métachert (Clark, 1988; Wares et al., 1988). Les minéraux accessoires sont le stilpnomélane, la minnésotaite, la chlorite, la gœthite et les minéraux opaques (Clark, 1988).

membre de Baby moyen 3 (pPbb(m)3) : formation de fer à sulfures (pyrrhotite, pyrite et localement chalcopyrite); interstratifications de métachert

L’unité pPbb(m)3 consiste en formation de fer à sulfures. Ces niveaux possèdent une épaisseur variant de <1 m à ~20 m (Dressler, 1979; Clark, 1980 et 1988). Ils sont seulement observés au sein du terrain gabbroïque constitué par la Suite intrusive de Gerido (Clark, 1988). La formation de fer à sulfures est constituée de mudstone ou de siltstone gris foncé à noir, finement stratifié (1 à 3 cm) et à grain très fin. Par endroits, la granulométrie peut être plus grossière en raison de la recristallisation. La roche est plus ou moins magnétique et présente une patine d’altération rouille. Elle renferme généralement 20 à 40 % (90 à 100 % localement) de sulfures sous forme de fines disséminations, de minces lamines parallèles ainsi qu’en lits massifs de >1 m d’épaisseur. Les sulfures consistent en pyrrhotite, pyrite et localement chalcopyrite (Dressler, 1979). Les roches du faciès des sulfures contiennent communément de minces interstratifications fortement boudinées de métachert gris (Clark, 1980 et 1988).

membre de Baby moyen 4 (pPbb(m)4) : formation de fer à oxydes (magnétite); interstratifications de métachert

L’unité pPbb(m)4 présente une distribution très restreinte. Elle est constituée de formation de fer à oxydes (Clark, 1978 et 1988). La roche laminée est formée d’interstratifications de métachert et d’oxydes de fer (magnétite et hématite). L’épaisseur des lits varie généralement de 1 à 30 cm. Le métachert est gris ou gris verdâtre en surface fraiche et brun rougeâtre ou orange rougeâtre en surface altérée. Les lits riches en oxydes présentent une patine d’altération noir bleuâtre ou brun bleuâtre. Quelques lits de jaspe à oolites et à pellets sont observés localement (Clark, 1988).

membre de Baby moyen 5 (pPbb(m)5) : basalte, schiste chloriteux

L’unité pPbb(m)5 comprend des basaltes et des schistes chloriteux. Ces roches sont localisées au SE de la confluence des rivières Koksoak et aux Mélèzes où elles forment localement des niveaux interstratifiés dans les formation de fer à carbonates (pPbb(m)2) (Clark, 1978; Wares et al., 1988). Dans ce secteur, les coulées de basalte sont fortement déformées. Elles consistent surtout en schiste chloriteux. Des coussins et des tubes de lave aplatis et plissés, atteignant 2,5 m de longueur, sont toutefois reconnaissables en affleurement. Par endroits, le schiste chloriteux contient jusqu’à 20 % de carbonate ferrugineux (ankérite/sidérite). Le carbonate se présente habituellement en remplissage d’amygdales ou disséminé sous forme de rhomboèdres brunâtres idiomorphes de 1 à 3 mm de largeur. Dans les coulées moins schisteuses et non carbonatées, le basalte présente une structure ophitique à subophitique. Les coulées contiennent également jusqu’à 3 % de pyrite idiomorphe. De minces lits (<1 m) de schiste à séricite pyriteux sont observés entre les coulées.

En lame mince, le basalte est composé d’un assemblage de chlorite-actinote-albite-épidote-sphène et d’une proportion moindre de magnétite et de pyrite. Le stilpnomélane est également présent dans les roches carbonatées. Du quartz secondaire est observé dans les plans de clivage (Wares et al., 1988).

membre de Baby moyen 6 (pPbb(m)6) : mudstone et ardoise noirs, localement graphiteux et pyriteux

L’unité pPbb(m)6 se compose de mudstone et d’ardoise noirs, localement graphiteux et pyriteux (Clark, 1978; Wares et al., 1988). Ces roches se présentent sous forme de lentilles ou de bandes d’une largeur apparente maximale de 30 m localisées préférentiellement à l’intérieur des roches ferrifères des unités pPbb(m)1 et pPbb(m)2. Les contacts sont communément nets, concordants et sans interstratification. L’unité pPbb(m)6 contient la zone minéralisée de Koke (Boylen) (Wares et al., 1988).

membre de Baby moyen 7 (pPbb(m)7) : shale, ardoise, siltstone, grès et équivalents métamorphisés

L’unité pPbb(m)7 se compose de shale, d’ardoise gris foncé à noire communément pyriteuse, de siltstone et de grès. Dans le secteur au SW du lac Maizerets, à l’est de la rivière Caniapiscau (feuillet 24F11), elle est associée aux roches ferrifères de l’unité pPbb(m)2 (Clark, 1978). Dans la partie nord de la Fosse du Labrador, près de la rive SE du lac aux Feuilles (feuillet 24K12), des équivalents métamorphisés de l’unité pPbb(m)7 se trouvent localement sous une unité non subdivisée de formation de fer. Ces roches consistent en schistes micacés et en phyllades (Sauvé, 1959).

Épaisseur et distribution

Le membre de Baby moyen appartient principalement aux zones lithotectoniques de Gerido et de Howse, telles que définies par Clark et Wares (2004). Il s’étend sur une distance de > 260 km depuis le lac aux Feuilles (feuillet 24K13) jusqu’au lac Dupoisson (feuillets 24C16).

L’épaisseur du membre de Baby moyen varie généralement de 30 à 45 m au nord de la latitude 58° N (Sauvé et Bergeron, 1965; Goulet, 1995). Dans la région du lac Hérodier, au SW de Kuujjuaq, le membre de Baby moyen s’épaissit d’ouest en est et atteint au moins 50 m d’épaisseur (Clark, 1979, 1988; Wares et al.,1988). L’épaisseur réelle de l’unité est difficile à estimer en raison de la présence de failles de chevauchement, de plis et de filons-couches de gabbro (Clark, 1988; Wares et al.,1988). Clark (1988) note cependant que l’épaisseur du membre de Baby moyen est très inférieure à celle de la Formation de Sokoman qui est estimée à au moins 113 m dans cette région.

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Le membre de Baby moyen est d’âge paléoprotérozoïque. Il appartient au deuxième cycle de sédimentation de la Fosse du Labrador daté de 1,88 Ga à 1,87 Ga (Clark et Wares, 2004). Le membre de Baby moyen est corrélée avec la Formation de Sokoman, datée à ~1880 ±2 Ma (Chevé et Machado,1988), et serait donc du même âge.

Le membre de Baby moyen surmonte soit le membre de Baby inférieur, soit la dolomie de la Formation de Denault (Fahrig, 1965; Clark, 1988). Il est recouvert en concordance par le membre de Baby supérieur. Ce contact ne présente pas d’interstratifications (Clark, 1988; Goulet, 1995).

Le membre de Baby moyen est corrélé avec la Formation de Sokoman (Groupe de Ferriman). Dans la partie nord de la Fosse du Labrador, cette interprétation est basée sur la découverte d’une faille de chevauchement régionale (Faille de Garigue) en dessous de la séquence contenant la Formation de Baby (Clark, 1979). Cette corrélation est également appuyée sur la similitude entre les profils des éléments des terres rares des roches ferrifères de la Formation de Sokoman et du membre de Baby moyen (Clark, 1988). Le membre de Baby moyen est également corrélé avec une petite unité de formation de fer de la Formation de Thompson Lake (Groupe de Doublet) située au lac Irène, dans la partie sud la Fosse du Labrador (Clark et Wares, 2004).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BELANGER, M. 1982. REGION DU LAC FAUJAS, NOUVEAU-QUEBEC. MRN. DP-82-06, 1 plan.

BERGERON, R., SAUVE, P. 1965. GERIDO LAKE – THEVENET LAKE AREA, NEW QUEBEC. MRN. RG 104(A), 131 pages et 3 plans.

BERGERON, R., SAUVE, P. 1965. REGION DES LACS GERIDO ET THEVENET, NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RG 104, 141 pages et 3 plans.

CLARK, T. 1978. REGION DU LAC HERODIER ( NOUVEAU-QUEBEC) – RAPPORT PRELIMINAIRE. MRN. DPV 568, 48 pages et 2 plans.

CLARK, T. 1979. REGION DU LAC NAPIER (NOUVEAU-QUEBEC) – RAPPORT PRELIMINAIRE. MRN. DPV 663, 28 pages et 1 plan.

CLARK, T. 1980. REGION DE LA RIVIERE KOKSOAK (NOUVEAU-QUEBEC) – RAPPORT PRELIMINAIRE. MRN. DPV 781, 24 pages et 1 plan.

CLARK, T. 1987. STRATIGRAPHIE, PETROGRAPHIE ET PETROCHIMIE DE LA FORMATION DE FER DE BABY DANS LA REGION DU LAC HERODIER (FOSSE DU LABRADOR). MRN. ET 87-13, 44 pages.

CLARK, T., 2019. Compilation géologique, lac Harveng. MERN; CG-2019-01, 1 plan.

CLARK, T., WARES, R. 2004. SYNTHESE LITHOTECTONIQUE ET METALLOGENIQUE DE L’OROGENE DU NOUVEAU-QUEBEC (FOSSE DU LABRADOR). MRNFP. MM 2004-01, 182 pages et 1 plan.

DRESSLER, B., CIESIELSKI, A. 1979. Région de la fosse du Labrador. MRN. RG 195, 136 pages et 14 plans.

FOURNIER, D. 1982. GITES DU CU-ZN ET CU-NI DANS LE PARTIE CENTRALE DE LA FOSSE DU LABRADOR. MRN. DPV 929, 69 pages et 6 plans.

GOULET, N. 1995. ETUDE STRUCTURALE, STRATIGRAPHIQUE ET GEOCHRONOLOGIQUE DE LA PARTIE NORD DE LA FOSSE DU LABRADOR. MRN. MB 95-36, 41 pages et 1 plan.

GOUTIER, J., WARES, R. 1991. GEOLOGIE DU SECTEUR DE L’INDICE AURIFERE DESSUREAULT, FOSSE DU LABRADOR – RAPPORT INTERIMAIRE -. MRN. MB 91-10, 20 pages et 2 plans.

HASHIMOTO, T. 1964. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC JOGUES, TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RP 524, 13 pages et 1 plan.

SAUVE, P. 1956. PRELIMINARY REPORT ON DE FRENEUSE LAKE AREA (WEST HALF), NEW QUEBEC. MRN. RP 332(A), 7 pages et 1 plan.

SAUVE, P. 1956. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DU LAC DE FRENEUSE (MOITIE OUEST), NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RP 332, 10 pages et 1 plan.

SAUVE, P. 1959. PRELIMINARY REPORT ON LEAF BAY AREA, NEW QUEBEC. MRN. RP 399(A), 11 pages et 1 plan.

SAUVE, P. 1959. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DE LA BAIE AUX FEUILLES, NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RP 399, 15 pages et 1 plan.

WARES, R., BERGER, J., ST-SEYMOUR, K. 1988. SYNTHESE METALLOGENIQUE DES INDICES DE SULFURES AU NORD DU 57e PARALLELE (ETAPE 1) – FOSSE DU LABRADOR -. I R E M. MB 88-05, 202 pages et 1 plan.

WARES, R., GOUTIER, J. 1989. METALLOGENIE DES INDICES DE SULFURES AU NORD DU 57e PARALLELE (ETAPE II) – FOSSE DU LABRADOR -. MRN. MB 89-38, 122 pages et 1 plan.

WARES, R., GOUTIER, J. 1990. SYNTHESE METALLOGENIQUE DES INDICES DE SULFURES AU NORD DU 57e PARALLELE – FOSSE DU LABRADOR – RAPPORT INTERIMAIRE – ETAPE III. IREM-MERI. MB 90-25, 104 pages et 2 plans.

 

Autres publications

CHEVÉ, S.R., MACHADO, N. 1988. Reinvestigation of the Castignon Lake carbonatite complex, Labrador Trough, New Québec. Joint Annual Meeting of the Geological Association of Canada and the Mineralogical Association of Canada, St. John’s, Newfoundland; Program with Abstracts, volume 13, pages 20.

FAHRIG, W.F. 1965. Geology, Lac Herodier, Québec. Geological Survey of Canada; Map 1146A. https://doi.org/10.4095/107520

GROSS, G.A. 1995. Lake Superior-type iron formation. In Geology of Canadian mineral deposit types (Eckstrand, O.R., Sinclair, W.D. and Thorpe, R.I., editors). Geological Survey of Canada; Geology of Canada, number 8, pages 54-66.

Citation suggérée

 

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). membre de Baby moyen. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/membre-de-baby-moyen [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

Charles St-Hilaire, géo. stag., M. Sc. charles.st-hilaire@mern.gouv.qc.ca; Thomas Clark, géo., Ph. D. (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Claude Dion, ing., M. Sc. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML). 

 
18 mars 2021