Membre de Gribouille
Étiquette stratigraphique : [narc]gb
Symbole cartographique : nAgb
 

Première publication : 29 janvier 2021
Dernière modification : 16 mars 2021  

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur(s) : Charbonneau et al., 1991
Âge : Néoarchéen
Stratotype : Charbonneau et al. (1991, p. 54) ont proposé un lectostratotype qui expose les cinq membres de la Formation de Haüy dans un secteur situé de part et d’autre de la route 113, à l’ouest de Chapais, entre les lacs Antoine et Gribouille (UTM NAD83 Zone 18N : 492144 m E – 5518354 m N)
Région type : Partie centrale du feuillet 32G14-200-0102
Province géologique : Province du Supérieur
Subdivision géologique : Sous-province de l’Abitibi
Lithologie : Roches sédimentaires
Catégorie : Lithostratigraphique
Rang : Membre
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

 

 

 

Historique

Dans son interprétation préliminaire de la géologie des quarts NW du canton de Queylus et NE du canton de Haüy, Cimon (1976a) attribue les faciès sédimentaires et volcaniques de ce secteur à la Formation de Blondeau. Il modifie son interprétation peu après, intégrant ces lithologies à une nouvelle unité nommée « Formation de Haüy » qu’il positionne dans la portion supérieure du Groupe d’Opémisca (Cimon, 1976b). Les faciès sédimentaires et volcaniques de la Formation de Haüy ont par la suite été cartographiés dans les synclinaux de Chapais et de Waconichi (Dimroth et al., 1982 et 1985; Picard, 1984 et 1986; Piché, 1985; Daigneault, 1986; Mueller et Dimroth, 1984 et 1987; Mueller et al., 1989; Charbonneau et al., 1991; Mueller, 1991). Les travaux de cartographie détaillés réalisés à l’ouest de Chapais (Picard, 1984 et 1986; Piché, 1985; Charbonneau et al., 1991) ont permis de subdiviser la formation en cinq membres. Charbonneau et al. (1983) avaient initialement considéré la possibilité d’élever ces cinq unités au rang de formation. Toutefois, celles-ci ne sont pas présentes partout en dehors de la localité type et « certaines sont intimement interstratifiées entre elles » (Charbonneau et al., 1991). Les cinq unités reconnues à la localité type demeurent donc des membres inclus dans la Formation de Haüy. Les travaux de Dimroth et al. (1982 et 1985), Mueller et Dimroth (1987) et Mueller et al. (1989) permettent de placer la Formation de Haüy dans un contexte paléogéographique et paléotectonique. À l’échelle de l’Abitibi, l’unité comprise dans le Groupe d’Opémisca correspond au second cycle sédimentaire de l’Abitibi (Mueller et Donaldson, 1992; Daigneault et al. 2004).

Le nom de l’unité provient du lac Gribouille localisé au SE du feuillet 32G14, un peu au nord de la route 113.

 

Description

Le Membre de Gribouille représente une séquence de lits granoclassés d’arénite lithique, d’arkose lithique et de mudrock montrant des structures sédimentaires bien définies (laminations planaires à légèrement tangentielles et entrecroisées) associés à des lentilles de conglomérat monogénique et de conglomérat polygénique.

Dans la bande située sur le flanc nord du Synclinal de Chapais (nord du lac Gribouille; SE du feuillet 32G14-200-0102), la base de l’unité est composée d’arénite lithique et de mudrock. Le conglomérat monogénique à clastes de basalte andésitique et d’andésite à structure trachytique dans une matrice riche en chlorite forme des lentilles d’extension kilométrique à l’ouest du lac Gribouille. 

Au sommet du Membre de Gribouille, dans le même secteur (voir colonne stratigraphique schématique de Charbonneau et al., 1991), les arkoses et les arkoses lithiques à cristaux de clinopyroxène sont massives ou litées et interstratifiées avec des lentilles d’extension kilométriques de conglomérat polygénique. La couleur vert clair de l’arkose lithique provient de son contenu important en cristaux de clinopyroxène dérivés de l’érosion des basaltes andésitiques et des andésites à structure trachytique du Membre de Vanina sous-jacent (Charbonneau et al., 1991). 

Le conglomérat polygénique contient quant à lui des clastes de roches volcaniques mafiques à felsiques, de basalte andésitique et d’andésite à structure trachytique, de roches sédimentaires (arénite lithique, mudrock, chert), de granodiorite et de gabbro dans une matrice d’arénite lithique. Les clastes légèrement étirés dans le plan de la schistosité régionale E-W présentent un diamètre variant de 1 à 6 cm en moyenne. Entre les ruisseaux Christian et François, le diamètre des clastes atteint 50 cm.

L’absence de niveaux importants de pélites, le mauvais tri des grès et des conglomérats ainsi que le faible contenu en quartz (5 à 10 %) des grès ont permis à Piché (1985) d’interpréter une mise en place dans un environnement fluviatile représenté par des chenaux de rivières tressées. De plus, les caractéristiques des conglomérats du flanc nord du Synclinal de Chapais (lenticularité des lits, tri moyen à faible, surfaces d’érosion multiples, interdigitation avec les faciès de grès fluviatiles décrits ci-dessous) ont conduit Piché (1985, page 113) à décrire ces dépôts comme des cônes alluvionnaires de piedmont.

 

Épaisseur et distribution

L’épaisseur maximale du Membre de Gribouille a été estimée à 700 m (Charbonneau et al., 1991). Une première bande à polarité vers le sud est reconnue sur le flanc nord du Synclinal de Chapais, entre le nord du lac Maryse et l’ouest du lac Progress (partie centrale du feuillet 32G14-200-0102), sur une distance de 14,8 km. Plus au nord, une seconde bande à polarité vers le nord s’étend latéralement sur plus de 20 km entre la Zone de cisaillement de Dussault et la Zone de cisaillement de Lamarck (centre du feuillet 32G14-200-0201 et partie NW du feuillet 32G14-200-0202). Le Membre de Gribouille réapparaît au SE de la Zone de cisaillement de Lamarck pour se poursuivre vers le NE une distance d’environ 13 km (SE du feuillet 32J03-200-0102 et NW du feuillet 32G15-200-0201).

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Dans la bande du Synclinal de Chapais, entre le nord du lac Maryse et l’ouest du lac Progress (partie centrale du feuillet 32G14-200-0102), des coulées de basaltes et de basaltes andésitiques à structure trachytique attribuées au Membre de Christian sous-jacent apparaissent interdigitées avec les roches sédimentaires de la base du Membre de Gribouille, suggérant un contact graduel (Charbonneau et al., 1991). Au sud de cette bande, les roches sédimentaires au sommet du Membre de Gribouille sont en contact net avec les coulées de roches volcaniques mafiques du Membre de Pantoufle sus-jacent.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

CHARBONNEAU, J M., PICARD, C., DUPUIS-HEBERT, L. 1991. SYNTHESE GEOLOGIQUE DE LA REGION DE CHAPAIS-BRANSSAT (ABITIBI). MRN. MM 88-01, 202 pages et 13 plans.

CIMON, J. 1976. CANTONS DE QUEYLUS (NO) ET HAUY (NE). MRN. RP 613, 54 pages et 1 plan.

CIMON, J. 1976. GEOLOGIE DU CANTON DE QUEYLUS (NE), ABITIBI-EST. MRN. DPV 439, 38 pages et 1 plan.

DAIGNEAULT, R. 1986. GEOLOGIE DE LA PARTIE NORD-EST DU CANTON DE DOLLIER – REGION DE CHIBOUGAMAU. MRN. DV 85-19, 1 plan.

M E R. 1983. RAPPORT D’ETAPE DES TRAVAUX EN COURS A LA DIVISION DU PRECAMBRIEN. ET 82-01, 269 pages et 2 plans.

PICARD, C. 1986. PETROGRAPHIE ET GEOCHIMIE DES ROCHES VOLCANIQUES ARCHEENNES A L’OUEST DE CHAPAIS (SILLON DE MATAGAMI – CHIBOUGAMAU). MRN. MM 85-01, 108 pages et 2 plans.

 

Autres publications

DIMROTH, E., MUELLER, W., ARCHER, P., GOBEIL, A., ALLARD, G.O. 1982. Evidence for extensive Archean shallow marine sedimentation in the Chibougamau area, Quebec. Geological Survey of Canada; Current Research Part A, Paper 82-1A, pages 29-36. https://doi.org/10.4095/119587

DIMROTH, E., ROCHELEAU, M., MUELLER, W., ARCHER, P., BRISSON, H., FORTIN, G., JUTRAS, M., LEFEBVRE, C., PICHÉ, M., PILOTE, P., SIMONEAU, P. 1985. Paleogeographic and paleotectonic response to magmatic processes: a case history from the Archean sequence in the Chibougamau area, Quebec. Geologische Rundschau; volume 74, pages 11-32. https://doi.org/10.1007/BF01764567

MUELLER, W. 1991. Volcanism and related slope to shallow-marine volcaniclastic sedimentation: an Archean example near Chibougamau, Quebec, Canada. Precambrian Research; volume 49, pages 1-22. https://doi.org/10.1016/0301-9268(91)90053-D

MUELLER, W., DIMROTH, E. 1984. Part B – Sedimentary features of the Stella and Haüy formations, Levy and Haüy Township, Chapais Syncline. In Fieldtrip No 12 –Sedimentary features and stratigraphy of the volcano sedimentary rocks of the Chapais Syncline (Chibougamau – Stratigraphy and Mineralization. An Archean belt with a difference) (Guha, J., Gobeil, A., Chown, E.H., editors). Canadian Institute of Mining and Metallurgy; Symposium held atUniversité du Québec à Chicoutimi, guidebook, pages 211-231.  

MUELLER, W., DIMROTH, E. 1997. A terrestrial-shallow marine transition in the Archean Opemisca Group east of Chapais, Quebec. Precambrian Research; volume 37, pages 29-55. https://doi.org/10.1016/0301-9268(87)90038-6

MUELLER, W., DONALDSON, J.A. 1992. Development of sedimentary basins in the Archean Abitibi belt, Canada: an overview. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 29, pages 2249-2265. https://doi.org/10.1139/e92-177

MUELLER, W., CHOWN, E.H., SHARMA, K.N.M., TAIT, L., ROCHELEAU, M. 1989.  Paleogeographic and paleotectonic evolution of a basement-controlled Archean supracrustal sequence, Chibougamau-Caopatina, Quebec. Journal of Geology; volume 97, pages 399-420. https://www.journals.uchicago.edu/doi/10.1086/629319

PICARD, C. 1984. Évolution génétique et géodynamique du sillon de roches vertes archéennes de Matagami-Chibougamau dans la partie occidentale du synclinal de Chapais (Abitibi-Est, Québec). Université Claude Bernard; thèse de doctorat, 233 pages.

PICHÉ, M. 1985. La Formation de Haüy à L’ouest de Chapais; volcanisme sub-aérien en milieu fluviatile. Université du Québec à Chiboutimi; mémoire de maîtrise, 188 pages. https://constellation.uqac.ca/1525

 

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Membre de Gribouille. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/membre-de-gribouille [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

François Leclerc, géo., Ph. D. francois.leclerc@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); James Moorhead, géo., M. Sc. (lecture critique); Claude Dion, géo., M. Sc. (révision linguistique); Marie-Ève Lagacé et André Tremblay (montage HTML). 

 

 

29 janvier 2021