Groupe de Doublet
Étiquette stratigraphique : [ppro]dt
Symbole cartographique : pPdt
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur(s) : Harrison, 1952
Âge : Paléoprotérozoïque
Stratotype : Aucun
Région type : Région du lac Doublet, à ~60 km au NE de Schefferville, dans la portion orientale de la Fosse du Labrador (feuillet SNRC 23O01)
Province géologique : Province de Churchill
Subdivision géologique : Orogène du Nouveau-Québec (Fosse du Labrador) / zones lithotectoniques de Gerido et de Retty
Lithologie : Roches pyroclastiques, formation de fer, ardoise, argilite, grès, basalte
Catégorie : Lithostratigraphique
Rang : Groupe
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Historique

En 1949, les géologues de la compagnie Labrador Mining and Exploration divisaient la séquence volcano-sédimentaire de la ceinture orientale de la partie sud de la Fosse du Labrador en trois séries appelées, du SW vers le NE, Howse, Murdoch et Doublet (voir Frarey et Duffell, 1964). Le nom informel de groupe de Doublet a été introduit par Harrison (1952) pour désigner une séquence de laves et de tuf mafiques, de quartzite, de mudstone et d’ardoise située près de la bordure orientale de la Fosse du Labrador (section NE du « Burnt Creek strip », feuillet SNRC 23J). Le nom vient du lac Doublet, situé à ~4,5 km au SE du lac Willbob (feuillet 23O01). Les groupes de Howse et de Murdoch (Murdock dans certaines publications) complétaient la succession protérozoïque dans la Fosse. Ces groupes se situaient au-dessus du groupe de Knob Lake dans la colonne stratigraphique (Harrison, 1952). Subséquemment, Baragar (1958, 1960) a relégué informellement le groupe de Murdoch au rang de formation. Le nom de Groupe de Doublet a été formalisé par Frarey et Duffell (1964) qui ont subdivisé la séquence volcano-sédimentaire du Doublet en une unité sédimentaire inférieure, la Formation de Thompson Lake, et une unité volcanique supérieure, la Formation de Willbob. Frarey et Duffell (1964) ont également formalisé le nom de Formation de Murdoch et l’ont incluse dans le Groupe de Doublet. Du bas vers le haut, ce groupe était constitué des formations suivantes  : Murdoch, Thompson Lake et Willbob. Enfin, Frarey et Duffell (1964) ont proposé l’abandon du groupe de Howse, ce dernier étant équivalent à la Formation de Menihek (Harrison, 1952).

Baragar (1967) et Frarey (1952, 1967) ont cartographié le Groupe de Doublet dans la région des lacs Murdoch et Ahr (feuillets 23O07 et 23O10), Thompson (feuillet 23O08) et Willbob (feuillet 23O01). Plus à l’est, le Doublet a été cartographié par Girard (1995) dans la région du lac Deborah (feuillet 23P05) et par Fahrig (1952, 1964) dans la région du lac Griffis (feuillet 23P04). Le Doublet a été suivi vers le SE par Donaldson (1966) dans la région du lac Marion (feuillet 23I13) et par Wardle (1979, 1982) du côté du Labrador. Les roches volcaniques du Groupe de Doublet ont été cartographiées par Dimroth (1972, 1978) vers le nord jusqu’à la latitude 56° 30′ N. Plus au nord, seule la Formation de Murdoch a été reconnue par Dressler (1979) entre les latitudes 56° 30′ N et 57° 15′ N, et par Clark (1978) à l’ouest du lac Hérodier (feuillet 24F07). Lors de sa cartographie régionale, Dressler (1979) a inclus deux autres formations dans le Groupe de Doublet, soit les formations d’Aulneau et de Nachicapau. Clark et Wares (2004) ont ultérieurement réassigné la Formation d’Aulneau au Groupe de Le Moyne et ont proposé l’abandon de la Formation de Nachicapau en partie équivalente aux formations de Bacchus (Groupe de Swampy Bay) et de Denault (Groupe d’Attikamagen). Ainsi, dans la région au nord de la latitude 56° 30′ N, le Groupe de Doublet est uniquement constitué de la Formation de Murdoch.

Description

Le Groupe de Doublet est une unité volcano-sédimentaire allochtone appartenant au deuxième cycle de la Fosse du Labrador (Clark et Wares, 2004). Il regroupe un ensemble de roches volcaniques mafiques interstratifiées avec des proportions moindres de roches sédimentaires clastiques (Harrison, 1952). Le Groupe de Doublet se compose de trois formations : la Formation de Murdoch à la base, la Formation de Thompson Lake et la Formation de Willbob au sommet. La Formation de Murdoch est constituée de roches pyroclastiques mafiques. Dans la Zone lithotectonique de Retty, ces roches sont surmontées par des rythmites localement sulfurées, une formation de fer oxydée de distribution locale et un niveau de basalte appartenant à la Formation de Thompson Lake. La Formation de Willbob est constituée d’une épaisse séquence de basalte tholéiitique et de niveaux sédimentaires intercalés (Baragar, 1967; Frarey, 1967; Clark et Wares, 2004).

Le Groupe de Doublet se serait déposé dans un bassin situé à l’est de la séquence de plate-forme du Groupe de Ferriman, qui s’approfondissait progressivement d’ouest en est (Dimroth, 1981; Wardle et Bailey, 1981; Le Gallais et Lavoie, 1982; Clark et Wares, 2004). Le Doublet est associé à un nouvel épisode de rifting dans la Fosse du Labrador. Cet épisode a débuté par une période d’activité volcanique explosive (Formation de Murdoch), suivie d’un hiatus (Formation de Thompson Lake), puis d’un volcanisme mafique en régime d’extension (Formation de Willbob) (Wardle et Bailey, 1981; Rohon et al., 1993; Skulski et al., 1993). Skulski et al. (1993) ont également suggéré que le volcanisme mafique se soit développé dans des bassins océaniques en pull apart remplis d’une grande quantité de sédiments. Les roches du Groupe de Doublet sont métamorphisées jusqu’au faciès des schistes verts à l’ouest des failles du Lac Keato et du Lac Hérodier. Elles atteignent le faciès inférieur des amphibolites dans le secteur situé au SW du lac Deborah (Dimroth et Dressler, 1978; Fraser et al., 1978; Girard, 1995). La limite a été placée arbitrairement par Girard (1995) suivant la Faille du Lac Du Chien. 

Le potentiel économique du Groupe de Doublet est associé à la présence de filons-couches mafiques et mafiques-ultramafiques injectés dans la séquence Murdoch–Thompson Lake–Willbob de la Zone lithotectonique de Retty. Le filon-couche de péridotite et de gabbro localisé au contact entre le Thompson Lake et le Willbob possède une grande importance métallogénique, car celui-ci contient de nombreuses minéralisations de Cu-Ni ± EGP (Clark et Wares, 2004).

Épaisseur et distribution

Le Groupe de Doublet appartient aux zones lithotectoniques allochtones de Gerido et de Retty, telles que définies par Clark et Wares (2004). Il s’étend sur une distance de ~375 km le long de la marge orientale de la Fosse du Labrador, de la région située à l’ouest du lac Hérodier (feuillets 24F06 et 24F07) jusqu’à celle du lac André, au Labrador (feuillet 23I12). Dans la partie sud de la Fosse, le Doublet s’étend latéralement sur une largeur maximale de 35 km et s’amincit vers le nord. Au sud de la latitude 56° N, le Groupe de Doublet comprend les formations de Murdoch, de Thompson Lake et de Willbob, tandis qu’au nord de cette latitude, il n’est constitué que de la Formation de Murdoch.

Au sud de la latitude 56° N, l’épaisseur du Groupe de Doublet est estimée à 5000 m par Wardle et Bailey (1981) et à 6000 m par Baragar (1967). D’après Dimroth (1978), ni le sommet ni l’épaisseur totale de la Formation de Willbob, l’unité sommitale du Doublet, n’ont pu être déterminés. Par conséquent, l’épaisseur maximale du Groupe de Doublet n’est pas connue. D’après les estimations de Frarey (1967), l’épaisseur minimale du Doublet est estimée à 1300 m près de la latitude 56° N. Au nord de cette latitude, l’épaisseur du Groupe de Doublet (Formation de Murdoch) est estimée à >1200 m (Frarey, 1967) et peut atteindre jusqu’à ~2000 m (Dressler, 1979).

Datation

Le Groupe de Doublet s’est déposé entre 1,88 Ga et 1,87 Ga, pendant la période de dépôt du second cycle de la Fosse du Labrador (Clark et Wares, 2004). Un âge Pb-Pb de 1885 ±67 Ma a été obtenu pour les basaltes de la Formation de Willbob (pPwl1), soit la partie supérieure du Groupe de Doublet (Rohon et al., 1993). Sur la base de résultats géochronologiques, le Groupe de Doublet peut être corrélé avec le Groupe de Koksoak (Rohon et al., 1993; Clark et Wares, 2004) dans le nord de l’orogène, et avec la partie supérieure du Groupe de Ferriman (Formation de Menihek) (Findlay et al., 1995) dans la partie sud. 

Unité Échantillon Système isotopique Matériel Âge de cristallisation (Ma) (+) (-) Référence(s)
pPwl1 Basalte Fm. de Willbob Pb-Pb Roche totale 1885 67 67 Rohon et al., 1993

 

Relations stratigraphiques

Le Groupe de Doublet représente l’équivalent en eau profonde du Groupe de Ferriman dans la partie centrale de la Fosse du Labrador. Le Doublet a été chevauché sur le Ferriman durant l’orogenèse hudsonienne. La base du Groupe de Doublet (Formation de Murdoch) surmonte structurellement le sommet du Groupe de Ferriman (Formation de Menihek) le long de la Faille du Lac Walsh (Baragar, 1967; Frarey, 1967; Wardle et Bailey, 1981; Findlay et al., 1995). Cette faille représente la limite occidentale du Groupe de Doublet au sud de la latitude 56° N. Toutefois, à proximité du Dôme de Wheeler, cette faille disparaît et la base du Doublet repose en concordance sur la Formation de Menihek (Wardle et Bailey, 1981). Localement, Baragar (1967) et Dimroth (1978) ont décrit une possible relation de concordance entre les formations de Murdoch et de Menihek. Les basaltes de la Formation de Willbob forment la partie sommitale du Groupe de Doublet (Baragar, 1967; Dimroth, 1978). Près de la latitude 57° N, le Groupe de Doublet est interdigité avec le Groupe de Koksoak. L’ensemble est surmonté localement par une intrusion de carbonatite accompagnée de roches volcano-sédimentaires appartenant au Groupe de Le Moyne (Birkett et Clark, 1991; Machado et al., 1997; Clark et Wares, 2004). Le Groupe de Doublet est généralement limité à l’est par des failles de chevauchement majeures, soit les failles du Lac Hérodier, du Lac Keato et de Gill Lake, le séparant de la Supersuite de Laporte (Clark et Wares, 2004). Cette dernière est possiblement en partie équivalente au Groupe de Doublet (Girard, 1995).

Le Groupe de Doublet peut être partiellement corrélé avec le Groupe de Ferriman dans la partie sud de l’orogène, et avec les groupes de Koksoak et de Le Moyne dans les parties centre-nord et nord de l’orogène (Clark, 1988; Clark et Thorpe, 1990; Rohon et al., 1993; Findlay et al., 1995; Clark et Wares, 2004). D’après des travaux antérieurs (Dimroth, 1970; Dimroth et al., 1970), le Groupe de Doublet fait partie du troisième cycle volcano-sédimentaire de la Fosse du Labrador. Des interprétations stratigraphiques plus récentes ont montré que le Doublet appartient au deuxième cycle volcano-sédimentaire de la Fosse (Clark et Wares, 2004). De nombreux filons-couches mafiques-ultramafiques (Suite intrusive de Gerido) sont injectés dans les roches du Groupe de Doublet (Frarey et Duffell 1964; Baragar 1967; Clark et Wares, 2004).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

CLARK, T., 1978. REGION DU LAC HERODIER ( NOUVEAU-QUEBEC) – RAPPORT PRELIMINAIRE. MRN; DPV 568, 48 pages, 2 plans.

CLARK, T., 1987. STRATIGRAPHIE, PETROGRAPHIE ET PETROCHIMIE DE LA FORMATION DE FER DE BABY DANS LA REGION DU LAC HERODIER (FOSSE DU LABRADOR). MRN; ET 87-13, 44 pages.

CLARK, T., WARES, R., 2004. SYNTHESE LITHOTECTONIQUE ET METALLOGENIQUE DE L’OROGENE DU NOUVEAU-QUEBEC (FOSSE DU LABRADOR). MRNFP; MM 2004-01, 182 pages, 1 plan.

DIMROTH, E., 1972. STRATIGRAPHY OF PART OF THE CENTRAL LABRADOR TROUGH. MRN; DP 154, 304 pages, 6 plans.

DIMROTH, E., 1978. Région de la fosse du Labrador entre les latitudes 54° 30′ et 56° 30′. MRN; RG 193, 417 pages, 16 plans.

DRESSLER, B., CIESIELSKI, A., 1979. Région de la fosse du Labrador. MRN; RG 195, 136 pages, 14 plans.

GIRARD, R., 1995. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC DEBORAH, TERRITOIRE-DU-NOUVEAU-QUEBEC. MRN; MB 95-20, 186 pages, 3 plans.

Autres publications

BARAGAR, W.R.A. 1958. Ahr Lake map-area, New Quebec (23O/10). Commission géologique du Canada; Études 57-7, 9 pages. https://doi.org/10.4095/104037

BARAGAR, W.R.A. 1960. Petrology of basaltic rocks in part of the Labrador Trough. Bulletin of the Geological Society of America; volume 71, pages 1589-1643.

BARAGAR, W.R.A. 1967. Wakuach Lake map-area, Quebec-Labrador (23O). Commission géologique du Canada; Mémoires 344, 174 pages. https://doi.org/10.4095/123960

BIRKETT, T.C., CLARK, T. 1991. Géologie et potentiel métallifère de la carbonatite protérozoïque du lac LeMoyne dans le nord du Québec. Commission géologique du Canada; Forum des travaux en cours, Programme et Résumés, page 20. https://doi.org/10.4095/311251

CLARK, T., THORPE, R.I. 1990. Model lead ages from the Labrador Trough and their stratigraphic implications. In The Early Proterozoic Trans-Hudson Orogen of North America: Lithotectonic Correlations and Evolution (J.F. Lewry, J.F. and M.R. Stauffer, editors). Geological Association of Canada; Special Paper 37, pages 413-432.

DIMROTH, E.1981.  Labrador Geosyncline: type example of early Proterozoic cratonic reactivation. In Precambrian Plate Tectonics (A. Kroner, editor). Developments in Precambrian Geology 4, Elsevier Scientific, Amsterdam; pages 331-352.

DIMROTH, E., DRESSLER, B. 1978. Metamorphism of the Labrador Trough. In Metamorphism in the Canadian Shield. Commission géologique du Canada; Études 78-10, pages 215-236. https://doi.org/10.4095/104534

DONALDSON, J.A.1966.  Marion Lake map-area, Quebec-Newfoundland (23I/13). Commission géologique du Canada; Mémoires 338, 85 pages. https://doi.org/10.4095/123900

FAHRIG, W.F. 1952. Griffis Lake, territory of New Quebec, Quebec. Commission géologique du Canada; Études 51-23, 1 page. https://doi.org/10.4095/108372

FAHRIG, W.F. 1964. Géologie, Griffis Lake, Nouveau-Québec. Commission géologique du Canada; Carte 1121A. https://doi.org/10.4095/107788

FINDLAY, J.M., PARRISH, R.R., BIRKETT, T., WATANABE D.H. 1995. U-Pb ages from the Nimish Formation and Montagnais glomeroporphyritic gabbro of the central New Québec Orogen, Canada. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 32, pages 1208-1220. https://doi.org/10.1139/e95-099

FRAREY, M.J. 1952. Preliminary map Willbob Lake, Quebec and Newfoundland. Commission géologique du Canada; Études 52-16, 10 pages. https://doi.org/10.4095/124122

FRAREY, M.J. 1967. Willbob Lake and Thompson Lake map-areas, Quebec and Newfoundland (23 O/1 and 23 O/8). Commission géologique du Canada; Mémoires 348, 73 pages. https://doi.org/10.4095/123896

FRAREY, M.J., DUFFELL, S. 1964. Revised stratigraphic nomenclature for the central part of the Labrador Trough. Commission géologique du Canada; Études 64-25, 13 pages. https://doi.org/10.4095/123909

FRASER, J.A., HEYWOOD, W.W., MAZURSKI, M.A. 1978. Carte métamorphique du Bouclier Canadien. Commission géologique du Canada; Carte 1475A. https://doi.org/10.4095/133909

HARRISON, J.M. 1952. The Quebec-Labrador iron belt, Quebec and Newfoundland. Commission géologique du Canada; Études 52-20, 21 pages. https://doi.org/10.4095/123923

LE GALLAIS, C.J., LAVOIE, S. 1982. Basin evolution of the Lower Proterozoic Kaniapiskau Supergroup, central Labrador Miogeocline (Trough), Quebec. Bulletin of Canadian Petroleum Geology; volume 30, pages 150-166. https://doi.org/10.35767/gscpgbull.30.2.150

MACHADO, N., CLARK, T., DAVID, J., GOULET, N. 1997. U-Pb ages for magmatism and deformation in the New Quebec Orogen. Canadian Journal of Earth Sciences; Volume 34, pages 716-723. https://doi.org/10.1139/e17-058

ROHON, M.-L., VIALETTE, Y., CLARK, T., ROGER, G., OHNENSTETTER, D., VIDAL, P. 1993. Aphebian mafic-ultramafic magmatism in the Labrador Trough (New Quebec): its age and the nature of its mantle source. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 30, pages 1582-1593. https://doi.org/10.1139/e93-136

WARDLE, R.J. 1979. Geology of the eastern margin of the Labrador Trough. Department of Mines and Energy, Government of Newfoundland and Labrador; Report 78-9, 22 pages. https://gis.geosurv.gov.nl.ca/geofilePDFS/WBox040/LAB_0415.pdf

WARDLE, R.J. 1982. Geology of the south-central Labrador Trough. Government of Newfoundland and Labrador, Department of Mines and Energy, Mineral Development Division, Map 82-005.

WARDLE, R.J., BAILEY, D.G. 1981. Early Proterozoic sequences in Labrador. In Proterozoic basins of Canada (F.H.A. Campbell, editor). Commission géologique du Canada; Études 81-10, pages 331-359. https://doi.org/10.4095/124192

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Groupe de Doublet. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/groupe-de-doublet [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

Charles St-Hilaire, géo. stag., M. Sc. charles.st-hilaire@mern.gouv.qc.ca; Thomas Clark, géo., Ph. D. (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); anonyme (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML).

 
8 mars 2021