English
 
Formation de Wishart
Étiquette stratigraphique : [ppro]wi
Symbole cartographique : pPwi

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
Aucune
 
Auteur :Harrison, 1952
Âge :Paléoprotérozoïque
Coupe type :La coupe type se trouve au lac Wishart (54°43’ N, 66° 50’ W, feuillet SNRC 23J10), au sud de Schefferville.
Région type :Région du lac Wishart (Terre-Neuve-et-Labrador, feuillet SNRC 23J10)
Province géologique :Province de Churchill
Subdivision géologique :Orogène du Nouveau-Québec (Fosse du Labrador) / Zones lithotectoniques de Bérard, Cambrien, Howse, Hurst, Mélèzes, Payne, Schefferville et Tamarack
Lithologie :

Arénite quartzitique, subarkose, grès dolomitique, wacke, siltite, mudrock, dolomie, conglomérat, quartzite, schiste micacé et conglomérat de base

Type d’unité :Lithostratigraphique​
Rang :Formation
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

 

 

Historique

Le terme Quartzite de Wishart a été introduit par la Labrador Mining and Exploration Company (1949, dans Frarey et Duffell, 1964). Le nom de Formation de Wishart a été officiellement proposé par Harrison (1952). L’application du nom a été étendue par Rivers (1980) au sud de la Fosse du Labrador, du côté de Terre-Neuve-et-Labrador, où il a remplacé le terme de Formation de Carol  (Gastil et Knowles, 1960) dont l’usage a été abandonné.

Hardy (1976) a cartographié les roches de la Formation de Wishart dans la région des lacs Roberts et Des Chefs, au nord de Kangirsuk, à l’extrémité septentrionale de la Fosse du Labrador. Dimroth (1978) a aussi cartographié ces roches dans la partie méridionale de la Fosse du Labrador. Plusieurs travaux décrivant la Formation de Wishart ont eu lieu dans la partie centrale de la Fosse du Labrador. Les principaux sont Dressler (1973, 1975 et 1979) dans la région du lac Patu et les environs de Fort Mackenzie, et Clark (1977 et 1979) dans la région des lacs Forbes et Napiers.

 

 

Description

La Formation de Wishart est une unité sédimentaire qui se retrouve dans toutes les zones autochtones, parautochtones et allochtones de la Fosse du Labrador, à l’exception de la Zone de Howse (Clark et Wares, 2004). Elle est principalement constituée d’arénite quartzitique et en moindres proportions de subarkose. Plus localement, elle contient des wackes, des siltites, des mudrocks, des grès dolomitiques, des dolomies, des quartzites, des schistes micacés et des conglomérats.

Les arénites quartzitiques sont généralement de couleur grise ou blanche et plus localement gris verdâtre. Elles ont une granulométrie fine à moyenne et ont communément un aspect saccharoïdal. Elles ont une texture massive ou litée et présentent à quelques endroits des structures sédimentaires tels qu’un litage entrecroisé et des rides de courant (Harrisson, 1952; Dressler, 1973; Dimroth, 1972). Dans les secteurs des lacs Willbob et Griffis, la base et localement le sommet de la formation montrent une structure litée (Harrison, 1952). Elles sont composées d’environ 90 à 95 % de grains de quartz bien arrondis et contiennent généralement moins de 5 % de feldspath. Les minéraux accessoires sont la muscovite, le carbonate, le stilpnomélane, la hornblende, la cummingtonite, la magnétite et la pyrite. Harrison (1952) a aussi observé de la tourmaline et du zircon comme phase minérale accessoire. Les arénites quartzitiques sont généralement cimentées par des matrices d’argile, de chert ou de dolomie (Dimroth, 1972). 

Les subarkoses se présentent sous forme de lentilles (Dimorth, 1972). Elles s’étendent sur des longueurs qui varient de 10 à 15 m et ont une épaisseur de 0,5 m (Harrison, 1952). Elles ont une granulométrie fine à moyenne et sont généralement de couleur grise, blanche et localement rose (Dressler, 1975). Elles sont composées de quartz et jusqu’à 25 % de feldspath, majoritairement représenté par de la microcline (Dimroth, 1972).

Les wackes ont surtout été observés dans le Synclinal de Roberts, où prédominent ces roches ainsi que les arénites quartzitiques (Bilodeau et Caron-Côté, 2018). Des wackes ont aussi été observés au centre et à l’est de la Fosse (Dimroth, 1978). Ils sont de couleur gris brunâtre moyen clair en surface altérée et gris moyen en surface fraîche. Les wackes ont une granulométrie qui varie de très fine à fine et présentent des laminations et une structure schisteuse. Ils se composent de quartz, de biotite et de muscovite et ont communément de la magnétite comme minéral accessoire.

Les siltites et mudrocks se présentent de façon locale et communément sous forme d’interlits atteignant 30 cm d’épaisseur (Dressler, 1973, 1975, 1979; Dimorth, 1971, 1972). Elles sont de couleur gris à gris verdâtre. Elles présentent localement des laminations entrecroisées et des figures de charge et sont constituées communément d’alternance de lits de 5 mm de mudrock, de siltite et d’arénite à grain fin (Dimroth, 1972). 

Les conglomérats ont été observés très localement (Dressler, 1979; Dimroth, 1971, 1972). Ils se présentent à différents niveaux stratigraphiques sous forme de lits d’environ 30 cm d’épaisseur (Dimroth, 1972). Ils sont composés de quartz, de feldspath et de fragments de chert, de mudrock, de siltite et très localement de dolomie (Dimroth, 1972, 1978). Les conglomérats sont cimentés soit par des matrices d’argile, de chert ou de dolomie (Dimroth, 1972).

Les conglomérats de base ont été décrits et observés exclusivement sur le flanc ouest du Synclinal de Roberts, à quelques endroits dans la région comprise entre les lacs Faucons et Yvon (Hardy, 1976). L’épaisseur des lits varie de 1 à 5 m. Le conglomérat contient de 15 à 20 % de fragments de roche quartzofeldspathique mesurant de 2 à 20 cm. Ces fragments sont généralement très étroits et sont entourés de cailloux centimétriques très arrondis de quartz. À quelques endroits, la matrice est constituée de plus de 50 % de ces cailloux cimentés par du quartz finement grenu et de la dolomie.

Des lits de dolomie se retrouvent de façon très locale dans la région du lac Forbes (Clark, 1977). Ces lits ont une épaisseur qui varie de 1 cm à 2 m. Une unité de dolomie se retrouve aussi au milieu de la formation dans le secteur du lac Goethite (Dimroth, 1978).

Des grès dolomitiques sont présents très localement et se retrouvent à quelques endroits à la base de la formation. Ils présentent une patine d’altération de couleur brun foncé (Dressler, 1973, 1979).

Les quartzites ont été observés et très bien documentés par Hardy (1976). Ils affleurent sporadiquement sur les flancs est et ouest du Synclinal de Roberts. Ils contiennent des interstratifications de schiste micacé composées de quartz, de muscovite et de biotite. Le quartzite a une granulométrie moyenne à grossière et est composé à 60 % de quartz et 35 % de grenat. Les phases minérales accessoires sont la grunérite, la chlorite, le stilpnomélane et la magnétite. Les grenats sont millimétriques et contiennent plusieurs inclusions de quartz. Ils ont communément une forme allongée et étroite, ce qui peut indiquer qu’ils sont des pseudomorphes de minéraux micacés. Les carbonates forment environ 2 % de la roche et sont à grain fin et interstitiels. La grunérite contient des inclusions de quartz et de magnétite.

 

 

 

Épaisseur et distribution

La Formation de Wishart s’étire tout le long de la Fosse du Labrador. Son épaisseur varie généralement de 15 à 100 m. Au sein du Synclinal de Roberts, son épaisseur varie de 1 à 5 m et peut atteindre très localement jusqu’à 50 m. Des variations latérales d’épaisseur ont été observées. L’épaisseur de la formation passe de 30 m au lac Stakit à 50 m à Schefferville (Dimroth, 1972). Elle a également une épaisseur de 30 m aux lacs Goethite et de la Concession, et atteint 60 à 75 m au lac Hématite. Les épaisseurs les plus importantes se retrouvent au lac des Oiseaux, dans la partie est de la Fosse du Labrador (Dimroth, 1978).

Datation

Dans le secteur du lac Dyke, un âge de 1877,8 ±1,3 Ma a été obtenu pour un claste de syénite contenu dans un conglomérat interstratifié avec la Formation de Sokoman, sus-jacente au Wishart. Cette datation propose un âge maximal de sédimentation légèrement postérieur à la Formation de Wishart dans ce secteur (Findlay et al., 1995).

Système isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Référence(s)
U-PbZircon187811Findlay et al., 1995

 

 

Relations stratigraphiques

La Formation de Wishart forme la base du Groupe de Ferriman. Elle surmonte, en discordance d’érosion, le socle archéen le long de la bordure occidentale de la Fosse du Labrador. Vers le centre, elle recouvre les roches plus anciennes du premier cycle sédimentaire (Dimroth, 1978; Dressler, 1979). Le contact inférieur du Wishart est bien défini. Au nord de la latitude 56°N, la Formation de Wishart recouvre en discordance d’érosion la Formation de Chakonipau (Groupe de Seward), la Formation d’Alder (Groupe de Pistolet) et la Formation de Savigny (Groupe de Swampy Bay) (Dimroth, 1969, 1978; Dressler, 1973, 1979). D’après Dressler (1979), le contact du Wishart avec les roches sous-jacentes est transgressif en bordure de la Fosse, tandis qu’au centre, les contacts sont transgressifs et très faiblement discordants. Dimroth (1971) rapporte que la base du Wishart recoupe des plis à plongement faible dans les unités plus anciennes sous-jacentes dans le secteur du lac Otelnuk (feuillet 24C). Il cite d’autres chercheurs (Bergeron, 1954; Fahrig, 1957) qui font référence à une discordance sous le Wishart dans la partie nord de la Fosse. Au sud de la latitude 56°N, le Wishart est sus-jacent aux formations de Denault, de Fleming et de Dolly appartenant au Groupe d’Attikamagen (Dimroth, 1971, 1978; Harrison et al., 1972). Ces formations sont séparées du Wishart par une discordance d’érosion à angle faible près de la marge ouest de la Fosse. Plus à l’est, le Wishart recouvre les formations de Dolly et de Fleming avec des contacts graduels et concordants (Dimroth 1971, 1978; Clark et al., 2008). Le sommet du Wishart a été établi par la Labrador Mining and Exploration Company au contact supérieur d’un lit repère de chert (Dimroth, 1978) associé à la Formation de Ruth par Harrison (1952). Cette dernière surmonte en concordance et presque en continu la Formation de Wishart dans la partie ouest de la Fosse. Dans la partie est, le Wishart est recouvert directement par la Formation de Sokoman (Baragar, 1967). La stratigraphie de la Formation de Wishart n’est établie que localement à cause des variations verticales et latérales observées (Dimroth, 1978).

La Formation de Wishart est équivalente à la formation jadis identifiée sous le nom d’Allison par Bérard (1965) dans le nord de la Fosse (Clark, 1979; Clark et Wares, 2004; Goulet, 1995). La Formation de Wishart représente un dépôt de sédiments de plate-forme en milieu énergétique (Clark et Wares, 2004; Dimroth, 1978; Dressler, 1979; Harrison, 1952).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

 

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
CLARK, T.Forbes Lake Area, Quebec; DPV-452, 19 pages, 1 carte.1977DPV-452
BILODEAU, C. – CARON-COTÉ, E.Géologie de la région de la rivière Arnaud, provinces du Supérieur (Minto) et de Churchill (Fosse du Labrador), secteur de Kangirsuk, Nunavik, Québec, Canada. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2018Bulletin géologiQUE
DRESSLER, B.Geology of the patu Lake Area, New Quebec, Quebec; DP 059, 21 pages, 1 carte.1972DP 059
DRESSLER, B.Geology of the patu Lake Area (New Quebec Territory), Quebec; DP 116, 70 pages.1972DP 116
DRESSLER, B.Geology of the Fort McKenzie, Shale Falls (East Half), Moraine Lake (East Half) and La Lande Lake Areas, New Quebec Territory, Quebec, DP 247, 60 pages.1974DP 247
DRESSLER, B.Région de la fosse du Labrador 56°30′ – 57°15′, Québec, RG 195, 136 pages, 13 cartes.1979RG 195
DIMROTH, E.The Attikamagen-Ferriman Transition in Part of the Central Labrador Trough. Canadian Journal of Earth Sciences, 1971, 8 (11): 1432-1454.1971Source
DIMROTH, E.Région de la Fosse du Labrador entre les latitudes 54° 30′ et 56° 30′, Québec; RG 193, 417 pages, 16 cartes.1978RG 193
CHEVÉ, S.Cadre géologique du complexe carbonatitique du lac Castignon – Fosse du Labrador – , Québec; MB 93-64, 100 pages, 1 carte.1993MB 93-64
DRESSLER, B.Géologie de la région du Lac Patu, Territoire du Nouveau Québec, Québec; RP 603, 26 pages.1973RP 603
DRESSLER, B.Fort McKenzie, Chute aux schistes (1/2E), Lac Moraine (1/2E), Nouveau Québec, Québec; 32 pages, 1 carte.1975RP 608
LONGUÉPÉE, H.Évaluation du potentiel de la fosse du Labrador pour les minéralisations associées à la phase d’ouverture, CONSOREM, projet 2010-06.2013MB 2014-23
DIMROTH, E.Géologie de la région du Lac Dunphy, Territoire du Nouveau Québec, Québec; RP 557, 24 pages, 1 carte.1966RP 557

CLARK, T. – WARES, R.

Lithotectonic and Metallogenic Synthesis of the New Quebec Orogen (Labrador Trough), Quebec; MM 2005-01, 178 pages, 1 carte.2006MM 2005-01

CLARK, T. LECLAIR, A. – PUFAHL, P.  DAVID, J. 

Recherche géologique et métallogénique dans les régions de Schefferville (23J15) et du lac Zeni (23I16), RP 2008-01, 17 pages.2008RP 2008-01

CLARK, T. WARES, R.

Synthèse lithotectonique et métallogénique de l’Orogène du Nouveau Québec (Fosse du Labrador), Québec; MM 2004-01, 182 pages, 1 carte.2004MM 2004-01
KISH, L. – TREMBLAY-CLARK, P.Géochimie et radioactivité dans la Fosse du Labrador, Québec; DPV 666, 33 pages.1979DPV 666
CLARK, T.Région du lac Napier, Territoire du nouveau Québec, Québec; DPV 663, 28 pages, 1 carte.1979DPV 663
HOCQ, M.Région de Rageot (Ouest) – La Touche (Est), Comté d’Abitibi-Est, Québec; DPV 457, 79 pages, 1 carte.1976DPV 457
CIESIELSKI, A.Contact Archéen – Protérozoïque entre les lacs Forbes et Sénat (Fosse du Labrador), Québec; DPV 449, 28 pages, 1 carte.1975DPV 449
DRESSLER, B.Fort McKenzie, Shale Falls (East Half) and Moraine Lake (East Half) Areas, Quebec; DP 119, 13 pages, 4 cartes.1973DP 119
GOULET, N.Étude structurale, stratigraphique et géochronologique de la partie nord de la Fosse du Labrador, Québec; MB 95-36, 41 pages, 1 carte.1995MB 95-36
DRESSLER, B.Geology of the La Lande Lake Area (New Quebec Territory), Quebec; DP 192, 20 pages, 2 cartes.1973DP 192
DIMROTH, E.Géologie de la région du Lac Castignon, Territoire du Nouveau-Québec, Québec; RP 571, 62 pages.1969RP 571
HARRISON, J.M.The Quebec-Labrador iron belt, Quebec and Newfoundland. Geological Survey of Canada; Paper 52-20, 1952, 21 pages.1952Source
FRAREY, M.J. – DUFFEL, S.Revised stratigraphic nomenclature for the central part of the Labrador Trough. Geological Survey of Canada; Paper 64-25, 13 pages.1964
RIVERS, T.Revised stratigraphic nomenclature for Aphebian and other rock units, southern Labrador Trough, Grenville Province. Canadian Journal of Earth Sciences, volume 17, pages 668-670.1980
GASTIL, G.R. –  KNOWLES, D.M.Geology of the Wabush Lake area, Southwestern Labrador and Eastern Quebec, Canada. Geological Society of America Bulletin., volume 71, pages 1243-1254.1960
HARDY, R.Région des lacs Robers des Chefs – Lakes area, Geological report, Ministère des Richesses naturelles, Québec; RG 171, 99 pages.1976RG 171
CLARK, T.Forbes Lake Area (Preliminary report). Ministère des Richesses naturelles, Québec; DPV 452, 16 pages.1977DPV 452
CLARK, T.Région du lac Napier – Territoire du Nouveau-Québec (Rapport préliminaire). Ministère des Richesses naturelles, Québec; DPV 663, 22 pages.1979DPV 663
DIMROTH, E.Stratigraphy of part of the central Labrador Trough, Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; DP 154, 280 pages.1972DP 154
MACHADO, N. – CLARK, T. – DAVID, J. – GOULET, N.U-Pb ages for magmatism and deformation in the New Quebec Orogen. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 34, pages 716-723
 
1997Source
FINDLAY, J.M. – PARRISH, R.R. – BIRKETT, T. – WATANABE, D.H.U-Pb ages from the Nimish Formation and Montagnais glomeroporphyritic gabbro of the central New Quebec Orogen, Canada. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 32, pages 1208-1220.1995Source
CHEVÉ, S.R. – MACHADO, N.Reinvestigation of the Castignon Lake carbonatite complex, Labrador Trough, New Quebec. Joint Annual Meeting of the Geological Association of Canada and the Mineralogical Association of Canada, St. John’s, Newfoundland; Program with Abstracts, volume 13, page 20.1988
WODICKA, N. – MADORE, L. – LARBI, Y. – VICKER, P.Géochronologie U-Pb de filons-couches mafiques de la Ceinture de Cape Smith et de la Fosse du Labrador. Programme et résumés, 23° Séminaire d’information sur la recherche géologique. Ministère des Ressources naturelles, Québec; DV 2002-10, page 48.2002DV 2002-10
BÉRARD, J.Région du lac Bérard, Nouveau-Québec. Ministère des Richesses naturelles, Québec; RG-111, 172 pages.1965RG 111
HARRISON, J.M. – HOWELL, J.E. – FAHRIG, W.F.A geological cross-section of the Labrador Miogeosyncline near Schefferville, Quebec. Geological Survey of Canada; Paper 70-37, 34 pages.1972Source
BERGERON, R.A study of the Quebec-Labrador iron belt between Derry Lake and Larch River. Unpublished D.Sc. thesis, Laval University, Quebec.1954
FAHRIG, W.F.Geology of certain Proteozoic rocks in Quebec and Labrador. In Proterozoic of Canada. Roy. Soc. Can., Spec. Publ. No 2, pages 112-123.1957
BARAGAR, W.R.A.Wakuach Lake map area, Quebec-labrador. Geological Survey of Canada, Memoir 344, 1967, 174 pages.1967Source

 

 

 

 

15 mars 2018