Suite intrusive du Lac de la Chaleur
Étiquette stratigraphique : [narc]cha
Symbole cartographique : nAcha
 

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nAcha4 Dunite, pyroxénite, troctolite
nAcha3 Gabbro mélanocrate
nAcha2 Gabbro leucocrate
nAcha1 Anorthosite, gabbro
 
Auteur : Durocher, 1972
Âge : Néoarchéen
Stratotype : Aucun
Région type : Les affleurements sur les rivages du bras ouest du lac Michwacho (NE du feuillet 32G14-200-0202)
Province géologique : Province du Supérieur
Subdivision géologique : Sous-province de l’Abitibi
Lithologie : Roches intrusives mafiques et ultramafiques
Catégorie : Lithodémique
Rang : Suite
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Historique

Durocher (1972) est le premier à mentionner le Complexe du lac Chaleur. Leclerc et Daoudene (en préparation) proposent de renommer cette unité « Suite intrusive du Lac de la Chaleur » en conformité avec les recommandations du Code stratigraphique nord-américain quant à l’emploi du terme « complexe » (articles 37d et 38; NACSN, 1983, 1986, 2005).

Le nom de cette unité provient du lac de la Chaleur localisé dans le feuillet 32G14.

 

Description

Suite du Lac de la Chaleur 1 (nAcha1) : anorthosite, gabbro

Le gabbro et l’anorthosite à grain grossier sont les lithologies les plus communes de la Suite intrusive du Lac de la Chaleur. Ces roches désignent les variétés décrites par Durocher (1985) comme les gabbros mafiques, les anorthosites gabbroïques, les gabbros porphyriques, les leucogabbros et les anorthosites sensu stricto. La roche est composée de cristaux cumulats de plagioclase altéré en chlorite et en séricite, alors que la phase intercumulat est constituée de reliques de clinopyroxène partiellement à totalement transformé en un assemblage de hornblende, chlorite, magnétite et épidote. Le litage primaire est généralement discontinu et formé de lits riches en plagioclase alternant avec des lits riches en minéraux ferromagnésiens (augite et olivine), en magnétite et en magnétite titanifère. Les lits mafiques ont une épaisseur variant de 1 à 10 cm, tandis que les lits felsiques ont une épaisseur de 15 à 50 cm. La séquence montre également des lits de péridotite et/ou de pyroxénite (voir description de l’unité nAcha4).

L’unité nAcha1 comprend des zones litées pouvant être observées sur les flancs est et ouest de l’unité de gabbro leucocrate (nAcha2) dans la partie centrale de l’intrusion. Ces zones litées s’étendent sur environ 3,5 km pour une épaisseur variant entre 60 et 600 m (Durocher, 1985). À l’échelle de l’affleurement, le litage rythmique, irrégulier et discontinu montre une succession de lits dont la composition varie de la base au sommet, passant du gabbro mélanocrate à un gabbro plus leucocrate jusqu’à une anorthosite sensu stricto. D’autres structures magmatiques, telles les stratifications gravitaires, les laminations obliques et les glissements de masse, sont observées localement (Durocher, 1985). Le litage primaire et la foliation magmatique sont essentiellement orientés NNW-SSE dans la partie ouest de l’intrusion et N-S dans sa partie est. Ces variations de direction ainsi que les oppositions des pendages et des sommets stratigraphiques suggèrent la présence de plis NNW-SSE (longueur d’onde de 700 m à 1 km; Durocher, 1985). Globalement, l’unité nAcha1, présente en périphérie de l’intrusion, correspond à des structures synclinales, tandis que l’unité nAcha2, située dans sa partie centrale, correspond à une crête anticlinale. Sur la carte du gradient vertical du champ magnétique résiduel (Keating et D’Amours, 2010), l’unité nAcha1 correspond à une série de crêtes magnétiques positives et discontinues qui suivent le contour de l’intrusion. Une autre zone litée de plus petite dimension affleure également dans la partie SE de la Suite intrusive du Lac de la Chaleur.  

Suite du Lac de la Chaleur 2 (nAcha2) : gabbro leucocrate

Le gabbro leucocrate occupe essentiellement la partie centrale de la Suite intrusive du Lac de la Chaleur. Il forme aussi des lentilles disposées parallèlement au contact avec l’encaissant. Dans sa thèse, Durocher (1985) regroupe dans cette unité des gabbros (< 70 % plagioclase) et des gabbros anorthositiques (> 70 % plagioclase) massifs et moyennement grenus qui présentent un litage et une foliation primaire rarement développés (sauf dans la partie supérieure de l’unité). En lame mince, les cristaux cumulats de plagioclase sont altérés en chlorite, carbonate et épidote, mais sont localement bien préservés. Le clinopyroxène en position interstitielle est altéré en hornblende, chlorite, magnétite et épidote. La magnétite et le clinopyroxène forment des symplectites. Sur la carte du gradient vertical du champ magnétique résiduel (Keating et D’Amours, 2010), l’unité nAcha2 correspond à une anomalie négative de forme ovoïde. Cette anomalie, située au centre de l’intrusion, présente un grand axe orienté NNW-SSE. 

Suite du Lac de la Chaleur 3 (nAcha3) : gabbronorite mélanocrate

La gabbronorite mélanocrate subophitique a été reconnue sur les bordures de la partie sud de la Suite intrusive du Lac de la Chaleur (Durocher, 1972 et 1985). Un litage magmatique N-S y est localement développé. La roche est essentiellement constituée de plagioclase, d’augite, d’hypersthène, d’olivine, de magnétite et d’apatite. Les minéraux d’altération, en quantité mineure, comprennent la chlorite, la trémolite-actinote, le talc, la biotite et la hornblende (Durocher, 1985).

Suite du Lac de la Chaleur 4 (nAcha4) : dunite, péridotite, pyroxénite, troctolite

La dunite, la péridotite, la pyroxénite et la troctolite apparaissent sur des affleurements caractérisés par un litage magmatique où elles sont interstratifiées avec le gabbro et l’anorthosite (unité nAcha1). Des massifs de roches ultramafiques de petite dimension (< 300 m) ont également été reconnus par Durocher (1985) le long des bordures est et ouest de la suite intrusive. Les dunites, les péridotites et les pyroxénites sont composées de 70 à 90 % de cristaux cumulats d’olivine, d’hypersthène et d’augite préservés et d’une phase intercumulat constituée de 10 à 30 % de plagioclase et d’une quantité mineure de magnétite (Durocher, 1985). La troctolite est composée de cristaux cumulats d’olivine serpentinisée et de plagioclase altéré en chlorite. En général, le métamorphisme régional a eu pour effet de provoquer la serpentinisation de l’olivine, la chloritisation partielle de l’augite et la saussuritisation du plagioclase.

Épaisseur et distribution

La Suite intrusive du Lac de la Chaleur forme une masse ovoïde orientée NNW-SSE de 3,7 x 7,3 km localisée dans la partie NE du feuillet 32G14-200-0202 et la partie sud du feuillet 32J03-200-0101. 

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Les roches de la Suite intrusive du Lac de la Chaleur coupent les roches du second cycle volcanique du Groupe de Roy (formations de Bruneau et de Blondeau).

Elles présentent une relation de non-conformité avec les roches sédimentaires sus-jacentes attribuées à la Formation de Stella (Durocher, 1985). Les travaux de Leclerc et Daoudene (en préparation) n’ont pas permis de préciser les relations entre les deux unités. À sa limite sud, l’intrusion est injectée par le Pluton d’Opémisca.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

DUROCHER, M. 1972. GEOLOGIE D’UNE PARTIE DU QUART NORD-OUEST DU CANTON D’OPEMISCA (COMTE D’ABITIBI-EST). MRN. DP 107, 20 pages et 1 plan.

KEATING, P., D’AMOURS, I. 2010. REEDITION DES DONNEES NUMERIQUES EN FORMAT GEOSOFT (PROFILS) DES LEVES AEROPORTES DE L’ABITIBI, AU QUEBEC. MRNF, COMMISSION GEOLOGIQUE DU CAN. DP 2010-09, 6 pages.

LECLERC, F., DAOUDENE, Y. En préparation. Levé géologique dans la Sous-province de l’Abitibi à l’ouest de Chapais, Territoire Eeyou Istchee Baie-James (région du lac des Deux Orignaux). MERN.

N A C S N. 1986. CODE STRATIGRAPHIQUE NORD-AMERICAIN. DV 86-02, 76 pages.

 

Autres publications

DUROCHER, M.E.E. 1985. The geology of Opemiska Township, Québec, Canada. Georgia University; thèse de doctorat, 395 pages.

NORTH AMERICAN COMMISSION ON STRATIGRAPHIC NOMENCLATURE (NACSN), 1983. North American Stratigraphic Code. American Association of Petroleum Geologists Bulletin; volume 67, pages 841-875. http://archives.datapages.com/data/bulletns/1982-83/data/pg/0067/0005/0800/0841.htm

NORTH AMERICAN COMMISSION ON STRATIGRAPHIC NOMENCLATURE (NACSN), 2005. North American Stratigraphic Code. AAPG Bulletin; volume 29, pages 1547-1591. http://doi.org/10.1306/05230505015

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Suite intrusive du Lac de la Chaleur. Lexique stratigraphique du Québec. https://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/suite-intrusive-du-lac-chaleur [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

François Leclerc, géo., Ph. D. francois.leclerc@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); James Moorhead, géo., M. Sc. (lecture critique); Claude Dion, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML). 

 

 

8 janvier 2021