Pluton d’Opémisca
Étiquette stratigraphique : [narc]ope
Symbole cartographique : nAope
 

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur(s) : Wolhuter, 1963
Âge : Néoarchéen
Stratotype : Aucun
Région type : Une série d’affleurements facilement accessible située le long d’un chemin forestier expose la bordure Sud du Pluton d’Opémisca. Le premier affleurement du groupe est le 09-TG-9220 (UTM NAD83 Zone 18 : 506923 m E, 5519983 m N).
Province géologique : Province du Supérieur
Subdivision géologique : Sous-province de l’Abitibi
Lithologie : Granodiorite et monzodiorite
Catégorie : Lithodémique
Rang : Lithodème
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

 

Historique

Le Pluton d’Opémisca a été initialement décrit par Wolhuter (1963 et 1971). Son nom provient du lac Opémisca ou du canton du même nom localisé dans le feuillet 32G15.

Description

Le Pluton d’Opémisca représente une intrusion zonée de forme elliptique. La lithologie principale formant la partie interne du pluton est une granodiorite à hornblende, chlorite et titanite. La phase intercumulus comprend des clinopyroxènes altérés en actinote et en magnétite. La zone périphérique du pluton est composée de monzodiorite et de monzodiorite quartzifère foliées, à cumulats de taille millimétrique à centimétrique de feldspath potassique et de plagioclase.  Elle est entourée d’une auréole métamorphique marquée par la présence de porphyroblastes de grenat dans les roches volcaniques mafiques encaissantes, amphibolitisées et foliées. Celles-ci apparaissent sous forme d’enclaves surtout localisées dans la partie externe de l’intrusion. Sur la carte du gradient vertical du champ magnétique résiduel (Keating et D’Amours, 2010), la structure interne du Pluton d’Opémisca est caractérisée par une série de crêtes magnétiques positives discontinues orientées NE-SW. Le pourtour de l’intrusion est défini par une crête magnétique discontinue de forme ovoïde qui correspond à la zone externe foliée. Le cœur de l’intrusion ne présente pas de foliation tectonique, ce qui  suggère une origine post-cinématique (Morin, 1994).

Épaisseur et distribution

Le Pluton d’Opémisca est une intrusion ovoïde dont l’axe long orienté WNW-ESE mesurant 26 km est parallèle à la trace axiale de l’Anticlinal de Chibougamau. L’axe court fait 13 km.

Datation

L’échantillon FC-2-76 a permis de déterminer un âge de cristallisation de 2697 ±2 Ma (Frarey et Krogh, 1986), ce qui est cohérent avec les interprétations antérieures selon lesquelles l’intrusion est post-cinématique (Wolhuter, 1971; Morin, 1994).

Système isotopique Minéral Âge de cristallisation (Ma) (+) (-) Référence(s)
U-Pb Zircon 2697 2 2 Frarey et Krogh, 1986

Relation(s) stratigraphique(s)

Le Pluton de d’Opémisca coupe les roches volcano-sédimentaires du Membre d’Andy (2729,0 ±1,1 Ma; David et al., 2012) de la Formation de Waconichi, des formations de Bruneau (2724,4 ±1,2 Ma; Davis et al., 2014) et de Blondeau (<2721 ±3 Ma; Leclerc et al., 2012) ainsi que les roches de la Suite intrusive de Cummings (2716,7 +1,0/-0,4 Ma; Mortensen, 1993). Il est coupé par les Dykes de Senneterre (2216 +8/-4 Ma; Mortensen, données inédites dans Buchan et al., 1996). Sur les rives de la portion nord du lac Michwacho (est du feuillet 32G14-200-0202), le contact intrusif est caractérisé par la présence de nombreux dykes d’épaisseur centimétrique à décimétrique de granodiorite à grain fin ou moyen coupant les roches volcaniques mafiques de la Formation de Bruneau. À la bordure ouest du Pluton d’Opémisca, sur un sentier menant au lac Pacifique, un affleurement exposant le contact du pluton montre une alternance de monzodiorite quartzifère et de basalte très folié de la Formation de Blondeau.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

DAVID, J., SIMARD, M., BANDYAYERA, D., GOUTIER, J., HAMMOUCHE, H., PILOTE, P., LECLERC, F., DION, C., 2012. Datations U-Pb effectuées dans les provinces du Supérieur et de Churchill en 2010-2011. MRNF; RP 2012-01, 33 pages.

DAVIS, D.W., SIMARD, M., HAMMOUCHE, H., BANDYAYERA, D., GOUTIER, J., PILOTE, P., LECLERC, F., DION, C., 2014. Datations U-Pb effectuées dans les provinces du Supérieur et de Churchill en 2011-2012. MERN, GEOCHRONOLOGICAL LABORATORY; RP 2014-05, 62 pages.

KEATING, P., D’AMOURS, I., 2010. REEDITION DES DONNEES NUMERIQUES EN FORMAT GEOSOFT (PROFILS) DES LEVES AEROPORTES DE L’ABITIBI, AU QUEBEC. MRNF, COMMISSION GEOLOGIQUE DU CAN; DP 2010-09, 6 pages.

MORIN, R., 1994. GEOLOGIE ET COMPILATION GEOLOGIQUE DE LA REGION DE CHAPAIS. MRN; MM 91-02, 66 pages, 6 plans.

WOLHUTER, L E., 1963. GEOLOGICAL REPORT ON THE NORTHWEST QUARTER OF LEVY TOWNSHIP, ABITIBI-EAST ELECTORAL DISTRICT. MRN; DP 014, 97 pages, 1 plan.

WOLHUTER, L E., 1971. LE PLUTON D’OPEMISCA. MRN; ES 006, 132 pages.

 

Autres publications

BUCHAN, K.L., HALLS, H.C., MORTENSEN, J.K. 1996. Paleomagnetism, U-Pb geochronology and geochemistry of Marathon dykes, Superior Province, and comparison with the Fort Frances swarm. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 33, pages 1583-1595. https://doi.org/10.1139/e96-120

FRAREY, M.J., KROGH, T.E. 1996. U-Pb zircon ages of late internal plutons of the Abitibi and eastern Wawa subprovinces, Ontario and Quebec. In: Current Research, Part A. Geological Survey of Canada; Paper 86-1A, pages 43-48. https://doi.org/10.4095/120348

LECLERC, F., HARRIS, L.B., BÉDARD, J.H., VAN BREEMEN, O., GOULET, N. 2012. Structural and stratigraphic controls on magmatic, volcanogenic and syn-tectonic mineralization in the Chapais-Chibougamau mining camp, northeastern Abitibi, Canada. Economic Geology; volume 107, pages 963-989. http://dx.doi.org/10.2113/econgeo.107.5.963

MORTENSEN, J.K. 1993. U-Pb geochronology of the eastern Abitibi subprovince. Part 1 : Chibougamau – Matagami – Joutel region. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 30, pages 11-28. https://doi.org/10.1139/e93-002

ROSS, P.-S., BÉDARD, J.H. 2009. Magmatic affinity of modern and ancient subalkaline volcanic rocks determined from trace-element discriminant diagrams. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 46, pages 823-839. http://dx.doi.org/10.1139/E09-054

Citation suggérée

 

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Pluton de d’Opémisca. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/pluton-opemisca [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

François Leclerc, géo., Ph. D. francois.leclerc@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); James Moorhead, géo., M. Sc. (lecture critique); Claude Dion, géo., M. Sc. (révision linguistique); Ricardo Escobar Moran et André Tremblay (montage HTML). 

 
26 avril 2021