English
 
Suite de Martel
Étiquette stratigraphique : [narc]mrt
Symbole cartographique : nAmrt
 

Première publication : 27 février 2018
Dernière modification : 4 décembre 2020
 
Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.

Aucune

 
Auteur : Beauchamp et al., 2018
Âge : Néoarchéen
Stratotype : L’affleurement 17-JF-5020, situé au sommet des monts Otish, est typique de la Suite de Martel
Région type : Régions de l’île Bohier et du lac Cadieux (feuillets SNRC 33A01 et 33A02)
Province géologique : Province du Supérieur
Subdivision géologique : Sous-province d’Opinaca
Lithologie : Granite
Catégorie : Lithodémique
Rang : Suite
Statut : Formel
Usage : Actif

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

Historique

Les roches de la Suite de Martel faisaient initialement partie du Massif du lac Barou (Hocq, 1985). Ce dernier a été décomposé en plusieurs unités par Beauchamp et al. (2018) à la suite des travaux de cartographie géologique menés par le Ministère à l’été 2017, parmi lesquelles le Pluton de Martel. Contrairement aux autres granites affleurant sur les monts Otish, les roches du Pluton de Martel présentent un aspect rubané et contiennent davantage de séricite. Puisque deux autres masses intrusives ont été identifiées dans les feuillets 33A01 et 33A02, le Pluton de Martel est devenu la Suite de Martel (Beauchamp, 2019).

Description

La Suite de Martel est entièrement constituée de granite blanc-gris assez clair ayant par endroits une teinte verdâtre en surface altérée et blanc rosé clair en cassure fraîche. Ce granite est à grain moyen à grossier, massif à légèrement folié, avec des amas pegmatitiques par endroits. La Suite de Martel se distingue des autres granites du secteur par la quantité de mica blanc qu’elle contient et l’aspect rubané qui en découle. En effet, le granite de la Suite de Martel contient du quartz, de la microcline, du plagioclase en proportion majeure et de 1 à 4 % de feuillets de muscovite bien cristallisés. En lame mince, on observe localement une interpénétration de la muscovite avec de la chlorite et/ou de la biotite sous forme de faisceaux symplectiques, ce qui marque une cristallisation rapide et primaire. Le mica blanc apparaît également sous forme de filonnets ou de veinules. En fait, ces filonnets représentent des fractures ouvertes lors d’un épisode de déformation fragile et subséquemment remplis par de la séricite secondaire ± chlorite ± biotite. À l’échelle microscopique, il est évident que les veinules de mica coupent les cristaux de quartz et de feldspath. La déformation ductile précoce est également marquée par l’extinction ondulante du quartz. La roche contient par ailleurs 1 à 2 % de grenat automorphe millimétrique rouge à noir et ~1 % de biotite. Dans certains cas, les cristaux de grenat sont soit distribués de façon aléatoire, soit alignés selon un rubanement magmatique. En lame mince, le grenat est pœciloblastique et altéré en chlorite ± séricite. Il n’est pas rare d’observer une structure graphique en affleurement. Les principales altérations sont une hématitisation et une damouritisation de faible à moyenne intensité affectant toutes deux le plagioclase. La Suite de Martel contient de nombreuses enclaves de paragneiss migmatitisé (nAlgi2c) du Complexe de Laguiche. Des pegmatites granitiques coupent clairement les roches de la Suite de Martel.

Selon les données géochimiques (Beauchamp, 2019), la composition des roches de la Suite de Martel est très homogène et marquée par une faible teneur en Fe2O3 total (0,44 à 1,27 %) et en MgO (0,03 à 0,14 %) ainsi qu’une plus forte teneur en K2O (3,61 à 6,8 %) que les autres intrusions felsiques de la région. Au niveau des éléments en traces, les échantillons analysés se démarquent par leur très faible concentration en Sr (13 à 61 ppm), en Ba (26 à 175 ppm) et en V (inférieure au seuil de détection). La Suite de Martel est peralumineuse et s’apparente aux granitoïdes ferrifères (Frost et al., 2001) de type S (Maniar et Piccoli, 1989). Les roches sont d’affinité calco-alcaline à alcaline (Frost et al., 2001). Le spectre des terres rares est arqué, en forme de « V », et présente une forte anomalie négative en Eu (Palme et O’Neill, 2004). Les profils remontent légèrement au niveau des terres rares les plus lourdes à cause de la présence de grenat dans la roche. De très fortes anomalies négatives en Nb, en Ce, en Ti et positives en Th, en P et en Hf se dessinent sur le diagramme étendu normalisé au manteau primitif (McDonough et Sun, 1995).

Épaisseur et distribution

La Suite de Martel correspond à deux masses intrusives qui se situent à cheval entre les feuillets 33A01 et 33A02. Elle affleure sur les sommets topographiques à l’extrême ouest du relief des monts Otish.

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Les relations cartographiques permettent d’affirmer que la Suite de Martel s’est mise en place après l’Intrusion de Barou et le Pluton de Pisim. Elle est également postérieure au Complexe de Laguiche. Les contacts sont de nature intrusive avec ces unités. La Suite de Martel est par ailleurs coupée par un dyke de diabase appartenant à l’Essaim de dykes de Mistassini (<2515 ±3 Ma, >2503 ±2 Ma; Hamilton, 2009; Davis et al., 2018).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

 

BEAUCHAMP, A.-M. Géologie de la région du lac Cadieux, sous-provinces d’Opatica et d’Opinaca, Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada. MERN. BG 2019-02, 2 plans.

BEAUCHAMP, A M., MASSEI, F., DAOUDENE, Y. 2018. Géologie de la région de l’île Bohier, au contact entre les sous-provinces d’Opatica, d’Opinaca et le bassin d’Otish, au nord de Mistissini, Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada. MERN. BG 2018-02, 2 plans.

DAVIS, D W., LAFRANCE, I., GOUTIER, J., BANDYAYERA, D., TALLA TAKAM, F., GIGON, J. 2018. DATATIONS U-PB DANS LES PROVINCES DE CHURCHILL ET DU SUPERIEUR EFFECTUEES AU JSGL EN 2013-2014. MERN. RP 2017-01, 63 pages. 

HAMILTON, M A. 2009. DATATION ISOTOPIQUE (U-PB) D’UN DIABASE DE L’ESSAIM DE DYKES MISTASSINI, QUEBEC – U-PB ISOTOPIC OF A DIABASE DYKE OF THE MISTASSINI SWARM, QUEBEC. UNIVERSITY OF TORONTO, JACK SATTERLY GEOCHRONOLOGY LABORATORY. MB 2009-17, 13 pages. 

HOCQ, M. 1985. GEOLOGIE DE LA REGION DES LACS CAMPAN ET CADIEUX, TERRITOIRE-DU-NOUVEAU-QUEBEC. MRN. ET 83-05, 190 pages et 4 plans. 

Autres publications

FROST, B.R., BARNES, C.G., COLLINS, W.J., ARCULUS, R.J., ELLIS, D.J., FROST, C.D. 2001. A geochemical classification for granitic rocks. Journal of Petrology; volume 12, numéro 11, pages 2033-2048. https://doi.org/10.1093/petrology/42.11.2033

MANIAR, P.D., PICCOLI, P.M. 1989. Tectonic discrimination of granitoids. Geological Society of America Bulletin; volume 101, pages 635-643. https://doi.org/10.1130/0016-7606(1989)101%3C0635:TDOG%3E2.3.CO;2

MCDONOUGH, W.F., SUN, S.S. 1995. The composition of the Earth. Chemical Geology, volume 120, pages 223-253. https://doi.org/10.1016/0009-2541(94)00140-4

PALME, H., O’NEILL, H.S.C 2004. Cosmochemical estimates of mantle composition. In Treatise on Geochemistry. (Holland, H.D. and Turrekian, K.K. editors), Elsevier, Amsterdam, The Netherlands; volume 2, pages 1-38. https://doi.org/10.1016/B978-0-08-095975-7.00201-1

PEARCE, J.A., HARRIS, N. W., TINDLE, A.G. 1984. Trace element discrimination diagrams for the tectonic interpretation of granitic rocks. Journal of Petrology; volume 25, pages 956-983. https://doi.org/10.1093/petrology/25.4.956

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Suite de Martel. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/pluton-de-martel [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

Frédéric Massei, géo., M. Sc. frederic.massei@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Mélina Langevin, géo. stag., B. Sc. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); Céline Dupuis, géo., Ph. D. (version anglaise); Ricardo Escobar Moran (montage HTML). 

Révision(s)

Anne-Marie Beauchamp, ing., M. Sc. anne-marie.beauchamp@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Patrice Roy, géo., M. Sc. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); Céline Dupuis, géo., Ph. D. (version anglaise); André Tremblay (montage HTML).

 
27 février 2018