Formation de Du Chambon
Étiquette stratigraphique : [ppro]dc
Symbole cartographique : pPdc
 

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPdc2 Ardoise graphiteuse noire, grauwacke graphiteuse noire et proportion mineure de siltstone gris foncé
pPdc1 Ardoise graphiteuse noire, siltstone gris foncé et grauwacke graphiteuse; interstratifications de dolomie à patine brune ou de wacke à quartz et graphite
 
Auteur : Dimroth, 1968
Âge : Paléoprotérozoïque
Stratotype : La localité type se trouve à l’est du lac Du Chambon (feuillet SNRC 24B05)
Région type : Région du lac Du Chambon (feuillet SNRC 24B05)
Province géologique : Province de Churchill
Subdivision géologique : Orogène du Nouveau-Québec (Fosse du Labrador)
Lithologie : Ardoise, siltstone, grauwacke, dolomie
Catégorie : ​Lithostratigraphique
Rang : ​Formation
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

 

 

Historique

Le nom de Formation de Du Chambon a été introduit par Dimroth (1968) pour désigner une unité d’ardoise noire avec des proportions moindres de grauwacke, laquelle est située à l’est du lac Du Chambon. La majorité des roches de cette unité ont été cartographiées par Dimroth (1970, 1972, 1978) et Clark (1986). Elles ont également été étudiées par Kish et Tremblay-Clark (1978), Kearvell (1985), Kearvell et Clark (1988) et Kish (1994) afin d’évaluer leur potentiel minéral.

Description

La Formation de Du Chambon représente un ensemble allochtone de roches sédimentaires. Elle est constituée essentiellement d’ardoise et de siltstone noirs ou gris, communément graphiteux et finement lités. L’unité comprend également de la grauwacke graphiteuse noire à grain fin, laquelle est plus abondante que l’ardoise par endroits, notamment dans le secteur de l’anse Duvic dans la partie NW du lac Romanet (feuillet 24B05). Quelques lits de dolomie grise à patine d’altération brune ou de wacke à quartz et graphite, à grain fin, sont observés localement (Dimroth, 1978). L’ardoise de Du Chambon est riche en graphite et montre localement une patine rouille en raison de la présence de sulfures (Clark, 1986; Kish, 1994). Un quartzite gris légèrement dolomitique à patine d’altération brun rouille clair et à structure nodulaire constitue la partie supérieure de la formation, d’après Dimroth (1978). Cette roche, également décrite comme un conglomérat à cailloux de grès (Dimroth, 1978), a été réinterprétée par Kearvell et Clark (1988) comme une brèche polygénique intrusive. Celle-ci appartiendrait au Complexe volcanique de Mistamisk. D’après Dimroth (1978), les divers grès du Groupe de Swampy Bay, lequel contient la Formation de Du Chambon, sont probablement des turbidites dont les composantes proviennent d’une région source sédimentaire.

Formation de Du Chambon 1 (pPdc1) : Ardoise graphiteuse noire, siltstone gris foncé et grauwacke graphiteuse; interstratifications de dolomie à patine brune ou de wacke à quartz et graphite

Cette unité est composée d’ardoise et de siltstone gris foncé à noirs, communément graphiteux et finement lités, avec des proportions moindres de grauwacke graphiteuse noire, à grain fin. Des lits de dolomie grise à patine d’altération brune, d’une épaisseur de 30 cm, sont localement interstratifiés avec l’ardoise dans le secteur au nord du lac Du Chambon. Dimroth (1978) souligne que les lits de dolomie sont absents entre les lacs Du Chambon et Romanet, mais qu’on y trouve plutôt quelques lits à grain fin de wacke à quartz et graphite. L’ardoise est bien plissée et présente un clivage ardoisier ondulant en raison d’un clivage de crénulation qui le coupe (Clark, 1986). Par endroits, la surface de l’ardoise est rouillée en raison de la présence de pyrite disséminée ou en veinules millimétriques le long du clivage ardoisier. De rares traces de chalcopyrite sont notées par Clark (1986) dans les veinules de pyrite. Des filons de quartz de 2 à 15 cm d’épaisseur coupent l’ardoise par endroits (Clark, 1986). Kish (1994) a déterminé que la matière organique dans la formation est composée de grains reliques de kérogène entourés de graphite spongieux, amorphe.

Formation de Du Chambon 2 (pPdc2) : Ardoise graphiteuse noire, grauwacke graphiteuse noire et proportion mineure de siltstone gris foncé

Cette unité est localisée dans le secteur de l’anse Duvic, dans la partie NW du lac Romanet (feuillet 24B05). Elle est constituée de lits de 30 à 180 cm d’épaisseur de grauwacke graphiteuse noire, à grain très fin, et de quantités mineures de siltstone gris foncé, avec des interstratifications (10 à 60 cm) d’ardoise graphiteuse noire (Dimroth, 1978).

Épaisseur et distribution

La Formation de Du Chambon appartient à la zone lithotectonique de Wheeler telle que définie par Clark et Wares (2004). Elle s’étend sur environ 22 km de longueur et sur une largeur maximale de 2,5 km, entre l’extrémité NW du lac Du Chambon (feuillet 24C08) et l’anse Duvic dans la partie NW du lac Romanet (feuillet 24B05).

Datation

La Formation de Du Chambon est d’âge paléoprotérozoïque. Le dépôt des roches de Du Chambon s’est effectué entre 2169 ±4 Ma et 2142 +4/-2 Ma, soit durant la période de dépôt des sédiments du premier cycle (T. Krogh et B. Dressler, données non publiées citées par Clark, 1984, page 4; Rohon et al., 1993; Clark et Wares, 2004).

Relations stratigraphiques

La Formation de Du Chambon recouvre en concordance la dolomie de la Formation d’Uvé. Son sommet n’est toutefois pas exposé (Dimroth, 1978). Le contact entre les formations de Du Chambon et d’Uvé est bien exposé à la localité type ainsi qu’au NE de l’anse Duvic (Dimroth, 1978). Il est caractérisé par une interstratification, à l’échelle de 10 cm à 1 m, d’ardoise, de dolomie et de chert (Clark, 1986). Dimroth (1978) a soulevé la possibilité d’une corrélation entre les formations de Du Chambon et de Romanet, plus à l’est, et que le Du Chambon passe graduellement au Romanet. Le dépôt des sédiments du Du Chambon et des épaisses séquences flyschoïdes du Groupe de Swampy Bay serait dû à un soulèvement des régions sources. Selon Dimroth (1978), ces régions sources étaient probablement de nature sédimentaire parce qu’il y a une absence de composants volcaniques et métamorphiques dans les grès du Swampy Bay. Des amas de brèche intrusive polygénique (Complexe volcanique de Mistamisk) se sont mis en place dans les formations de Lace Lake, d’Uvé, de Du Chambon, de Romanet et de Bacchus entre le lac Du Chambon et la rivière Romanet (feuillets 24B05 et 24C08) (Kearvell, 1985; Clark, 1986; Kearvell et Clark, 1988). Une faille de chevauchement (Faille de Du Chambon), cartographiée par Dimroth (1978), met la Formation de Du Chambon vis-à-vis les formations de Chakonipau et de Dunphy (Groupe de Seward) entre les lacs Du Chambon et Romanet.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

CLARK, T. 1984. GÉOLOGIE DE LA RÉGION DU LAC CAMBRIEN – TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUÉBEC; MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES; QUÉBEC; ET 83-02, 77 pages et 1 plan.

CLARK, T. 1986. GÉOLOGIE ET MINÉRALISATIONS DE LA RÉGION DU LAC MISTAMISK ET DE LA RIVIÈRE ROMANET; MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES; QUÉBEC; ET 83-22, 56 pages et 1 plan.

CLARK, T. – WARES, R. 2004. SYNTHÈSE LITHOTECTONIQUE ET MÉTALLOGÉNIQUE DE L’OROGÈNE DU NOUVEAU-QUÉBEC (FOSSE DU LABRADOR); MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES; QUÉBEC; MM 2004-01, 182 pages et 1 plan.

DIMROTH, E. 1984. CARTES GÉOLOGIQUES DU LAC ROMANET ET DU LAC CRAMOLET (FOSSE DU LABRADOR). MINISTÈRE DES RICHESSES NATURELLES, QUÉBEC; DP 068, 3 plans.

DIMROTH, E. 1972. STRATIGRAPHY OF PART OF THE CENTRAL LABRADOR TROUGH. MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES, QUÉBEC; DP 154, 304 pages et 6 plans.

DIMROTH, E. 1978. RÉGION DE LA FOSSE DU LABRADOR ENTRE LES LATITUDES 54°30′ ET 56°30′. MINISTÈRE DE RICHESSES NATURELLES, QUÉBEC; RG 193, 417 pages et 16 plans.

KEARVELL, G. 1985. BRÈCHES ET ALTÉRATIONS ALBITIQUES DE LA RIVIÈRE ROMANET. MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES, QUÉBEC; DP-85-24, et 2 plans.

KEARVELL, G., CLARK, T. 1988. ÉTUDE D’INDICES AU-U ET DE BRÈCHES POLYGÉNIQUES DANS LA VALLÉE DES LACS MISTAMISK ET ROMANET – FOSSE DU LABRADOR. MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES, QUÉBEC; DP-87-24, 32 pages et 1 plans.

KISH, L. 1994. SHALES NOIRS DANS LA FOSSE DU LABRADOR, QUÉBEC. MINISTÈRE DES RESSOURCES NATURELLES, QUÉBEC; MB 94-43, 16 pages.

KISH, L., TREMBLAY-CLARK, P. 1978. GÉOCHIMIE ET RADIOACTIVITÉ DANS LA FOSSE DU LABRADOR, 56°00′ – 58°30′. MINISTÈRE DES RICHESSES NATURELLES, QUÉBEC; DPV-567, 73 pages.

 

Autres publications

DIMROTH, E. 1968. Sedimentary textures, diagenesis, and sedimentary environment of certain Precambrian ironstones. Neues Jahrbuch Fuer Geologie Und Palitontologie, Abhandlungen, 1968. volume 130, pages 247-274.

ROHON, M.-L., VIALETTE, Y., CLARK, T., ROGER, G., OHNENSTETTER, D., VIDAL, P. 1993. Aphebian mafic-ultramafic magmatism in the Labrador Trough (New Quebec): its age and the nature of its mantle source. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 30, pages 1582–1593. http://doi.org/10.1139/e93-136

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Formation de Du Chambon. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/formation-de-du-chambon [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

Charles St-Hilaire, géo. stag., M.Sc. charles.st-hilaire@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph.D. (coordination); Thomas Clark, géo., Ph.D. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M.Sc. (révision linguistique); Ricardo Moran Escobar (montage HTML).  

 

 

20 janvier 2020