Formation de René-Levasseur
Étiquette stratigraphique : [ordm]frl
Symbole cartographique : Omfrl

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur :
Moukhsil et al., 2013
Âge :
Ordovicien moyen
Stratotype :
L’affleurement le plus spectaculaire est situé dans le coin NE du feuillet SNRC 22N03 (11-AM-133; UTM NAD 83, Zone 19 : 499367 m E, 5676763 m N; Moukhsil et al., 2013)
Région type :
Région du réservoir Manicouagan (île René-Levasseur; feuillet 22N)
Province géologique :
Plate-forme du Saint-Laurent
Subdivision géologique :
Plate-forme des Basses-Terres du Saint-Laurent
Lithologie :Calcaire localement riche en fossiles, quantités mineures de siltstone et de shale
Type :
Lithostratigraphique
Rang :
Formation
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Historique

La présence de roches sédimentaires ordoviciennes a d’abord été rapportée dans la région du Réservoir Daniel-Johnson, sur l’ancienne rive du lac Manicouagan (Kish, 1962; Murtaugh et Currie, 1969; Murtaugh, 1976). Moukhsil et al. (2013) ont par la suite regroupé ces roches sédimentaires dans une unité formelle nommée Formation de René-Levasseur. Cette formation représente probablement des lambeaux de la Plate-forme du Saint-Laurent (Moukhsil et al., 2013) qui ont été préservés de l’érosion par enfouissement lors de l’impact météoritique qui s’est produit dans cette région au Trias. La Formation de René-Levasseur est donc incluse dans le Groupe de Trenton. Le nom fait référence à l’île René-Levasseur située au centre du réservoir Manicouagan sur les rives duquel la formation affleure (feuillet 22N).

Description

La Formation de René-Levasseur est constituée de strates de calcaire inclinées vers le sud-est et légèrement déformées (Moukhsil et al., 2013). La plupart des affleurements consistent en calcaire gris fossilifère avec de minces couches argileuses grises (Murtaugh, 1976; Moukhsil et al., 2017; MRNF, 2009a, b; Moukhsil et Solgadi, 2011a, b; Bilodeau et Mathieu, 2016). Selon Moukhsil et al. (2013) : « L’affleurement le plus spectaculaire […] est constitué d’une strate de calcaire blanchâtre (2 à 3 m d’épaisseur) et d’une strate grisâtre à blanchâtre (3 à 4 m d’épaisseur), localement caractérisée par son contenu varié en fossiles. ». Les niveaux de base de la formation, millimétriques à centimétriques lorsqu’exposés, consistent en siltstone rouge et shale fissile vert (Murtaugh, 1976).

Épaisseur et distribution

Les affleurements de calcaire de la Formation de René-Levasseur sont isolés et sont principalement situés sur les rives internes du réservoir Manicouagan. Actuellement, les affleurements du côté est de l’île René-Levasseur (feuillets 22N08 et 22N09) sont sous le niveau de l’eau, seuls ceux situés du côté sud et est de l’île (feuillets 22N02, 22N03 et 22N06) peuvent être observés. Ils font moins de 5 km de longueur et l’épaisseur maximale est d’environ 25 m (Murtaugh, 1976).

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Les roches ordoviciennes de la Formation de René-Levasseur reposent en discordance sur le socle précambrien. On en trouve également en inclusion dans les brèches et les roches ignées triasiques sus-jacentes (Murtaugh, 1976).

Paléontologie

Plusieurs fossiles (bivalves, orthocères et gastéropodes) ainsi que des bioturbations de vers sont visibles dans les strates de calcaire (Moukhsil et al., 2013). Kish (1968) a reconnu au moins 12 espèces et a décrit les assemblages suivants : Receptaculites, Streptelasma, Diplogratus, Hormotoma, Lophospira, Trochonema, Maclurites, Vaginoceras, Ephipiorthoceras, Westonoceras, Isotelus, Cryptophragmus, des fragments de crinoïdes et des bryozoaires. Kish (1968) et Clark (1972) ont conclu que cette richesse en fossiles était caractéristique de l’Ordovicien moyen.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BILODEAU, C., MATHIEU, G. 2016. GEOLOGIE – PARTIE NORD-OUEST DU RESERVOIR MANICOUAGAN. MERN. CG-2016-06, 1 plan.

CLARK, T H. 1972. REGION DE MONTREAL. MRN. RG 152, 260 pages et 1 plan.

KISH, L. 1962. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DE LA RIVIERE HART-JAUNE INFERIEURE, COMTE DE SAGUENAY. MRN. RP 486, 12 pages et 1 plan.

KISH, L. 1968. REGION DE LA RIVIERE HART-JAUNE, COMTE DE SAGUENAY. MRN. RG 132, 113 pages et 1 plan.

MOUKHSIL, A., SOLGADI, F. 2011a. GEOLOGIE 1/50 000 – LAC LACOSTE. MRNF. CG-22N02-2011-01, 1 plan.

MOUKHSIL, A., SOLGADI, F. 2011b. GEOLOGIE 1/50 000 – LAC TETEPISCA. MRNF. CG-22N03-2011-01, 1 plan.

MOUKHSIL, A., SOLGADI, F., CLARK, T., BLOUIN, S., INDARES, A., DAVIS, D W. 2013. GEOLOGIE DU NORD-OUEST DE LA REGION DU BARRAGE DANIEL-JOHNSON (MANIC 5), COTE-NORD. MRN, UQAT, URSTM, UNIVERSITE MEMORIAL DE TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR. RG 2013-01, 46 pages et 1 plan.

MOUKHSIL, A., SOLGADI, F., JANNIN, S., GERVAIS, F., CROWLEY, J L., AUGLAND, L E., INDARES, A., LETOURNEAU, M., DUNNING, G., CLARK, T., GOBEIL, A., OHNENSTETTER, D., LAMOTHE, D., INTISSAR, R., BENAHMED, S., GROULIER, P A. 2017. GEOLOGIE, POTENTIEL MINERAL ET CADRE GEODYNAMIQUE DES ROCHES DE LA REGION DU RESERVOIR DANIEL-JOHNSON (MANICOUAGAN), PARTIE CENTRALE DE LA PROVINCE DE GRENVILLE. MRN. MM 2017-01, 307 pages et 1 plan.

MRNF 2009a. GEOLOGIE 1/50 000, 22N02 – LAC LACOSTE. In : MRNF. 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 22n. CG SIGEOM22N, 16 plans.

MRNF 2009b. GEOLOGIE 1/50 000, 22N06 – RIVIÈRE UTISHKU. In : MRNF. 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 22n. CG SIGEOM22N, 16 plans.

MURTAUGH, J G. 1976. MANICOUAGAN IMPACT STRUCTURE AREA ( SAGUENAY COUNTY). MRN. DPV 432, 194 pages et 1 plan.

MURTAUGH, J C., CURRIE, K L. 1969. ETUDE PRELIMINAIRE DE LA STRUCTURE DE MANICOUAGAN. MRN. RP 583, 16 pages et 1 plan.

 

 

 

 

14 juin 2019