Pluton de Corribelle
Étiquette stratigraphique : [narc]cor
Symbole cartographique : nAcor
 

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur(s) :
Labbé et Dion, 1997
Âge : Néoarchéen
Stratotype :
Aucun
Région type :
Région du lac Clément (feuillet SQRC 32F02-200-0201)
Province géologique :
Subdivision géologique :
Sous-province de l’Abitibi
Lithologie : Monzodiorite quartzifère
Catégorie :
Lithodémique
Rang :
Lithodème
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

 

 

Historique

Au cours de ses travaux de cartographie dans la région de Grevet (feuillet SNRC 32F02), Longley (1937) a reconnu plusieurs intrusions granitiques, dans toutefois les étudier en détail. Plus tard, Hocq (1990) a reconnu une unité de monzodiorite et de granodiorite à hornblende et biotite à l’endroit du Corribelle, cependant sans la nommer. Proulx (1991) avait utilisé le nom de « pluton de Verneuil » pour désigner la même intrusion dans la partie SE du canton de Grevet (feuillet 32F02-200-0202). Plus à l’ouest, Labbé et Dion (1997) ont effectué un levé géologique visant à établir les premières bases stratigraphiques pour le secteur du lac Clément. Ils ont, entre autres, introduit le nom de « Pluton de Corribelle » pour désigner une intrusion couvrant une importante superficie dans le coin SE du feuillet 32F02-200-0201. Le nom fait référence à l’arrêt ferroviaire Corribelle, situé au SE du lac Clément, dans le canton de Verneuil. Au cours de la cartographie régionale des régions de la rivière Wilson et de Lebel-sur Quévillon (feuillets 32F02-200-0102 et 32F02-200-0101), Simard (1997a-e) et Grant (1999) ont conservé le nom proposé par Labbé et Dion (1997), puisque le terme pluton de Verneuil était déjà utilisé dans la région de Chibougamau.

Description

Le Pluton de Corribelle est principalement constitué d’une monzodiorite quartzifère. La roche est gris rosé, grise ou gris clair en surface fraiche, grise à gris rosé en surface altérée, à grain moyen à grossier, homogène, massive à localement foliée. La monzodiorite présente localement une structure porphyroïde soulignée par la présence de phénocristaux de feldspath potassique rose de 2 à 4 cm de diamètre en moyenne et pouvant atteindre localement 10 cm. Ces phénocristaux constituent 10 à 20 % (~40 % localement) de la roche. Ils baignent dans une matrice moyennement grenue (~5 mm) composée de plagioclase (50 à 60 %), de quartz (10 à 15 %) et de minéraux ferromagnésiens (~10 à 20 %) communément représentés par la biotite verte et la hornblende. Le Pluton de Corribelle est également caractérisé par la présence de nombreuses fractures subhorizontales espacées de 0,3 à 1,5 m. La roche est généralement métamorphisée au faciès des schistes verts, tandis qu’une étroite auréole métamorphique atteint le faciès des amphibolites (Labbé et Dion, 1997; Simard, 1997d, 1997e).

Épaisseur et distribution

Le Pluton de Corribelle est situé au NE du lac Quévillon (feuillet 32F02), dans les cantons de Grevet, de Mountain, de Wilson et de Verneuil (Proulx, 1991; Labbé et Dion, 1997; Simard, 1997d, 1997e). Il est subcirculaire et mesure approximativement 13 km sur 10 km. 

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Le Pluton de Corribelle est interprété comme une intrusion syntectonique coupant les roches volcaniques du Groupe de Quévillon (Labbé et Dion, 1997; Simard, 1997d, 1997e). Le contact entre l’intrusion et la roche encaissante n’est visible que par endroits. Il peut toutefois être extrapolé à l’aide des cartes géophysiques (Labbé et Dion, 1997; Simard, 1997e). Près du contact, le Pluton de Corribelle renferme également des enclaves de roches volcaniques encaissantes (Groupe de Quévillon) dont les dimensions peuvent atteindre plusieurs mètres (Simard, 1997d). De nombreux dykes de composition semblable au Pluton de Corribelle, mais moins porphyroïdes, s’injectent dans les roches volcaniques encaissantes tout autour de l’intrusion (Simard, 1997d, 1997e).

Le Pluton de Corribelle présente une affinité magmatique semblable à celle des plutons de Portage-Nord et de Portage-Sud (Labbé et Dion, 1997) de même qu’avec les plutons syntectoniques de Lequev, de Kamichigama, de Quéver, de Kiask et de Wilson situés plus au sud (Simard, 1997d, 1997e). Labbé et Dion (1997) ont également démontré l’existence d’une affinité magmatique entre les plutons syntectoniques de leur région et le Pluton de Franquet, une intrusion syntectonique située plus au nord (feuillet 32F07). D’après Simard (1997d, 1997e) cette correspondance est importante puisqu’elle permet d’attribuer un âge probable à l’ensemble de ces plutons en se basant sur un âge de 2692 ±4 Ma (Frarey et Krogh, 1986) obtenu sur un échantillon du Pluton de Franquet.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

GRANT, M., 1999. Compilation géoscientifique – Géologie 1:20 000, 32F02-200-0202 – LAC FAUVEL. In MRNF, 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 32F. CG SIGEOM32F, 64 plans.

HOCQ, M., 1990. CARTE LITHOTECTONIQUE DES SOUS-PROVINCES DE L’ABITIBI ET DU PONTIAC. MRN; DV 89-04, 4 plans.

LABBE, J Y., DION, D J., 1997. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC CLEMENT (32F02-200-0201). MRN; RG 96-07, 15 pages, 1 plan.

LONGLEY, W W., 1937. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DE GREVET. MRN; RP 114, 9 pages, 1 plan.

PROULX, M., 1991. GEOLOGIE DE LA PARTIE SE DU CANTON DE GREVET. MRN; MB 91-14, 14 pages, 1 plan.

SIMARD, M., 1997a. Compilation géoscientifique – Géologie 1:20 000, 32F02-200-0101 – Lebel-Sur-Quévillon. In MRNF, 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 32F. CG SIGEOM32F, 64 plans.

SIMARD, M., 1997b. Compilation géoscientifique – Géologie 1:20 000, 32F02-200-0102 – Rivière Wilson. In MRNF, 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 32F. CG SIGEOM32F, 64 plans.

SIMARD, M., 1997c. Compilation géoscientifique – Géologie 1:20 000, 32F02-200-0201 – Lac Clément. In MRNF, 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 32F. CG SIGEOM32F, 64 plans.

SIMARD, M., 1997d. GEOLOGIE DE LA REGION DE LA RIVIERE WILSON (32F02-200-0102). MRN; RG 97-09, 25 pages, 1 plan.

SIMARD, M., 1997e. GEOLOGIE DE LA REGION DE LEBEL-SUR-QUEVILLON (32F02-200-0101). MRN; RG 97-10, 24 pages, 1 plan.

 

Autres publications

FRAREY, M.J., KROGH, T.E., 1986. U-Pb zircon ages of late internal plutons of the Abitibi and eastern Wawa Subprovinces, Ontario and Quebec. Current research, part A, Geological Survey of Canada; Paper 86-1A, pages 43-48. https://doi.org/10.4095/120348

Citation suggérée

 

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Pluton de Corribelle. Lexique stratigraphique du Québec. https://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/pluton-de-corribelle [cité le jour mois année].

Collaborateurs

 

Première publication

Charles St-Hilaire, géo. stag., M. Sc. charles.st-hilaire@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (rédaction et coordination); Céline Dupuis, géo., Ph. D. (lecture critique et révision linguistique).

 
17 septembre 2021