English
 
Pluton d’Amikap
Étiquette stratigraphique : [narc]amk
Symbole cartographique : nAamk

Première publication : 15 novembre 2017
Dernière modification : 27 mars 2018

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nAamk2 Granodiorite
nAamk1 Gneiss tonalitique
 
Auteur :Bandyayera et Daoudene, en préparation
Âge :Néoarchéen
Coupe type :Aucune
Région type :Nord-est de la région du lac Boisrobert (feuillet SNRC 32N11)
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-province de La Grande
Lithologie :Gneiss tonalitique et granodiorite
Type :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

Le Pluton d’Amikap est une unité lithodémique introduite pour décrire une masse intrusive de gneiss tonalitique et de granodiorite foliée de la région de la rivière Rupert (Bandyayera et Daoudene, en préparation). La forme elliptique du pluton et sa mise en place dans le Complexe de Champion, au contact avec des unités de granodiorite massive et de diorite quartzifère, semblaient indiquer que le Pluton d’Amikap était tardif. Bandyayera et Daoudene (en préparation) ont proposé une mise en place syncinématique du pluton dans une zone de cisaillement en se basant sur sa bordure très déformée, comparativement au cœur qui est plutôt massif à folié. De nouvelles données de datation U-Pb d’un échantillon de gneiss tonalitique ont donné un âge de 2732 ±3 Ma, interprété comme celui de la mise en place du Pluton d’Amikap. Cet âge correspond à celui des intrusions synvolcaniques de la bande volcanique de la rivière Eastmain (Moukhsil et al., 2003). Ces données suggèrent que le Pluton d’Amikap représente un dôme gneissique ancien au sein du Complexe de Champion. 

Description

Le Pluton d’Amikap est associé à une forte anomalie magnétique elliptique mesurant 14 km x 8 km. Il représente essentiellement une masse homogène de gneiss tonalitique (unité nAamk1), dont le centre est occupé par une granodiorite massive à foliée (unité nAamk2).

Pluton d’Amikap 1 (nAamk1) : Gneiss tonalitique

Le gneiss tonalitique est localisé en bordure du Pluton d’Amikap, au contact avec la granodiorite massive du Complexe de Champion (Achp4), au sud, et avec l’unité de diorite et diorite quartzifère massive à foliée (Achp3), au nord. La roche finement à moyennement grenue est localement rubanée et présente une couleur gris pâle en surface altérée et en cassure fraîche. La gneissosité se traduit par l’alternance de rubans clairs et sombres de largeur généralement millimétrique, rarement centimétrique. Les rubans sombres sont par endroits de composition dioritique. Les rubans tonalitiques à dioritiques renferment entre 10 et 30 % de hornblende, 5 et 15 % de biotite, 5 % de magnétite et 3 % d’épidote.

Pluton d’Amikap 2 (nAamk2) : Granodiorite

L’unité nAamk2 est formée de granodiorite massive à foliée. La roche homogène est moyennement grenue, gris pâle en cassure fraîche et beige en surface altérée. La roche contient 15 % de biotite, 5 % de magnétite et 2 % d’épidote.

Épaisseur et distribution

Le Pluton d’Amikap est associé à une forte anomalie magnétique de forme grossièrement ovoïde de 14 km x 8 km. L’unité de gneiss tonalitique (nAamk1) occupe approximativement 90 % de la masse intrusive.

Datation

Tel que mentionné précédemment, de nouvelles données de datation U-Pb sur zircons provenant d’un échantillon de gneiss tonalitique (unité nAamk1) ont donné un âge 2732 ±3 Ma, interprété comme l’âge de la mise en place du Pluton d’Amikap. Cet âge correspond à celui des intrusions synvolcaniques de la bande volcanique de la rivière Eastmain (Moukhsil et al., 2003).

Il n’a pas été possible de faire ressortir un âge plus jeune pour les surcroissances en analysant la bordure de cristaux aux endroits identifiés en cathodoluminescence.

Système isotopiqueMinéralSubdivision informelleÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Référence(s)
U-PbZirconnAamk1273233David et al., en préparation

 

Relations stratigraphiques

Le Pluton d’Amikap est une masse intrusive gneissique à foliée, localisée au contact avec les unités massives granodioritiques et dioritiques du Complexe de Champion. La bordure du pluton est déformée et gneissique. Le Pluton d’Amikap est recoupé par l’Essaim de Dykes de Mistassini, l’Essaim de Dykes de Matachewan, les Dykes de Senneterre et les Dykes de l’Abitibi. La jonction de tous ces dykes de diabase est localisée en plein coeur du pluton.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
BANDYAYERA, D. – DAOUDENE, Y.Géologie de la région du lac Nemiscau : secteur ouest de la rivière Rupert (SNRC 32N06, 32N07, 32N11). Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.En préparation
MOUKHSIL, A. – LEGAULT, M. – BOILY, M. – DOYON, J. – SAWYER, E. – DAVIS, D.W.Synthèse géologique et métallogénique de la ceinture de roches vertes de la Moyenne et de la Basse-Eastmain (Baie-James). Ministère des Ressources naturelles, Québec; ET 2002-06, 57 pages, 1 carte.2003ET 2002-06
DAVID., J. – BANDYAYERA, D. – HAMMOUCHE, H. – LECLERC, F. – GOUTIER, J. – TALLA TAKAM, F.Datations U-Pb dans la Province du Supérieur effectuées au GEOTOP en 2015-2016. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.En préparation

 

 

15 novembre 2017