Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte

 

 

Première publication : 3 mai 2021
Dernière modification : 

 

 

Historique

Plusieurs noms ont été utilisés pour désigner le Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte. Le terme « Zone de Rachel » a été employé dans la partie nord (Wares et Goutier, 1989, 1990; Wardle et al., 1990; Bardoux, 1998; Hall et al., 2002), et les termes « Terrane de Laporte » (Wardle et al., 1990; Kerr et al., 1994; Hall et al., 2002) et « Domaine de Laporte » (Van der Leeden et al., 1990) dans la partie sud. Wardle et Van Kranendonk (1996), puis Wardle et al. (2002), ont eu recours au terme Zone de Rachel-Laporte pour désigner le secteur regroupant les parties nord et sud. Cette appellation a par la suite été employée par l’ensemble de la communauté scientifique. 

Cette zone a été renommée Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte dans le cadre d'une synthèse du sud-est de la Province de Churchill (SEPC; Lafrance et al., 2018). Les limites ont été redéfinies par Lafrance et Vanier (2021) suite à une campagne de cartographie à l'échelle 1/250 000 réalisée par le Ministère entre 2011 et 2017.

 

Description

Le Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte est situé dans la partie ouest du SEPC. Il mesure près de 600 km de longueur sur 30 km à 40 km de largeur, pour une superficie totale de 13 674 km2. Sa largeur est considérablement réduite (2 à 15 km) à ses extrémités nord et sud ainsi que dans le secteur du Complexe de Wheeler. Le Domaine de Rachel-Laporte est orienté globalement NNW-SSE et est bordé à l’est par le Domaine lithotectonique de Baleine, avec lequel il est en contact de faille par l'entremise d'un système de grandes failles de chevauchement en relais. Ces dernières sont représentées, du nord au sud, par les failles du Lac Olmstead et du Lac Turcotte. À l'ouest, le style de contact est similaire avec la Fosse du Labrador et prend forme par le biais des failles de Pointe-Reef, du Lac Hérodier et du Lac Keato. À son extrémité sud, le Domaine de Rachel-Laporte vient se pincer au niveau de la Faille de Gill Lake, laquelle met alors directement en contact les roches de la Fosse du Labrador et avec celles du Domaine lithotectonique de Baleine.

 

 

Géologie

Le Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte est dominé par la Supersuite de Laporte, majoritairement constituée des roches métasédimentaires paléoprotérozoïques de la Suite de Freneuse (1834 à 1804 Ma; Henrique-Pinto et al., 2017; Godet et al., 2020) et, en proportions moindres, des roches intrusives et effusives mafiques et ultramafiques de la Suite de Klein. Ces roches ont été métamorphisées au faciès des amphibolites et n'ont généralement pas été affectées par la fusion partielle importante qui caractérise les unités du Domaine lithotectonique de Baleine, directement à l'est (Lafrance et Vanier, 2021). Toutefois, des évidences de fusion partielle ont localement été observées en bordure orientale du Domaine de Rachel-Laporte (Lafrance et Vanier, 2021). 

Le Domaine de Rachel-Laporte comprend aussi six complexes structuraux constitués de roches archéennes ou paléoprotérozoïques circonscrites dans des écailles tectoniques ayant chevauché les roches paléoprotérozoïques durant l’Orogenèse du Nouveau-Québec. Ces unités sont, du nord au sud : le Complexe de Boulder (2868 Ma), le Complexe de Rénia (2883 à 2692 Ma), le Complexe de Highfall (2705 Ma), le Complexe de Boullé (2690 Ma), le Complexe de Horseshoe et le Complexe de Giton (1829 Ma).

Les différentes unités du domaine sont aussi localement injectées par des dykes ou des filons-couches felsiques et couramment pegmatitiques de la Suite de Mercier

MÉSOPROTÉROZOÏQUE
mPsip Dykes de Slippery Gabbro à olivine subophitique
mPfal Essaim de Falcoz Gabbro à olivine et gabbronorite à olivine, subophitiques et massifs
PALÉOPROTÉROZOÏQUE
pPmer Suite de Mercier Pegmatite et granite massifs
pPhib Stock de Hibou Roches intrusives felsiques
pPavn Complexe de Giton Diatexite et paragneiss migmatitisé
Supersuite de Laporte
pPprv Suite de Préville Roches calcosilicatées déformées et métamorhisées
pPkle Suite de Klein Amphibolite et roches intrusives mafiques et ultramafiques
pPfru Suite de Freneuse Métawacke, méta-arénite, paragneiss et paraschiste
pPsec Suite de Secondon Arkose, arénite conglomératique et conglomérat métamorphisés
ARCHÉEN ET PALÉOPROTÉROZOÏQUE
ApPhrs Complexe de Horseshoe Monzonite, monzonite quartzifère et monzodiorite mouchetées et foliées
ARCHÉEN
nAbue Complexe de Boullé Monzonite, monzodiorite et monzodiorite quartzifère porphyroïdes et foliées
Area Complexe de Rénia Gneiss granitique
nAhig Complexe de Highfall Monzogranite et monzonite quartzifère porphyroïdes et foliées
Ablr Complexe de Boulder Gneiss tonalitique

Évolution géologique

Plusieurs auteurs ont proposé que les roches volcano-sédimentaires de la Supersuite de Laporte soient pour la plupart des équivalents plus fortement métamorphisés des roches du Supergroupe de Kaniapiscau de la Fosse du Labrador (Harrison, 1952; Gélinas, 1958a, b; Sauvé et Bergeron, 1965; Simard et al., 2013). 

Toutefois, des différences importantes entre les populations de zircons détritiques de ces deux domaines lithotectoniques indiquent des sources différentes (Henrique-Pinto et al., 2017; Godet et al., 2020), confirmant l’hypothèse de Charette et al. (2016) qui mettaient en doute cette équivalence en se basant sur l’épaisseur apparente et la composition des roches métasédimentaires des deux domaines. La distribution des âges des zircons détritiques provenant de la Suite de Freneuse s’étend de 3226 Ma à 1830 Ma (Herrique-Pinto et al., 2017; Godet et al., 2020). On compte des pics de population paléoprotérozoïques et archéens qui sont interprétés comme indiquant une provenance de différents domaines lithotectoniques du SEPC, soit ceux de George, de Baleine et de Mistinibi-Raude (Henrique-Pinto et al., 2017; 2019). La source des sédiments du Supergroupe de Kaniapiscau serait quant à elle la Province du Supérieur, puisque l’ensemble des zircons détritiques sont d'âge archéen (Henrique-Pinto et al., 2017; 2019).

Les travaux de Henrique-Pinto et al. (2017; 2019) suggèrent aussi des contextes de mise en place différents entre les unités de la Supersuite de Laporte (Domaine de Rachel-Laporte) et celles du Supergroupe de Kaniapiscau (Fosse du Labrador). Ce dernier aurait été déposé le long d’une marge continentale intraplaque caractérisée par une prédominance de sources recyclées archéennes. Dans le cas de la Supersuite de Laporte, l'analyse de la distribution des âges des zircons détritiques indique une évolution de l'environnement de dépôt à travers le temps, soit un premier cycle correspondant à la mise en place de conglomérat et d'arkose dans un contexte de bassin d'avant-arc continental, suivi d'un second cycle de dépôt de wacke feldspathique au sein d'un bassin d'avant-pays (Henrique-Pinto et al., 2017; 2019).

Les roches supracrustales du Domaine de Rachel-Laporte ont chevauché celles de la Fosse du Labrador lors de l’Orogenèse du Nouveau-Québec (1,82 à 1,77 Ga; Wardle et al., 2002). En s'appuyant sur des travaux de pétrochronologie et de modélisation métamorphique, Godet et al. (2020) proposent que le Domaine de Baleine ait chevauché celui de Rachel-Laporte le long de la Faille du Lac Turcotte, entre 1830 Ma et 1800 Ma, causant l’enfouissement et le métamorphisme de ce dernier au faciès des amphibolites à ~1793 Ma (Machado et al., 1989).

Quant aux écailles tectoniques de croûte archéenne ou de roches paléoprotérozoïques, elles se sont mises en place par un mécanisme de tectonique à couches épaisses (thick-skin tectonics) associé à du chevauchement vers l’ouest (Charette et al., 2016; Lafrance et Vanier, 2021). Elles ont été amenées dans une position structurale supérieure aux roches métasédimentaires par l’entremise de failles de chevauchement (complexes de Boulder, de Rénia, de Highfall, de Boullé et de Giton) ou de plissements (Complexe de Horseshoe).

 

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BERGERON, R., SAUVE, P., 1965. REGION DES LACS GERIDO ET THEVENET, NOUVEAU-QUEBEC. MRN; RG 104, 141 pages, 3 plans.

CHARETTE, B., LAFRANCE, I., MATHIEU, G., 2016. Géologie de la région du lac Jeannin, Québec, Canada. MERN; BG 2015-01, 1 plan.

GELINAS, L., 1958. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DU LAC GABRIEL (PARTIE OUEST), NOUVEAU-QUEBEC. MRN; RP 373, 13 pages, 1 plan.

GELINAS, L., 1958. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DU LAC THEVENET (MOITIE EST), NOUVEAU-QUEBEC. MRN; RP 363, 11 pages, 1 plan.

LAFRANCE, I., CHARETTE, B., VANIER, M-A., 2018. Sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada: synthèse de la géologie. MERN; BG 2018-12

LAFRANCE, I., VANIER, M.-A., 2021. Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte, sud-est de la Province de Churchill, Québec, Canada : synthèse de la géologie. Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles. BG 2021-01

N A C S N, 1986. CODE STRATIGRAPHIQUE NORD-AMERICAIN. DV 86-02, 76 pages.

SIMARD, M., LAFRANCE, I., HAMMOUCHE, H., LEGOUIX, C., 2013. GEOLOGIE DE LA REGION DE KUUJJUAQ ET DE LA BAIE D'UNGAVA (SNRC 24J, 24K). MRN; RG 2013-04, 62 pages, 1 plan.

WARES, R., GOUTIER, J., 1989. METALLOGENIE DES INDICES DE SULFURES AU NORD DU 57e PARALLELE (ETAPE II) - FOSSE DU LABRADOR. MRN; MB 89-38, 122 pages, 1 plan.

WARES, R., GOUTIER, J., 1990. SYNTHESE METALLOGENIQUE DES INDICES DE SULFURES AU NORD DU 57e PARALLELE - FOSSE DU LABRADOR - RAPPORT INTERIMAIRE - ETAPE III. IREM-MERI; MB 90-25, 104 pages, 2 plans.

 

Autres publications

BARDOUX, M., DIGONNET, S., DONOHUE, L., GIRAD, B., ROBILLARD, M.,  DAVID, J.,  PARENT, M.,  GARIÉPY, C., 1998. Paleoproterozoic tectonics affecting Archean lower crust of southern Ungava Bay. In: Eastern Canadian Shield Onshore–Offshore Transect (ECSOOT), Report of the 1998 Transect Meeting. Compiled by RJ Wardle and J. Hall. The University of British Columbia, Lithoprobe Secretariat, Report, voulum 68, pages 1-17.

EASTON, R.M., 2009. A guide to the application of lithostratigraphic terminology in Precambrian terrains. Stratigraphy; , 2009, volume 6, no 2, pages 117-134.

GODET, A., GUILMETTE, C., LABROUSSE, L., DAVIS, D.W., VANIER, M.-A., LAFRANCE, I., CHARETTE, B., 2020. Contrasting P-T-t paths reveal a metamorphic discontinuity in the New Quebec Orogen: insights into Paleoproterozoic orogenic processes. Precambrian Research; article 105675. doi.org/10.1016/j.precamres.2020.105675

HARRISON, J.M., 1952. The Quebec-Labrador iron belt, Quebec and Newfoundland. Geological Survey of Canada; Paper 52-20, 21 pages. dx.doi.org/10.4095/123923

HALL, J., LOUDEN, K.E., FUNCK, T., DEEMER, S., 2002. Geophysical characteristics of the continental crust along the Lithoprobe ECSOOT transect: a review. Canadian Journal of Earth Sciences; Volume 39, pages 569-587. dx.doi.org/10.1139/e02-005

HENRIQUE-PINTO, R., GUILMETTE, C.,BILODEAU, C., McNICOLL, V., 2017. Evidence for transition from a continental forearc to a collisional pro-foreland basin in the eastern Trans-Hudson Orogen: Detrital zircon provenance analysis in the Labrador Trough, Canada. Precambrian Research; volume 296, pages 181-194. doi.org/10.1016/j.precamres.2017.04.035

HENRIQUE-PINTO, R., GUILMETTE, C., BILODEAU, C., STEVENSON, R., CARVALHO, B.B., 2019. Petrography, geochemistry, and Nd isotope systematics of metaconglomerates and matrix-rich metasedimentary rocks: implications for the provenance and tectonic setting of the Labrador Trough, Canada. Canadian Journal of Earth Sciences, volume 56, pages 672-687. doi.org/10.1139/cjes-2018-0187

KERR, A., JAMES, D.T., FRYER, B.J., 1994. Nd isotopic geochemical studies in the Labrador shield: a progress report ans preliminary data from the Churchill (Rae) Province. Geological Survey of Newfoundland and Labrador, Department of Natural Resources, pages 51-61.

MACHADO, N., GOULET, N., GARIÉPY, C., 1989. U-Pb geochronology of reactivated Archean basement and of Hudsonian metamorphism in the northern Labrador Trough. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 26, pages 1-15. doi.org/10.1139/e89-001

NACSN, 2005. North American Stratigraphic Code. The American Association of Petroleum Geologist Bulletin; volume 89, pages 1547-1591. doi.org/10.1306/07050504129

VAN DER LEEDEN, J., BÉLANGER, M., DANIS, D., GIRARD, R., MARTELAIN, J., 1990. Lithotectonic domains in the high-grade terrain east of the Labrador Trough (Quebec). In: The Early Proterozoic Trans-Hudson Orogen (Lewry, J.F., Stauffer, M.R., editors). Geological Association of Canada; Special Paper 37, pages 371-386.

WARDLE, R.J., VAN KRANENDONK, M.J., 1996. The Paleoproterozoic Southeastern Churchill Province of Labrador-Quebec, Canada: orogenic development as a consequence of oblique collision and indentation. In: Precambrian Crustal Evolution in the North Atlantic Region (Brewer, T.S., editor). Geological Society; Special Publication, volume 112, pages 137-154. doi.org/10.1144/GSL.SP.1996.112.01.08

WARDLE, R.J., JAMES, D.T., SCOTT, D.J., HALL, J., 2002. The southeastern Churchill Province: synthesis of a Paleoproterozoic transpressional orogen. Canadian Journal of Earth Science; volume 39, pages 639-663. doi.org/10.1139/e02-004

WARDLE, R.J., RYAN, B., ERMANOVICS, I., 1990. The eastern Churchill Province, Torngat and New Québec orogens: An overview. Geoscience Canada; volume 17, pages 217-222.

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/zone-de-rachel-laporte [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

Isabelle Lafrance, géo., M. Sc. isabelle.lafrance@mern.gouv.qc.ca; Marc-Antoine Vanier, ing. jr, M. Sc. marc-antoine.vanier@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Carl Bilodeau, géo., M. Sc. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML). 

 
3 mai 2021