English
 
Supersuite de Laporte
Étiquette stratigraphique : [ppro]lpt
Symbole cartographique : pPlpt
 

Première publication : 20 octobre 2016
Dernière modification : 11 mai 2021 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur(s) : Simard et al., 2013
Âge : Paléoprotérozoïque
Stratotype : Aucun
Région type : Région de Kuujjuaq (feuillet SNRC 24K)
Province géologique : Province de Churchill
Subdivision géologique : Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte
Lithologie : Roches volcano-sédimentaires métamorphisées
Catégorie : Lithodémique
Rang : Supersuite
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Historique

Dans les années 1940, les géologues de la compagnie Labrador Mining and Exploration ont introduit le terme « Série de Laporte » pour décrire des schistes, des gneiss et des amphibolites situés au NE de Schefferville, dans le secteur du lac Laporte (Frarey et Duffell, 1964). Harrison (1952) a formalisé cette unité sous le nom de Groupe de Laporte. Dans le secteur sud de la partie québécoise de l’Orogène du Nouveau-Québec, Baragar (1967) a désigné les roches métamorphiques localisées à l’est de la Fosse du Labrador comme le Younger Complex, considérant que le métamorphisme avait oblitéré les structures primaires des roches et que l’âge relatif de ces unités ne pouvait être établi. Toutefois, ce terme n’a pas été retenu dans les travaux subséquents, les auteurs lui préférant le terme « Groupe de Laporte » (Frarey, 1967; Dimroth, 1978; Dressler, 1979; Fournier, 1985; Girard, 1995; Henrique-Pinto et al., 2017 et 2019). Dans la région de Kuujjuaq (feuillet 24K), Goulet (1995) a assigné les roches métamorphisées du Groupe de Laporte à la Formation de Thévenet (Sauvé et Bergeron, 1965), un terme qui n’a pas été repris dans les travaux subséquents. Dans la région du lac Déborah, Girard (1995) a réassigné une partie des roches du Groupe de Laporte à la Formation de Deborah, considérant que, dans ce secteur, les paraschistes ont une étendue cartographiable, une cohérence, une homogénéité interne et une position stratigraphique établie. Les roches métamorphisées du Groupe de Laporte ont été considérées par les différents auteurs comme équivalentes à plusieurs unités du Supergroupe de Kaniapiskau (Fosse du Labrador). La destruction des structures primaires des roches par la recristallisation métamorphique a amené Simard et al. (2013) à remplacer le terme « Groupe de Laporte » par celui de « Supersuite de Laporte ». Cette désignation place cette unité d’envergure régionale parmi les unités lithodémiques de rang supérieur, équivalent à celui de supergroupe, conformément au Code stratigraphique nord-américain (1983, 2005). La Supersuite de Laporte regroupe ainsi toutes les roches supracrustales métamorphisées d’âge paléoprotérozoïque du Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte.

Une compilation régionale de la partie sud du sud-est de la Province de Churchill (SEPC) réalisée par les géologues du Ministère en 2003 avait permis de subdiviser les roches du Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte (pPLAP) en 14 unités informelles. Dans la région du lac Bonaventure, Hammouche et al. (2011) ont reconnu les unités pPLAP1 et pPLAP5, en plus de définir deux nouvelles unités informelles (pPLAP15 et pPLAP16). Dans le cadre d’une synthèse régionale du SEPC (Lafrance et al., 2018; Lafrance et Vanier, 2021), ces unités informelles ont été abandonnées et réassignées aux suites de Freneuse, de Klein ou de Secondon, selon leur composition et leur origine.

Dans la région du lac Déborah, Girard (1995) avait divisé le Groupe de Laporte (désormais Supersuite de Laporte) en quatre unités : la Formation de Deborah, la Formation du Grand Rosoy, le Gabbro de De Jeu et le Complexe de Manereuille. Henrique-Pinto et al. (2017 et 2019) ont aussi extrapolé les formations de Deborah et de Grand Rosoy dans le secteur nord du Domaine de Rachel-Laporte, à proximité de la baie aux Feuilles. Toutefois, les âges obtenus dans la Formation du Grand Rosoy (redéfinie en tant que Suite de Grand Rosoy) ont permis d’inclure cette unité au sein du Domaine lithotectonique de Baleine (Lafrance et al., 2020). Localisées à l’est de la Suite de Grand Rosoy, les unités du Complexe de Maneureuille (abandonné) ont aussi été réassignées à celles du Domaine de Baleine (suites d’Akiasirviup, de Curot ou de Ralleau). Quant à la Formation de Deborah et au Gabbro de De Jeu, ils ont respectivement été réassignés aux suites de Freneuse et de Klein en fonction de leur composition.

Les suites de Préville et de Secondon ont quant à elles été introduites dans la région du lac Jeannin (Charette et al., 2016).

Description

La Supersuite de Laporte a été divisée en deux suites par Simard et al. (2013) : la Suite de Klein, qui comprend des roches mafiques et ultramafiques métamorphisées d’origine effusive ou intrusive, et la Suite de Freneuse, qui regroupe la majorité des roches métasédimentaires. Les roches de ces deux suites renferment couramment des niveaux rouillés minéralisés en sulfures (Lafrance et Vanier, 2021). Dans le secteur du lac Jeannin, Charette et al. (2016) ont ajouté la Suite de Préville, pour regrouper des roches calcosilicatées mafiques et du gneiss carbonaté, et la Suite de Secondon, qui comprend du méta-arkose et du paraschiste.

Épaisseur et distribution

La Supersuite de Laporte, qui couvre ~11 600 km2, est l’unité dominante du Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte, représentant près de 85 % de sa superficie. Elle mesure ~550 km de longueur sur 20 km à 35 km de largeur et son orientation générale est NNW-SSE. Elle est adjacente à la limite orientale de la Fosse du Labrador.

Datation

La distribution des âges des zircons détritiques retrouvés dans la Suite de Freneuse s’étend de 3226 Ma à 1830 Ma (Henrique-Pinto et al., 2017; Godet et al. 2020). Les pics de population paléoprotérozoïques et archéens sont interprétés comme indiquant une provenance de différents domaines lithotectoniques du SEPC, soit ceux de George, de Baleine et de Mistinibi-Raude (Henrique-Pinto et al., 2017 et 2019). L’âge de dépôt des sédiments est assez bien circonscrit entre 1834 Ma (âge des zircons détritiques les plus jeunes) et 1804 Ma (âge de croissance du grenat).

Relations stratigraphiques

La Supersuite de Laporte couvre pratiquement l’ensemble du Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte. Elle est limitée, à l’ouest et à l’est, par des failles de chevauchement. Elle est aussi en contact de faille avec différents complexes structuraux archéens qui sont, du nord au sud : les complexes de Boulder, de Rénia, de Highfall, de Boullé et de Wheeler (Simard et al., 2013; Lafrance et al., 2014; Charette et al., 2016). Ces complexes correspondent à des écailles tectoniques qui ont chevauché les roches paléoprotérozoïques durant l’Orogenèse du Nouveau-Québec.

Les unités volcano-sédimentaires de la Supersuite de Laporte sont localement injectées de dykes ou de filons-couches de granite et d’intrusions felsiques pegmatitiques de la Suite de Mercier.

Plusieurs auteurs ont proposé que les roches de la Supersuite de Laporte soient en bonne partie équivalentes à celles du Supergroupe de Kaniapiscau de la Fosse du Labrador (Harrison, 1952; Gélinas, 1958a, b; Sauvé et Bergeron, 1965; Simard et al., 2013). Toutefois, les différences importantes entre les populations de zircons détritiques de ces deux domaines lithotectoniques indiquent des sources différentes (Henrique-Pinto et al., 2017; Godet et al., 2020), confirmant l’hypothèse de Charette et al. (2016) qui mettaient en doute cette équivalence en se basant sur l’épaisseur apparente et la composition des roches métasédimentaires des deux domaines.

Dans le secteur nord du Domaine de Rachel-Laporte, Henrique-Pinto et al. (2017; 2019) ont interprété une évolution de l’environnement de dépôt à travers le temps. Un premier cycle serait relié à la mise en place de conglomérat et d’arkose dans un contexte de bassin d’avant-arc continental. Un deuxième cycle serait associé au dépôt de wacke feldspathique au sein d’un bassin d’avant-pays continental.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BERGERON, R., SAUVE, P., 1965. REGION DES LACS GERIDO ET THEVENET, NOUVEAU-QUEBEC. MRN; RG 104, 141 pages, 3 plans.

CHARETTE, B., LAFRANCE, I., MATHIEU, G., 2016. Géologie de la région du lac Jeannin, Québec, Canada. MERN; BG 2015-01, 1 plan.

DIMROTH, E., 1978. Région de la fosse du Labrador entre les latitudes 54° 30′ et 56° 30′. MRN; RG 193, 417 pages, 16 plans.

DRESSLER, B., CIESIELSKI, A., 1979. Région de la fosse du Labrador. MRN; RG 195, 136 pages, 14 plans.

FOURNIER, D., 1985. MINERALISATION DE LA PARTIE ORIENTALE DU GEOSYNCLINAL DU LABRADOR (GROUPE DE LAPORTE). MRN; ET 83-23, 57 pages, 4 plans.

GELINAS, L., 1958. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DU LAC GABRIEL (PARTIE OUEST), NOUVEAU-QUEBEC. MRN; RP 373, 13 pages, 1 plan.

GELINAS, L., 1958. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DU LAC THEVENET (MOITIE EST), NOUVEAU-QUEBEC. MRN; RP 363, 11 pages, 1 plan.

GIRARD, R., 1995. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC DEBORAH, TERRITOIRE-DU-NOUVEAU-QUEBEC. MRN; MB 95-20, 186 pages, 3 plans.

GOULET, N., 1995. ETUDE STRUCTURALE, STRATIGRAPHIQUE ET GEOCHRONOLOGIQUE DE LA PARTIE NORD DE LA FOSSE DU LABRADOR. MRN; MB 95-36, 41 pages, 1 plan.

HAMMOUCHE, H., LEGOUIX, C., GOUTIER, J., DION, C., PETRELLA, L., 2011. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC BONAVENTURE. MRNF; RG 2011-03, 37 pages, 1 plan.

LAFRANCE, I., CHARETTE, B., VANIER, M-A., 2018. Sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada : synthèse de la géologie. MERN; BG 2018-12

LAFRANCE, I., SIMARD, M., BANDYAYERA, D., 2014. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC SAFFRAY (SNRC 24F, 24G). MRN; RG 2014-02, 51 pages, 1 plan.

LAFRANCE, I., VANIER, M.-A. 2021. DOMAINE LITHOTECTONIQUE DE RACHEL-LAPORTE, SUD-EST DE LA PROVINCE DE CHURCHILL, QUÉBEC, CANADA : SYNTHÈSE DE LA GÉOLOGIE. MERN; BG 2021-01, 1 plan.

LAFRANCE, I., VANIER, M-A., CHARETTE, B., 2020. Domaine lithotectonique de Baleine, sud-est de la Province de Churchill, Québec, Canada : synthèse de la géologie. MERN; BG 2020-07, 4 plans.

SIMARD, M., LAFRANCE, I., HAMMOUCHE, H., LEGOUIX, C., 2013. GEOLOGIE DE LA REGION DE KUUJJUAQ ET DE LA BAIE D’UNGAVA (SNRC 24J, 24K). MRN; RG 2013-04, 62 pages, 1 plan.

 

Autres publications

BARAGAR, W.R.A., 1967. Wakuach Lake map-area, Quebec-Labarador (23 O). Geological Survey of Canada; Memoir 344, 174 pages. doi.org/10.4095/123960

FRAREY, M.J., 1967. Willbob Lake and Thompson Lake map-areas, Quebec and Newfoundland (23 0/1 and 23 O/8). Geological Survey of Canada; Memoir 348, 73 pages. doi.org/10.4095/123896

FRAREY, M.J., DUFFELL, S., 1964. Revised stratigraphic nomenclature for the central part of the Labrador Trough. Geological Survey of Canada; Paper 64-25, 13 pages. doi.org/10.4095/123909

GODET, A., GUILMETTE, C., LABROUSSE, L., DAVIS, D.W., VANIER, M.-A., LAFRANCE, I., CHARETTE, B., 2020. Contrasting P-T-t paths reveal a metamorphic discontinuity in the New Quebec Orogen: insights into Paleoproterozoic orogenic processes. Precambrian Research, page 105675. doi.org/10.1016/j.precamres.2020.105675

HARRISON, J.M., 1952. The Quebec-Labrador iron belt, Quebec and Newfoundland. Geological Survey of Canada; Paper 52-20, 21 pages. doi.org/10.4095/123923

HENRIQUE-PINTO, R., GUILMETTE, C., BILODEAU, C., McNICOLL, V., 2017. Evidence for transition from a continental forearc to a collisional pro-foreland basin in the eastern Trans-Hudson Orogen: Detrital zircon provenance analysis in the Labrador Trough, Canada. Precambrian Research, volume 296, pages 181-194. doi.org/10.1016/j.precamres.2017.04.035

HENRIQUE-PINTO, R., GUILMETTE, C., BILODEAU, C., STEVENSON, R., CARVALHO, B.B., 2019. Petrography, geochemistry, and Nd isotope systematics of metaconglomerates and matrix-rich metasedimentary rocks: implications for the provenance and tectonic setting of the Labrador Trough, Canada. Canadian Journal of Earth Sciences, volume 56, pages 672-687. doi.org/10.1139/cjes-2018-0187

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Supersuite de Laporte. Lexique stratigraphique du Québec. https://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/supersuite-de-laporte [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

Isabelle Lafrance, géo., M. Sc. isabelle.lafrance@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mona Baker, géo., M. Sc. (coordination); Thomas Clark, géo., Ph. D. et James Moorhead, géo., M. Sc. (lecture critique); Pierre Lacoste, géo., M. Sc. (révision linguistique); Céline Dupuis, géo., Ph. D. (version anglaise); Caroline Thorn (montage HTML). 

Révision(s)

Isabelle Lafrance, géo., M. Sc. isabelle.lafrance@mern.gouv.qc.ca; Marc-Antoine Vanier, ing. jr, M. Sc. marc-antoine.vanier@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Carl Bilodeau, géo., M. Sc. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); Céline Dupuis, géo., Ph. D. (version anglaise); André Tremblay (montage HTML).

 
20 octobre 2016