English
 
Suite de Foucault
Étiquette stratigraphique : [ppro]foc
Symbole cartographique : pPfoc
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPfoc2 Amphibolite et gabbro à phénocristaux de hornblende
pPfoc1 Diorite et gabbro rubanés à porphyroblastes de grenat
 
Auteur(s) :
Beaudette et al., 2020
Âge :
Paléoprotérozoïque 
Stratotype :
Aucun. L’affleurement de référence 19-GM-5107 est situé sur la berge de la rivière Parent, à 5 km au sud de la confluence avec la rivière Foucault.
Région type :
Région du lac Parent (feuillet SNRC 35G11)
Province géologique :
Subdivision géologique :
Orogène de l’Ungava
Lithologie : Diorite, gabbro, amphibolite
Catégorie :
Lithodémique
Rang :
Suite
Statut : Formel
Usage : Actif

 

Unité(s) apparentée(s)
 
Acune
 

 

 

 

 

Historique

La Suite de Foucault a été introduite par Beaudette et al. (2020) pour regrouper les roches mafiques et intermédiaires plus métamorphisées localisées au toit de la Faille d’Ammaluttuq (feuillet SNRC 35G11). Ces roches étaient auparavant assignées au Groupe de Watts (Lamothe, 2007). Le nom de la suite provient de celui de la rivière éponyme.

 

Description

Cette unité se subdivise en deux unités informelles : l’unité pPfoc1, composée de diorite et de gabbro rubanés à porphyroblastes de grenat, et l’unité pPfoc2, constituée d’amphibolite à phénocristaux de hornblende. Hormis leurs différences pétrographiques, ces deux unités ont des signatures géochimiques comparables. Leur profils multiélémentaires respectifs ont des pentes similaires et présentent des anomalies négatives en Nb, Ta, Zr, Hf et Ti. Leur affinité est également la même, soit celle d’un basalte d’arc insulaire.

Suite de Foucault 1 (pPfoc1) : Diorite et gabbro rubanés à porphyroblastes de grenat

Cette unité est formée d’une roche rubanée dioritique à gabbroïque et, en proportion moindre, de diorite quartzifère. Les protolites sont indéterminés, mais semblent d’origine intrusive. Les principaux minéraux sont la hornblende et le plagioclase. Certains niveaux renferment jusqu’à 5 % de porphyroblastes de grenat postcinématiques (jusqu’à 1 cm de diamètre) observés principalement dans les niveaux plus mafiques. Le rubanement se définit par l’alternance de rubans centimétriques à décimétriques leucocrates et mésocrates, rarement mélanocrates. Ces niveaux sont marqués par la variation dans les proportions de hornblende et de plagioclase. Les rubans leucocrates forment généralement des injections parallèles à la foliation ou au rubanement mylonitique.

Certains filons sont plus tardifs et coupent de manière oblique les fabriques planaires. Les minéraux sont généralement recristallisés. On observe localement une structure granoblastique avec des minéraux équigranulaires. On note la présence locale d’une structure gneissique caractérisée par des rubans droits, une ségrégation minérale à contacts compositionnels francs ou progressifs. La fusion partielle semble localement atteinte, puisque du matériel feldspathique blanc avec un peu de quartz a été observé, soit en fins rubans discontinus autour des porphyroblastes de grenat ou entre les boudins d’amphibolite. Les niveaux affectés par la migmatitisation sont hétérogranulaires, le plagioclase étant généralement plus grossièrement grenu que les minéraux ferromagnésiens. Aucune phase de l’unité pPfoc1 n’est magnétique. 

Suite de Foucault 2 (pPfoc2) : Amphibolite et gabbro à phénocristaux de hornblende

Cette unité est formée d’un métagabbro contenant jusqu’à 30 % de phénocristaux de hornblende. La roche est généralement homogène, mésocrate, massive à foliée. Elle présente une patine verdâtre et une cassure fraîche gris verdâtre. La hornblende est en cristaux hypidiomorphes à idiomorphes de 2 à 5 mm, isolés dans une matrice de plagioclase et de hornblende finement grenue généralement recristallisée. On observe sur plusieurs affleurements une hornblende coronitique en remplacement du clinopyroxène, dont certains cœurs sont localement préservés. On note la présence locale de porphyroblastes de grenat à distribution hétérogène. La roche a localement une structure léopard caractérisée par des cristaux centimétriques de hornblende idiomorphe entourés d’un liséré de plagioclase finement grenu. Lorsque la roche est déformée, le plagioclase forme de petits amas allongés (flammes) définissant la foliation. Dans ce contexte, les phénocristaux de hornblende sont légèrement à fortement aplatis et sont recristallisés en amas de cristaux. 

Une phase mélanocrate est présente en moindre proportion, ainsi que quelques affleurements de roche ultramafique à relation indéterminée, mais d’affinité géochimique similaire. L’unité pPfoc2 est coupée par des filons de microgabbro homogène et granoblastique d’aspect poivre et sel. Ceux-ci sont centimétriques à décimétriques et parallèles à la foliation. Les protolites sont incertains puisque la roche est généralement recristallisée. L’unité pPfoc2 est généralement non magnétique, seules les phases plus grossières le sont légèrement.

L’unité informelle pPfoc2 partage des similitudes avec l’unité pPpa10 du Groupe de Parent. Toutefois, cette dernière renferme des phénocristaux d’augite, tandis que l’unité pPfoc2 contient des phénocristaux de hornblende. Cette différence pourrait être expliquée par la variation du degré de métamorphisme dans ce secteur, passant du faciès des schistes verts dans le Groupe de Parent au faciès des amphibolites dans le Suite de Foucault. Aussi, leurs signatures géochimiques respectives présentent des similitudes, particulièrement avec l’unité pPap10b du Groupe de Parent. En effet, les deux présentent des anomalies négatives en Nb, Ta, Zr, Hf et Ti et possèdent une affinité tholéiitique à transitionnelle. Selon cette analyse, l’unité pPpa10 pourrait constituer le protolite de l’unité pPfoc2.

 

Épaisseur et distribution

La Suite de Foucault est située dans la partie NW du feuillet 35G11. Elle forme une bande d’orientation NE-SW d’une longueur de >23 km et de ~4 km de largeur. En considérant le pendage moyen de la foliation, le Suite de Foucault a une épaisseur réelle d’un peu plus de 2 km. Par contre, le raccourcissement tectonique et la présence d’intrusions compliquent cette estimation. La puissance de chacune des unités informelles est indéterminée. La Suite de Foucault se retrouve dans le toit de la Faille d’Ammaluttuq et affleure sur toute sa longueur. La partie NE est dominée par l’unité pPfoc1 et la partie SW par l’unité pPfoc2.

Datation

La datation U-Pb sur zircons d’un échantillon de gabbro (affleurement 19-GM-5107) appartenant à l’unité pPfoc1 a donné un âge de 1854 ±3 Ma (Davis, communication personnelle, 2020).

Relation(s) stratigraphique(s)

D’après les relations de terrain et les résultats géochronologiques préliminaires, la Suite de Foucault coupe les suites de Qikirtalialuk et de Niviugak. Sa chronologie relative avec les suites de Vanasse, d’Iqiat et de Sirluaq est inconnue. L’unité pPqka2 de la Suite de Qikirtalialuk semble couper l’unité pPfoc1 de la Suite de Foucault.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BEAUDETTE, M., BILODEAU, C., MATHIEU, G. 2019. GÉOLOGIE DE LA RÉGION DU LAC PARENT, OROGÈNE DE L’UNGAVA, NUNAVIK, QUÉBEC, CANADA. MERN. BG 2020-04, 1 plan.

LAMOTHE, D. 2007. LEXIQUE STRATIGRAPHIQUE DE L’OROGÈNE DE L’UNGAVA. MRNF. DV 2007-03, 66 pages et 1 plan. 

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Suite de Foucault. Lexique stratigraphique du Québec. https://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/suite-de-foucault [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

Carl Bilodeau, géo., M. Sc. carl.bilodeau@mern.gouv.qc.ca; Mélanie Beaudette, géo. stag., B. Sc. melanie.beaudette@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); James Moorhead, géo., M. Sc. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); Céline Dupuis, géo., Ph. D. (version anglaise); Ricardo Escobar Moran (montage HTML).

 
23 octobre 2020