Stock de Hibou
Étiquette stratigraphique : [ppro]hib
Symbole cartographique : pPhib

Première publication :  
Dernière modification :
Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPhib3 Granite gris à grain fin
pPhib2 Tonalite porphyrique
pPhib1 Monzodiorite quartzifère œillée
 
Auteur :Girard, 1995
Âge :Paléoprotérozoïque
Coupe type :Aucune
Région type :Région du lac Déborah (feuillet SNRC 23P05)
Province géologique :Province de Churchill
Subdivision géologique :Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte
Lithologie :Intrusions felsiques
Type :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

Historique

Le Stock de Hibou a été introduit par Girard (1995) dans la région du lac Déborah afin de regrouper une série de filons de monzodiorite quartzifère. Les travaux de terrain de l’été 2017, réalisés dans le cadre de la synthèse régionale du sud-est de la Province de Churchill (Lafrance et al., 2018), ont permis d’inclure l’ancien Stock de La Fouille et l’unité lithologique de tonalite (I1D) définis par Girard (1995) dans le Stock de Hibou.

Description

Le Stock de Hibou comprend des intrusions aux caractéristiques pétrographiques et géochimiques distinctes. Par contre, les intrusions représentent toutes des filons de faibles dimensions qui coupent les roches métasédimentaires de la Suite de Freneuse. Le Stock de Hibou comprend ainsi : 1) une unité de monzodiorite quartzifère œillée; 2) une unité de tonalite et de diorite quartzifère finement grenues; et 3) une unité de granite gris à grain fin.

Stock de Hibou 1 (pPhib1) : Monzodiorite quartzifère œillée

L’unité pPhib1 se compose d’une monzodiorite quartzifère gris bleuté, à grain moyen à grossier et à structure œillée en plagioclase (2 à 5 mm). Elle possède une foliation marquée, localement mylonitique. La composition semble homogène pour l’ensemble des filons, à l’exception de rares enclaves dioritiques à grain fin. Le plagioclase est subautomorphe, zoné et nettement dominant par rapport au microcline (ce dernier se présentant en grains interstitiels très fins). Le quartz (<20 %) est granulaire ou étiré en rubans et montre une extinction ondulante. Les minéraux mafiques consistent en biotite brun pâle (20 %) et en actinote (5 %). Le trait minéralogique particulier de cette unité est la présence de 10 à 15 % d’épidote en cristaux automorphes de 0,1 à 1 mm, ou encore à l’interface entre les autres minéraux. L’épidote est une clinozoïsite de forme prismatique, zonée de façon concentrique qui possède des macles de cristallisation polysynthétiques. Le sphène, le zircon, l’apatite, l’allanite, le carbonate et la pyrite constituent des phases accessoires interstitielles.

Stock de Hibou 2 (pPhib2) : Tonalite porphyrique

L’unité pPhib2 est décrite comme une tonalite porphyrique par Girard (1995). La roche est à grain fin et de couleur gris pâle à rosâtre. Elle contient entre 5 et 30 % de phénocristaux de plagioclase arrondis à anguleux, rarement automorphes, de 2 à 5 mm. La tonalite est foliée et montre localement une structure œillée, mylonitique ou ultramylonitique. Les phénocristaux de plagioclase présentent des macles complexes de recristallisation et de déformation, ainsi que des structures d’exsolution de feldspath potassique et de quartz. Ceux-ci contiennent localement des inclusions de sphène et de hornblende. Le feldspath potassique a été observé en faible quantité, soit en cristaux libres ou comme myrmékite. La tonalite contient entre 10 et 20 % de biotite brune, localement squelettique, ainsi que de la muscovite (0 à 10 %). Le sphène, la hornblende, la zoïsite, l’allanite, les minéraux opaques, l’apatite et le zircon forment le cortège de minéraux accessoires dispersés dans la matrice quartzofeldspathique ou en agrégats polyminéraliques. Du carbonate infiltre localement la bordure des grains de la matrice.

Stock de Hibou 3 (pPhib3) : Granite gris à grain fin

L’unité pPhib3 correspond à l’ancien Stock de La Fouille de Girard (1995). Le granite est gris et montre une patine d’altération rosâtre. La roche est à grain fin et équigranulaire avec de rares porphyroclastes de feldspath. Des quantités égales de microcline et de plagioclase avec une proportion moindre de quartz (20 à 25 %) sont observées. Le plagioclase est subautomorphe, faiblement damouritisé et parfois en gouttelettes dans le microcline. La biotite brun pâle (localement chloritisée) et la muscovite constituent environ 10 % de ce granite. L’épidote (<3 %), les minéraux opaques, l’apatite, l’allanite et le zircon sont les principaux minéraux accessoires. Les macles tordues et les extinctions roulantes témoignent de la déformation ayant affecté ces roches.

Épaisseur et distribution

Le Stock de Hibou comprend des intrusions de faibles dimensions (métriques) décrites uniquement dans la région du lac Déborah (Girard, 1995). L’unité pPhib1 représente le granitoïde le plus commun en affleurement; elle se compose d’une série de filons variant entre 1 et 20 m de largeur situé à 2 km à l’est du lac Hibou. Les filons de l’unité pPhib2 se situent à l’extrémité nord du lac Déborah, alors que l’unité pPhib3 est un petit massif localisé à environ 3 km au nord du lac La Fouille.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Les intrusions du Stock de Hibou coupent les roches métasédimentaires de la Suite de Freneuse. Les roches du Stock de Hibou sont variablement foliées et considérées comme synchrones à la déformation cisaillante par Girard (1995). Les filons de l’unité pPhib1 sont en association spatiale avec de petites masses de gabbro amphibolitisé (possiblement de la Suite de Klein), ainsi que des horizons cherteux (possiblement de la Suite de Freneuse). Des filons métriques des unités pPhib1 et pPhib2 ont été observés coupant de façon subconcordante les mylonites du Cisaillement du Lac Deborah, tout en montrant eux-mêmes une foliation intense dans ces secteurs.

Paléontologie

Ne s’applique pas. 

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
GIRARD, R.Géologie de la région du lac Déborah, Territoire du Nouveau-Québec. Ministère des Ressources naturelles, Québec; MB 95-20, 186 pages, 3 plans.1995MB 95-20
LAFRANCE, I. – CHARETTE, B. – VANIER, M.-A.Sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada : synthèse de la géologie. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2018Bulletin géologiQUE
29 janvier 2019