Groupe de Knob Lake
Étiquette stratigraphique : [ppro]knb
Symbole cartographique : pPknb
 
 

UNITÉ ABANDONNÉE

Publication:  

 

Auteur : Harrison, 1952
Âge : Paléoprotérozoïque
Stratotype : Aucun
Région type : Région de Schefferville (feuillet SNRC 23J15)
Province géologique : Province de Churchill
Subdivision géologique : Orogène du Nouveau-Québec (Fosse du Labrador) / Zones lithotectoniques de Hurst, de Howse, de Schefferville et de Tamarack (d’après la définition originelle dans la partie sud de la Fosse du Labrador)
Lithologie : Roches volcano-sédimentaires et formation de fer
Catégorie : Lithostratigraphique
Rang : Groupe
Statut : Formel
Usage : Abandonné

 

Historique

Le nom informel de groupe de Knob Lake a été proposé par Harrison (1952) pour désigner toute la séquence d’origine majoritairement sédimentaire contenant les roches ferrifères de la partie sud de la Fosse du Labrador (secteur de Burnt Creek strip, feuillet 23J). Ce nom vient d’un lac surplombé par une proéminence rocheuse (knob) et qui est localisé tout près de Schefferville. À cette époque, trois autres groupes complétaient la succession protérozoïque dans la Fosse, soit les groupes de Howse, de Murdock et de Doublet (Harrison, 1952). Ces groupes se situaient plus haut dans la colonne stratigraphique que le groupe de Knob Lake. En 1949, les géologues de la compagnie Labrador Mining and Exploration divisaient la séquence correspondant au groupe de Knob Lake en trois séries appelées Hamilton River, Ferriman et Point. L’utilité de ces termes n’a pu être corroborée par Harrison (1952) suite à ses travaux près de Schefferville. En proposant le nom de groupe de Knob Lake, Harrison (1952) envisageait déjà l’éventuel abandon du nom.

D’après Harrison (1952), le groupe de Knob Lake était composé, du bas vers le haut, des formations suivantes : Attikamagen, Denault, Fleming, Wishart, Ruth, Sokoman et Menihek. Suite à leurs travaux, Frarey et Duffell (1964) ont ajouté au groupe de Knob Lake deux autres formations : Seward et Purdy. Considéré comme une désignation formelle, le Groupe de Knob Lake comptait désormais la liste révisée des formations suivantes, de la base au sommet : Seward, Attikamagen, Denault, Fleming, Wishart, Ruth, Sokoman, Purdy et Menihek. Frarey et Duffell (1964) et Baragar (1967) ont reconnu la présence du Groupe de Knob Lake dans la région du lac Wakuach (feuillet 23O), au nord de la région de Schefferville. Par la suite, Dimroth (1968, 1969, 1970, 1972, 1978) a prolongé la distribution du Groupe de Knob Lake vers le nord (jusqu’à la latitude 56° 30′ N) pour regrouper toutes les roches majoritairement sédimentaires et stratigraphiquement sous-jacentes aux roches volcaniques du Groupe de Doublet. Il a subdivisé le Groupe de Knob Lake, de bas en haut, en ces sous-groupes : de Seward, de Pistolet, de Swampy Bay et de Ferriman. Ensuite, les formations du Groupe de Knob Lake ont été reconnues entre les latitudes 56° 30′ N et 57° 15′ N par Dressler (1979), et entre les latitudes 57° 15′ N et 58° N par Clark (1977, 1978, 1979, 1980). En revanche, pendant les travaux initiaux de cartographie au nord de la latitude 58° N, les cartographes n’ont pas utilisé la même nomenclature stratigraphique; par conséquent, le Groupe de Knob Lake n’a pas été reconnu dans ces régions (p. ex. Bérard, 1965; Sauvé et Bergeon, 1965; Hardy, 1976). Suivant les recommandations du Code stratigraphique nord-américain (NACSN, 1983), Clark et Wares (2004) ont élevé au rang de groupe chacun des sous-groupes identifiés par Dimroth, créant ainsi les groupes de Seward, de Pistolet, de Swampy Bay, d’Attikamagen et de Ferriman. Ces auteurs ont, par la même occasion, recommandé l’abandon du nom de Groupe de Knob Lake.

Raisons de l’abandon

Le nom de Groupe de Knob Lake est devenu inapproprié suite à l’abandon des sous-groupes qui constituaient le Groupe de Knob Lake (Dimroth, 1972, 1978), lesquels ont été reclassés comme groupes (Clark et Wares, 2004). De plus, la partie du Groupe de Knob Lake contenant les roches ferrifères avaient été interprétée comme l’équivalent chronostratigraphique d’une partie du Groupe de Doublet (voir Le Gallais et Lavoie, 1982). Pour Clark et Wares (2004), il était plus logique de donner un autre nom de groupe à la séquence restreinte du deuxième cycle contenant ces roches ferrifères. Ainsi, la séquence a été nommée le Groupe de Ferriman. Le nom de Groupe de Knob Lake n’ayant plus d’utilité, Clark et Wares (2004) ont recommandé son abandon.

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

BERARD, J. 1965. REGION DU LAC BERARD, NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RG 111, 175 pages et 2 plans.

BERARD, J. 1965. BERARD LAKE AREA, NEW QUEBEC. MRN. RG 111(A), 148 pages et 2 plans.

BERGERON, R., SAUVE, P. 1965. REGION DES LACS GERIDO ET THEVENET, NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RG 104, 141 pages et 3 plans.

BERGERON, R., SAUVE, P. 1965. GERIDO LAKE – THEVENET LAKE AREA, NEW QUEBEC. MRN. RG 104(A), 131 pages et 3 plans.

CLARK, T. 1977. GEOLOGY OF THE FORBES LAKE AREA (NOUVEAU-QUEBEC). MRN. DPV 452, 19 pages et 1 plan.

CLARK, T. 1978. REGION DU LAC HERODIER (NOUVEAU-QUEBEC) – RAPPORT PRELIMINAIRE. MRN. DPV 568, 48 pages et 2 plans.

CLARK, T. 1979. REGION DU LAC NAPIER (NOUVEAU-QUEBEC) – RAPPORT PRELIMINAIRE. MRN. DPV 663, 28 pages et 1 plan.

CLARK, T. 1980. REGION DE LA RIVIERE KOKSOAK (NOUVEAU-QUEBEC) – RAPPORT PRELIMINAIRE. MRN. DPV 781, 24 pages et 1 plan.

CLARK, T., WARES, R. 2004. SYNTHESE LITHOTECTONIQUE ET METALLOGENIQUE DE L’OROGENE DU NOUVEAU-QUEBEC (FOSSE DU LABRADOR). MRNFP. MM 2004-01, 182 pages et 1 plan.

DIMROTH, E. 1969. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC CASTIGNON, TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RP 571, 62 pages et 7 plans.

DIMROTH, E. 1969. PRELIMINARY REPORT, GEOLOGY OF THE CASTIGNON LAKE AREA, NEW QUEBEC TERRITORY. MRN. RP 571(A), 58 pages et 7 plans.

DIMROTH, E. 1972. STRATIGRAPHY OF PART OF THE CENTRAL LABRADOR TROUGH. MRN. DP 154, 304 pages et 6 plans.

DIMROTH, E. 1978. REGION DE LA FOSSE DU LABRADOR ENTRE LES LATITUDES 54° 30′ ET 56° 30′. MRN. RG 193, 417 pages et 16 plans.

DRESSLER, B., CIESIELSKI, A. 1979. REGION DE LA FOSSE DU LABRADOR. MRN. RG 195, 136 pages et 14 plans.

HARDY, R. 1976. REGION DES LACS ROBERTS – DES CHEFS. MRN. RG 171, 109 pages et 2 plans.

 

Autres publications

BARAGAR, W.R.A. 1967. Wakuach Lake map-area, Quebec-Labrador (23 O). Commission géologique du Canada; Mémoires 344, 174 pages. https://doi.org/10.4095/123960.

DIMROTH, E. 1968. The evolution of the central segment of the Labrador geosyncline, Part I: Stratigraphy, facies and paleogeography. Neues Jahrbuch für Geologie und Palaeontologie, Abhandjungen, Stuttgart; volume 132, pages 22–54.

DIMROTH, E. 1970. Evolution of the Labrador Geosyncline. Geological Society of America Bulletin; volume 81, pages 2717-2742. https://doi.org/10.1130/0016-7606(1970)81[2717:EOTLG]2.0.CO;2.

FRAREY, M.J., DUFFELL, S. 1964. Revised stratigraphic nomenclature for the central part of the Labrador Trough. Commission géologique du Canada; Études 64-25, 13 pages. https://doi.org/10.4095/123909.

HARRISON, J.M. 1952. The Quebec-Labrador iron belt, Quebec and Newfoundland. Commission géologique du Canada; Études 52-20, 21 pages. https://doi.org/10.4095/123923.

LE GALLAIS, C.J., LAVOIE, S. 1982. Basin evolution of the Lower Proterozoic Kaniapiskau Supergroup, central Labrador Miogeocline (Trough), Quebec. Bulletin of Canadian Petroleum Geology; volume 30, pages 150-166. https://pubs.geoscienceworld.org/cspg/bcpg/article-abstract/30/2/150/57309.

NORTH AMERICAN COMMISSION ON STRATIGRAPHIC NOMENCLATURE (NACSN), 1983. North American Stratigraphic Code. American Association of Petroleum Geologists Bulletin; volume 67, pages 841-875. archives.datapages.com/data/bulletns/1982-83/data/pg/0067/0005/0800/0841.htm.

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Groupe de Knob Lake (unité abandonnée). Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/groupe-de-knob-lake [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

Thomas Clark, géo., Ph. D. thomas.clark@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Charles St-Hilaire, géo. stag., M. Sc. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); Nathalie Bouchard (montage HTML). 

 

 

 

 

 

5 mars 2020