Formation d’Otelnuc
Étiquette stratigraphique : [ppro]on
Symbole cartographique : pPon
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPon4 Mudrock gris laminé, siltstone et grauwacke à grain fin, bien stratifiés
pPon3 Mudrock gris laminé et grauwacke (« wacke quartzeux »), interstratifiés en proportions égales
pPon2 Grauwacke (« wacke quartzeux »); proportion moindre de mudrock gris laminé
pPon1 Mudrock gris laminé; proportion moindre de grauwacke
 
Auteur : ​Dimroth, 1965, 1968
Âge : Paléoprotérozoïque
Stratotype : La localité type se trouve sur la rive occidentale du lac Otelnuk, où la formation affleure assez bien
Région type : Région du lac Otelnuk (feuillet SNRC 24C01)
Province géologique : Province de Churchill
Subdivision géologique : Orogène du Nouveau-Québec (Fosse du Labrador)
Lithologie : Mudrock, siltstone, grauwacke
Catégorie : Lithostratigraphique​
Rang : Formation
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

 

Historique

Une séquence de mudrock et de grauwacke de type flysch a initialement été décrite par Dimroth (1965) au NW du lac Otelnuk. Le nom de Formation d’Otelnuc a été introduit par Dimroth (1968) pour désigner cette séquence. Les roches de la Formation d’Otelnuc ont principalement été cartographiées par Dimroth (1965, 1972, 1978).

Description

La Formation d’Otelnuc représente un ensemble de roches sédimentaires allochtones, lequel est constitué d’une séquence de couches interstratifiées de mudrock, de siltstone et de grauwacke de type flysch (Dimroth, 1965, 1969, 1978). L’unité se subdivise en quatre unités informelles à transition graduelle. Dimroth (1965) mentionne que les contacts entre ces subdivisions n’affleurent pas et qu’un étroit plissement ne permet pas de déterminer leur succession ou leur épaisseur.

Le mudrock est gris foncé, rarement noir, en surface fraîche et s’altère en gris clair. La roche est bien stratifiée, silteuse et présente des laminations tabulaires (Dimroth, 1965, 1978). Les lamines ont communément subi une déformation synsédimentaire. Le mudrock comporte deux plans de clivage ainsi qu’une fissilité parallèle à la stratification. Il contient de faibles proportions de graphite (Dimroth, 1978).

La grauwacke (dénotée « wacke quartzeux » par Dimroth, 1978) est grise et forme des lits épais, généralement de >30 cm, contenant de nombreux fragments d’ardoise, de mudrock et de chert pouvant atteindre 2 cm de longueur (Dimroth, 1965, 1978). La présence de ces fragments donne un aspect tacheté poivre et sel à la roche. La grauwacke est habituellement homogène et massive. Plusieurs lits montrent une absence de laminations ou de toute autre structure interne. Les fragments de roches et de minéraux ne sont pas orientés parallèlement au plan de stratification. Les fragments constituent 60 à 70 % de la roche et consistent en quartz, en plagioclase, en plusieurs types de mudrock graphiteux, en siltstone, en siltstone dolomitique et en chert. La matrice est formée de chlorite et de séricite vertes finement grenues. Des cristaux rhomboédriques de dolomie authigène sont présents dans la matrice, dans les fragments de mudrock et, plus rarement, dans les fragments de chert. Les baguettes de plagioclase authigène et les feuillets de muscovite sont communs, alors que la magnétite authigène est rare (Dimroth, 1978).

La grauwacke à grain fin (plus commune que la grauwacke à grain grossier) et le siltstone sont vert olive, vert brunâtre ou gris brunâtre, finement lités et ne contiennent pas de fragments de roches visibles à l’œil nu. Ces roches sont caractérisées par la présence de stratifications entrecroisées bien développées, de rides d’oscillation, de marques d’affaissement, de marques de charges et de plis synsédimentaires (Dimroth, 1965, 1978). Une fissilité est bien développée parallèlement au plan de stratification. Des phénomènes d’écoulement et de déformation pénécontemporaine, des marques irrégulières d’origine incertaine et des laminations convolutées sont également rapportés par Dimroth (1965, 1978).

Dimroth (1978) souligne la présence d’un grès relativement pur, à structure lâche, à la base de la Formation d’Otelnuc. La roche est constituée de quartz, en grains arrondis (1 mm de diamètre) dans une matrice formée de fins fragments de quartz. La matrice contient très peu d’argile.

Les roches de la Formation d’Otelnuc ont été interprétées comme des turbidites par Dimroth (1978).

Formation d’Otelnuc 1 (pPon1) : Mudrock gris laminé; proportion moindre de grauwacke

L’unité pPon1 est essentiellement constituée de mudrock gris laminé et de quelques interstratifications de grauwacke (Dimroth, 1965, 1978).

Formation d’Otelnuc 2 (pPon2) : Grauwacke (« wacke quartzeux »); proportion moindre de mudrock gris laminé

L’unité pPon2 est constituée de grauwacke (« wacke quartzeux »), avec quelques interstratifications de mudrock gris, laminé (Dimroth, 1965, 1978).

Formation d’Otelnuc 3 (pPon3) : Mudrock gris laminé et grauwacke (« wacke quartzeux »), interstratifiés en proportions égales

L’unité pPon3 est constituée d’interstratifications de mudrock gris, laminé et de grauwacke (« wacke quartzeux ») en proportions égales (Dimroth, 1965, 1978).

Formation d’Otelnuc 4 (pPon4) : Mudrock gris laminé, siltstone et grauwacke à grain fin, bien stratifiés

L’unité pPon4 est constituée de mudrock gris laminé, de siltstone et de grauwacke à grain fin bien stratifiés (Dimroth, 1965, 1978).

Épaisseur et distribution

La Formation d’Otelnuc appartient à la Zone lithotectonique allochtone de Schefferville, telle que définie par Clark et Wares (2004). Elle n’affleure que dans la région du lac Otelnuk, des affleurements représentatifs étant présents sur la rive occidentale ainsi qu’au NW du lac (Dimroth, 1965, 1969, 1978). Les roches de la formation sont également présentes au sud du lac Otelnuk. La formation a une épaisseur de >900 m (Dimroth, 1978).

Datation

Les roches de la Formation d’Otelnuc se sont déposées entre 2169 ±4 Ma et 2142 +4/-2 Ma, soit durant la période de dépôt des roches sédimentaires du premier cycle (T. Krogh et B. Dressler, données non publiées citées par Clark, 1984, page 4; Rohon et al., 1993; Clark et Wares, 2004).

Relations stratigraphiques

La Formation d’Otelnuc est directement sus-jacente à la Formation de Savigny à l’ouest du lac Otelnuk et en aval des Hautes Chutes (Dimroth, 1969, 1978). Selon Dimroth (1969), les contacts entre les deux formations sont graduels. La Formation d’Otelnuc serait en partie l’équivalent à grain plus grossier de la Formation de Savigny (Dimroth, 1978).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

CLARK, T. 1984. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC CAMBRIEN – TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUEBEC. MRN. ET 83-02, 77 pages et 1 plan.

CLARK, T., WARES, R. 2004. SYNTHESE LITHOTECTONIQUE ET METALLOGENIQUE DE L’OROGENE DU NOUVEAU-QUEBEC (FOSSE DU LABRADOR). MRNFP. MM 2004-01, 182 pages et 1 plan.

DIMROTH, E. 1965. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC OTELNUK, TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RP 532, 30 pages et 1 plan.

DIMROTH, E. 1965. PRELIMINARY REPORT, GEOLOGY OF OTELNUK LAKE AREA, NEW QUEBEC TERRITORY. MRN. RP 532(A), 27 pages et 1 plan.

DIMROTH, E. 1969. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC CASTIGNON, TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RP 571, 62 pages et 7 plans.

DIMROTH, E. 1969. PRELIMINARY REPORT, GEOLOGY OF THE CASTIGNON LAKE AREA, NEW QUEBEC TERRITORY. MRN. RP 571(A), 58 pages et 7 plans.

DIMROTH, E. 1972. STRATIGRAPHY OF PART OF THE CENTRAL LABRADOR TROUGH. MRN. DP 154, 304 pages et 6 plans.

DIMROTH, E. 1978. REGION DE LA FOSSE DU LABRADOR ENTRE LES LATITUDES 54° 30′ ET 56° 30′. MRN. RG 193, 417 pages et 16 plans.

 

 

Autres publications

 

DIMROTH, E.   1968. The evolution of the central segment of the Labrador geosyncline; part I: stratigraphy, facies and paleogeography; Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie, Abhandlungen, Stuttgart; volume 132, pages 22-54.

M. -L. Rohon, , Y. Vialette, , T. Clark, , G. Roger, , D. Ohnenstetter, and , Ph. Vidal  1993. Aphebian mafic-ultramafic magmatism in the Labrador Trough (New Quebec): its age and the nature of its mantle source. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 30, pages 1582–1593. https://doi.org/10.1139/e93-136.

 

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Formation d’Otelnuc. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/formation-otelnuc [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

Charles St-Hilaire, géo. stag., M.Sc. charles.st-hilaire@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph.D. (coordination); Thomas Clark, géo., Ph.D. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M.Sc. (révision linguistique); Nathalie Bouchard (montage HTML). 

 

 

 

20 janvier 2020