Formation de Romanet
Étiquette stratigraphique : [ppro]ro
Symbole cartographique : pPro
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPro5 Basalte massif et coussiné, localement schisteux
pPro4 Conglomérat à cailloux de quartz
pPro3 Conglomérat à blocs de dolomie
pPro2 Grauwacke quartzeuse grise ou noire; interstratifications de grès à granules, d’ardoise graphiteuse et de conglomérat graphiteux
pPro1 Ardoise graphiteuse grise ou noire laminée; interstratifications de grauwacke graphiteuse grise ou noire
 
Auteur : Dimroth, 1968
Âge : Paléoprotérozoïque
Stratotype : La localité type se trouve au sud de la rivière Romanet (feuillet SNRC 24B05)
Région type : Région du lac Romanet, secteur au sud de la rivière Romanet (feuillet SNRC 24B05)
Province géologique : Province de Churchill
Subdivision géologique : Orogène du Nouveau-Québec (Fosse du Labrador)
Lithologie : Ardoise, grauwacke, conglomérat, basalte
Catégorie : ​​Lithostratigraphique
Rang : Formation
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

 

 

Historique

Les premières descriptions de cette unité proviennent des travaux de cartographie de Dimroth (1964). Le nom de Formation de Romanet a été introduit par Dimroth (1968) pour désigner une association de conglomérat de dolomie, de grauwacke graphiteux, de conglomérat de grauwacke graphiteux et de mudrock graphiteux au sud de la rivière Romanet (feuillet 24B05). Les roches de cette formation ont ensuite été cartographiées par Dimroth (1970, 1972, 1978), puis par Clark (1986). Elles ont également été étudiées par Kish et Tremblay-Clark (1979) afin d’évaluer leur potentiel minéral.

Description

La Formation de Romanet représente un ensemble de roches volcano-sédimentaires allochtones. Elle est constituée principalement d’ardoise graphiteuse grise ou noire, de grauwacke quartzeuse et graphiteuse noire, de conglomérat à blocs de dolomie et de conglomérat à cailloux de quartz (Dimroth, 1978; Clark, 1986). La formation comprend également des niveaux métriques de basalte massif et coussiné, localement schisteux (Clark, 1986). D’après Dimroth (1978), la granulométrie des roches de la formation diminue rapidement à l’ouest de la longitude 67° 50´ W. La Formation de Romanet montre certaines similitudes lithologiques avec la Formation de Du Chambon, telle que la présence d’ardoise et de grauwacke graphiteuses (Dimroth, 1978; Clark, 1986). Dimroth (1978) a indiqué que les changements de faciès à l’intérieur de ces formations sont similaires et qu’il existe une corrélation entre les formations de Romanet et de Du Chambon. Les roches de la Formation de Romanet sont interprétées comme des turbidites (Dimroth, 1978; Clark, 1986).

Formation de Romanet 1 (pPro1) : Ardoise graphiteuse grise ou noire, laminée; interstratifications de grauwacke graphiteuse grise ou noire

Cette unité est constituée d’ardoise graphiteuse interstratifiée avec des lits de grauwacke de 10 cm à plusieurs mètres d’épaisseur (Dimroth, 1978; Clark, 1986). L’ardoise est gris foncé à noire, finement litée (laminée) à l’échelle millimétrique à centimétrique et très riche en graphite. L’ardoise possède communément deux clivages, plus rarement trois (Dimroth, 1978). La grauwacke quartzeuse est gris foncé ou noire, à grain moyen à grossier et constituée de grains arrondis de quartz gris à bleu de 1 à 2 mm de diamètre dans une matrice riche en graphite. Par endroits, la grauwacke renferme des cubes de pyrite disséminée pouvant atteindre 2 cm (Kish et Tremblay-Clark, 1979; Clark, 1986).

Formation de Romanet 2 (pPro2) : Grauwacke quartzeuse grise ou noire; interstratifications de grès à granules, d’ardoise graphiteuse et de conglomérat graphiteux

L’unité pPro2 est composée de grauwacke quartzeuse (« wacke quartzeux » d’après Dimroth, 1978) graphiteuse noire et d’interstratifications de grès à granules, de conglomérat graphiteux et d’ardoise graphiteuse. Le conglomérat graphiteux est composé d’éléments clastiques très mal triés qui sont supportés par une matrice caractéristique. Il est constitué de cailloux de quartz grossiers (1 cm de diamètre) ainsi que de fragments de siltstone et de shale dans une matrice graphiteuse à grain fin, laquelle est formée de quartz et de 10 à 15 % de chlorite et de séricite. Les lits d’ardoise graphiteuse sont finement lités (laminés) et d’épaisseur millimétrique à centimétrique. L’ardoise possède habituellement deux clivages, parfois trois (Dimroth, 1978).

Formation de Romanet 3 (pPro3) : Conglomérat à blocs de dolomie

Le conglomérat dolomitique est composé de blocs de dolomie et de grès dolomitique, faisant jusqu’à 1 m de diamètre, dans une matrice gréseuse à grain fin à moyen. Des fragments de siltstone et de mudrock ainsi que des grains de quartz (jusqu’à 1 cm de diamètre) sont communément observés. La matrice est recristallisée et contient comme minéraux principaux le quartz bleu et la chlorite interstitielle (Dimroth, 1978; Kish et Tremblay-Clark, 1979).

Formation de Romanet 4 (pPro4) : Conglomérat à cailloux de quartz

Le conglomérat à cailloux de quartz forme des niveaux atteignant 3 m d’épaisseur localement, dont certains ont été tracés sur la carte, interstratifiés avec l’ardoise graphiteuse de l’unité pPro1. Le conglomérat contient des cailloux de quartz subanguleux à subarrondis de ~1 cm de diamètre. De rares fragments de mudrock noir sont également observés (Clark, 1986).

Formation de Romanet 5 (pPro5) : Basalte massif et coussiné, localement schisteux

L’unité volcanique de la Formation de Romanet est constituée de basalte, lequel forme des niveaux pouvant atteindre plusieurs mètres d’épaisseur (Clark, 1986). Le basalte est massif et coussiné; localement, il est associé à du gabbro à grain moyen. Le basalte massif a été observé à un endroit. Il est gris moyen et renferme des traces de chalcopyrite disséminée. Un seul niveau de basalte schisteux, de ~18 m d’épaisseur, a été observé. Ce dernier est constitué de coussins allongés (3 m sur 0,6 m) et en contact avec de la grauwacke à cailloux et de l’ardoise.

Épaisseur et distribution

La Formation de Romanet appartient à la Zone lithotectonique de Wheeler, telle que définie par Clark et Wares (2004). Elle n’a été observée qu’au sud de la rivière Romanet entre les longitudes 67° 48′ W et 68° W (feuillet 24B05) (Dimroth, 1978; Clark, 1986), soit sur une distance de ~14 km. 

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Le dépôt des roches de la Formation de Romanet s’est effectué entre 2169 ±4 Ma et 2142 +4/-2 Ma, soit durant la période de dépôt des roches sédimentaires du premier cycle (T. Krogh et B. Dressler, données non publiées citées par Clark, 1984, page 4; Rohon et al., 1993; Clark et Wares, 2004). La Formation de Romanet est plus jeune que la Formation d’Uvé (Dimroth, 1978). Dimroth (1978) a proposé que les formations de Du Chambon et de Romanet soient en corrélation, et que le Du Chambon passe latéralement au Romanet. Selon lui, le Romanet représenterait l’équivalent marginal de la Formation de Du Chambon. La Formation de Du Chambon, quant à elle, est stratigraphiquement sus-jacent à la Formation d’Uvé d’après Dimroth (1978), ce qui veut dire que la Formation de Romanet est plus jeune que la Formation d’Uvé. Le contact stratigraphique supérieur de la Formation de Romanet n’est pas exposé. Il est à noter que Dimroth (1978) a mentionné que les roches du Romanet sont similaires à celles du Lace Lake et qu’à l’ouest de la longitude 67° 53´ W, la rareté des affleurements ne permet pas de faire la distinction entre ces deux formations. Au sud de la rivière Romanet, les roches de la Formation de Romanet sont surmontées structurellement par les roches des formations de Dunphy et de Lace Lake en raison de la présence d’une importante faille de chevauchement (Dimroth, 1978; Clark, 1986). D’après Clark (1986), les conditions de dépôt des roches de la Formation de Romanet étaient plus proximales que celle de la Formation de Du Chambon. La source du matériel détritique des deux formations était vraisemblablement située plus à l’est, avec une direction de transport vers l’ouest. La source du matériel détritique est de nature sédimentaire et la production de la fraction détritique aurait été engendrée par un soulèvement des régions sources (Clark et Wares, 2004). Enfin, un amas de brèches albitiques (Complexe volcanique de Mistamisk) est encaissé dans la Formation de Romanet (Clark, 1986).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

CLARK, T. 1984. GÉOLOGIE DE LA RÉGION DU LAC CAMBRIEN – TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUÉBEC; MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES; QUÉBEC; ET 83-02, 77 pages et 1 plan.

CLARK, T. 1986. GÉOLOGIE ET MINÉRALISATIONS DE LA RÉGION DU LAC MISTAMISK ET DE LA RIVIÈRE ROMANET; MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES; QUÉBEC; ET 83-22, 56 pages et 1 plan.

CLARK, T. – WARES, R. 2004. SYNTHÈSE LITHOTECTONIQUE ET MÉTALLOGÉNIQUE DE L’OROGÈNE DU NOUVEAU-QUÉBEC (FOSSE DU LABRADOR); MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES; QUÉBEC; MM 2004-01, 182 pages et 1 plan.

DIMROTH, E. 1964. GÉOLOGIE DE LA RÉGION DU LAC ROMANET, NOUVEAU QUÉBEC; MINISTÈRE DES RICHESSES NATURELLES, QUÉBEC; RP 523, 20 pages et 1 plan.

DIMROTH, E. 1984. CARTES GÉOLOGIQUES DU LAC ROMANET ET DU LAC CRAMOLET (FOSSE DU LABRADOR). MINISTÈRE DES RICHESSES NATURELLES, QUÉBEC; DP 068, 3 plans.

DIMROTH, E. 1972. STRATIGRAPHY OF PART OF THE CENTRAL LABRADOR TROUGH. MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES, QUÉBEC; DP 154, 304 pages et 6 plans.

DIMROTH, E. 1978. RÉGION DE LA FOSSE DU LABRADOR ENTRE LES LATITUDES 54°30′ ET 56°30′. MINISTÈRE DE RICHESSES NATURELLES, QUÉBEC;RG 193, 417 pages et 16 plans.

KISH, L., TREMBLAY-CLARK, P. 1979. GÉOCHIMIE ET RADIOACTIVITÉ DANS LA FOSSE DU LABRADOR, 56°00′ – 58°30′. MINISTÈRE DES RICHESSES NATURELLES, QUÉBEC; DPV 666, 33 pages.

 

Autres publications

DIMROTH, E. 1968. The evolution of the central segment of the Labrador geosyncline; part I: stratigraphy, facies and paleogeography; Neues Jahrbuch fuer Geologie und Paläontologie, Abhandlungen, Stuttgart; volume 132, pages 22-54.

ROHON, M.-L., VIALETTE, Y., CLARK, T., ROGER, G., OHNENSTETTER, D., VIDAL, P. 1993. Aphebian mafic-ultramafic magmatism in the Labrador Trough (New Quebec): its age and the nature of its mantle source. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 30, pages 1582–1593. http://doi.org/10.1139/e93-136

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Formation de Romanet. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/formation-de-romanet [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

Charles St-Hilaire, géo. stag., M.Sc. charles.st-hilaire@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph.D. (coordination); Thomas Clark, géo., Ph.D. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M.Sc. (révision linguistique); Ricardo Moran Escobar (montage HTML). 

 

 

20 janvier 2020