Pluton de Houghton
Étiquette stratigraphique : [narc]hou
Symbole cartographique : nAhou
 

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nAhou4 Hornblendite
nAhou3 Leucodiorite, leucotonalite
nAhou2 Tonalite bréchique avec enclaves de hornblendite et de gabbro
nAhou1 Monzodiorite
 
Auteur(s) : Midra et al., 1992
Âge : Néoarchéen
Stratotype : Aucun
Région type : Rives de la rivière Obatogamau (SW du feuillet 32G14-200-0102) ainsi que la partie ouest du feuillet 32G11
Province géologique : Province du Supérieur
Subdivision géologique : Sous-province de l’Abitibi
Lithologie : Roches intrusives felsiques à intermédiaires
Catégorie : Lithodémique
Rang : Lithodème
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

 

Unité(s) apparentée(s)

Historique

Les roches intrusives du Pluton de Houghton ont été initialement cartographiées par Remick (1956 et 1957) et Lyall (1959). Elles sont comprises dans la Suite intrusive de Lapparent définie par Racicot et al. (1984). Le Pluton d’Houghton est décrit dans les rapports de Midra et al. (1992) et la thèse de doctorat de Bédard (1992).

Ce nom provient du lac Houghton situé dans le feuillet 32G11.

Description

Le Pluton de Houghton comprend une unité de monzodiorite (nAhou1), une unité de tonalite bréchique contenant des enclaves de hornblendite et de gabbro (nAhou2), une unité de leucodiorite et de leucotonalite (nAhou3) ainsi qu’une unité de hornblendite (nAhou4).

 

Pluton de Houghton 1 (nAhou1) : Monzodiorite

La monzodiorite blanchâtre et homogène constitue le faciès dominant de l’intrusion. Selon Midra et al. (1992, p. 34), la roche « présente généralement une texture grenue à porphyrique et est constituée principalement de plagioclase, de microcline, de hornblende, de quartz, de biotite et d’épidote. Les minéraux accessoires sont : l’apatite, le sphène, la chlorite, les carbonates, la séricite et les opaques. Le plagioclase (0,4 à 3 mm) hypidiomorphe, est parfois porphyrique. Il présente une légère séricitisation. Le microcline présente des cristaux hypidiomorphes (0,3 à 1 mm), montrant à l’occasion des textures perthitiques. La hornblende, millimétrique, se présente en cristaux hypidiomorphes ou en agrégats ».

Pluton de Houghton 2 (nAhou2) : Tonalite bréchique avec enclaves de pyroxénite et de gabbro

D’après Midra et al. (1992, p. 34), « Les brèches magmatiques sont principalement composées de fragments juvéniles. Elles contiennent également des enclaves de basalte ainsi que de rares fragments de gneiss. La matrice de ces brèches est de composition tonalitique. La composition des fragments juvéniles varie de pyroxénite à leucogabbro. La plupart des brèches sont hétérolithiques mais, à certains endroits, la brèche est monolithique ».

Pluton de Houghton 3 (nAhou3) : Leucodiorite et leucotonalite

L’unité de leucodiorite et de leucotonalite peu ou pas foliées avec biotite, chlorite, apatite et épidote sépare la monzodiorite des gneiss tonalitiques du Massif de Lapparent (Bédard, 1992).

Elle correspond à la zone périphérique de l’intrusion de hornblendite occupant la partie SE du Pluton de Houghton. La leucodiorite et la leucotonalite, antérieurement décrites par Midra et al. (1992) comme du mélagabbro et du leucogabbro, présentent les vestiges d’un litage magmatique associé à des variations de granulométrie. « Ils sont composés de plagioclase et de hornblende en proportions variables d’une phase à l’autre. Le passage de la hornblendite, en bordure, au leucogabbro, à l’intérieur du pluton, se fait par une série d’intrusions. Ce phénomène est suggéré par la présence d’enclaves d’amphibolites dans le mélagabbro et d’enclaves de mélagabbro dans le leucogabbro » (Midra et al.,1992, p. 34).

Pluton de Houghton 4 (nAhou4) : Hornblendite

D’après Midra et al. (1992, p. 34), l’unité de hornblendite localisée dans le secteur du lac Ford, près du contact SE avec les gneiss, « passe graduellement à une « brèche en filets » où la roche originelle est fragmentée par des injections de dykes. Le pyroxène primaire (1 à 2 cm) est complètement pseudomorphisé par une amphibole de couleur vert pâle ».

Épaisseur et distribution

Le Pluton de Houghton est de forme ovoïde avec un axe long de 25 km orienté E-W. L’axe court N-S a une longueur de 12,7 km.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Le Pluton de Houghton s’injecte dans les gneiss tonalitiques de la Suite intrusive de Lapparent (nAlap1). Au nord, il coupe la Granodiorite de l’Ouest. L’unité de monzodiorite du Pluton de Houghton (nAhou1) est coupée par le Stock de Fardoche dans sa partie NE (SE du feuillet 32G14-200-0101). Les structures magmatiques préservées ainsi que l’absence de foliation dans les unités nAhou1 et nAhou2 militent en faveur d’une mise en place tardive par rapport à la déformation régionale. Le Pluton de Houghton est coupé dans sa portion est par un dyke de diabase protérozoïque (I3B) orienté ENE-WSW.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

LYALL, H B., 1959. REGION DE BRONGNIART – LESCURE, DISTRICT ELECTORAL D’ABITIBI-EST. MRN; RG 085, 45 pages, 1 plan.

MIDRA, R., CHOWN, E H., TAIT, L., 1992. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC DICKSON (BANDE CAOPATINA-DESMARAISVILLE). MRN; MB 91-30, 65 pages.

REMICK, J H., 1956. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION D’ANVILLE – DROUET, COMTE D’ABITIBI-EST. MRN; RP 322, 11 pages, 1 plan.

REMICK, J H., 1957. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DE GUERCHEVILLE – LAPPARENT, DISTRICT ELECTORAL D’ABITIBI-EST. MRN; RP 343, 15 pages, 1 plan.

 

 

Autres publications

BÉDARD, P.L. 1992. Géochimie et pétrographie du pluton archéen de Houghton en Abitibi nord. Université du Québec à Chicoutimi; thèse de doctorat, 309 pages. https://constellation.uqac.ca/1446

RACICOT, D., CHOWN, E.H., HANEL, T. 1984. Plutons of the Chibougamau-Desmaraisville belt; a preliminary survey. In: Chibougamau : stratigraphy and mineralization (Guha, J. and Chown, E.H., editors). Canadian Institute of Mining and Metallurgy; volume 34, pages 178-197.

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Pluton de Houghton. Lexique stratigraphique du Québec. https://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/pluton-de-houghton [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

François Leclerc, géo., Ph. D. francois.leclerc@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); James Moorhead, géo., M. Sc. (lecture critique); Claude Dion, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML). 

 
29 avril 2021