English
 
Suite de Faribault-Thury
Étiquette stratigraphique : [narc]fth
Symbole cartographique : nAfth

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
nAfth1 Tonalite gneissique ou foliée
nAfth1b Trondhjémite
nAfth1a Tonalite gneissique à enclaves mafiques
 

 

Auteur :Madore et al., 1999
Âge :Précambrien / Archéen / Néoarchéen
Coupe type : 
Région type :Région du lac Peters (feuillet SNRC 24M)
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-province de Minto / Terrane de rivière Arnaud / Domaine de Douglas-Harbour
Lithologie :Tonalite et trondhjémite
Type d’unité :Lithodémique
Rang :Suite
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

Le Complexe de Faribault-Thury a été introduit dans la région du lac Peters (feuillet SNRC 24M) pour réunir l’ensemble des unités tonalitiques, des lambeaux de roches volcano-sédimentaires métamorphisées (mAarn) et quelques intrusions granitiques (nAlrd) (Madore et al., 1999). Sa superficie a été prolongée dans les régions de la rivière Arnaud (SNRC 25D), du lac Klotz (SNRC 35A), du lac Pélican (SNRC 34P) et du lac Dufreboy (SNRC 24L) (Madore et Larbi, 2000; Madore et al.,  2001; Cadieux et al. 2002; Leclair et al., 2003). Les sous-unités du Complexe de Faribault-Thury ont ensuite été réassignées à de nouvelles unités formelles (Simard et al., 2008). Les unités tonalitiques (Afth4 et Afth4a) ont été assignées à la Suite de Faribault-Thury (nAfth), les roches volcano-sédimentaires au Complexe d’Arnaud (mAarn) et les intrusions granitiques à la Suite de Leridon (nAlrd).
 
Nouvelle unitéSous-unité antérieureRéférence(s) des sous-unités antérieures
nAfth1Afth4Madore et al., 1999 et 2001; Madore et Larbi, 2000; Cadieux et al., 2002
Afth4bCadieux et al., 2002
nAfth1aAfth4aMadore et Larbi, 2000; Madore et al., 2001
AbteSt-Onge et Lucas, 1997a et b
nAfth1bAfth4Madore et al., 1999
Afth4aCadieux et al., 2002

Description

La Suite de Faribault-Thury correspond à une suite archéenne de type « TTG » (Madore et al., 1999; voir Ridley et Kramers, 1990; Martin, 1994; Rudnick, 1995; Berger et Rollinson, 1997). Elle se compose principalement de tonalite foliée à gneissique et, en moindres proportions, de trondhjémite, de diorite et de granodiorite (nAfth1). Une grande proportion de ces roches a subi une migmatitisation à divers degrés de fusion partielle, laquelle est manifestée par la présence de 5 à 50 % de mobilisat de composition trondhjémitique à granitique. Ce mobilisat se présente sous la forme de bandes (ou de niveaux) discontinues centimétriques à décamétriques, parallèles ou sécantes à la foliation régionale. Des enclaves décimétriques à décamétriques de roches intrusives (de composition variant de gabbro à tonalite) et de roches supracrustales (amphibolite et paragneiss du Complexe d’Arnaud) représentent de 1 à 25 % des surfaces affleurantes.
Les roches se composent de quartz et de plagioclase, en proportions relativement égales, et de moins de 10 % de feldspath potassique distribué de façon interstitielle. La granulométrie est généralement fine à moyenne et communément granoblastique. Les minéraux soulignant la foliation présentent généralement une structure lépidoblastique (biotite), plus localement nématoblastique (amphibole), et le quartz se retrouve souvent en rubans millimétriques polycristallins. La tonalite contient de 10 à 40 % de minéraux ferromagnésiens principalement représentés par la biotite et la hornblende. Les minéraux accessoires sont le grenat, la muscovite, l’épidote, la magnétite, l’ilménite, le zircon, le sphène, l’apatite et l’allanite. Le plagioclase est souvent séricitisé et renferme des inclusions d’épidote et de calcite secondaires.

Suite de Faribault-Thury 1a (nAfth1a) : Tonalite gneissique à enclaves mafiques

 

Cette tonalite est pétrographiquement similaire à celle de l’unité nAfth1, mais s’en distingue par l’abondance d’enclaves mafiques et ultramafiques (Madore et Larbi, 2000; Madore et al., 2001; St-Onge et Lucas, 1997a et b).

 

Suite de Faribault-Thury 1b (nAfth1b) : Trondhjémite

La trondhjémite est pétrographiquement similaire à la tonalite de l’unité nAfth1, mais s’en distingue par son contenu en minéraux ferromagnésiens inférieur à 10 %.

 

Épaisseur et distribution

La Suite de Faribault-Thury occupe la majeure partie du Domaine de Douglas-Harbour, soit le segment nord-est de la Sous-Province du Minto. Elle est comprise dans un secteur s’étendant sur environ 300 kilomètres dans l’axe nord-sud et sur 150 kilomètres dans l’axe est-ouest. Elle est contenue principalement dans les feuillets SNRC 24M et 25D et, en moindres parties, dans les feuillets SNRC 24L, 34P, 35A, 35H, 25E et 25C. Plus spécifiquement, la sous-unité de tonalite gneissique à enclaves mafiques (nAfth1a) se trouve principalement à proximité du village de Kangiqsujuaq dans les feuillets SNRC 35H09 et 25E12. La sous-unité de trondhjémite (nAfth1b) se trouve principalement dans la partie occidentale du Domaine de Douglas Harbour, dans le feuillet SNRC 34P.

Datation

Plusieurs datations U-Pb et Pb/Pb (David et al., 2009) ont permis d’attribuer un âge entre 2785 et 2751 Ma à la Suite de Faribault-Thury (Simard et al., 2008). Quelques âges U-Pb plus anciens compris entre 2879 et 2857 Ma (David et al., 2009; Percival et al., 2001) ont aussi été obtenus pour des tonalites qui avaient été assignées, au départ, à la Suite de Faribault-Thury. Ces tonalites sont interprétées comme des vestiges de tonalites plus anciennes (Simard et al., 2008). L’âge de cristallisation de la Suite de Faribault-Thury est contemporain de celui des suites tonalitiques de Kapijuq et de Rochefort situées plus à l’ouest. Ces trois unités appartiennent à un épisode magmatique tonalitique majeur qui a affecté le nord de la Sous-province de Minto entre 2790 et 2760 Ma (Simard et al., 2008).
 
Système isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Âge d’héritage (Ma) (+)(-)Âge métamorphique (Ma)(+)(-)Référence(s)
Pb/PbZircon2751662840121226531414David et al., 2009 (No 166)
U-PbZircon278564      David et al., 2009 (No 172)
Pb/PbZircon27781313      David et al., 2009 (No 171)
Pb/PbZircon2810 à 2740  3020, 2990 et 2892  27321616David et al., 2009 (No 170)

 

 

Relations stratigraphiques

La Suite de Faribault-Thury occupe la bordure ouest du Domaine de Douglas Harbour. À cet endroit, elle est en contact avec les domaines de Lepelle, au nord-ouest, et d’Utsalik, au sud-ouest. La nature des contacts est tectonique à quelques endroits, où des failles régionales de mouvement indéterminé séparent ces domaines. À sa limite orientale, la Suite de Faribault-Thury se trouve aussi en contact tectonique avec le Complexe structural de Diana, une unité de roches archéennes tectoniquement remaniées et fortement affectées par la déformation protérozoïque (Madore et Larbi, 2000). Son contact est marqué par des couloirs de déformation à cinématique dextre.
Le Faribault-Thury est également en contact avec les séquences volcano-sédimentaires protérozoïques de la Fosse du Labrador, dans sa partie orientale, et de la Fosse de l’Ungava à sa limite septentrionale. Certaines parties de la Fosse du Labrador sont délimitées par une zone de chevauchement (Madore et al., 2001; Bouchard et al., 1999), alors que d’autres reposent en discordance angulaire sur les unités archéennes (Bilodeau et Caron-Côté, 2018). La Fosse de l’Ungava est, pour sa part, en contact tectonique avec le Faribault-Thury (Madore et al., 2001; St-Onge et al., 1988; St-Onge et Lucas, 1990c).
La Suite de Faribault-Thury est en contact avec les complexes de Troie, de Qimussinguat et d’Arnaud, et avec la Suite de Leridon. À certains endroits, elle est séparée tectoniquement des complexes de Troie et Qimussinguat par des zones de déformation ductiles intenses (Madore et al., 1999). Les tonalites contiennent aussi plusieurs lambeaux d’ampleur kilométrique du Complexe d’Arnaud. Les relations de terrain montrent que la tonalite injecte ces lambeaux de roches supracrustales (Bilodeau et Caron-Côté, 2018). Certaines observations laissent supposer que les lambeaux du Complexe d’Arnaud sont chevauchés sur la Suite de Faribault-Thury (Madore et al.,1999). Les tonalites sont recoupées par les roches intrusives granitiques et monzonitiques de la Suite de Leridon (nAlrd) et par deux familles de dykes protérozoïques, soient les dykes de Klotz (pPktz) et de la Rivière Payne (pPpay).

 

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
BILODEAU, C. – CARON-CÔTÉ, E.Géologie de la région de la rivière Arnaud, provinces du Supérieur (Minto) et de Churchill (Fosse du Labrador), secteur de Kangirsuk, Nunavik, Québec, Canada. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2018Bulletin géologiQUE
BOUCHARD, N. – GOULET, N. – MADORE, L.Le chevauchement des roches de la Fosse du Labrador et de ses équivalents stratigraphiques : l’exemple de la séquence supracrustale de la région du lac Nagvaraaluk. Dans : Explorer au Québec : Le défi de la connaissance, Programme et résumés. Ministère des Ressources naturelles, Québec; DV 99-03, page 41.1999DV 99-03
CADIEUX, A.-M. –  BERCLAZ, A. – LABBÉ, J.-Y. – LACOSTE, P. – DAVID, J. – SHARMA, K.N.M.Géologie de la région du lac Pélican (SNRC 34P). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2002-02, 49 pages.2002RG 2002-02
DAVID, J. –  MAURICE, C. – SIMARD, M.Travaux de géochronologie U-Pb du Programme Grand Nord, partie 1 : cartographie géologique des étés 1998, 1999 et 2000. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec. DV 2008-05, 92 pages2009DV 2008-05
LECLAIR, A. –  BERCLAZ, A. – PARENT, M. – CADIEUX, A.-M. – SHARMA, K.N.M.Géologie 1/250 000, 24L – LAC DUFREBOY. Ministère des Ressources naturelles, Québec; carte SI-24L-C2G-03C.2003Carte SI-24L-C2G-03C
MADORE, L. – LARBI, Y.Géologie de la région de la rivière Arnaud (SNRC 25D) et des régions littorales adjacentes (SNRC 25C, 25E et 25F). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2000-05, 37 pages.2000RG 2000-05
MADORE, L. – LARBI, Y. – SHARMA, K.N.M. – LABBÉ, J-Y. – LACOSTE, P. – DAVID, J. – ­BROUSSEAU, K. – HOCQ, M.Géologie de la région du lac Klotz (35A) et du Cratère du Nouveau-Québec (1/2 sud de 35H). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2001-09, 44 pages.2001RG 2001-09
MADORE, L. – BANDYAYERA, D. – BÉDARD, J.H. – BROUILLETTE, P. – SHARMA, K.N.M. – BEAUMIER, M. – DAVID, J.Géologie de la région du lac Peters (SNRC 24M). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 99-07, 41 pages.1999RG 99-07
PERCIVAL, J.A. – STERN, R.A. – SKULSKI, T.Crustal growth through successive arc magmatism: reconnaissance U-Pb SHRIMP data from the northeastern Superior Province. Canada Precambrian Research; Volume 109, p. 203-238.2001Source
SIMARD, M.Lexique stratigraphique des unités archéennes du nord-est de la Province du Supérieur. Ministère des Ressources naturelles et Faune; DV 2008-03, 107 pages.2008DV 2008-03
SIMARD, M. –  LABBÉ, J-Y. –  MAURICE, C. – LACOSTE, P. – LECLAIR, A. – BOILY, M.Synthèse du nord-est de la Province du Supérieur. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; MM 2008-02, 196 pages.2008MM 2008-02
ST-ONGE, M.R. – LUCAS, S.B.Géologie, Joy Bay, Québec-Territoires du Nord-Ouest; Commission géologique du Canada, Carte série « A » 1916A, 1997a, 2 feuilles.1997Source
ST-ONGE, M.R. – LUCAS, S.B.Géologie, Pointe Rouge, Québec-Territoires du Nord-Ouest; Commission géologique du Canada, Carte série « A » 1914A, 1997b, 2 feuilles.1997Source
ST-ONGE, M.R. – LUCAS, S.B.Evolution of the Cape Smith Belt : Early Proterozoic continental underthrusting, ophiolite obduction and thick-skinned folding. IN: The Early Proterozoic Trans-Hudson Orogen: Lithotectonic Correlations and Evolution (J.F. Lewry and M.R. Stauffer, editors). Geological Association of Canada, Special Paper 37; pages 313-351.1990Source
ST-ONGE, M.R. – LUCAS, S.B. – SCOTT, D.J. – BÉGIN, N.J. – HELMSTEADT, H. – CARMICHAEL, D.Thin-skinned imbrication and subsequent thick-skinned folding of rift-fill, transitionalcrust, and ophiolite suites in the 1.9 Ga Cape Smith Belt, northern Quebec. In: Current Research, Part C, Geological Survey of Canada, Paper 88-1C; pages 1-18.
 

1988

Source

 

 

1 mars 2018