Pluton de Ribera
Étiquette stratigraphique : [narc]rib
Symbole cartographique : nArib

Première publication:  
Dernière modification:

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
Aucune
 
Auteur :Talla Takam et al., en préparation
Âge :Précambrien / Archéen / Néoarchéen
Coupe type : 
Région type :Région du lac Emmanuel (feuillet 33A)
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-province d’Opatica
Lithologie :Granite à biotite et magnétite
Type d’unité :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Historique

Le Pluton de Ribera a été introduit par Talla Takam et al. (en préparation) dans les régions des lacs Emmanuel (feuillet SNRC 33A09) et Léran (feuillet 23D12) pour décrire une intrusion granitique allongée et très fortement magnétique longeant le contact Opinaca – Opatica. Auparavant, ce pluton faisait partie du massif de la rivière Misasque décrit par Hocq (1985), un grand ensemble felsique composé de tonalite, de granodiorite et de granite.

 

Description

Le Pluton de Ribera est essentiellement composé de granite massif, leucocrate, blanc gris clair en surface altérée et blanc gris rosé en surface fraîche, légèrement folié par endroits et à grain moyen à grossier. Les principaux minéraux sont le quartz, le plagioclase, le microcline et la magnétite. Le quartz montre des sous-grains à extinction ondulante résultant de l’effet des contraintes régionales. Le microcline, affichant des macles polysynthétiques en treillis caractéristiques, apparaît dans des proportions plus importantes que dans les autres granites de la région. La roche est légèrement séricitisé et montre régulièrement en lames minces des zones à myrmékites et des textures perthitiques, voire antiperthitiques. La biotite est plutôt rare (0 à 3 %) et est partiellement à totalement chloritisée. Les minéraux accessoires les plus communs sont l’épidote, le sphène et l’apatite. Vers l’ouest, la proportion de plagioclase augmente parallèlement à l’apparition de la hornblende, ce qui donne à la roche une composition plus granodioritique.

 

Épaisseur et distribution

Le Pluton de Ribera s’étend selon la direction est-ouest sur une cinquantaine de kilomètres et présente une largeur maximale de 10 km. Situé entre le paragneiss et les migmatites du Complexe de Laguiche (nAlgi) au nord et les tonalites foliées du Pluton de Misasque (Amiq) au sud, il longe le contact Opinaca – Opatica dans les feuillets 33A09 et 23D12.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Le Pluton de Ribera est tarditectonique et s’est mis en place après le Complexe de Laguiche et le Pluton de Misasque. Aucun affleurement n’a cependant permis d’observer les contacts entre ces unités.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
HOCQ, M.Géologie de la région des lacs Campan et Cadieux, territoire-du-Nouveau-Québec. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; ET 83-05, 188 pages, 4 cartes.1985ET 83-05
TALLA TAKAM, F. – BEAUCHAMP, A.-B. – MASSEI, F.Géologie de la région des lacs Emmanuel et Léran, Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.En préparation

 

 

5 juin 2018