English
 
Pluton de Poste Le Moyne
Étiquette stratigraphique : [marc]pln
Symbole cartographique : mApln

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
mApln2 Assemblage de tonalite à biotite et hornblende, de tonalite gneissique, et localement de diorite à hornblende et biotite
mApln1 Tonalite foliée à gneissique, localement rubanée
mApln Alternance de tonalite et de diorite quartzifère foliées 
 
 
Auteur :Goutier et al., 2002
Âge :Mésoarchéen
Coupe type :L’unité de définition se trouve au sud du poste de transformation électrique de Poste Le Moyne (affleurement 1999-JG-1)
Région type :Feuillets SNRC 33G06, 33G07 et 33G08
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-province de La Grande
Lithologie :Tonalites et diorite quartzifère
Type :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif
Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

Le Pluton de poste Le Moyne a été défini par Goutier et al. (2002) à la suite des travaux de terrain de 2000 dans le feuillet 33G06, qui l’ont décrit comme une unité de tonalite et de diorite quartzifère. L’échantillonnage de cette unité pour la géochronologie a permis de conclure qu’il s’agissait d’une nouvelle occurrence de socle. Bandyayera et al. (2011), Bandyayera et al. (2013), ainsi que Goutier et al. (en préparation) ont cartographié les feuillets 33G07 et 33G08 et ont étendu l’unité vers l’ouest, en plus d’y ajouter deux subdivisions distinctes.

Description

 

Pluton de Poste Le Moyne (mApln) : Alternance de tonalite et de diorite quartzifère foliées

L’unité mApln est située au sud du poste de transformation électrique d’Hydro-Québec du même nom. Elle représente l’unité typique du Pluton de Poste Le Moyne. On la retrouve uniquement dans le feuillet 33G06 (Goutier et al., 2002). La roche est sous-jacente à celles du Groupe de Guyer et se situe au cœur d’une antiforme. Le contact entre les deux unités serait tectonique, car les volcanites adjacentes au nord et au sud du pluton sont déformées, voire localement mylonitisées. L’unité est composée de tonalite, qui occupe le cœur de l’antiforme, et de diorite quartzifère à biotite (4 à 15 %) et magnétite, avec des traces de hornblende, de chlorite et d’épidote localement. La patine est gris pâle à gris rosé et la cassure fraîche est rose cendré. La foliation est bien développée et régulière. Certains affleurements sont rubanés ou cisaillés. Enfin, la roche possède une structure hétéroblastique.

 

Pluton de Poste Le Moyne 1 (mApln1) : Tonalite foliée à gneissique, localement rubanée

La tonalite foliée (mApln1) montre une patine et une cassure fraîche gris pâle. L’unité est constituée majoritairement de gneiss tonalitique, mais présente localement une alternance de niveaux décimétriques à métriques de gneiss tonalitique et dioritique. Le taux de fusion partielle du gneiss est faible (5 %) et les injections de mobilisat sont parallèles à la foliation. La roche est finement à moyennement grenue, granoblastique et composée de biotite (12 %), de hornblende (10 %) et accessoirement d’épidote (<3 %), de magnétite (<2 %), de sphène (1 %), de pyrite (1 %), d’allanite (1 %), de chlorite et de muscovite. Le gneiss présente une structure foliée ou rubanée soulignée par les niveaux millimétriques riches en biotite.

 

Pluton de Poste Le Moyne 2 (mApln2) : Assemblage de tonalite à biotite et hornblende, de tonalite gneissique, et localement de diorite à hornblende et biotite

La patine est gris pâle et la cassure fraîche est gris moyen. La tonalite est composée de plagioclase grossier fortement séricitisé, de quartz, de biotite (5 à 20 %) partiellement chloritisée, de hornblende (10 %) et de magnétite (3 %). Localement, on observe de l’épidote (<3 %), du sphène (<4 %), du leucoxène (<3 %), du grenat (<2 %), de la pyrite, de l’hématite, de l’allanite et de la muscovite. La diorite est à hornblende (25 %) et à biotite (entre 3 et 40 %), laquelle est en partie remplacée par la chlorite. Ses minéraux accessoires sont la magnétite, le leucoxène, le sphène, la pyrite et l’épidote. La tonalite et la diorite sont granoblastiques à grain fin (minéraux ferromagnésiens) à moyen (quartz et plagioclase) et foliées ou rubanées selon une orientation E-W. La diorite et la tonalite peuvent coexister en une alternance de bandes qui font généralement quelques mètres de puissance. Il est fréquent d’observer des enclaves subanguleuses centimétriques de diorite mélanocrate en fuseau, lesquelles sont allongées selon la foliation.

Épaisseur et distribution

Le Pluton de Poste Le Moyne couvre une superficie de 666 km² et est réparti dans les feuillets 33G06, 33G07 et 33G08, ainsi qu’en bordure sud du feuillet 33G09.

Datation

La datation isotopique réalisée lors de la définition de l’unité du Pluton de Poste Le Moyne a permis de constater qu’elle est l’une des plus anciennes unités observées dans la région du lac Guyer. Le site de datation se situe à l’extrémité occidentale de l’unité, près de l’affleurement 2014-JG-2110. L’âge de la cristallisation est de 2881 ±2 Ma. L’analyse d’une fraction de titanites (5 fragments) donne un âge concordant de 2602 ±3 Ma, interprété comme un épisode de métamorphisme.

UnitéSystème isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Âge de métamorphisme (Ma)(+)(-)Référence(s)
mAplnU-PbZircon288122260233Goutier et al., 2002

 

Relations stratigraphiques

Des dykes massifs de granite pegmatitique blanc rosé coupent la foliation des deux unités informelles du Pluton de Poste Le Moyne. Ils contiennent de la biotite, de la magnétite, de la muscovite, du grenat et de la tourmaline. Des enclaves d’amphibolite ou des niveaux d’amphibolite foliée pouvant mesurer plusieurs mètres d’épaisseur sont observés.

Les zones de contact entre le Pluton de Poste Le Moyne et le Groupe de Guyer sont mylonitisées et cisaillées. De plus, elles sont épidotitisées et contiennent des dykes et des enclaves de diorite. La Formation de Marbot, qui borde la partie sud du pluton, est plus jeune et repose sur ce dernier. À l’est, le Pluton de Poste Le Moyne est intrusif dans le Complexe de Langelier.

Le Pluton de Poste Le Moyne est coupé par une série de dykes issus des essaims de dykes de Mistassini et de Matachewan, des Dykes du Lac Esprit, de Senneterre et de Shpogan.

Paléontologie

 

Ne s’applique pas.

 

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

BANDYAYERA, D., BURNIAUX, P. 2011. GEOLOGIE – LAC BRUNE. MRNF. CG-33G07-2011-01, 1 plan.

BANDYAYERA, D., BURNIAUX, P., CHAPON, B. 2013. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC MAGIN (33G09), DE LA COLLINE CAPTEL (33G15) ET DU LAC FONTAY (33G16), BAIE-JAMES, QUEBEC. MRN, UQAM. RP 2013-01, 32 pages et 3 plans.

GOUTIER, J., DION, C., OUELLET, M C., DAVIS, D W., DAVID, J., PARENT, M. 2002. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC GUYER (33G/05, 33G/06 ET 33G/11). MRN. RG 2001-15, 55 pages et 3 plans.

GOUTIER, J., GIGON, J., BURNIAUX, P., DION, C., TALLA TAKAM, F., CHARTIER-MONTREUIL, W., BANDYAYERA, D. En préparation. GÉOLOGIE DE LA RÉGION DU LAC DE LA CORVETTE, MUNICIPALITÉ D’EEYOU ISTCHEE BAIE-JAMES (33G01, 33G02, 33G08, 33H04, 33H05, 33H12 ET 33H13). MERN.

14 juin 2019