Groupe d’Indicator
Étiquette stratigraphique : [ppro]in
Symbole cartographique : pPin

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur :
Chown, 1971
Âge :
Paléoprotérozoïque
Stratotype :
Coupe type de la Formation d’Indicator (maintenant Groupe d’Indicator) de Chown et Caty (1973) située sur le flanc nord de la colline au nord du lac Conflans (52º26’N, 70º47’W)
Région type :
Région du lac Conflans (feuillet SNRC 23D07)
Province géologique :
Subdivision géologique :
Lithologie :Grès et conglomérat
Type :
Lithostratigraphique
Rang :
Groupe
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Historique

La Formation de Lac Indicator a été introduite par Chown (1971) pour désigner la séquence inférieure du Groupe des Otish. Elle a ensuite été renommée Formation d’Indicator du Groupe d’Otish par Chown et Caty (1973). Dans sa synthèse du Bassin d’Otish, Genest (1989) a ensuite élevée cette unité au rang de groupe, ce qui a entraîné la redéfinition du Groupe d’Otish en tant que supergroupe. Les correspondances entre les différentes nomenclatures utilisées dans les travaux antérieurs sont résumées dans un tableau synthèse de Genest (1989, p. 21). Les cartes de compilation du Ministère (2010a, b et c) sont essentiellement basées sur les descriptions de Genest (1989) et sont résumées dans la section suivante. Le nom provient du lac Indicateur situé dans le sud-ouest du Bassin d’Otish (feuillet 22M13).

 

Description

Malgré d’importantes variations d’épaisseur, le Groupe d’Indicator est toujours constitué de deux cycles sédimentaires correspondant à la Formation de Matoush, à la base, surmontée de la Formation de Shikapio. Chaque cycle comprend une unité basale de conglomérat oligomictique à cailloux de quartz surmontée d’une unité de grès (respectivement les membres A et B de Genest, 1989). Les lits, dont l’épaisseur peut atteindre plus d’un mètre, sont massifs et résistent bien à l’érosion (Genest, 1986). Les roches sédimentaires sont principalement grises, avec quelques niveaux beiges ou verdâtres. Le Groupe d’Indicator se caractérise par l’absence de plagioclase et par une forte altération diagénétique des grains de feldspath potassique.

Chown et Caty (1973) ont décrit le stratotype de la Formation d’Indicator (maintenant Groupe d’Indicator) sur le flanc nord de la colline au nord du Lac Conflans :

Unité

Intervalle

(m)

Description
Formation de Shikapio245Base d’un filon-couche de gabbro (61 m estimé de grès au-dessus du filon-couche).
204-245Arkose et subarkose bien triées, chamois, roses et blanches, bien laminées et présentant des laminations entrecroisées. Minces lits de mudstone rouge, intervalles mineurs de recouvrement quaternaire.
193-204

Grès arkosique à cailloux et conglomérat à cailloux de quartz, chamois, blancs et roses, mal triés, grès en quantité mineure.

Formation de Matoush137-193Grès, subarkose et arkose chamois, roses et gris, modérément à bien triés. Bien laminés, quelques laminations entrecroisées. Intervalles mineurs de recouvrement quaternaire.
70-137Grès à cailloux trié en partie. Intercalations de grès arkosiques gris et crème, bien triés, rares lits de conglomérat à cailloux de quartz (intervalle de recouvrement quaternaire de 73 à 96 m).
0-70Conglomérat à cailloux de quartz de couleur crème à chamois et arkose à cailloux en lits massifs mal triés. La  proportion de conglomérat diminue vers le haut de la section. Quelques lits de conglomérat à galets de quartz près de la base de la coupe.
0Approximativement 30 m de recouvrement quaternaire jusqu’au dernier affleurement de granite sous-jacent.

 

Épaisseur et distribution

Le Groupe d’Indicator correspond aux unités périphériques du Bassin d’Otish, excepté à son extrémité sud-ouest, et semble suivre la trace d’un pli synforme régional d’orientation générale NE-SW. Son épaisseur varie considérablement d’une région à l’autre, de 225 m dans la région type (feuillet 23D07) à plus de 1200 m dans la région du lac Indicateur (feuillet 22M13). Les unités paléoprotérozoïques du Bassin d’Otish montrent généralement un faible pendage. La distribution des différentes unités sédimentaires est contrôlée en grande partie par la paléotopographie du socle archéen sous-jacent, les zones de faille et le relief de la région.

Datation

Le Groupe d’Indicator est coupé par des dykes et des filons-couches de gabbro associés au Gabbro d’Otish daté à 2169 Ma (Hamilton et Buchan, 2016; Miligragovic et al., 2016), ce qui lui confère une âge minimal de sédimentation.

Relation(s) stratigraphique(s)

Les roches sédimentaires terrigènes du Groupe d’Indicator repose en discordance sur le socle archéen régolitisé (Chown et Caty, 1973; Caty, 1976; Chown et Caty, 1983) et sont surmonté par les unités du Groupe de Péribonca. Bien qu’aucune discordance majeure n’ait été observée entre les groupes d’Indicator et de Péribonca, certaines évidences de terrain suggèrent une discordance d’érosion (Genest, 1989). Le Groupe d’Indicator est coupé par des dykes et des filons-couches de gabbro associés au Gabbro d’Otish.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

CATY, J.L. 1976. STRATIGRAPHIE ET SÉDIMENTOLOGIE DE LA FORMATION PAPASKWASATI DE LA RÉGION DU LAC MISTASSINI, QUÉBEC. MRN. DPV 423, 288 pages.

CHOWN, E H. 1971. RÉGION DE LA RIVIÈRE SAVANNE, TERRITOIRE DE MISTASSINI, COMTÉS DE ROBERVAL ET DE CHICOUTIMI. MRN. RG 146, 42 pages et 1 plan.

GENEST, S. 1986. GÉOLOGIE DE LA RÉGION DU LAC INDICATEUR (TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUÉBEC). MRN. ET 86-04, 29 pages et 1 plan.

MRNF. 2010a. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGÉOM – feuillet 22m. CG SIGEOM22M, 16 plans.

MRNF. 2010b. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGÉOM – feuillet 23d. CG SIGEOM23D, 16 plans.

MRNF. 2010c. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGÉOM – feuillet 32p. CG SIGEOM32P, 16 plans.

 

Autres publications

Chown, E.H., Caty, J.-L. 1973. Stratigraphy, petrography and paleocurrent analysis of the Aphebian clastic formations of the Mistassini-Otish Basin. In Huronian stratigraphy and sedimentation. Edited by G.M. Young. Geological Association of Canada, Special Paper 12, pages 49-71.

Chown, E.H., Caty, J.L. 1983. Diagenesis of the Aphebian Mistassini regolith, Quebec, Canada. Precambrian Research; volume 19, pages 285-299. https://doi.org/10.1016/0301-9268(83)90017-7

Genest, S. 1989. Histoire géologique du Bassin d’Otish, protérozoïque inférieur (Québec). Université de Montréal, thèse de doctorat, 334 pages.

Hamilton, M.A., Buchan, K.L. 2016. A 2169 Ma U–Pb baddeleyite age for the Otish Gabbro, Quebec: implications for correlation of Proterozoic magmatic events and sedimentary sequences in the eastern Superior Province. Canadian Journal of Earth Sciences, 53, pages 119-128. https://doi.org/10.1139/cjes-2015-0131

Miligragovic, D., Beaudoin, G., Hamilton, M.A., King, J.J. 2016. The Paleoproterozoic Otish Gabbro suite and coeval dyke swarms of the Superior Province: Probing the ca. 2.17Ga mantle. Precambrian Research, 278, pages 126-144. https://doi.org/10.1016/j.precamres.2016.03.012

 

 

 

25 juillet 2019