Complexe de Mézard
Étiquette stratigraphique : [narc]mez
Symbole cartographique : nAmez

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nAmez2 Paragneiss migmatitisé à biotite, grenat, cordiérite et sillimanite
nAmez1 Roches métavolcaniques de composition mafique à localement felsique
 
Auteur :Berclaz et al., 2003
Âge :Néoarchéen
Stratotype :Aucun
Région type :Région du lac Anuc (feuillet SNRC 34O)
Province géologique :
Subdivision géologique :Sous-province de Minto
Lithologie :Roches volcano-sédimentaires
Type :Lithodémique
Rang :Complexe
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

Dans leur cartographie de la région de la rivière Kogaluc et du lac Qalluviartuuq (feuillets SNRC 34J et 34O), Percival et al. (1995) ont identifié des roches mafiques (Am) et sédimentaires (As) métamorphisées qui seront affectées plus tard au Complexe de Mézard, ainsi que de la diatexite (Adx) maintenant affectée au Complexe de Le Roy. Les roches mafiques sont constituées d’amphibolite à hornblende-plagioclase, localement avec des structures coussinées préservées, et de gabbro. Elles comprennent de la rhyolite en quantité mineure. Les roches métasédimentaires sont principalement constituées de paraschiste, de paragneiss à biotite ± grenat et de formation de fer.

Le Complexe de Mézard a été nommé et décrit par Berclaz et al. (2003) dans la région du lac Anuc en référence au lac Mézard situé à proximité (feuillet 34O12). Par la suite, le complexe a été prolongé dans les régions de Povungnituk et de Kovik Bay (feuillets 35C et 35F; Maurice et al., 2004) et de Kogaluk Bay (feuillets 34M et 34N; Maurice et al., 2005). Initialement, cette unité avait été introduite pour regrouper des lambeaux de roche métavolcanique (unité Amez1) ainsi qu’une quantité importante de diatexite provenant de la fusion avancée de paragneiss (unité Amez2). Dans leur prolongement vers le sud, ces assemblages lithologiques avaient été assignés au Complexe de Le Roy (Aroy; Parent et al., 2002; Simard et al., 2005) et à la Suite de Lac Minto (Amin; Parent et al., 2000). Simard et al. (2008) ont redéfini le Complexe de Mézard afin de grouper tous les lambeaux de roche volcano-sédimentaire du Domaine de Lac Minto. La diatexite, beaucoup plus jeune, qui représente le produit de fusion très avancée des roches supracrustales, a été réassignée au Complexe de Le Roy (nAroy; Simard et al., 2008; Simard, 2008). En conséquence, les subdivisions originelles Amez1 et Amez2 utilisées par Berclaz et al. (2003) et Maurice et al. (2004, 2005) sont abandonnées.

 

Unité actuelleSimard (2008)Simard et al. (2008)Simard et al. (2005)Maurice et al. (2005)Maurice et al. (2004)Berclaz et al. (2003)Parent et al. (2002)Parent et al. (2000)Percival et al. (1995)
nAmez1AmezAmez Amez1Amez1Amez1  Am
nAmez2AmezAmezAroy1   Aroy1 As
nAroy1 (Complexe de Le Roy)AroyAroyAroy3Amez2Amez2Amez2Aroy3AminAdx

 

Description

Le Complexe de Mézard se compose de roches volcaniques et sédimentaires métamorphisées aux faciès des amphibolites et des granulites (Simard et al., 2008; Simard , 2008). Il est divisé en deux unités informelles (MRNF, 2008a à f) : les roches métavolcaniques principalement concentrées dans la moitié nord du complexe (nAmez1) et le paragneiss migmatitisé d’origine sédimentaire localisé dans la moitié sud (nAmez2). La description de l’unité nAmez1 est tirée de Berclaz et al. (2003), Maurice et al. (2004, 2005), Simard et al. (2008), Simard (2008) et du MRNF (2008a à g), alors que celle de l’unité nAmez2 provient de Simard et al. (2008), Simard (2008) et du MRNF (2008a à g).

Complexe de Mézard 1 (nAmez1) : Roches métavolcaniques de composition mafique à localement felsique

Les roches métavolcaniques de l’unité nAmez1 sont principalement constituées d’amphibolite à hornblende ± biotite ± clinopyroxène ± orthopyroxène, bien que l’unité comprenne également des gneiss et schistes mafiques. L’amphibolite est verdâtre en surface fraîche, brunâtre en surface altérée, massive, foliée ou rubanée. Elle présente des structures diverses : granoblastique, nématoblastique ou lépidoblastique. La foliation est définie par la hornblende vert olive à vert brunâtre et, localement, par la biotite brun orangé et, très localement, par des cristaux grossiers de clinopyroxène. Le plagioclase montre généralement une altération en séricite et en clinozoïsite. Les minéraux accessoires incluent les minéraux opaques disséminés, l’apatite, l’épidote et le zircon. La roche est régulièrement migmatitisée et se caractérise par la présence de faibles proportions (<20 %) de veines anatectiques felsiques à clinopyroxène ± orthopyroxène. Des lambeaux de roche mafique grenue de composition similaire à celle des volcanites, mais riche en magnétite, ont été observés et cartographiés ponctuellement dans la région de Povungnituk et de Kovik Bay. Ils pourraient représenter les restes d’unités métamorphisées de ferrobasalte ou de ferrogabbro.

À l’amphibolite sont localement associés des niveaux métriques à décamétriques de roche métavolcanique intermédiaire à felsique, laquelle comprend du tuf rhyodacitique, interstratifiée avec des roches métasédimentaires. Le tuf rhyodacitique est équigranulaire, finement grenu et à structure granoblastique. Il est entièrement recristallisé et formé principalement d’un assemblage de quartz-plagioclase-microcline. La déformation se manifeste par une foliation définie par la biotite brun orangé et par des proportions moindres de tourmaline vert foncé à brune. La muscovite est abondante, tandis que l’apatite, les carbonates, l’épidote, le sphène et le zircon complètent l’assemblage minéralogique.

Complexe de Mézard 2 (nAmez2) : Paragneiss migmatitisé à biotite, grenat, cordiérite et sillimanite

Les lambeaux d’origine sédimentaire sont principalement constitués de paragneiss migmatitisé à biotite, grenat, cordiérite et sillimanite ± orthopyroxène ± staurotide. La roche gris brunâtre a une patine d’altération brun jaunâtre à brun rouille caractéristique. Elle est foliée à rubanée et possède une granulométrie fine à moyenne. La migmatitisation intense se traduit par la présence de bandes centimétriques à métriques de mobilisat blanchâtre de composition tonalitique à granitique représentant jusqu’à 50 % du volume de l’affleurement. Des niveaux métriques à décamétriques de formation de fer sont localement associés aux paragneiss.

Épaisseur et distribution

Le Complexe de Mézard se compose de bandes lenticulaires de moins de 3 km d’épaisseur sur moins de 10 km de longueur enclavées dans les granitoïdes avoisinants (Simard et al., 2008; Simard, 2008). Ces bandes s’étendent sur près de 500 km et couvrent sept feuillets (34H, 34G, 34J, 34O, 34N, 35B et 35C). Elles ont une orientation structurale à prédominance NW-SE au sud, NNW-SSE au centre et majoritairement N-S vers le nord (Maurice et al., 2004). Les roches métavolcaniques (nAmez1) sont concentrées dans la moitié nord du complexe (feuillets 34O et 35C principalement), alors que le paragneiss migmatitisé (nAmez2) est localisé dans la moitié sud (feuillets 34H, 34G et 34J). Toutefois, il est probable que le paragneiss migmatitisé soit aussi abondant dans la partie nord de l’unité, puisqu’il n’a pas été différencié de la diatexite (Complexe de Le Roy) dans ce secteur (Simard et al., 2008).

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Les lambeaux de roche volcano-sédimentaire du Complexe de Mézard sont enclavés dans des roches intrusives d’âge et de composition très variés (Simard, 2008). Bien que leur âge soit estimé entre 2760 et 2740 Ma (Simard et al., 2008), il est fort probable que le complexe regroupe des roches d’âges différents. Plusieurs lambeaux de roches supracrustales du Complexe de Mézard sont localisés à proximité ou dans le prolongement des complexes de Kogaluc, de Qalluviartuuq-Payne et de Duquet, et pourraient donc être des équivalents démembrés de ces différentes unités (Simard, 2008).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BERCLAZ, A., MAURICE, C., LACOSTE, P., DAVID, J., LECLERC, F., SHARMA, K N M., LABBE, J Y., GOULET, N., BEDARD, J., VALLIERES, J. 2003. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC ANUC (34O). MRN. RG 2002-14, 60 pages et 1 plan.

MAURICE, C., BERCLAZ, A., DAVID, J., SHARMA, K.N.M., LACOSTE, P. 2004. GEOLOGIE DE LA REGION DE POVUNGNITUK (35C) ET DE KOVIK BAY (35F). MRNFP. RG 2003-06, 44 pages et 2 plans.

MAURICE, C., LACOSTE, P., BERCLAZ, A., DAVID, J., SHARMA, K.N.M. 2005. GEOLOGIE DE LA REGION DE KOGALUK BAY (34N ET 34M). MRNFP. RG 2004-01, 37 pages et 2 plans.

MRNF 2008a. COMPILATION GEOLOGIQUE 1/250 000, 34G – LAC MINTO. In : MRNF. 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 34g. CG SIGEOM34G, 1 plan.

MRNF 2008b. COMPILATION GEOLOGIQUE 1/250 000, 34H – LAC NEDLOUC. In : MRNF. 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 34h. CG SIGEOM34H, 1 plan.

MRNF 2008c. COMPILATION GEOLOGIQUE 1/250 000, 34J – LAC VERNON. In : MRNF. 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 34j. CG SIGEOM34J, 1 plan.

MRNF 2008d. COMPILATION GEOLOGIQUE 1/250 000, 34N – KOGALUK BAY. In : MRNF. 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 34n. CG SIGEOM34N, 1 plan.

MRNF 2008e. COMPILATION GEOLOGIQUE 1/250 000, 34O – LAC ANUC. In : MRNF. 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 34o. CG SIGEOM34O, 1 plan.

MRNF 2008f. COMPILATION GEOLOGIQUE 1/250 000, 35B – LAC COUTURE. In : MRNF. 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 35b. CG SIGEOM35B, 1 plan.

MRNF 2008g. COMPILATION GEOLOGIQUE 1/250 000, 35C – POVUNGNITUK. In : MRNF. 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 35c. CG SIGEOM35C, 1 plan.

PARENT, M., LECLAIR, A., DAVID, J., SHARMA, K.N.M. 2000. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC NEDLOUC (SNRC 34H ET 24E). MRN. RG 99-13, 46 pages et 2 plans.

PARENT, M., LECLAIR, A., DAVID, J., SHARMA, K.N.M., LACOSTE, P. 2002. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC VERNON (34J). MRN. RG 2001-11, 44 pages et 1 plan.

SIMARD, M. 2008. LEXIQUE STRATIGRAPHIQUE DES UNITES ARCHEENNES DU NORD-EST DE LA PROVINCE DU SUPERIEUR. MRNF. DV 2008-03, 107 pages.

SIMARD, M., CHEVE, S., DAVID, J., LABBE, J Y., SHARMA, K.N.M. 2005. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC MINTO (34F ET 34G). MRNFP. RG 2004-04, 27 pages et 2 plans.

SIMARD, M., LABBE, J Y., MAURICE, C., LACOSTE, P., LECLAIR, A., BOILY, M. 2008. SYNTHESE DU NORD-EST DE LA PROVINCE DU SUPERIEUR. MRNF. MM 2008-02, 198 pages et 8 plans.

 

Autres publications

PERCIVAL, J.A., SKULSKI, T., CARD, K.D., LIN, S. 1995. Geology, Rivière Kogaluc-Lac Qalluviartuuq region (parts of 34J and 34-O), Quebec; Geological Survey of Canada, Open File 3112, 1 1/50 000 map. https://doi.org/10.4095/205269

 

 

 

30 mai 2019