Ceinture de Nuvvuagittuq
Étiquette stratigraphique : [earc]nuv
Symbole cartographique : eAnuv

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur :
Simard et al., 2003
Âge :
Éoarchéen
Stratotype :
Aucun
Région type :
Région de la rivière Innuksuac (feuillet SNRC 34K05)
Province géologique :
Subdivision géologique :
Lithologie :Roches volcano-sédimentaires
Type :
Lithodémique
Rang :
Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Historique

La séquence volcano-sédimentaire a été identifiée et décrite pour la première fois par Lee (1965) près de l’anse au Marsouin, en bordure de la baie d’Hudson (Simard, 2008). Bien qu’ils n’aient pas défini l’unité à l’échelle cartographique 1/1 000 000, Stevenson et al. (1969) ont tout de même tracé les contours de cette unité dans des roches à prédominance granitique montrant une foliation prononcée et dérivées, dans ce secteur, de lithologies variées (roches sédimentaires, roches volcaniques, gneiss à hornblende-biotite, métagabbro et formation ferrifère). Par la suite, Simard et al. (2003) l’ont nommée « ceinture de Porpoise Cove » et l’ont incluse dans le Complexe d’Innuksuac, une unité constituée principalement de lentilles d’amphibolites et de paragneiss (Simard, 2008). Une datation réalisée dans une roche felsique de la Ceinture de Porpoise Cove a livré un âge très ancien de 3825 ±16 Ma (Simard et al., 2008). Suite à ce résultat, des travaux détaillés ont été réalisés sur cette séquence volcano-sédimentaire par Berclaz et al. (2003), qui l’ont renommée « Ceinture de Nuvvuagittuq ». Simard et al. (2008) ont exclu la Ceinture de Nuvvuagittuq du Complexe d’Innuksuac en raison de ses particularités lithologiques et de son âge très ancien.

 

Description

La Ceinture de Nuvvuagittuq est constituée de lithologies variées affectées par une tectonique polyphasée complexe. La description qui suit est tirée de Simard et al. (2003), Simard et al. (2008) et Simard (2008). L’amphibolite constitue la lithologie dominante de la ceinture. Elle forme des séquences de plusieurs centaines de mètres d’épaisseur contenant des niveaux décimétriques à métriques aux structures variées. La Ceinture de Nuvvuagittuq se compose de trois lobes. Un premier lobe est constitué : 1) d’amphibolites associées à des formations de fer et à des filons-couches ultramafiques; 2) de tufs de composition mafique à felsique et de paragneiss associés à des conglomérats polygéniques et à des quartzites; 3) de schistes variés; 4) de dykes ou de filons-couches de gabbro; et 5) de tonalite hétérogène, gneissique à migmatitique. Les deux autres lobes sont séparés du premier par une zone mylonitique. Ces deux lobes sont constitués principalement d’amphibolites foliées à rubanées. Elles sont composées de hornblende verte allongée dans la foliation et de plagioclase passablement saussuritisé et séricitisé. Il y a aussi présence de dykes de pegmatite blanchâtre d’épaisseur métrique, injectés à angle par rapport à la foliation. Toutes les roches de composition mafique de la Ceinture de Nuvvuagittuq sont d’affinité tholéiitique.

 

Épaisseur et distribution

La Ceinture de Nuvvuagittuq se compose de trois lobes qui représentent des synformes (Simard et al., 2008; Simard, 2008). Un premier synforme d’environ 3 km sur 3,5 km est situé sur la rive ouest de la baie d’Hudson (feuillet 34K05). Les deux autres lobes sont localisés au nord-est et à l’est du premier, à moins d’un kilomètre de distance.

Datation

Une datation U-Pb sur une vingtaine de zircons provenant d’un schiste à plagioclase, quartz et biotite a permis d’établir un âge de 3817 ±16 Ma (David et al., 2009; David et al., 2012). Cet âge est interprété comme étant celui de la cristallisation du protolithe, probablement une unité volcanique felsique. Un âge similaire de 3787 ±25 Ma a été obtenu à partir de zircons détritiques prélevés dans un conglomérat polygénique (David et al., 2009). Ces âges d’approximativement 3,8 Ga sont les plus vieux obtenus pour le craton du Supérieur (David et al., 2009). Plusieurs autres âges plus jeunes obtenus dans différentes roches de la Ceinture de Nuvvuagittuq sont interprétés comme reflétant des événements métamorphiques ayant affecté la séquence supracrustale autour de 3,6 Ga, durant lesquels des tonalites se sont mises en place.

UnitéLithologieSystème isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Âge métamorphique (Ma)(+)(-)Référence(s)
eAnuvSchisteU-PbZircon38171616   David et al., 2009; David et al., 2012
eAnuvConglomératU-PbZircon3787252536491010David et al., 2009
eAnuvTonaliteU-PbZircon3661,14,14,1   David et al., 2009
eAnuvTonaliteU-PbZircon3658,52,52,5   David et al., 2009
eAnuvSchisteU-PbZircon33662,52,5   David et al., 2009
eAnuvGabbroU-PbZircon269333   David et al., 2009

Relation(s) stratigraphique(s)

La Ceinture de Nuvvuagittuq est entourée de la tonalite de la Suite de Favard et des granitoïdes de la Suite de Desbergères. La tonalite d’âge néoarchéen contient des enclaves et des lambeaux de roches volcano-sédimentaires qui pourraient appartenir à la Ceinture de Nuvvuagittuq. Selon Simard (2008), il est aussi possible que certains lambeaux d’amphibolite du Complexe d’Innuksuac, encaissés dans les granitoïdes près de la Ceinture de Nuvvuagittuq, soient des équivalents démembrés de cette séquence volcano-sédimentaire très ancienne.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BERCLAZ, A., GODIN, L., DAVID, J., MAURICE, C., PARENT, M., FRANCIS, D., STEVENSON, R., LECLAIR, A.  2003. GEOLOGIE DE LA CEINTURE DE NUVVUAGITTUQ (ENV. 3,8 GA), NOESD-EST DE LA PROVINCE DU SUPERIEUR : VERS UNE APPROCHE MULTIDISCIPLINAIRE. In : RESUMES DES CONFERENCES ET DES PHOTOPRESENTATIONS, QUEBEC EXPLORATION 2003. MRNFP. DV 2003-09, 65 pages.

DAVID, J. 2012. DATATIONS ISOTOPIQUES EFFECTUEES DANS LE NORD-EST DE LA PROVINCE DU SUPRERIEUR (TRAVAUX DE 2001, 2002 ET 2003). MRNF. DV 2012-05, 84 pages.

LEE, S M. 1965. REGION D’INUSSUAQ – POINTE NORMAND, NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RG 119, 141 pages et 1 plan.

SIMARD, M. 2008. LEXIQUE STRATIGRAPHIQUE DES UNITES ARCHEENNES DU NORD-EST DE LA PROVINCE DU SUPERIEUR. MRNF. DV 2008-03, 107 pages.

SIMARD, M., LABBE, J Y., MAURICE, C., LACOSTE, P., LECLAIR, A., BOILY, M. 2008. SYNTHESE DU NORD-EST DE LA PROVINCE DU SUPERIEUR. MRNF. MM 2008-02, 198 pages et 8 plans.

SIMARD, M., PARENT, M., DAVID, J., SHARMA, K N M. 2003. GEOLOGIE DE LA REGION DE LA RIVIERE INNUKSUAC (34K ET 34L). MRN. RG 2002-10, 45 pages et 2 plans.

 

Autres publications

DAVID, J., GODIN, L., STEVENSON, R., O’NEIL, j., FRANCIS, D. 2009. U-Pb ages (3.8–2.7 Ga) and Nd isotope data from the newly identified Eoarchean Nuvvuagittuq supracrustal belt, Superior Craton, Canada. GSA Bulletin; volume 121, pages 150-163. doi.org/10.1130/B26369.1

STEVENSON, I.M., FAHRIG, W.F., CURRIE, K.L., SCHILLER, A.E., ROACH, T., TAYLOR, F.C., SKINNER, R., BOSTOCK, H.H., WILLIAMS, M.H., MIRYNECH, E. 1969. Geology, Leaf River, Québec. Commission géologique du Canada, Carte série « A » 1229A, 1 feuille. doi.org/10.4095/109106

 

 

 

3 mai 2019