English
 
Suite plutonique de Dugré
Étiquette stratigraphique : [ppro]due
Symbole cartographique : pPdue

Première publication:  
Dernière modification:

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPdue3 Charnockite, granite, mangérite, dykes et/ou poches de pegmatite granitique rosâtre
pPdue2 Opdalite, enderbite à grenat et magnétite, quantités mineures de mangérite, monzonite, granite et charnockite
pPdue1 Monzodiorite, monzodiorite quartzifère, jotunite, quantités mineures de monzonite, monzonite quartzifère et granite
 
Auteur :Moukhsil et al., 2015
Âge :Paléoprotérozoïque
Coupe type :Site de datation de la Suite plutonique de Dugré (14-TC-5108)
Région type :Feuillet SNRC 32B02
Province géologique :Province de Grenville
Subdivision géologique :Allochtone
Lithologie :Monzodiorite, monzodiorite quartzifère, diorite, jotunite, mangérite, granite, opdalite, enderbite, charnokite, pegmatite
Type d’unité :Lithodémique
Rang :Suite
Statut :Formel
Usage :Actif
Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

 

 

Historique

La Suite plutonique de Dugré a été identifiée par Moukhsil et al. (2015) lors de la cartographie de la région de Parent, Haut-Saint-Maurice.

Description

Suite plutonique de Dugré 1 (pPdue1) : Monzodiorite, monzodiorite quartzifère, jotunite, quantités mineures de monzonite, monzonite quartzifère et granite

L’unité pPdue1, la moins abondante, est constituée de monzodiorite, de monzodiorite quartzifère, de monzodiorite à hypersthène (jotunite) et de quantités mineures de monzonite quartzifère et de granite. L’orthopyroxène est généralement de type magmatique (présence également du type métamorphique), d’où le nom jotunite. Cette unité contient des boudins (enclaves tectoniques) des deux autres unités (pPdue2 et pPdue3) et de paragneiss migmatitique du Complexe de Wabash. La monzodiorite et la monzodiorite quartzifère sont à grain grossier, granoblastiques et constituées de plagioclase, de biotite, d’hornblende, de magnétite, de traces de feldspath potassique et de quelques sulfures. On y observe, sous le microscope, du plagioclase, du quartz, de l’orthopyroxène, du clinopyroxène, de la hornblende, de la biotite, de la magnétite, du grenat, des traces de feldspath potassique et des minéraux opaques (pyrite et pyrrhotite), et un peu d’apatite normative. Les monzonites et les granites sont à grain moyen, leucocrates, magnétiques et contiennent une faible quantité de biotite et d’amphibole.

Suite plutonique de Dugré 2 (pPdue2) : Opdalite, enderbite à grenat et magnétite, quantités mineures de mangérite, monzonite, granite et charnockite

L’unité pPdue2, couvre une superficie importante. Elle est composée surtout d’opdalite (granodiorite à orthopyroxène), d’enderbite (tonalite à orthopyroxène) et de quantités mineures de granite et de mangérite. Le granite, à gain moyen et de couleur rosâtre, s’injecte sous forme de lits dans ces roches à orthopyroxène (opdalite, enderbite, mangérite). La mangérite, verdâtre et à grain moyen, présente une recristallisation des feldspaths. Les opdalites et les enderbites, généralement de couleur verdâtre en surface fraîche, sont affectées par une fusion partielle et montrent des lentilles de mobilisat de composition granitique à monzonitique. L’opdalite, de texture granoblastique, est composée de quartz, de plagioclase, de feldspath potassique, d’orthopyroxène, de hornblende verte, de magnétite et de biotite. Les minéraux accessoires sont l’apatite, le zircon et les opaques (pyrite). L’enderbite est à grain grossier, granoblastique et localement gneissique. Elle a la même composition minéralogique que l’opdalite, mais elle est moins riche en feldspath potassique. Sous le microscope, on observe de la hornblende en remplacement partiel à total de l’orthopyroxène, et de la myrmékite constituée de vermicule de quartz et de plagioclase. Des quantités mineures de mangérite, de monzonite, de granite et de charnockite de l’unité pPdue3 sont présentes ici et là dans cette unité.

Suite plutonique de Dugré 3 (pPdue3) : Charnockite, granite, mangérite, dykes et/ou poches de pegmatite granitique rosâtre

Cette unité est constituée de charnockite, de granite et de mangérite, à biotite, grenat, orthopyroxène et clinopyroxène. Des roches de l’unité pPdue2 ainsi que des dykes et/ou des poches de pegmatite granitique rosâtre ont été cartographiés dans cette unité.
 

Épaisseur et distribution

La Suite plutonique de Dugré occupe une grande partie du territoire cartographié dans les régions de Parent et de Clova. Les cartes aéromagnétiques permettent de bien la circonscrire et d’établir son orientation NE-SW.

Datation

Système isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Âge d’héritage (Ma)(+)(-)Âge métamorphique (Ma)(+)(-)Référence(s)
U-PbZircon16262121109644Moukhsil et al. 2015
U-PbZircon16771818981Moukhsil et al., 2015
U-PbZircon1088Moukhsil et al., 2015
U-PbZircon1123Moukhsil et al., 2015

Relations stratigraphiques

La Suite plutonique de Dugré constitue le socle de la région de Parent . Elle est injectée par la Suite plutonique de Hibbard, la Suite de Roc et la Syénite de Bourguet. Elle contient aussi des lambeaux kilométriques appartenant au Complexe de Wabash.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
MOUKHSIL, F. – SOLGADI, F. – BELKACIM, S. – AUGLAND, L.E. – DAVID, J.Géologie de la région de Parent, Haut-Saint-Maurice (Partie ouest du Grenville). Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec, 62 pages, 1 carte.2015RG 2015-04

 

 

26 janvier 2018