Complexe de Barrois
Étiquette stratigraphique : [mpro]boi
Symbole cartographique : mPboi

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
mPboi4 Paragneiss
mPboi4b Paragneiss avec interlits de quartzite
mPboi4a Paragneiss rouillé à grenat, sulfures et graphite
mPboi3 Orthogneiss à boudins d’amphibolite
mPboi2 Orthogneiss à orthopyroxène, charnockite, enderbite
mPboi1 Orthogneiss granodioritique à tonalitique, gneiss granitique
 
Auteur :Morfin et al., 2015
Âge :Mésoprotérozoïque
Coupe type :Aucune
Région type :Feuillets SNRC 32A10 et 32A07
Province géologique :Province de Grenville
Subdivision géologique :Allochtone
Lithologie :Orthogneiss, paragneiss
Type :Lithostratigraphique
Rang :Complexe
Statut :Formel
Usage :Actif

Historique

Le Complexe de Barrois a été introduit par Morfin et al. (2015) lors du levé géologique de la région de Chambord, Roberval et Notre-Dame-de-la-Doré.

Description

Complexe de Barrois 1 (mPboi1) : Orthogneiss granodioritique à tonalitique, gneiss granitique

L’unité mPboi1 est constituée principalement d’orthogneiss. Ces derniers sont très hétérogènes et étroitement liés à des niveaux de paragneiss (mPboi4). Généralement, ces orthogneiss sont gris blanchâtre, à granulométrie fine à moyenne et plus ou moins rubanés. Leur composition est très variable, mais elle est généralement granodioritique à tonalitique et, plus localement, monzogranitique. Les minéraux ferromagnésiens (biotite, hornblende brune) peuvent constituer de 15 à 25 % de la roche.

Le gneiss est grisâtre à rosâtre, à grain moyen. Il est de composition granitique à feldspath potassique, à plagioclase, à amphibole et à biotite. L’orthopyroxène est généralement remplacé par l’amphibole ou la biotite le long des bordures de grains, conférant à la roche une structure coronitique. La gneissosité est marquée principalement par l’allongement d’amas discontinus de minéraux ferromagnésiens qui délimitent les rubans quartzo-feldspathiques dont les grains montrent eux-mêmes un léger aplatissement préférentiel perpendiculaire à la foliation.

Complexe de Barrois 2 (mPboi2) : Orthogneiss à orthopyroxène, charnockite, enderbite

L’unité mPboi2 a été observée uniquement dans le feuillet 32A10, principalement dans sa partie ouest (Morfin et al., 2015). Elle est formée de roches gneissiques à orthopyroxène (charnockite, enderbite), à granulométrie moyenne et à structure granoblastique. L’orthopyroxène est observé sur le terrain et en lame mince. Il est millimétrique et est contenu dans une matrice quartzo-feldspathique foliée à grain fin.

Complexe de Barrois 3 (mPboi3) : Orthogneiss à boudins d’amphibolite

L’unité mPboi3 est constituée d’orthogneiss contenant des niveaux décimétriques d’amphibolite gneissique, à grain moyen, plus ou moins boudinés et migmatitisés. L’orthogneiss ressemble à celui de l’unité mPboi1. Les amphibolites vert foncé à noires sont composées de plagioclase, de hornblende et localement de clinopyroxène. Elles sont régulièrement magnétiques, ont généralement une granulométrie fine et sont relativement homogènes. Lorsque présent, le pyroxène est généralement en quantité très mineure (moins de 1 % de la roche). Les amphibolites contiennent localement des amas leucocrates à grain moyen. Ceux-ci sont interprétés comme des leucosomes lorsqu’ils sont associés à des amas mafiques.

Complexe de Barrois 4 (mPboi4) : Paragneiss

L’unité mPboi4 est constituée de paragneiss englobés dans l’orthogneiss des autres unités du complexe. Le paragneiss est rubané et il se différencie généralement de l’orthogneiss par une plus grande proportion de biotite, le rendant ainsi plus mésocrate. La sillimanite et le grenat sont localement présents. Le grenat se présente sous forme de porphyroblastes rose lilas pouvant atteindre une taille centimétrique. La sillimanite est fibreuse et elle peut représenter jusqu’à 10 % de la roche. Elle est associée localement à une quantité mineure de graphite (1 à 2 % de la roche). Le paragneiss est migmatitique et le mobilisat blanchâtre à rosâtre est de composition granitique. Le contact entre le paragneiss et l’orthogneiss n’est pas observé. Deux sous-unités informelles ont été identifiées par Morfin et al. (2015). Les travaux de Moukhsil et Daoudene (2019) ne les ont pas distinguées sur les cartes étant donné leur taille non cartographiable à l’échelle 1/50 000.

Complexe de Barrois 4a (mPboi4a) : Paragneiss rouillé à grenat, sulfures et graphite

L’unité mPboi4a est un paragneiss rouillé contenant jusqu’à 2 % de sillimanite, 5 % de pyrite et 2 à 3 % de graphite en paillettes de quelques millimètres d’épaisseur.

Complexe de Barrois 4b (mPboi4b) : Paragneiss avec interlits de quartzite

L’unité mPboi4b est constituée d’un paragneiss contenant des niveaux de quartzite de quelques décimètres à plusieurs mètres d’épaisseur.

Épaisseur et distribution

Le Complexe de Barrois affleure surtout dans le feuillet 32A10 où il occupe plus de 50 % de la superficie (Morfin et al., 2015). Il occupe aussi environ 20 % de la superficie du feuillet 32A07 où il forme un large niveau d’orientation NNW-SSE sur une longueur de plusieurs kilomètres (Moukhsil et Daoudene, 2019).

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Les unités informelles du Complexe de Barrois forment des enclaves et des écailles tectoniques métriques à décamétriques dans plusieurs intrusions de la région (suites plutoniques de Mimosa, de Marianne, de Bardeau et de Léo). Les unités du Complexe de Barrois sont également coupées par des dykes de pegmatite granitique à syénitique et par la Gabbronorite de Claire.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
MORFIN, S. – TREMBLAY, C. – SOLGADI, F. – MOUKHSIL, A. – DAIGNEAULT, R.Géologie de la région de Chambord, Roberval et Notre-Dame-de-la-Doré (feuillets SNRC 32A08, A09 et A10) et reconnaissance des feuillets SNRC 32A06, A07 et A11. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; MB 2015-07, 69 pages et 5 plans.2015MB 2015-07
MOUKHSIL, A. – DAOUDENE. Y.Géologie de la région du lac des Commissaires, Province de Grenville, région du Lac-Saint-Jean, Québec, Canada. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; BG 2019-01.2019BG 2019-01
14 juin 2019