Suite de Tasialuk
Étiquette stratigraphique : [ppro]tak
Symbole cartographique : pPtak

Première publication:  
Dernière modification:

 

 

Subdivision(s) informelle(s)

La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
Aucune
 
Auteur :Simard et al., 2013
Âge :Précambrien / Protérozoïque / Paléoprotérozoïque
Coupe type : 
Région type :Région de Kuujjuaq (SNRC 24J).
Province géologique :Province de Churchill
Subdivision géologique :Zone noyau
Lithologie :Intrusions felsiques
Type d’unité :Unité lithodémique
Rang :Suite
Statut :Unité formelle
Usage :Unité active

 

 

Historique

La Suite de Tasialuk a été introduite par Simard et al. (2013) dans la région de Kuujjuaq (SNRC 24J) pour décrire des intrusions felsiques à texture porphyroïde, localisées le long de la Faille du lac Gabriel.

 

Description

 

La composition des roches de la Suite de Tasialuk varie de tonalitique à granodioritique selon le pourcentage de phénocristaux centimétriques de feldspath potassique (5 à 25 %) qui forment la texture porphyroïde. La roche est généralement homogène, de granulométrie moyenne et de teinte gris moyen à gris rosé. Elle renferme entre 10 et 25 % de minéraux mafiques constitués de biotite et d’un peu de hornblende, qui forment des amas auxquels sont associés de l’épidote, du sphène et de la magnétite. Les roches intrusives de la Suite de Tasialuk sont affectées par une foliation forte à mylonitique probablement associée à la déformation de la Faille du Lac Gabriel.

 

Épaisseur et distribution

La Suite de Tasialuk comprend trois intrusions localisées le long de la Faille du lac Gabriel, dans le nord-ouest de la Zone noyau. Ces intrusions font entre 5 et 20 km de longueur sur 500 m à 2,5 km de largeur.

Datation

Pas de datation. Mais les relations de recoupement indiquent un âge plus jeune que 1835 Ma (Complexe de Kaslac).

 

Relation(s) stratigraphique(s)

Les intrusions de la Suite de Tasialuk s’injectent à l’intérieur des unités du Complexe de Kaslac et renferment des enclaves des diverses lithologies de ce complexe ainsi que des enclaves de paragneiss provenant de la Suite de False.

Paléontologie

Ne s’applique pas. 

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
SIMARD, M. – LAFRANCE, I. – HAMMOUCHE, H. et LEGOUIX, C.Géologie de la région de Kuujjuaq et de la Baie d’Ungava (SNRC 24J et 24K). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2013-04, 60 pages.2013RG 2013-04

 

 

5 décembre 2017