English
 
Suite de Kuugaq
Étiquette stratigraphique : [ppro]kug
Symbole cartographique : pPkug

Première publication:  
Dernière modification:

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPkug1 Granite équigranulaire granoblastique, folié à rubané
 
Auteur :Charette et Beaudette, 2018
Âge :Précambrien / Protérozoïque / Paléoprotérozoïque
Coupe type :Aucune
Région type :Aucune
Province géologique :Province de Churchill
Subdivision géologique :Orogène de l’Ungava / Arc de Narsajuaq
Lithologie :Roche ignée intrusive potassique
Type :Lithodémique
Rang :Suite
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

La Suite de Kuugaq a été introduite par Charette et Beaudette (2018) afin de distinguer les lithologies granitiques bien foliées, équigranulaires et partiellement recristallisées des intrusions potassiques tardives faiblement foliées à massives de l’Arc de Narsajuaq. Le nom de l’unité provient de la rivière de Kuugaq située dans le feuillet SNRC 35L01.

 

Description

Suite de Kuugaq (pPkug1) : Granite équigranulaire granoblastique, folié à rubané.

Le granite est caractérisé par une granulométrie fine à moyenne, une microstructure équigranulaire, parfois granoblastique, une foliation bien développée ou un aspect rubané, et une faible proportion en minéraux mafiques. Il contient de 2 à 5 % d’enclaves de diorite ou de diorite quartzifère. L’hématitisation est couramment observée et donne aux affleurementx soit une teinte rosée caractéristique, soit un rubanement rosé diffus. La proportion de feldspath potassique varie de 25 à 40 %. Ce dernier est principalement concentré dans des rubans millimétriques à centimétriques discontinus en contact diffus dans la matrice granitique. Ces rubans représentent généralement entre 15 et 20 % de la lithologie. La foliation est soulignée par la biotite qui forme de fins niveaux millimétriques et qui compose entre 5 et 15 % de la roche. Les minéraux observés en lame mince sont la hornblende, le zircon, l’apatite, le sphène et, localement, la chlorite.

 

Épaisseur et distribution

L’unité pPkug1 forme des zones kilométriques réparties de façon éparse au sein de l’Arc de Narsajuaq. Ces zones sont allongées suivant la foliation régionale orientée est-ouest et sont localement plissées.

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Le granite de la Suite de Kuugaq est coupé par les injections et les plutons de granitoïde de la Suite de Sanningajualuk (pPsnn) et est localement observés en enclaves au sein de ces derniers. Il est généralement à proximité des grandes masses de charnockite foliée de la Suite de Siurartuuq (pPsir1). Toutefois, le contact entre ces deux unités n’a pas été observé sur le terrain. Le contact est net avec la gabbronorite et la diorite à hypersthène mésocrates du Complexe de Pingasualuit (pPpgs1).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
CHARETTE, B. – BEAUDETTE, M.Géologie de la région du Cap Wolstenholme, Orogène de l’Ungava, Province de Churchill, sud-est d’Ivujivik, Québec, Canada. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2018Bulletin géologiQUE

 

 

26 avril 2018