Formation de Fenimore
Étiquette stratigraphique : [ppro]fem
Symbole cartographique : pPfem
 
 

UNITÉ ABANDONNÉE

Publication :  

 

 

 
Auteur : Owens, 1952
Âge : Paléoprotérozoïque
Stratotype : Aucun
Région type : Secteur de la baie aux Feuilles, s’étalant entre les latitudes 58° N et 59° N (feuillets SNRC 24L et 24K)
Province géologique : Province de Churchill
Subdivision géologique : Orogène du Nouveau-Québec (Fosse du Labrador) / Zone lithotectonique de Bérard
Lithologie : Roches sédimentaires
Catégorie :

Lithostratigraphique

Rang : Formation
Statut : Formel
Usage : Abandonné

 

Unité(s) remplaçante(s)

Formation de Sokoman 

 

Table des matières

 

 

 

Historique

Le nom de « Fenimore Iron Formation » a été utilisé dans les années 1950 pour désigner une formation de fer d’importance régionale affleurant au SW et à l’ouest de la baie d’Ungava (Owens, 1952). L’appellation vient du nom de la compagnie Fenimore Iron Mines Ltd., qui explorait pour le fer dans le nord de la Fosse du Labrador à l’époque. Bérard (1965) a conféré le rang de formation à l’unité.

D’après Bérard (1965), la Formation de Fenimore surmonte la Formation d’Alison (maintenant abandonnée) de façon « pseudodiscordante » et est surmontée à son tour par la Formation de Dragon (maintenant abandonnée), également de façon « pseudodiscordante ». Par endroits, la Formation de Chioak repose sur la Formation de Fenimore, avec un contact discordant. L’épaisseur maximale de cette dernière est de 45 m entre les latitudes 58° N et 59° N (Bérard, 1965), mais plus au sud, près de la rivière aux Mélèzes, elle est de 150 m (Bergeron, 1954).

La Formation de Fenimore a été décrite en détail par Owens (1952, 1955) et Bérard (1965). Owens (1952) a subdivisé la formation de fer en huit sous-unités : 1) jaspe ou chert finement lité; 2) formation de fer métallique (hématite et magnétite); 3) formation de fer cherteuse (grise ou blanche) très finement litée; 4) formation de fer à silice (quartz) granulaire; 5) formation de fer à carbonates (ankérite-sidérose, avec des interstratifications et nodules de chert gris-brun); 6) formation de fer avec interstratifications soit riches en magnétite ou en chert; 7) formation de fer à silice tachetée (quartz à grain fin, avec taches de carbonate); et 8) formation de fer conglomératique (fragments de formation de fer).

Pour sa part, Bérard (1965) a reconnu sept faciès principaux constituant la formation de fer : 1) quartzite moucheté; 2) jaspilite en lits minces à épais; 3) roche ferrifère à carbonates bruns ou bleus; 4) brèche siliceuse; 5) roche ferrifère à hématite et magnétite; 6) roche ferrifère à silice et magnétite; et 7) schiste argileux à magnétite et sulfures. Un niveau de schiste argileux à magnétite et sulfures sépare la Formation de Fenimore de la Formation d’Alison sous-jacente. Le quartzite moucheté constitue le membre supérieur de la formation. L’ordre stratigraphique des autres faciès est variable (Bérard, 1965). Néanmoins, l’ordre général des faciès est le suivant (du bas vers le haut) : le faciès à sulfures, les faciès à oxydes, les faciès à carbonates (avec interstratifications du faciès à silicates) (Bérard, 1965). Ce dernier auteur n’a pas commenté l’équivalence, ou non, de la Formation de Fenimore avec la Formation de Sokoman. Toutefois, il a remarqué que le Quartzite d’Alison (Formation d’Alison), sous-jacent au Fenimore, est probablement équivalent à la Formation de Wishart dans le sud de la Fosse. Au sud de la région de Bérard (1965), une formation de fer qui semble représenter la continuation de la Formation de Fenimore a été cartographiée comme la Formation de Sokoman par Clark (1979). Ainsi, on peut conclure que les formations de Fenimore et de Sokoman sont homotaxes et donc équivalentes. En raison de cette équivalence, Clark et Wares (2004) ont recommandé l’abandon du nom de Formation de Fenimore.

Raisons de l’abandon

En vertu des relations stratigraphiques analogues, la Formation de Fenimore est probablement l’équivalent stratigraphique de la Formation de Sokoman, présente dans le sud de la Fosse. Parce que l’utilisation du nom de Formation de Sokoman a précédé celui de Formation de Fenimore (voir Frarey et Duffell, 1964), le nom de Sokoman doit avoir préséance. Le nom de Formation de Fenimore a été abandonné, comme l’ont recommandé Clark et Wares (2004).

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

BERARD, J. 1965. REGION DU LAC BERARD, NOUVEAU-QUEBEC. MRN. RG 111, 175 pages et 2 plans.

BERARD, J. 1965. BERARD LAKE AREA, NEW QUEBEC. MRNRG 111(A), 148 pages et 2 plans.

CLARK, T. 1979. REGION DU LAC NAPIER (NOUVEAU-QUEBEC) – RAPPORT PRELIMINAIRE. MRN. DPV 663, 28 pages et 1 plan.

CLARK, T., WARES, R. 2004. SYNTHESE LITHOTECTONIQUE ET METALLOGENIQUE DE L’OROGENE DU NOUVEAU-QUEBEC (FOSSE DU LABRADOR). MRNFP. MM 2004-01, 182 pages et 1 plan.

OWENS, O E. 1952. GEOLOGICAL REPORT, CLAIM GROUPS 2 AND 3. FENIMORE IRON MINES LTD. Rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec. GM 02135-B, 36 pages et 4 plans.

Autres publications

BERGERON, R. 1954. A study of the Quebec-Labrador iron belt between Derry Lake and Larch River. Thèse de D. Sc., Université Laval.

FRAREY, M.J., DUFFELL, S. 1964. Revised stratigraphic nomenclature for the central part of the Labrador Trough. Geological Survey of Canada; Paper 64–25, 13 pages. https://doi.org/10.4095/123909.

OWENS, O.E. 1955. The geology of part of the Labrador Trough, south of Leaf Bay, New Quebec. Thèse de Ph. D., Université McGill.

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Formation de Fenimore (unité abandonnée). Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/formation-de-fenimore [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

Thomas Clark, géo., Ph. D. thomas.clark@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Charles St-Hilaire, géo. stag., M. Sc. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); Nathalie Bouchard (montage HTML).

 
23 mars 2020