2018-DB-1120A
 
Lithologie : Tuf à lapillis
Unité stratigraphique : Groupe du Lac des Montagnes (nAmo3)

Publiée le :  
 

 

 

Numéro d’échantillon : 2018-DB-1120A
Lithologie : Tuf à lapillis
Âge 1 (évènement) : 2706,4 ±6,7 Ma (cristallisation magmatique)
Âge 2 (évènement) : 2798,0 ±7,6 Ma (héritage)
Province géologique : Province du Supérieur
Subdivision géologique : Sous-province de Nemiscau
Unité stratigraphique : Groupe du Lac des Montagnes (nAmo3)
Feuillet SNRC : 32O12
Zone UTM NAD 83 : 18
Estant : 460403
Nordant : 5728556
Méthode d’analyse :

LA-HR-ICP-MS sur zircons (méthode d’analyse décrite dans le MB 2020-01, pages 29 et 30)

 

 

 

Géologie et description de l’échantillon

Le Groupe du Lac des Montagnes est constitué principalement de roches volcaniques. Il est divisé en cinq unités, soit :

 
 
  • basalte amphibolitisé et amphibolite (nAmo1);
  • roches volcaniques intermédiaires (nAmo2);
  • roches volcanoclastiques felsiques (nAmo3);
  • formation de fer (nAmo4);
  • amphibolite dérivée de basalte komatiitique (nAmo5).

Toutefois, la stratigraphie de ces unités n’a pu être établie avec précision. L’affleurement échantillonné appartient à l’unité de roches volcanoclastiques felsiques (nAmo3). Il s’agit d’un tuf felsique à cendres et à lapillis, lité et folié, beige clair en surface altérée et gris foncé en cassure fraiche. Les niveaux lités montrent par endroits des alternances de lits felsiques et de lits intermédiaires d’épaisseur centimétrique. Les lits felsiques sont finement grenus, tandis que ceux intermédiaires contiennent jusqu’à 15 % de phénocristaux de plagioclase et 5 % de grenat. La roche est chloritisée ou silicifiée et présente une cassure conchoïdale. La bordure sud de l’affleurement est traversée par la Zone de cisaillement de Cabot qui sépare l’unité de roches volcanoclastiques et la séquence de paragneiss assignée à la Formation de Voirdye. À cet endroit, les paragneiss et les volcanoclastites sont fortement cisaillés, mylonitisés et plissés. Dans la partie nord de l’affleurement, les roches volcanoclasitiques sont coupées par un filon-couche de roche ultramafique qui constitue l’unité encaissante d’une minéralisation de Ni-Cu-EGP (zone minéralisée de Nisk).

 

Objectif de l’analyse géochronologique

La datation de cet échantillon permettra de mieux contraindre l’âge de mise en place des roches volcaniques du Groupe du Lac des Montagnes, ainsi que de déterminer l’âge maximal des filons-couches ultramafiques encaissants des minéralisations de Ni-Cu-EGP du secteur.  
 

Géochronologie

Les zircons récupérés de ce tuf sont peu abondants, soit 40 à 50 grains tout au plus, et de qualité passable. Quelques spécimens sont idiomorphes et forment des prismes à section courte. Par contre, la plus grande partie des zircons sont subidiomorphes, prismatiques et paraissent corrodés.

 

La structure interne de ces cristaux est principalement constituée de larges bandes de croissance. Les prismes à section courte ont une structure interne caractérisée par une zonation par secteur.

 
 

Les 45 analyses effectuées sur une trentaine de grains de la population principale ont permis de mettre en évidence deux populations d’âges. Une première série de résultats a livré des âges 207Pb/206Pb compris entre 2687 Ma et 2723 Ma avec des rapports Th/U variant de 0,5 à 1,5. Une seconde série de résultats a donné des âges apparents de 2766 Ma à plus de 2814 Ma avec des rapports Th/U plus limités entre 0,22 et 0,60. Les résultats de la première série sont répartis de part et d’autre de la courbe concordia et ont permis de calculer une droite de régression dont l’intersection supérieure représente un âge de 2706,4 ±6,7 Ma (MSWD = 1,9), interprété comme l’âge du volcanisme. Une série d’analyses provenant de la seconde population de zircons présente des âges apparents qui reflètent une source possiblement mixte avec des âges apparents variant de 2773 Ma à 2825 Ma et des rapports Th/U compris entre 0,22 et 0,59. Les résultats sont peu discordants (généralement 2 % à -2 %). Une droite de régression linéaire calculée avec une intersection inférieure fixée à 0 Ma a permis d’obtenir un âge de 2798,0 ±7,6 Ma (MSWD = 3,8).

Les résultats des analyses sont disponibles dans le SIGÉOM et accessibles en cliquant sur ce lien (voir fichiers Excel dans MB202001ADN001.zip).

 

Interprétation

Les données géochronologiques ont mis en évidence deux populations de zircons. Les résultats de la première population indiquent un âge de 2706,4 ±6,7 Ma, interprété comme étant celui du volcanisme felsique associé à l’unité nAmo3. La seconde population de zircons regroupe une série d’analyses avec des âges apparents de 2773 Ma à 2825 Ma associés à de l’héritage. D’autres datations U-Pb sur zircons ont été réalisées sur des roches volcaniques felsiques du Groupe du Lac des Montagnes (David, 2020a et 2020b). Elles ont livré des âges de cristallisation de 2703,6 ±4,9 Ma (échantillon 2017-DB-1037B) et de 2720,5 ±2,5 Ma (échantillon 2017-RP-6096A) (David, 2020b), et de 2723,2 ±3,9 Ma (échantillon 2018-EC-2155B; David, 2020a). En considérant les marges d’erreur, l’épisode de volcanisme felsique dans le Groupe du Lac des Montagnes se serait déroulé entre 2727 Ma et 2700 Ma. Les zircons hérités à 2798,0 ±7,6 Ma sont contemporains du Complexe de la Hutte, daté à 2790,4 ±5,4 Ma (David, 2020a). Les zircons hérités reconnus dans l’échantillon de roche volcanique felsique de la même unité (2018-EC-2155B) ont donné un âge comparable à 2798,0 ±7,6 Ma (David, 2020a). Cela concorde avec l’hypothèse selon laquelle les roches sources du magma auraient un âge de ~2790 Ma.

 

Auteurs

 

 

 

Rôle Nom Courriel Année
Géochronologie Jean David, géo., Ph. D. jean.david@mern.gouv.qc.ca 2018 à 2019
Échantillonnage et interprétation Daniel Bandyayera, géo., Ph. D. daniel.bandyayera@mern.gouv.qc.ca 2018
Coordination Francis Talla Takam, géo., Ph. D. francis.tallatakam@mern.gouv.qc.ca 2021

Références

 

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

 

DAVID, J., 2020a. Datations U-Pb dans les provinces du Supérieur et de Churchill effectuées au GEOTOP en 2018-2019. MERN, GEOTOP; MB 2020-01, 30 pages.

DAVID, J., 2020b. Datations U-Pb dans les provinces du Supérieur et de Churchill effectuées au GEOTOP en 2017-2018. MERN, GEOTOP; MB 2020-05, 29 pages.

9 mars 2021