2012-DB-1029A
 
Lithologie : Monzogranite
Unité stratigraphique : Complexe de Highfall (nAhig1)

Publiée le :  
 

 

 

Numéro d’échantillon : 2012-DB-1029A
Lithologie : Monzogranite
Âge (évènement) : 2705 ±3 Ma (cristallisation magmatique)
Province géologique : Province de Churchill
Subdivision géologique : Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte
Unité stratigraphique : Complexe de Highfall (nAhig1)
Feuillet SNRC : 24F10
Zone UTM NAD 83 : 19
Estant : 512841
Nordant : 6394973
Méthode d’analyse :

LA-ICP-MS et ID-TIMS sur zircons (méthode d’analyse décrite dans le RP 2014-07, pages 5 et 6)

 

 

 

Géologie et description de l’échantillon

Dans la région du lac Saffray, au nord du Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte, une nappe de charriage constituée de roches archéennes est en contact de faille avec les roches volcano-sédimentaires paléoprotérozoïques de la Supersuite de Laporte. Cette nappe présente une forte signature magnétique positive et est scindée en deux par une faille de chevauchement NW-SE. Au nord, le Complexe de Rénia chevauche partiellement le Complexe de Highfall, au sud, qui regroupe des roches intrusives potassiques très foliées. L’échantillon daté, provenant d’un affleurement situé en bordure d’une rivière, est constitué de monzogranite à phénocristaux de microcline. La roche est homogène, montre une forte déformation et renferme 15 à 25 % de minéraux ferromagnésiens, essentiellement de la biotite avec un peu de hornblende et d’épidote.

Objectif de l’analyse géochronologique

La datation de cette monzogranite permettra de déterminer l’âge de mise en place de cette unité.

Géochronologie

Des zircons provenant de ce monzogranite sont abondants et se présentent sous la forme de cristaux trapus et fêlés.

 

Les images en cathodoluminescence montrent des zones uniformes et oscillatoires.

 

La plupart des analyses LA-ICPMS se superposent approximativement à la concordia, dans la marge d’erreur, avec un âge 207Pb/206Pb moyen de 2705 ±3 Ma. Une analyse (analyse nº 3.2) donne un âge nettement plus jeune de 2577 ±28 Ma associé à un faible rapport Th/U (0,09). Cette analyse provient peut-être d’une surcroissance métamorphique ou d’une zone de rajeunissement. Les résultats des analyses ID-TIMS de quatre cristaux de zircon individuels sont précis, mais discordants. Les analyses sont distribuées sur une discordia avec une intersection supérieure à 2693 ±8 Ma et un âge d’intersection inférieur mésoprotérozoïque peu défini. Ces analyses suggèrent un léger rajeunissement des zircons au cours du métamorphisme transhudsonien. En fixant l’intersection inférieure à 1800 Ma, on obtient un âge magmatique de 2701 ±5 Ma (MSWD = 3,2), en accord avec les analyses LA-ICP-MS.

Les résultats des analyses sont publiés aux pages 35, 36 et 47 du RP 2014-07.

Interprétation

L’âge de 2705 Ma confirme l’âge archéen du Complexe de Highfall qui est compris dans une nappe de charriage du Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte (voir 2012-MS-0063A, Complexe de Rénia).

Auteurs

Rôle Nom Courriel Année
Géochronologie Donald W. Davis, Ph. D. dond@es.utoronto.ca 2012-2013
Échantillonnage et interprétation Isabelle Lafrance, géo., M. Sc. isabelle.lafrance@mern.gouv.qc.ca 2012
Coordination Francis Talla Takam, géo., Ph. D. francis.tallatakam@mern.gouv.qc.ca 2020

Références

 

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

DAVIS, D. W., MOUKHSIL, A., LAFRANCE, I., HAMMOUCHE, H., GOUTIER, J., PILOTE, P., TALLA TAKAM, F., 2015. Datations U-Pb dans les provinces du Supérieur, de Churchill et de Grenville effectuées au JSGL en 2012-2013. MERN; RP 2014-07, 56 pages.

 

 

19 janvier 2021