Suite de Bacqueville
Étiquette stratigraphique : [narc]bcv
Symbole cartographique : nAbcv
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nAbcv2 Diorite et diorite quartzifère
nAbcv1 Gabbro et gabbronorite

 

 
Auteur(s) : Parent et al., 2000
Âge : Néoarchéen
Stratotype : Aucun
Région type : Région du lac Nedlouc (feuillets SNRC 34H et 24E)
Province géologique : Province du Supérieur
Subdivision géologique : Sous-province de Minto
Lithologie : Roches intrusives ultramafiques à intermédiaires
Catégorie : Lithodémique
Rang : Suite
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Historique

La Suite de Bacqueville a été introduite dans la région du lac Nedlouc (feuillets 34H et 24E; Parent et al., 2000, 2001) pour décrire des dykes démembrés et des lambeaux de gabbro et de diorite contenus dans les intrusions felsiques de cette région. L’unité a par la suite été reconnue dans les régions des lacs Aigneau (feuillets 24E et 24F; Berclaz et al., 2001, 2002), La Potherie (feuillet 34I; Leclair et al., 2000, 2002), Dufreboy (feuillet 24L; MRNF, 2010a), Vernon (feuillet 34J; Parent et al., 2002, 2003) et Minto (feuillets 34F et 34G; Simard et al., 2005a). Lors de la cartographie de la section le long de la rivière aux feuilles, Percival et Card (1994) avaient classé ces roches intrusives de diorite à hornblende, de gabbro et de pyroxénite comme granodiorite de la Suite de la Rivière aux Feuilles. Dans les régions des lacs Vernon et Minto, les intrusions intermédiaires à mafiques non recristallisées et d’aspect massif ont été assignées à la Suite de Qullinaaraaluk après la découverte d’une importante minéralisation de Ni-Cu-Co contenue dans une intrusion ultramafique massive (Labbé et al., 2000). Ces intrusions sont considérées plus jeunes que les roches recristallisées, foliées à gneissiques, assignées à la Suite de Bacqueville. Simard et al. (2008) ont assigné à la Suite de Bacqueville des lambeaux de diorite et de gabbro granoblastiques qui avaient été inclus dans le Complexe de Melvin (Amel; terme abandonné) dans les régions des lacs Minto et à l’Eau Claire (feuillet 34B; Simard et al., 2004, 2005b), en se basant sur les ressemblances lithologiques et sur la similitude des signatures géochimiques entre les roches de ces deux unités (Chevé, 2005).

Unité actuelle Simard (2008) Simard et al. (2008) Simard et al. (2005a) Simard et al. (2004b, 2005b) Parent et al. (2002, 2003) Berclaz et al. (2001, 2002) Leclair et al. (2000, 2002) Parent et al. (2000, 2001)
nAbcv1 Abcv Abcv Abcv, Amel4 Amel4 Abcv1 Abcv Abcv1 Abcv
nAbcv2   Abcv2

 

Description

La Suite de Bacqueville est constituée d’intrusions de gabbro, de gabbronorite, de diorite, de diorite quartzifère et, localement, de roche ultramafique (Parent et al., 2000, 2001; Leclair et al.; 2000, 2002; Berclaz et al., 2001, 2002; Parent et al., 2002, 2003; Simard et al., 2004, 2005b; Simard et al., 2005a; Simard et al., 2008; Simard, 2008; MRNF, 2001, 2010a-g). Les roches intrusives de la Suite de Bacqueville sont homogènes et massives avec une structure ignée bien préservée (structure ophitique ou présence pœcilitique à clinopyroxène et orthopyroxène), ou sont foliées à gneissiques avec une structure granoblastique bien développée. La présence de ces structures variées suggère que l’unité peut contenir des roches d’origine et d’âge différents. Les différents corps intrusifs de diorite et de gabbro sont inégalement déformés, segmentés et coupés par des injections de pegmatite et par des dykes de leucogranite tardif (Leclair et al., 2000, 2002). Dans la portion SW de la suite (feuillets 34B, 34F et 34G), Simard et al. (2005a) et Simard et al. (2004, 2005b) ont observé des bandes centimétriques de mobilisat blanchâtre (5 à 20 %), de composition tonalitique à granitique, qui donnent un aspect rubané à la roche.

La Suite de Bacqueville est subdivisée en deux unités informelles : l’une de gabbro et de gabbronorite (nAbcv1) et l’autre de diorite et de diorite quartzifère (nAbcv2).

Suite de Bacqueville non subdivisée (nAbcv) : diorite et gabbro

La diorite est foliée à gneissique, de teinte gris clair à gris foncé, de granulométrie fine à moyenne et possède une texture granoblastique bien développée. La roche contient de 5 à 20 % de mobilisat blanchâtre de composition tonalitique à granitique. L’unité renferme également, en quantité mineure, du gabbro, de la gabbronorite et des roches ultramafiques à texture granoblastique.

Suite de Bacqueville 1 (nAbcv1) : gabbro et gabbronorite

L’unité nAbcv1 est constituée principalement de gabbro et de gabbronorite et, localement, de roche ultramafique. Du leucogabbro a été observé en quelques rares endroits. L’unité renferme également des zones riches en magnétite (>70 %) dont la surface d’altération est brun rouille foncé. La patine de la roche varie de vert foncé à brun verdâtre. Le gabbro et la gabbronorite varient normalement de mésocrates à mélanocrates et contiennent >40 % de biotite rougeâtre, de hornblende, de clinopyroxène, d’orthopyroxène et de magnétite. Les minéraux accessoires sont l’apatite, la titanite, le quartz et le zircon. La hornblende vert olive forme des grains isolés et des couronnes autour des pyroxènes. Par endroits, l’orthopyroxène est presque entièrement remplacé par ses produits d’altération (talc, carbonate, chlorite, iddingsite, magnétite) et le plagioclase est variablement séricitisé et saussuritisé. En lame mince, les structures ignées primaires (structures de cumulat et ophitique) sont soit conservées, soit partiellement remplacées par des structures de recristallisation (polygonisation). La foliation est définie par l’alignement de la biotite et des traînées de minéraux ferromagnésiens. Des structures granoblastiques polygonales sont communément bien développées et résultent de la déformation et de la recristallisation avancée de cumulats de plagioclase-clinopyroxène-orthopyroxène primaires.

La roche gabbroïque passe localement à de la roche ultramafique (pyroxénite et péridotite). La pyroxénite est composée de clinopyroxène, d’orthopyroxène, de hornblende, de biotite, de magnétite et d’une proportion mineure de plagioclase. En plus de ces minéraux, la péridotite contient de l’olivine, du spinelle et du talc. Ces roches exhibent des structures de cumulat bien développées. La déformation se manifeste localement par la recristallisation syntectonique de certains minéraux en petits grains polygonaux et en plus gros grains lépidoblastiques définissant la foliation. De rares zones d’épaisseur décimétrique riches en sulfures (pyrite et pyrrhotite) se trouvent à l’intérieur des pyroxénites et des composantes gabbroïques les plus mafiques.

Suite de Bacqueville 2 (nAbcv2) : diorite et diorite quartzifère

L’unité nAcv2 est constituée de diorite et de diorite quartzifère généralement mésocrates, contenant de 30 à 50 % de biotite, de hornblende, de clinopyroxène, de magnétite et, localement, d’orthopyroxène. Le quartz se trouve en proportion mineure (<5 %) sous forme de grains interstitiels. Les minéraux accessoires sont l’apatite et le zircon. La roche est d’apparence homogène et variablement magnétique. Elle est grise à gris verdâtre foncé en cassure fraiche et brun verdâtre clair en surface altérée. Sur le terrain, on note localement la présence de diorite quartzifère leucocrate à grain fin. La foliation est définie par des lépidoblastes de biotite rougeâtre et, localement, par des grains prismatiques de hornblende. Les structures observées en lame mince sont similaires à celles de l’unité gabbroïque (nAbcv1). Le plagioclase est localement altéré en séricite et calcite. La diorite peut passer graduellement à du gabbro et, localement, à de la pyroxénite avec l’augmentation de la proportion en minéraux ferromagnésiens.

Épaisseur et distribution

Les roches intrusives de la Suite de Bacqueville se trouvent à l’intérieur de la plupart des unités de granitoïdes, des roches charnockitiques et des diatexite. Elles prennent la forme de dykes, de lambeaux, de feuillets et de masses démembrées dont la taille est métrique à kilométrique. En général, les masses les plus volumineuses n’excèdent pas 50 km et sont communément associées à des anomalies aéromagnétiques positives allongées. Les feuillets, similaires à des traînées de « dykes » démembrés, atteignent ~3 km de largeur. Dans certains cas, ceux-ci s’étendent sur des dizaines de kilomètres le long du grain structural. Les lambeaux observés à l’échelle de l’affleurement apparaissent soit en simples enclaves isolées, soit en traînées de fragments arrondis et anguleux, suggérant des « dykes » perturbés (Leclair et al., 2000, 2002).

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

La définition de la Suite de Bacqueville a évolué au fil du temps. Conséquemment, sa position stratigraphique est difficile à déterminer. La Suite de Bacqueville est associée à une période comprise entre 2740 Ma et 2710 Ma et est considérée équivalente à la Suite de Châteauguay (Boily et al., 2004, 2006; Simard et al., 2008). Toutefois, vers l’est, elle renferme probablement quelques intrusions massives plus jeunes semblables à celles de la Suite de Qullinaaraaluk (2705 Ma).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

BERCLAZ, A., CADIEUX, A M., SHARMA, K N M., DAVID, J., PARENT, M., LECLAIR, A. 2001. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC AIGNEAU (24E ET 24F/04). MRN. RG 2001-01, 51 pages et 2 plans.

BERCLAZ, A., CADIEUX, A M., SHARMA, K N M., DAVID, J., PARENT, M., LECLAIR, A. 2002. GEOLOGY OF THE LAC AIGNEAU AREA (24E AND 24F/04). MRN. RG 2001-05, 44 pages et 2 plans.

BOILY, M., LECLAIR, A., MAURICE, C., BERCLAZ, A., DAVID, J. 2004. ETUDE LITHOGEOCHIMIQUE ET ISOTOPIQUE DU ND DES ASSEMBLAGES VOLCANIQUES ET PLUTONIQUES DE LA REGION SUD DU GRAND-NORD QUEBECOIS. MRNFP, GEON. RP 2004-01, 28 pages.

BOILY, M., LECLAIR, A., MAURICE, C., BERCLAZ, A., DAVID, J. 2004. STUDY OF THE LITHOGEOCHEMICAL AND ND ISOTOPIC DATA FOR THE VOLCANIC AND PLUTONIC ASSEMBLAGES IN THE SOUTHERN PART OF QUEBEC’S FAR NORTH. MRNFP, GEON. RP 2004-01(A), 2 pages.

BOILY, M., LECLAIR, A., MAURICE, C., BERCLAZ, A., DAVID, J. 2006. ETUDE GEOCHIMIQUE ET ISOTOPIQUE DU ND DES ASSEMBLAGES VOLCANIQUES ET PLUTONIQUES DU NORD-EST DE LA PROVINCE DU SUPERIEUR (NEPS). MINISTERE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE LA FAUNE, GEON. MB 2006-03, 50 pages.

CHEVE, S. 2005. LITHOGEOCHIMIE DE LA REGION DU LAC MINTO (34F ET 34G). MRNF. MB 2005-01, 26 pages.

LABBE, J Y., LACOSTE, P., LECLAIR, A., PARENT, M., DAVY, J. 2000. L’INDICE DE NI-CU-CO DE QULLINAARAALUK: UN NOUVEAU TYPE DE MINERALISATION DANS LES ROCHES ARCHEENNES DU GRAND NORD. MRN. PRO 2000-11, 12 pages.

LECLAIR, A., PARENT, M., DAVID, J., SHARMA, K N M., DION, D J. 2000. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC LA POTHERIE (34I). MRN. RG 2000-12, 50 pages et 1 plan.

LECLAIR, A., PARENT, M., DAVID, J., SHARMA, K N M., DION, D J. 2002. GEOLOGY OF THE LAC LA POTHERIE AREA. MRN. RG 2001-04, 43 pages et 1 plan.

MRNF. 2001. COMPILATION GÉOSCIENTIFIQUE – GÉOLOGIE 1:250 000, 24E – LAC AIGNEAU. In: MRNF. 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 24E. CG SIGEOM24E, 4 plans.

MRNF. 2010a. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 24L. CG SIGEOM24L, 5 plans.

MRNF. 2010b. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 34B. CG SIGEOM34B, 1 plan.

MRNF. 2010c. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 34F. CG SIGEOM34F, 1 plan.

MRNF. 2010d. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 34G. CG SIGEOM34G, 1 plan.

MRNF. 2010e. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 34H. CG SIGEOM34H, 1 plan.

MRNF. 2010f. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 34I. CG SIGEOM34I, 1 plan.

MRNF. 2010g. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 34J. CG SIGEOM34J, 1 plan.

PARENT, M., LECLAIR, A., DAVID, J., SHARMA, K N M. 2000. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC NEDLOUC (SNRC 34H ET 24E). MRN. RG 99-13, 46 pages et 2 plans.

PARENT, M., LECLAIR, A., DAVID, J., SHARMA, K N M. 2001. GEOLOGY OF THE LAC NEDLOUC AREA (NTS 34H AND 24E). MRN. RG 2000-09, 41 pages et 2 plans.

PARENT, M., LECLAIR, A., DAVID, J., SHARMA, K N M., LACOSTE, P. 2002. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC VERNON (34J). MRN. RG 2001-11, 44 pages et 1 plan.

PARENT, M., LECLAIR, A., DAVID, J., SHARMA, K N M., LACOSTE, P. 2003. GEOLOGY OF THE LAC VERNON AREA (34J). MRN. RG 2002-07, 40 pages et 1 plan.

SIMARD, M. 2008. LEXIQUE STRATIGRAPHIQUE DES UNITES ARCHEENNES DU NORD-EST DE LA PROVINCE DU SUPERIEUR. MRNF. DV 2008-03, 107 pages.

SIMARD, M. 2011. COMPILATION GEOLOGIQUE – LAC AIGNEAU. MRNF. CG-24E-2011-01, 1 plan.

SIMARD, M., CHEVE, S., DAVID, J., LABBE, J Y., SHARMA, K N M. 2005a. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC MINTO (34F ET 34G). MRNFP. RG 2004-04, 27 pages et 2 plans.

SIMARD, M., GOSSELIN, C. 2002. Les secteurs granulitiques : intrusions ou métamorphisme. In: LECLAIR, A. PROJET DE CARTOGRAPHIE DU GRAND-NORD – RAPPORT D’ATELIER. MRN. MB 2002-01, pages 51-53.

SIMARD, M., LABBE, J Y., MAURICE, C., LACOSTE, P., LECLAIR, A., BOILY, M. 2008. SYNTHESE DU NORD-EST DE LA PROVINCE DU SUPERIEUR. MRNF. MM 2008-02, 198 pages et 8 plans.

SIMARD, M., PARENT, M., THERIAULT, R., DAVID, J., LACOSTE, P., SHARMA, K N M. 2004. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC A L’EAU CLAIRE (34B ET 34C). MRNFP. RG 2003-08, 48 pages et 2 plans.

SIMARD, M., PARENT, M., THERIAULT, R., DAVID, J., LACOSTE, P., SHARMA, K N M. 2005b. GEOLOGY OF THE LAC A L’EAU CLAIRE AREA (34B AND 34C). MRNF. RG 2004-06, 47 pages et 2 plans.

Autres publications

PERCIVAL, J.A., CARD, K.D., 1994. Geology, Lac Minto-Rivière aux Feuilles, Québec/Géologie, Lac Minto-Rivière aux Feuilles, Québec. Commission géologique du Canada, Carte série « A » 1854A, 1 feuille. doi.org/10.4095/194490

PERCIVAL, J.A., CARD, K.D., STERN, R.A., BÉGIN, N.J., 1991. A Geological Transect of the Leaf River area, northeastern Superior Province, Ungava Peninsula, Quebec. In: Current Research, Part C, Canadian Shield/Recherches En Cours, Partie C, Bouclier Canadien; Commission géologique du Canada, Études no. 91-1C, pages 55-63. doi.org/10.4095/132560

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Suite de Bacqueville. Lexique stratigraphique du Québec. https://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/suite-de-bacqueville [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

Céline Dupuis, géo., Ph. D. celine.dupuis@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); anonyme (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML). 

 
12 novembre 2021