Pluton de Holmes
Étiquette stratigraphique : [narc]hol
Symbole cartographique : nAhol
 

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nAhol5 Tonalite à hornblende-biotite, foliée
nAhol4 Granodiorite foliée, porphyroïde à phénocristaux d’orthose
nAhol3 Tonalite à biotite-épidote, foliée

 

 

 

nAhol2 Granodiorite et tonalite à biotite-épidote, foliées

 

 

 

nAhol1 Gneiss tonalitique à biotite-épidote-grenat, rubané
 
Auteur(s) :
Longley, 1946
Âge :
Néoarchéen
Stratotype :
Aucun
Région type :
Région du lac Holmes (moitié nord du feuillet SNRC 32C15)
Province géologique :
Subdivision géologique :
Sous-province de l’Abitibi
Lithologie : Tonalite et granodiorite foliées à gneissiques
Catégorie :
Lithodémique
Rang :
Lithodème
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Historique

Longley (1940, 1946) a d’abord décrit le « Gneiss de Holmes » comme un gneiss dioritique quartzifère à biotite dans la région de Holmes (moitié nord du feuillet 32C15). Van de Walle (1970) parle plutôt du « Massif granitique de Holmes » pauvre en minéraux ferromagnésiens à partir d’affleurements limités à l’extrémité septentrionale de l’intrusion (extrémité sud du feuillet 32F02-200-0101). Hocq (1990), Simard (1997a) et Grant (2003a-b) cartographient une intrusion d’orthogneiss tonalitique ou granodioritique à biotite ± hornblende. Simard (1997b) décrit quant à lui une tonalite foliée à l’aspect gneissique et renomme l’intrusion « Pluton de Holmes ». Similairement, Revelli et al. (2017) mentionnent un assemblage de tonalite et de granodiorite foliées pour le Pluton de Holmes. Finalement, Hammouche et Karris (2014a, b) divisent ce dernier en six unités informelles en fonction de la structure, de la granulométrie et des minéraux ferromagnésiens présents, tandis que Hammouche (2017) révise légèrement ces subdivisions et les réduit à cinq unités informelles (voir le tableau ci-dessous). Le nom fait référence au canton de Holmes et au lac éponyme situés dans la moitié nord du feuillet 32C15.

Unités actuelles (Hammouche, 2017)

Revelli et al. (2017) Hammouche et Karris (2014a, b) Grant (2003a-b); Simard (1997a) Simard (1997b) Hocq (1990) Van de Walle (1970) Longley (1946)
nAhol1 Pluton de Holmes (assemblage de tonalite-granodiorite foliées) Ahol1 Ahol (gneiss tonalitique) Ahol (tonalite foliée à l’aspect gneissique) Orthogneiss tonalitique ou granodioritique; à biotite, à biotite et hornblende Massif granitique de Holmes (pauvre en minéraux ferromagnésiens) Gneiss de Holmes (gneiss dioritique quartzifère à biotite)
nAhol2 Ahol2 (Ahol6)
nAhol3 Ahol3
nAhol4 Ahol4 et Ahol2
nAhol5 Ahol5

 

Description

Le Pluton de Holmes est formé d’un ensemble de tonalite et de granodiorite foliées, de quelques lambeaux gneissiques et de tonalite massive tardive (Hammouche, 2017). Il est subdivisé en cinq unités informelles en fonction de la structure de la roche, de la granulométrie et de la composition (principalement les minéraux ferromagnésiens présents). Les descriptions qui suivent proviennent principalement des travaux de Hammouche (2017).

 

Pluton de Holmes 1 (nAhol1) : Gneiss tonalitique à biotite-épidote-grenat, rubané

L’unité nAhol1 est constituée de gneiss tonalitique rubané. La roche est granoblastique et fortement recristallisée. Le rubanement de la tonalite est souligné par une alternance millimétrique à décimétrique de bandes blanchâtres pauvres en biotite et de bandes plus foncées riches en biotite. Les bandes riches en biotite contiennent également de l’épidote, du grenat localement ainsi que des proportions mineures de muscovite et de magnétite. Le gneiss présente localement des évidences de migmatitisation, telle la présence d’un matériel quartzo-feldspathique plus grossier, diffus, généralement parallèle ou subparallèle à la gneissosité. Des enclaves de l’unité gneissique nAhol1 sont rencontrées dans les unités foliées du pluton (nAhol2 à nAhol5).

 

Pluton de Holmes 2 (nAhol2) : Granodiorite et tonalite à biotite-épidote, foliées

L’unité nAhol2 est composée principalement de granodiorite et de tonalite foliées, de granulométrie moyenne à grossière vers la bordure du pluton. La granodiorite est modérément foliée. Elle contient 10 à 15 % de feldspath potassique (microcline et orthose), 5 à 15 % de biotite, de l’épidote (3 à 10 %), de l’allanite, localement de la muscovite (≤3 %) et du sphène (≤2 %) ainsi que, rarement, de la hornblende et du grenat. La biotite est localement brune, communément en lattes orientées marquant la foliation. La roche présente une altération variable en séricite, chlorite, épidote et, rarement, en carbonate. Le quartz et les feldspaths sont recristallisés. En lame mince, des structures en mosaïques, granoblastiques avec du quartz subarrondi et microporphyroïdes (gros cristaux de quartz et de feldspaths entourés de plages de quartz très fin) sont observées. Quelques structures myrmékitiques ainsi que des inclusions de muscovite et d’épidote sont également présentes dans les feldspaths potassiques. Près de la bordure sud du pluton, la granodiorite est fortement plissée et présente des évidences de migmatitisation.

La tonalite, moins abondante, est leucocrate et beige pâle en surface altérée. Elle contient 2 à 8 % de biotite, jusqu’à 5 % d’épidote, près de 3 % de muscovite et des traces de hornblende. L’unité nAhol2 est caractérisée par l’omniprésence d’injections de tonalite fine foliée et de tonalite massive leucocrate à grain fin.

 

Pluton de Holmes 3 (nAhol3) : Tonalite à biotite-épidote, foliée

L’unité nAhol3 est constituée principalement de tonalite de granulométrie fine à moyenne, foliée et granoblastique. La roche présente par endroits un aspect gneissique dû à un rubanement très fin et diffus. Elle contient 8 à 15 % de biotite légèrement chloritisée, localement brune, de l’épidote à cœur d’allanite et à bordure de zoïsite (3 à 7 %), de la muscovite (≤3 %), de la magnétite (≤1 %) ainsi que des traces de sphène et d’apatite. Du grenat est présent dans quelques échantillons de la partie centrale du pluton. En lame mince, le quartz est communément bien recristallisé et présente localement des structures en mosaïque. Des structures myrmékitiques sont également observées. L’alignement de la biotite marque clairement la foliation. La roche est légèrement altérée en séricite, chlorite et épidote secondaire.

 

Pluton de Holmes 4 (nAhol4) : Granodiorite foliée, porphyroïde à phénocristaux d’orthose

L’unité nAhol4 regroupe de petites intrusions de granodiorite porphyroïde foliée. Les phénocristaux d’orthose constituent 10 à 15 % de la roche et peuvent atteindre 2 cm. La roche contient également ~10 % de biotite, 10 % d’épidote et une faible proportion de chlorite et d’hématite.

 

Pluton de Holmes 5 (nAhol5) : Tonalite à hornblende-biotite, foliée

L’unité nAhol5 regroupe quelques masses kilométriques de tonalite à hornblende et biotite. La roche est à grain moyen et fortement foliée. Elle se distingue des autres tonalites du pluton par sa couleur plus foncée et une composition mésocrate à mélanocrate. Du point de vue minéralogique, cette tonalite se caractérise par la présence d’une forte proportion de hornblende (7 à 15 %), alors que celle-ci est absente ou en trace dans les autres phases felsiques du Pluton de Holmes. La roche contient également 5 à 10 % de biotite et une proportion moindre d’épidote et de chlorite. En lame mince, le quartz est fortement recristallisé, de forme subarrondie, et des structures myrmékitiques, localement protomylonitiques, sont observées. Des traces de magnétite, de sphène, d’apatite et de zircon sont également observées.

 

Épaisseur et distribution

Le Pluton de Holmes est situé <10 km au SE de Lebel-sur-Quévillon, en Abitibi (moitié nord du feuillet 32C15 principalement). En plan, le pluton a une forme elliptique de 22 km selon l’axe E-W et de 13 km selon l’axe N-S (Hammouche, 2017). Les unités nAhol2 et nAhol3 couvrent la majeure partie du pluton : l’unité nAhol2 occupe en grande partie le nord et le centre-sud de l’intrusion, tandis que l’unité nAhol3 occupe principalement la partie SE du pluton et forme une bande de 3 km de largeur en moyenne dans sa partie centrale. L’unité nAhol1 est observée près de la partie centrale du pluton. Elle forme une masse lenticulaire de 4,5 km de longueur, orientée NW-SE, qui affleure en raison de la structure en dôme du pluton (Revelli et al., 2017) et de l’érosion des parties supérieures de celui-ci. Finalement, les unités nAhol4 et nAhol5 englobent de petites intrusions kilométriques dans la partie NW du pluton.

 

Datation

La datation U-Pb sur zircon d’une granodiorite à biotite foliée de l’unité nAhol2 a donné un âge de cristallisation de 2727 ±7 Ma (Roffeis, 2015).

Unité Numéro d’échantillon Système isotopique Minéral Âge de cristallisation (Ma) (+) (-) Référence(s)
nAhol2 2014-HH-1206A U-Pb Zircon 2727 7 7 Roffeis, 2015

Relations stratigraphiques

Le Pluton de Holmes est en contact intrusif avec les roches volcaniques du Groupe de Quévillon. Au sud, ce contact est cisaillé et n’est pas toujours net (Hammouche, 2017). Localement, il s’agit d’une zone de transition entre les deux unités, où s’alternent des niveaux de roches volcaniques mafiques et des niveaux de tonalite fine foliée. Les phases granodioritique (unité nAhol2) et tonalitique (unité nAhol3) sont par endroits observées sur un même affleurement. Les relations de recoupement montrent que ces phases sont contemporaines. Le Pluton de Holmes serait prétectonique à syntectonique (Hocq, 1990) ou synvolcanique (Chown et al., 1992; Simard, 1997b).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

GRANT, M., 2003a. Compilation géoscientifique – Géologie 1/20 000, 32C15-200-0201 – RIVIÈRE CUVILLIER. In : MRNF, 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 32C. CG SIGEOM32C, 49 plans.

GRANT, M., 2003b. Compilation géoscientifique – Géologie 1/20 000, 32C15-200-0202 – LAC CUVILLIER. In : MRNF, 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 32C. CG SIGEOM32C, 49 plans.

HAMMOUCHE, H., 2017. Géologie de la région du lac Cuvillier, Abitibi Nord-Est (32C15). MERN; RG 2016-02, 38 pages, 1 plan.

HAMMOUCHE, H., KHARIS, A., 2014a. GEOLOGIE – LAC CUVILLIER. MERN; CG-32C15D-2014-01, 1 plan.

HAMMOUCHE, H., KHARIS, A., 2014b. GEOLOGIE – RIVIERE CUVILLIER. MERN; CG-32C15C-2014-01, 1 plan.

HOCQ, M., 1990. CARTE LITHOTECTONIQUE DES SOUS-PROVINCES DE L’ABITIBI ET DU PONTIAC. MRN; DV 89-04, 4 plans.

LONGLEY, W. W., 1940. PRELIMINARY REPORT ON TONNANCOUR – HOLMES AREA, ABITIBI COUNTY. MRN; RP 157(A), 8 pages, 1 plan.

LONGLEY, W. W., 1940. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DE TONNANCOUR – HOLMES, COMTE D’ABITIBI. MRN; RP 157, 9 pages, 1 plan.

LONGLEY, W. W., 1946. REGION DE TONNANCOURT – HOLMES, COMTE D’ABITIBI. MRN; RG 024, 29 pages, 1 plan.

LONGLEY, W. W., 1946. TONNANCOURT – HOLMES MAP-AREA, ABITIBI COUNTY. MRN; RG 024(A), 28 pages, 1 plan.

REVELLI, N., LAFRANCE, S., TREMBLAY, A., DAVID, J., 2017. ETUDE STRUCTURALE ET METAMORPHIQUE DU COMPLEXE D’ATTIC. UNIVERSITE DU QUEBEC A MONTREAL, MERN; MB 2017-18, 33 pages.

ROFFEIS, C., 2015. Rapport du contrat de géochronologie MERN (2014-2015). GEOTOP; MB 2019-06, 17 pages.

SIMARD, M., 1997a. Compilation géoscoentifique – Géologie 1/20 000, 32F02-200-0101 – LEBEL-SUR-QUÉVILLON. In : MRNF, 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 32F. CG SIGEOM32F, 64 plans.

SIMARD, M., 1997b. GEOLOGIE DE LA REGION DE LEBEL-SUR-QUEVILLON (32F02-200-0101). MRN; RG 97-10, 24 pages, 1 plan.

VAN DE WALLE, M., 1970. GEOLOGIE DU QUART SUD-OUEST DU CANTON DE VERNEUIL. MRN; RP 591, 22 pages, 1 plan.

VAN DE WALLE, M., 1970. PRELIMINARY REPORT, SOUTHWEST QUARTER OF VERNEIL TOWNSHIP. MRN; RP 591(A), 20 pages, 1 plan.

 

Autres publications

Chown, E.H., Daigneault, R., Mueller, W., Mortensen, J.K. 1992. Tectonic evolution of the Northern Volcanic Zone, Abitibi belt, Quebec. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 29, pages 2211-2225. https://doi.org/10.1139/e92-175

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Pluton de Holmes. Lexique stratigraphique du Québec. https://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/pluton-de-holmes [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

Céline Dupuis, géo., Ph. D. celine.dupuis@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Charles St-Hilaire, géo. stag., M. Sc. (lecture critique et révision linguistique).

 
18 novembre 2021