Lithogéochimie des unités géologiques de la région de Girardville

Les tableaux ci-dessous résument les caractéristiques lithogéochimiques des unités géologiques de la région de Girardville. Ces unités sont décrites dans le Bulletin géologiQUE couvrant ce territoire et dans le Lexique stratigraphique du Québec. Les 127 analyses utilisées ici proviennent d’échantillons collectés lors de la campagne de cartographie du Ministère à l’été 2020. Elles ont été sélectionnées en fonction de certains critères, notamment une somme des oxydes majeurs comprise entre 98,5 % et 101,5 % et une perte au feu (LOI) <3 %. Ces analyses ont été réalisées par le laboratoire AGAT Laboratories.

Les analyses ont été soumises à un processus d’assurance et de contrôle de la qualité interne et en laboratoire. Ainsi, pour s’assurer de la justesse et de la précision des valeurs fournies par le laboratoire, le Bureau de la connaissance géoscientifique du Québec (BCGQ) insère régulièrement des blancs, des standards et des duplicatas. Les matériaux de référence représentent ~10 % des analyses.

La majorité des échantillons de la base de données ont été analysés pour les oxydes majeurs, les éléments en traces et les métaux. Les analyses ont été effectuées par différentes techniques en fonction des éléments, telles que la spectrométrie de masse à plasma à couplage inductif (ICP-MS), la spectrométrie d’émission optique à plasma à couplage inductif (ICP-AES) et l’activation neutronique (INAA). Pour plus de renseignements sur les techniques d’analyse et de dissolution utilisées, se référer à l’information disponible pour chaque échantillon dans le SIGÉOM à la carte.

La norme CIPW modifiée pour inclure la biotite et la hornblende a été calculée selon la méthode de Hutchison (1974, 1975) à l’aide du logiciel GeoChemical Data toolkit (GCDkit, Janoušek et al. 2006) pour réaliser les diagrammes de classification des roches intrusives (p. ex. Streckeisen, 1976). Ce logiciel a été utilisé pour réaliser les diagrammes géochimiques mentionnés dans les tableaux ci-dessous.

Les éléments de terres rares sont normalisés d’après les valeurs de Palme et O’Neill (2004). Les teneurs anomales, distinctives ou jugées importantes sont inscrites en caractère gras dans les tableaux.

Roches intrusives felsiques à intermédiaires

Unité stratigraphique ou lithologique

Classification

Affinité

Diagramme du type de magmatisme

Nbre Mg

Terres rares (ETR)

Environnement tectonique

Batholite du Coin (mPbcn)

1 échantillon

Granite à feldspath alcalin

(Diagramme)

Riches en K (type série shoshonitique)

(Diagramme)

Ferrifère, alcalino-calcique et peralumineux

(Diagrammes A, B et C)

 

 

8,41

(La/Yb)N = 33,80

(La/Sm)N = 3,37

(Gd/Yb)N = 5,85

Eu/Eu* = 0,52

(Diagramme)

 

Ne s’applique pas.

 

Suite intrusive de Bolduc (mPblc)

6 échantillons

Monzonite à hypersthène (mangérite), syénite quartzifère, granite avec ou sans hypersthène (charnockite)

(Diagramme)

Affinité variable de série calco-alcaline à type série shoshonitique

(Diagramme)

Majoritairement ferrifère, calcique à alcalin, métalumineux à peralumineux

(Diagrammes A, B et C)

5,32 à 34,23

5,31 < (La/Yb)N < 22,99

3,03 < (La/Sm)N < 8,20

1,06 < (Gd/Yb)N < 3,75

0,35 < Eu/Eu* < 1,11

(Diagramme)

Majoritairement du granite d’arc volcanique

(Diagrammes)

Suite intrusive de Jean-Marie (mPijm)

14 échantillons

Syénite quartzifère avec ou sans hypersthène, granite à feldspath alcalin, granite avec ou sans hypersthène

(Diagramme)

Type série shoshonitique à série calco-alcaline riche en K

(Diagramme)

Ferrifère, calco-alcalin alcalin, métalumineux à peralumineux

(Diagrammes A, B et C)

4,93 à 18,29

5,14 < (La/Yb)N < 74,68

2,82 < (La/Sm)N < 8,84

1,25 < (Gd/Yb)N < 3,33

0,27 < Eu/Eu* < 3,83

(Diagramme)

Granite d’arc volcanique à intraplaque

(Diagrammes)

 

 

Suite intrusive de Sainte-Hedwidge 2 (mPshe2)

13 échantillons

Syénite quartzifère, syénogranite, granite à feldspath alcalin

(Diagramme)

Séries calco-alcaline, calco-alcaline enrichi en K et shoshonitique

(Diagramme)

Majoritairement ferrifère, calco-alcalin à alcalino-calcique, métalumineux à peralumineux

(Diagrammes A, B et C)

3,51 à 27,45

3,68 < (La/Yb)N < 29,30

1,36 < (La/Sm)N < 5,73

1,36 < (Gd/Yb)N < 3,94

0,64 < Eu/Eu* < 2,34

(Diagramme)

Majoritairement du granite d’arc volcanique

(Diagrammes)

Suite plutonique de la Vertu (mPvet)

mPvet1

3 échantillons

mPvet2

8 échantillons

mPvet 1

Granite à feldspath alcalin, syénite quartzifère

(Diagramme)

mPvet2

Granite à feldspath alcalin, syénogranite, syénite avec ou sans quartz et hypersthène

(Diagramme)

mPvet 1

Type série shoshonitique

(Diagramme)

mPvet2 

Type séries calco-alcaline, calco-alcaline riche en K et shoshonitique

(Diagramme)

mPvet1

Ferrifère, alcalino-calcique à alcalin, métalumineux à peralumineux

(Diagrammes A, B, C)

mPvet2

Ferrifère à magnésien, calco-alcalin à alcalin, métalumineux à peralumineux

(Diagrammes A, B et C)

mPvet1

9,78 à 19,74

mPvet2

7,58 à 31,71

mPvet1  

11,41 < (La/Yb)N < 31,74

2,56 < (La/Sm)N < 3,12

2,38 < (Gd/Yb)N < 5,53

0,53 < Eu/Eu* < 0,76

(Diagramme)

mPvet2

5,14 < (La/Yb)N < 22,74

2,14 < (La/Sm)N < 7,23

1,13 < (Gd/Yb)N < 3,10

0,65 < Eu/Eu* < 4,50

(Diagramme)

 

mPvet1 et mPvet2
Majoritairement du granite d’arc volcanique

Suite plutonique de Bois Vert (mPbvr)

mPbvr1

2 échantillons

mPbvr2

7 échantillons

mPbvr3

3 échantillons

Syénite avec ou sans quartz, syénogranite avec ou sans hypersthène (charnockite),

granite à feldspath alcalin, syénite à feldspath alcalin ± syénite alcaline et monzonite foïdière

(Diagramme)

Majoritairement de type shoshonitique

(Diagramme)

Majoritairement ferrifère et alcalin, métalumineux à peralumineux

(Diagrammes A, B et C)

13,46 à 25,88

 

11,22 < (La/Yb)N < 73,12

2,26 < (La/Sm)N < 5,93

2,08 < (Gd/Yb)N < 5,89

0,27 < Eu/Eu* < 1,56

(Diagramme)

Granite intraplaque à granite d’arc volcanique

(Diagrammes)

Suite de Saint-Thomas-Didyme 2 (mPstd2)

15 échantillons

Majoritairement du granite à feldspath alcalin, syénogranite, mangérite avec ou sans quartz

(Diagramme)

Type séries calco-alcaline, calco-alcaline riche en K et shoshonitique

(Diagramme)

Majoritairement ferrifère, calco-alcalin à alcalin, métalumineux à peralumineux

(Diagrammes A, B et C)

2,31 à 26,31

3,76 < (La/Yb)N < 49,67

1,76 < (La/Sm)N < 6,29

1,31 < (Gd/Yb)N < 3,63

0,23 < Eu/Eu* < 1,05

(Diagramme)

Majoritairement granite d’arc volcanique

(Diagrammes)

Roches métasédimentaires : Complexe de Barrois (mPboi)

Unité stratigraphique ou lithologique

Classification

Protolite et altération

Complexe de Barrois 4

21 échantillons

 

 

Paragneiss, paragneiss à biotite ± graphite migmatite dérivée d’un sédiment, roche calcosilicatée

 

Roches sédimentaires dérivées de la croûte supérieure (tonalite, granodiorite et granite). Généralement, les roches métasédimentaires sont faiblement altérées et le paragneiss à biotite et graphite montrent localement une altération plus prononcée.

(Diagramme)

Complexe de Barrois

(mPboi, mPboi4c)

6 échantillons

Quartzite, grenatite et roche métasomatique

 

Roches sédimentaires dérivées de la croûte supérieure (majoritairement tonalitique). Généralement, les roches métasédimentaires sont faiblement altérées à moyennement altérées.

(Diagramme)

 

Roches mafiques-ultramafiques

 

Unité stratigraphique ou lithologique

Classification

Affinité

Nbre Mg

ETR total

Terres rares (ETR)

Remarques

Suite intrusive de Jean-Marie (mPijm)

5 échantillons

Gabbronorite, gabbronorite à oxydes de Fe-Ti

Calco-alcalin à tholéiitique

(Diagramme)

13,60 à 45,23 63 à 309 ppm

3,33 < (La/Yb)N < 22,66

1,47 < (La/Sm)N < 3,62

1,57 < (Gd/Yb)N < 4,08

0,81 < Eu/Eu* < 1,16

(Diagramme)

Les échantillons analysés sont majoritairement à grain grossier et leur chimie ne représente pas vraiment la composition globale du protolite. Ils sont également plus ou moins enrichis en sulfures et en oxydes de fer et titane (hémo-ilménite, ilménite, magnétite).

Suite plutonique de Bois Vert (mPbvr1, 2 et 3)

9 échantillons

 

Gabbronorite, pyroxénite

Tholéiitique

(Diagramme)

22,15 à 31,81 39 à 623 ppm

1,76 < (La/Yb)N < 27,44

1,11 < (La/Sm)N < 2,79

1,22 < (Gd/Yb)N < 5,26

0,57 < Eu/Eu* < 1,20

(Diagramme)

Les échantillons analysés sont majoritairement à grain moyen à grossier et leur chimie ne représente pas vraiment la composition globale du protolite. Ils sont également plus ou moins enrichis en sulfures et en oxydes de fer et titane.

Suite de Saint-Thomas-Didyme 2 (mPstd2)

3 échantillons

Gabbronorite, gabbro, diorite

Tholéiitique

(Diagramme)

20,25 à 23,84

319 à 500 ppm

16,62 < (La/Yb)N < 19,09

2,55 < (La/Sm)N < 3,18

3,11 < (Gd/Yb)N < 4,41

0,89 < Eu/Eu* < 1,01

(Diagramme)

Présence d’amas d’oxydes de Fe-Ti dans un échantillon (20-AM-05A-1)

Suite intrusive de Sainte-Hedwidge 2 (mPshe2)

3 échantillons

Gabbronorite

Tholéiitique

(Diagramme)

25,18 à 40,73 60 à 169 ppm

3,25 < (La/Yb)N < 3,62

1,45 < (La/Sm)N < 1,72

1,65 < (Gd/Yb)N < 1,93

0,94 < Eu/Eu* < 1,00

(Diagramme)

Gabbronorite à grain fin à moyen enrichie en oxydes de Fe-Ti
 

Roches minéralisées en éléments des terres rares (ETR)

 

Dykes pegmatitiques et lithologies enrichies en éléments des terres rares

 

7 échantillons

 

Lithologie

Classification

Affinité

Nbre Mg

ETR total

Terres rares (ETR)

Remarques

Syénogranite, syénite quartzifère et à feldspath alcalin, syénite à feldspath alcalin

(Diagramme)

Métalumineux à peralumineux

(origine ignée à sédimentaire)

(Diagramme)

5 à 29,5 1056 à 10561 ppm

64,99 < (La/Yb)N248,63

4,02 < (La/Sm)N < 10,20

3,37 < (Gd/Yb)N < 30,44

0,15 < Eu/Eu* < 0,59

(Diagramme)

Les échantillons analysés sont à grain grossier à pegmatitique et ne reflètent pas la composition chimique totale de la roche.

Carbonatite de Girardville

1 échantillon

Carbonatite calcitique

(Diagramme)

Peralcalin

(Diagramme)

41,93 1539 ppm

(La/Yb)N = 15,08 

(La/Sm)N = 3,98 

(Gd/Yb)N = 2,30

Eu/Eu* = 0,98

(Diagramme)

Carbonatite est à biotite et mégacristaux de microcline et ilménite
 

Références

 

CHAPPELL B.W., WHITE A. J.R., 1974. Two contrasting granite types. Pacific Geology; volume 8, pages 173-174.

DEBON, F., LEFORT, P., 1983. A chemical-mineralogical classification of common plutonic rocks and associations. Transactions of the Royal Society of Edinburgh, Earth Sciences; volume 73, pages 135-149. doi.org/10.1017/S0263593300010117.

FOLEY, S.F., VENTURELLI, G., GREEN, D.H., TOSCANI, L., 1987. The ultrapotassic rocks: Characteristics, classification, and constraints for petrogenetic models. Earth-Science Reviews; volume 24, pages 81-134. doi.org/10.1016/0012-8252(87)90001-8

FROST, B.R., BARNES, C., COLLINS, W.J., ARCULUS, R.J., ELLIS, D.J., FROST, C.D., 2001. A Geochemical Classification for Granitic Rocks. Journal of Petrology; volume 42, pages 2033-2048. doi.org/10.1093/petrology/42.11.2033

HUTCHISON, C.S., 1974. Laboratory Handbook of Petrographic Techniques. John Wiley & Sons, New York, pages 1-527.

HUTCHISON, C.S. 1975. The norm, its variations, their calculation and relationships. Schweiz Minera, Petrogr Mitt. volume 55, pages 243-256.

IRVINE, T.N., BARAGAR, W.R.A., 1971. A guide to the chemical classification of the common volcanic rocks. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 8, pages 523-548. doi.org/10.1139/e71-055

JANOUŠEK, V., FARROW, C.M., ERBAN, V. 2006. Interpretation of whole-rock geochemical data in igneous geochemistry: introducing Geochemical Data Toolkit (GCDkit). Journal of Petrology; volume 47, pages 1255-1259. doi.org/10.1093/petrology/egl013

MANIAR, P.D., PICCOLI, P.M., 1989. Tectonic Discrimination of Granitoids. Geological Society of America Bulletin; volume 101, pages 635-643. Source

MIDDLEMOST, E.A.K., 1994. Naming Materials in the Magma/Igneous Rock System. Earth-Science Reviews; volume 37, pages 215-244. doi.org/10.1016/0012-8252(94)90029-9

NESBITT, H.W., 2003. Petrogenesis of siliciclastic sediments and sedimentary rocks. In Geochemistry of Sediments and Sedimentary Rocks: Evolutionary Consideration to Mineral Deposit-Forming Environments (Lentz, D.R., editor). Geological Association of Canada; volume 4, pages 39–51.

PALME, H., O’NEILL, H.S.C., 2004. Cosmochemical estimates of mantle composition. In Treatise on Geochemistry (Holland, H.D. and Turrekian, K.K. editors). Elsevier, Amsterdam, The Netherlands; volume 2, pages 1-38. doi.org/10.1016/B978-0-08-095975-7.00201-1

PEARCE, J.A., HARRIS, B.W., TINDLE, A.G., 1984. Trace element discrimination diagram for tectonic interpretation of granitic rocks. Journal of Petrology; volume 25, pages 956-983. doi.org/10.1093/petrology/25.4.956

PECCERILLO, A., TAYLOR, S.R. 1976. Geochemistry of Eocene calc-alkaline volcanic rocks from the Kastamonu area, Northern Turkey. Contributions to Mineralogy and Petrology; volume 58, pages 63-81. doi.org/10.1007/BF00384745

SHAND, S.J., 1943. The eruptive rocks: 2nd edition, John Wiley, New York, 444 pages.

STRECKEISEN, A., 1976. To each plutonic rock its proper name. Earth-Sciences Review; volume pages 1-33. doi.org/10.1016/0012-8252(76)90052-0

WOOLLEY, A.R., KEMPE, D.R.C., 1989. Carbonatites:nomenclature, average chemical compositions, and element distribution. In Carbonatites: Genesis and Evolution (Bell, K., editor). Chapman & Hall, London, U.K. Pages 1-14.

 

 

 

4 mai 2021