Domaine structural du Lac-Saint-Jean
Étiquette structurale : DSlsj

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Auteur(s)Moukhsil et Daoudene, 2019
MéthodologieDéfini à partir d’un levé géologique
AppartenancePlate-forme du Saint-Laurent et Province de Grenville
Mouvement principalAucun
Style de déformationNon déformée et stratification subhorizontale
Faciès métamorphique (faciès moyen lié à la déformation principale)Non métamorphisé

 

 

Historique et méthodologie

Le Domaine structural du Lac-Saint-Jean a été défini à la suite de travaux de cartographie menés dans la région du lac des Commissaires par Moukhsil et Daoudene (2019).

Limites et morphologie

Largeur (km)Indéterminée
Longueur (km)Indéterminée
OrientationIndéterminée

 

À ce jour, l’étendue et la morphologie du Domaine structural du Lac-Saint-Jean ne sont pas connues. Il est exposé dans le coin nord-est du feuillet 32A08, à partir duquel il semble s’étendre vers le nord dans la partie orientale du feuillet 32A09. Le domaine semble aussi se poursuivre dans les feuillets 22D05 et 22D12. La présence d’affleurements de roches sédimentaires rattachées au Groupe de Trenton au nord-est du feuillet 22D06 (Hébert et Lacoste, 1998) semble indiquer qu’au moins une portion du Domaine structural du Lac-Saint-Jean pourrait être exposé sous la forme d’une petite butte-témoin au nord de Chicoutimi. De par sa nature, le Domaine structural du Lac-Saint-Jean forme un lambeau non érodé, situé loin au nord-ouest de la limite avec le plateau laurentien, de la séquence sédimentaire ordovicienne de la Plate-forme du Saint-Laurent. (Brisebois et Brun, 1994).

Les roches sédimentaires ordoviciennes du Domaine structural du Lac-Saint-Jean reposent principalement en discordance angulaire sur les roches mésoprotérozoïques de plusieurs domaines structuraux grenvilliens. Dans le feuillet 32A08, il s’agit des domaines structuraux de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean, de Bouchette et de Sainte-Hedwidge, ainsi que de la Zone de cisaillement de Saint-François-de-Sales.

 

 

Unités stratigraphiques concernées

Le Domaine structural du Lac-Saint-Jean comprend des formations de roches sédimentaires ordoviciennes du Groupe de Trenton et de la Formation de Pointe-Bleue.

Caractéristiques structurales

 

❯ Fabriques principales

Sn = S0

 

Le Domaine structural du Lac-Saint-Jean n’ayant pas été déformé, la fabrique principale correspond à la stratification, laquelle semble globalement subhorizontale. Cependant, la projection stéréographique de mesures collectées dans le coin nord-est du feuillet 32A08, à la suite des levés cartographiques de Morfin et al. (2015) et de Moukhsil et Daoudene (2019), montre que la stratification dans ce secteur présente un pendage moyen très faible d’environ 14° vers le nord.

Fabriques principalesType de fabriqueDirection (°)Pendage (°)Nombre de mesureCommentaires
Stratification S0Stratification2851413Les mesures proviennent seulement du feuillet 32A08; celles dont le pendage est exagérément fort ou à 0° ont été exclues du traitement statistique.

 

❯ Autres fabriques

Non observé.

❯ Plis

Non observé.

❯ Relations de recoupement

Non observé.

 

❯ Cinématique

Ne s’applique pas.

 

Style de la déformation

Ne s’applique pas.

Caractéristiques métamorphiques

Le Domaine structural du Lac-Saint-Jean ne montre aucune évidence d’un quelconque épisode métamorphique.

Altérations

Non observé.

Caractéristiques géophysiques

À ce jour, il n’existe une imagerie du champ magnétique haute résolution que dans la partie occidentale du lac Saint-Jean (feuillets 32A08 et 32A09; Intissar et Benahmed, 2015). Il est donc difficile de préciser ce que pourrait être le patron du champ magnétique total et de ses dérivées à l’échelle du domaine. Cependant, dans les feuillets 32A08 et 32A09, le Domaine structural du Lac-Saint-Jean montre des secteurs où la susceptibilité est très variable. Certains secteurs sont soulignés par des hauts magnétiques, alors que d’autres présentent des susceptibilités plus modérées. De plus, dans le feuillet 32A09, la carte du gradient vertical haute résolution du champ magnétique montre que les variations de la susceptibilité sont en partie structurées sous la forme de bandes curvilignes qui, pour certaines, se prolongent dans les domaines structuraux grenvilliens voisins. Cette caractéristique semble indiquer que le patron magnétique observé dans le Domaine structural du Lac-Saint-Jean reflète en grande partie celui du socle précambrien sous-jacent.

Repères chronologiques

Les roches sédimentaires ordoviciennes du Groupe de Trenton et de la Formation de Pointe-Bleue sont les plus jeunes de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

HEBERT, C., LACOSTE, P. 1998. GEOLOGIE DE LA REGION DE JONQUIERE-CHICOUTIMI (22D/06). MRN. RG 96-08, 34 pages et 1 plan.

BRISEBOIS, D, BRUN, J.1994. La plate-forme du Saint-Laurent et les Appalaches. Dans : HOCQ, M., VERPAELST, P., CLARK, T., LAMOTHE, D., BRISEBOIS, D., BRUN, J., MARTINEAU, G. 1994. GEOLOGIE DU QUEBEC. MRN. MM 94-01, pages 95 à 120.

INTISSAR, R., BENAHMED, S. 2015. LEVE MAGNETIQUE AEROPORTE DANS LE SECTEUR OUEST DU LAC-ST-JEAN, PROVINCE DE GRENVILLE. MERN, GOLDAK AIRBORNE SURVEYS. DP 2015-06, 7 pages et 2 plans.

MORFIN, S., TREMBLAY, C., SOLGADI, F., MOUKHSIL, A., DAIGNEAULT, R. 2015. GEOLOGIE DE LA REGION DE CHAMBORD, ROBERVAL ET NOTRE-DAME-DE-LA-DORE (FEUILLETS SNRC 32A08, A09 ET A10) ET RECONNAISSANCE DES FEUILLETS 32A06, A07 ET A11. MERN, CERM. MB 2015-07, 69 pages et 5 plans.

MOUKHSIL, A., DAOUDENE, Y. 2019. Géologie de la région du lac des Commissaires, Province de Grenville, région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Québec, Canada. MERN. BG 2019-01.

 

 

 

 

 

29 mars 2019