English
 
Suite de Kaupanaukau
Étiquette stratigraphique : [narc]kup
Symbole cartographique : nAkup

Première publication :  
Dernière modification :
Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nAkup3 Pegmatite granitique rose
nAkup2 Pegmatite granitique et granite roses
nAkup1 Granite rose à biotite ± magnétite
 
Auteur :

Bandyayera et Daoudene, 2018

Âge :Précambrien / Archéen / Néoarchéen
Coupe type : 
Région type :Région du lac de La Sicotière (feuillet SNRC 32N08)
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-provinces de Nemiscau et de La Grande
Lithologie :Roches intrusives granitiques
Type d’unité :Lithodémique
Rang :Suite
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Historique

Les roches granitiques dont se compose la Suite de Kaupanaukau faisaient partie du Complexe de Champion, une large masse intrusive polyphasée localisée au sud du Groupe d’Eastmain, et constituaient l’extension méridionale de la Sous-province de La Grande (Card et Ciesielski, 1986). Le nom « Suite de Kaupanaukau » est introduit par Bandyayera et Daoudene (2018) à la suite des travaux de cartographie de l’été 2017. Cette suite regroupe toutes les roches granitiques tardives de la région du lac Champion qui appartiennent aux sous-provinces de La Grande et de Nemiscau (Bandyayera et Daoudene, 2016; Bandyayera et Daoudene, en préparation).

Description

La Suite de Kaupanaukau est formée d’un ensemble d’intrusions granitiques et de pegmatite granitique qui coupent toutes les autres roches archéennes de la région. Elle comprend trois unités, soit une unité de granite rose à biotite ± magnétite (nAkup1), une unité de pegmatite et granite roses (nAkup2) et une unité de pegmatite granitique rose (nAkup3).

Suite de Kaupanaukau 1 (nAkup1) : Granite rose à biotite ± magnétite

L’unité nAkup1 se présente sous forme d’injections décamétriques à kilométriques dans le Complexe de Rupert et dans le Complexe de Champion. Elle est constituée de granite à biotite ± magnétite massif, homogène, hétérogranulaire et faiblement à fortement magnétique.

Par endroits, la roche a une composition granodioritique. L’unité nAkup1 est très pauvre en minéraux ferromagnésiens (<5 %) et ne contient pas de grenat. Les principaux minéraux constitutifs de la roche sont le quartz, le plagioclase, la biotite partiellement altérée en chlorite (<5 %) et la magnétite (1 à 8 %). L’apatite et le zircon sont accessoirement observés en lames minces.

Du point de vue géochimique, ces intrusions granitiques sont typiquement peralumineuses, de type I et syncollisionnels.

Suite de Kaupanaukau 2 (nAkup2) : Pegmatite granitique et granite roses

L’unité nAkup2 représente un ensemble de pegmatite granitique (unité Akup3) et de granite à biotite ± magnétite non cartographiables séparément à l’échelle 1/50 000. Les contacts granulométriques sont généralement graduels et diffus, passant de grain moyen et grossier à pegmatitique, et localement nets, montrant l’injection de la pegmatite dans le granite.

Suite de Kaupanaukau 3 (nAkup3) : Pegmatite granitique rose

L’unité nAkup3 se compose de pegmatite granitique rose pâle à structure graphique. La roche est magnétique et présente un aspect massif et hétérogranulaire, ainsi qu’un litage ou une zonation pegmatitique visible localement. Elle contient régulièrement des amas centimétriques de feldspath potassique (jusqu’à 5 cm) cimenté par du quartz. La pegmatite présente des structures graphiques et perthitiques  bien développées. La pegmatite granitique se distingue également par un faible contenu en minéraux ferromagnésiens représentant moins de 5 % de la roche. La roche ne contient pas de grenat et rarement de la tourmaline. L’unité nAkup3 renferme des enclaves de toutes les autres unités du Complexe de Champion. Au sud-est de la région du lac Nemiscau (feuillet 32N07), entre la rivière Rupert et le lac Nemiscau, une intrusion kilométrique de pegmatite rose assignée à l’unité nAkup3 contient jusqu’à 20 % d’enclaves de migmatite dérivée de paragneiss qui proviennent des roches supracrustales environnantes du Complexe de Rupert.

Épaisseur et distribution

Les différentes unités de la Suite de Kaupanaukau sont allongées et mesurent jusqu’à 15 km de longueur et 2 km de largeur. Par endroits, elles forment de petites masses arrondies de 1,5 à 2 km de diamètre.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

La Suite de Kaupanaukau coupe toutes les autres roches archéennes de la région du lac Champion : le Complexe de Champion, le Groupe du Lac des Montages ainsi que le Complexe de Rupert.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

 

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
BANDYAYERA, D. DAOUDENE, Y.Géologie de la région du lac Nemiscau, secteur ouest de la rivière Rupert (SNRC 3206, 32N07 et 32N11). Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; CG-2016-02, 1 carte.2016CG 2016-02
BANDYAYERA, D. DAOUDENE, Y.Géologie de la région du lac Champion, sous-provinces de La Grande et de Nemiscau, à l’est de Waskaganish, Municipalité Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec2018Bulletin géologiGUE
CARD, K.D. – CIESIELSKI, A.DNAG N°1 Subdivisions of the Superior Province of the Canadian Shield. Geosciences Canada; volume 13, pages 5-13.1986Source

 

 

31 mai 2018