English
 
Pluton de Boisvert
Étiquette stratigraphique : [narc]boi
Symbole cartographique : nAboi

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur :Daigneault et Allard, 1983
Âge :Néoarchéen
Stratotype :Série d’affleurements de référence facilement accessibles le long de la route 167
Région type :Secteur au sud de Chibougamau, partie sud-est du feuillet SNRC 32G09
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-province de l’Abitibi
Lithologie :Tonalite, granodiorite
Type :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

 

Historique

L’intrusion est initialement décrite comme « Pluton de la rivière Boisvert » par Daigneault et Allard (1983, 1984) et par Daigneault (1986). Il est décrit plus simplement comme « Pluton de Boisvert » dans les publications plus récentes (Daigneault, 1991; Roy et al., 2005).

Description

Selon Roy et al. (2005, p.12), le Pluton de Boisvert « est composé de leucotonalite (trondhjémite) et de granodiorite à deux micas avec une fraction mineure de tonalite ou de diorite plus riche en minéraux mafiques. Il a une couleur blanche parfois rosée ou brunâtre en patine et gris pâle en cassure. Il présente une granulométrie moyenne et une structure foliée, soulignée par l’alignement des micas qui tendent à se concentrer en amas. Il est intensément folié à mylonitique à son contact ouest avec les volcanites mafiques de la Formation d’Obatogamau. Ce contact correspond aussi à la Zone de déformation du lac Dufresne interprétée comme la limite ouest de la Zone tectonique du Front de Grenville. À sa bordure sud-est, le rubanement augmente progressivement vers les gneiss tonalitiques et le contact est diffus. Le long des failles NNE qui coupent le Pluton de Boisvert, la leucotonalite est fortement altérée en épidote, hématite et chlorite et elle a subi une déformation fragile à ductile. Le Pluton de Boisvert est coupé de nombreuses injections ou veines de granite généralement pegmatitiques. Du mobilisat granitique résultant d’une fusion partielle est parfois présent mais d’importance mineure (<5 %). Les enclaves d’amphibolites sont répandues dans le pluton et peuvent atteindre jusqu’à 5 km de longueur par plusieurs centaines de mètres d’épaisseur. Elles sont composées d’amphibolites rubanées à grenat de granulométrie fine à moyenne. En lame mince, dans la leucotonalite et la granodiorite, le microcline est observé en petits grains interstitiels et souligne le caractère relativement potassique du Pluton de Boisvert par rapport aux autres intrusions felsiques de la région. Le quartz forme souvent des amas lenticulaires de grains. Les minéraux mafiques les plus importants sont la biotite verte, l’épidote et la muscovite. La hornblende et le grenat sont rarement présents. Les minéraux accessoires les plus fréquents sont la titanite, l’allanite, la magnétite, le rutile, l’apatite et le zircon. ».

Épaisseur et distribution

Le Pluton de Boisvert est une intrusion ovoïde dont l’axe long, mesurant 32 km, est orienté NNE-SSW parallèlement à la Zone tectonique du Front de Grenville. L’axe court orienté WNW-ESE mesure 18 km.

Datation

Un échantillon de tonalite a permis de déterminer un âge de cristallisation de 2697 ±3 Ma (Davis et al., 2005; TIMS U-Pb sur zircons), ce qui situe le Pluton de Boisvert dans la catégorie des plutons syntectoniques du nord-est de l’Abitibi (Goutier et Melançon, 2010).

Système isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Référence(s)
U-PbZircon269733Davis et al., 2005

Relations stratigraphiques

Le Pluton de Boisvert coupe les roches volcaniques mafiques de la Formation d’Obatogamau et leurs équivalents au faciès des amphibolites caractérisant la zone transitionnelle de la Zone tectonique du Front de Grenville (Daigneault et Allard, 1994; Roy et al., 2005). À sa limite est, il coupe des gneiss quartzofeldspathiques, des gneiss à hornblende et biotite et des gneiss mafiques. Au sud, il coupe des tonalites gneissiques localement migmatitiques injectées de pegmatites.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
DAIGNEAULT, R.Géologie de la partie nord-est du canton de Dollier – Région de Chibougamau. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; DV 85-19, 1 plan.1986DV 85-19
DAIGNEAULT, R.Évolution structurale du segment de roches vertes de Chibougamau, Sous-province archéenne de l’Abitibi, Québec. Université Laval; thèse de doctorat, 352 pages.1991
DAIGNEAULT, R. – ALLARD, G.O.Stratigraphie et structure de la région de Chibougamau. Dans: Stratigraphie des ensembles volcano-sédimentaires archéens de l’Abitibi: État des connaissances, Séminaire d’information 1983. Ministère des Ressources naturelles, Québec; DV 83-11, pages 1-17.1983DV 83-11
DAIGNEAULT, R. – ALLARD, G.O.Évolution tectonique d’une portion du sillon de roches vertes de Chibougamau. In: Chibougamau : stratigraphy and mineralization (Guha, J. and Chown, E.H., editors). Canadian Institute of Mining and Metallurgy; volume 34, pages 211-228.1984
DAIGNEAULT, R. – ALLARD, G.O.Transformation of Archean structural inheritance at the Grenvillian Foreland Parautochton Transition Zone, Chibougamau, Quebec. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 31, pages 470-488.1994Source
DAVIS, D.W. – DAVID, J. – DION, C. – GOUTIER, J. – BANDYAYERA, D. – RHÉAUME, P. – ROY, P.Datations U-Pb effectuées en support aux travaux de cartographie géologique et de compilation géoscientifique du SGNO (2003-2004). Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; RP 2005-02, 20 pages.2005RP 2005-02
GOUTIER, J. – MELANÇON, M.Compilation géologique de la Sous-province de l’Abitibi (version préliminaire). Ministère des Ressources naturelles et de la Faune; RP 2010-04, 1 page, 2 plans.2010RP 2010-04
ROY, P. – TURCOTTE, S. – CADÉRON, S. – HOULE, P. – SHARMA, K.N.M.Géologie de la région du lac Charron (32G/08 et 32G/09). Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; RG 2005-02, 35 pages, 3 plans.2005RG 2005-02

 

 

7 décembre 2018