Formation de Shikapio
Étiquette stratigraphique : [ppro]sh
Symbole cartographique : pPsh

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPsh1 Orthoquartzite, subarkose et arkose
 
Auteur :
Genest, 1989
Âge :
Paléoprotérozoïque
Stratotype :
Coupe type de la Formation d’Indicator (maintenant Groupe d’Indicator) de Chown et Caty (1973) située sur le flanc nord de la colline au nord du lac Conflans (52º26’N, 70º47’W)
Région type :
Région du lac Conflans (feuillet SNRC 23D07)
Province géologique :
Subdivision géologique :
Lithologie :Conglomérat et grès
Type :
Lithostratigraphique
Rang :
Formation
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Historique

La « Formation de Shikapio » a été instaurée par Genest (1989) et fait référence à un lac du nord-est du Bassin d’Otish (feuillet SNRC 23D07). La Formation de Shikapio correspond aux deux dernières unités décrites par Chown et Caty (1973) dans la coupe type de la Formation d’Indicator, élevée plus tard au rang de groupe (Groupe d’Indicator) par Genest (1989). Les correspondances entre les différentes nomenclatures utilisées dans les travaux antérieurs sont résumées dans le tableau synthèse de Genest (1989, p. 21). Les cartes de compilation du Ministère (2010a, b et c) sont essentiellement basées sur les descriptions de Genest (1989) qui sont résumées dans la section suivante.

 

Description

La Formation de Shikapio est formée de conglomérats et de grès comparables à ceux de la Formation de Matoush sur laquelle elle repose. Cependant, la diminution de l’épaisseur des lits et la présence au sommet d’un niveau de mudstone caractérisé par la présence de fentes de dessication suggèrent une diminution de la dynamique sédimentaire. Genest (1989) a subdivisé la formation en deux membres distincts, le Membre A composé de conglomérats, et le Membre B formé de grès. Cette subdivision n’est pas retenue ici.

Les conglomérats présentent les mêmes caractéristiques lithologiques et pétrographiques que ceux de la Formation de Matoush. Les grès sont de composition feldspathique à quartzitique, à granulométrie moyenne à grossière, bien triés et finement laminés, et montrent de grandes stratifications obliques. Leur couleur varie entre le rose, le blanc et le beige, reflétant l’alternance des fines laminations. Les grès quartzitiques sommitaux sont caratérisés par la présence de lits de mudstone rouge, beige par endroits, présentant des fentes de dessication.

Le stratotype de la Formation de Shikapio est décrit par Chown et Caty (1973) dans la coupe type de la Formation d’Indicator (maintenant Groupe d’Indicator) sur le flanc nord de la colline au nord du Lac Conflans :

Unité

Intervalle

(m)

Description
Formation de Shikapio245Base d’un filon-couche de gabbro (61 m estimé de grès au-dessus du filon-couche).
204-245Arkose et subarkose bien triées, chamois, roses et blanches, bien laminés et présentant des laminations entrecroisées. Minces lits de mudstone rouge, intervalles mineurs de recouvrement quaternaire.
193-204

Grès arkosique à cailloux et conglomérat à cailloux de quartz, chamois, blancs et roses, mal triés, grès en quantité mineure.

Formation de Matoush137-193Grès, subarkose et arkose chamois, roses et gris, modérément à bien triés. Bien laminés, quelques laminations entrecroisées. Intervalles mineurs de recouvrement quaternaire.
70-137Grès à cailloux trié en partie. Intercalations de grès arkosiques gris et crème, bien triés, rares lits de conglomérat à cailloux de quartz (intervalle de recouvrement quaternaire de 73 à 96 m).
0-70Conglomérat à cailloux de quartz de couleur crème à chamois et arkose à cailloux en lits massifs mal triés. La  proportion de conglomérat diminue vers le haut de la section. Quelques lits de conglomérat à galets de quartz près de la base de la coupe.
0Approximativement 30 m de recouvrement quaternaire jusqu’au dernier affleurement de granite sous-jacent.

 

Formation de Shikapio 1 (pPsh1) : Orthoquartzite, subarkose et arkose

Les cartes de compilation géologique du Ministère distinguent cette unité dans les feuillets 22M15 et 22M16 (MRNF, 2010a).

Épaisseur et distribution

La Formation de Shikapio est omniprésente dans l’ensemble du Bassin d’Otish. De façon générale, elle forme une bande principale qui suit la trace d’un pli synclinal régional d’orientation générale NE-SW (moitié inférieure du feuillet 23D et feuillet 22M13). Elle est aussi observée de façon discontinue dans les feuillets 22M15 et 32P16. L’épaisseur de la formation est très variable, de 32 à 645 m. Par exemple, la séquence conglomératique basale (Membre A de Genest, 1989) est de 20 m en moyenne dans la partie nord-est du bassin (moitié sud du feuillet 23D), tandis qu’elle atteint 432 m dans la région du lac Indicateur (feuillet 22M13).

Datation

La Formation de Shikapio est coupée par des dykes et des filons-couches de gabbro associés au Gabbro d’Otish daté à 2169 Ma (Hamilton et Buchan, 2016; Miligragovic et al., 2016), ce qui lui confère une âge minimal de sédimentation.

Relation(s) stratigraphique(s)

La Formation de Shikapio repose en concordance sur la séquence gréseuse de la Formation de Matoush. Le passage du grès de la Formation de Matoush au conglomérat de la Formation de Shikapio est transitionnel. La Formation de Shikapio est surmontée par le conglomérat polymictique de la Formation de Laparre (Groupe de Péribonca). Dans la portion nord du Bassin d’Otish, elle est coupée par le Gabbro d’Otish (Genest, 1989).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

MRNF. 2010a. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 22m. CG SIGEOM22M, 16 plans.

MRNF. 2010b. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 23d. CG SIGEOM23D, 16 plans.

MRNF. 2010c. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 32p. CG SIGEOM32P, 16 plans.

 

Autres publications

Chown, E.H., Caty, J.-L. 1973. Stratigraphy, petrography and paleocurrent analysis of the Aphebian clastic formations of the Mistassini-Otish Basin. In Huronian stratigraphy and sedimentation. Edited by G.M. Young. Geological Association of Canada, Special Paper 12, pages 49-71.

Genest, S. 1989. Histoire géologique du Bassin d’Otish, protérozoïque inférieur (Québec). Université de Montréal, thèse de doctorat, 334 pages.

Hamilton, M.A., Buchan, K.L. 2016. A 2169 Ma U–Pb baddeleyite age for the Otish Gabbro, Quebec: implications for correlation of Proterozoic magmatic events and sedimentary sequences in the eastern Superior Province. Canadian Journal of Earth Sciences, 53, pages 119-128. https://doi.org/10.1139/cjes-2015-0131

Miligragovic, D., Beaudoin, G., Hamilton, M.A., King, J.J. 2016. The Paleoproterozoic Otish Gabbro suite and coeval dyke swarms of the Superior Province: Probing the ca. 2.17Ga mantle. Precambrian Research, 278, pages 126-144. https://doi.org/10.1016/j.precamres.2016.03.012

 

 

 

25 juillet 2019