English
 
Filon-couche de Smith
Étiquette stratigraphique : [narc]smi
Symbole cartographique : nAsmi

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nAsmi3 Gabbro et diorite quartzifère
nAsmi2 Gabbro et gabbronorite
nAsmi1 Clinopyroxénite
 
Auteur :Horscroft, 1957
Âge :Néoarchéen
Stratotype :Série d’affleurements de référence (UTM NAD83 Zone 18 : 549628 mN, 5532617 mE) montrant le contact cisaillé du gabbro de la partie supérieure du Filon-couche de Smith avec les siltstones à nodules de chert de la Formation de Blondeau
Région type :3 km au nord-est de Chibougamau, dans le feuillet 32G16-200-0201
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-province de l’Abitibi
Lithologie :Roches intrusives mafiques à ultramafiques
Type :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

 

 

 

 

Historique

Le Filon-couche de Smith est initialement décrit dans la thèse de Horscroft (1957). Les travaux de modélisation inverse réalisés par Bédard et al. (2009) montrent que les roches de cette intrusion différenciée sont chimiquement distinctes de celles de la Suite intrusive de Cummings, se rapprochant de la composition des filons-couches subvolcaniques du Groupe de Roy.

Description

 

Filon-couche de Smith 1 (nAsmi1) : Clinopyroxénite

L’unité basale est composée d’une clinopyroxénite (20 m d’épaisseur) fortement altérée en amphibole (85 % de la roche, 1 à 2 mm) et en calcite. Les contacts basal et sommital de l’unité ne sont pas exposés.

 
 

Filon-couche de Smith 2 (nAsmi2) : Gabbro et gabbronorite

L’unité nAsmi2 forme le cœur de l’intrusion et est constituée de gabbro et de gabbronorite moyennement grenus (215 m d’épaisseur). Vers le sommet de la portion médiane, le gabbro a une granulométrie grossière et une structure subophitique.

 

Filon-couche de Smith 3 (nAsmi3) : Gabbro et diorite quartzifère

La partie sommitale du Filon-couche de Smith (495 m d’épaisseur) comprend du ferrogabbro et de la diorite quartzifère pouvant contenir jusqu’à 29 % de quartz (Horscroft, 1957). La microstructure graphique résulte de l’intercroissance du quartz et du plagioclase (Bédard et al., 2009).

 

Épaisseur et distribution

L’épaisseur totale du Filon-couche de Smith est d’au moins 760 m, considérant que le contact basal n’est pas exposé. Il s’étend sur une largeur E-W d’environ 1,9 km.

Datation

Aucune.

 

Relations stratigraphiques

Le Filon-couche de Smith coupe les roches volcano-sédimentaires des formations de Bruneau et de Blondeau. À sa limite NE, il est coupé par les roches du Filon-couche de Ventures. Situé à la base de la Suite intrusive de Cummings, le Filon-couche de Smith a été considéré comme une possible apophyse du Filon-couche de Bourbeau (Côté-Mantha, 2009). La modélisation de l’évolution des liquides magmatiques indique toutefois que le magma parent de cette intrusion avait une composition tholéiitique qui se rapproche de celle des filons-couches comagmatiques encaissés dans les roches volcaniques du Groupe de Roy (Bédard et al., 2009).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
BÉDARD, J.H. – LECLERC, F. – HARRIS, L.B. – GOULET, N.Intra-sill magmatic evolution in the Cummings Complex, Abitibi greenstone belt: Tholeiitic to calc-alkaline magmatism recorded in a subvolcanic conduit system. Lithos; volume 111, pages 47-71.2009Source
CÔTÉ-MANTHA, O.Architecture et origine du système de minéralisation polymétallique du secteur Lac Line, région de Chibougamau, Québec, Université du Québec à Chicoutimi; thèse de doctorat, 508 pages.2009Source
HORSCROFT, F.D.M.The petrology of a gabbroic sill in the volcanic series of Roy and McKenzie townships, Chibougamau region, Quebec. McGill University; thèse de doctorat, 170 pages, 3 plans.1957

 

 

 

 

 

 

12 décembre 2018