English
 
Filon-couche de Roberge
Étiquette stratigraphique : [narc]rob
Symbole cartographique : nArob

Première publication:  
Dernière modification:

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur :Duquette, 1970
Âge :Néoarchéen
Coupe type :Coupe située le long de la route 167 à l’ouest du lac Cummings (voir Bédard et al., 2009).
Région type :À l’ouest du lac Cummings (feuillet SNRC 32G16)
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-province de l’Abitibi
Lithologie :Roches intrusives
Type :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Historique

La stratigraphie détaillée du Filon-couche de Roberge a été établie par Duquette (1982) et raffinée par Poitras (1984) grâce aux forages réalisés à l’est du lac Barlow. Elle a pu être révisée par l’étude de la coupe routière du lac Cummings (Bédard et al., 2009).

Description

Les forages stratigraphiques dans le secteur du lac Barlow ont démontré que cette intrusion était inversement différenciée avec une zone ultramafique située au sommet. Cette stratigraphie du Filon-couche de Roberge consiste d’abord en une zone de bordure figée au contact avec l’encaissant, suivie d’une zone de pyroxénite, puis d’une zone rythmique formée de dunite, de werhlite et de clinopyroxénite, celles-ci étant surmontées d’une zone de dunite composée de péridotite serpentinisée (Poitras, 1984). Sur la coupe routière à l’ouest du lac Cummings, bien que les dunites et les péridotites soient serpentinisées, les pseudomorphes des cristaux cumulus d’olivine sont toujours reconnaissables, sauf en bordure des zones de faille où apparaissent l’actinote et la trémolite. Les pyroxénites montrent également des structures préservées de cumulat.
 
La portion de la coupe routière exposant la partie inférieure de la Suite intrusive de Cummings comprend aussi plusieurs unités gabbroïques qui ont été incluses dans le Filon-couche de Roberge. Ainsi, cinq intrusions de gabbro et de gabbronorite subophitiques à ophitiques ainsi que de leucogabbro granophyrique et de ferrogabbro, d’une épaisseur variant entre 2 et 90 m, viennent s’injecter dans l’unité de siltstone, de mudstone et de tuf à cendre de la Formation de Blondeau. Tout comme dans le secteur des lacs Geoff et Marianne, la présence de structure pépéritique suggère que ces intrusions de gabbro se sont injectées dans des sédiments non consolidés. Des bordures figées sont localement bien préservées. Le gabbro est gris pâle et généralement très finement grenu avec un aspect massif. L’intrusion la plus épaisse est constituée d’un leucogabbro massif qui révèle une structure granophyrique lorsqu’observée au microscope. Les intercroissances de quartz et de plagioclase constituent de 50 à 90 % de ce leucogabbro. Une autre intrusion de gabbro subophitique vert grisâtre à granulométrie beaucoup plus grossière apparaît au sommet du Filon-couche de Roberge. Les cristaux de clinopyroxène idiomorphes (10 à 30 %, 1 à 2 cm) forment des agrégats séparés par des reliques de plagioclase zoné et altéré d’une taille inférieure à 2 mm.
 

Épaisseur et distribution

Le Filon-couche de Roberge, d’une épaisseur ne dépassant pas 550 m, est reconnu sur les deux flancs de l’Anticlinal de Chibougamau sur une distance de plus de 85 km (Duquette, 1982; Poitras, 1984).

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Les roches du Filon-couche de Roberge coupent les roches volcaniques du deuxième cycle volcano-sédimentaire du Groupe de Roy et apparaissent immédiatement au-dessous du Filon-couche de Ventures (Duquette, 1970, 1982).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
BÉDARD, J. H. – LECLERC, F. – HARRIS, L. B. – GOULET, N.Intra-sill magmatic evolution in the Cummings Complex, Abitibi greenstone belt: Tholeiitic to calc-alkaline magmatism recorded in an Archaean subvolcanic conduit system. Lithos; volume 111, pages 47-71.2009Source
DUQUETTE, G.Stratigraphie de l’Archéen et relations métallogéniques dans la région de Chibougamau. Ministère des Richesses naturelles, Québec; ES-008, 25 pages, 1 plan.1970ES 008
DUQUETTE, G.Demie nord des cantons de McKenzie et de Roy et quart nord-ouest du canton de McCorkill – Rapport final. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; DPV 837, 80 pages, 4 plans.1982DPV 837
POITRAS, A.Caractérisation géochimique du Complexe de Cummings, région de Chibougamau-Chapais, Québec. Université du Québec à Montréal; mémoire de maîtrise, 159 pages.1984

 

 

8 mars 2018